24 mars 2023

Doublé Red Bull à Bahreïn, Verstappen vainqueur, Alonso sur le podium

Red Bull a connu un début de saison parfait lors du Grand Prix de Bahreïn 2023, avec la victoire de Max Verstappen sur son coéquipier Sergio Perez, tandis que Fernando Alonso a terminé troisième, Charles Leclerc ayant abandonné la course.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. Red Bull

Tout le monde, à l’exception de Kevin Magnussen (P15), a commencé la course en pneus tendres et Verstappen s’est bien échappé, mais son coéquipier Perez a reculé et perdu la deuxième place au profit de Leclerc, tandis que Carlos Sainz n’a pas réussi à arracher la P3 à la Red Bull. Le champion en titre a étiré ses jambes en tête et a finalement gagné avec plus de 10 secondes d’avance. Perez complète le duo, les deux pilotes Red Bull ayant adopté des stratégies similaires (soft-soft-hard).

Les espoirs d’Aston Martin de briser la lutte pour le podium semblent s’être effondrés au premier tour lorsque Lance Stroll s’est élancé sur son coéquipier Alonso dans le virage 4 et a heurté l’arrière droit de sa voiture, laissant les deux Mercedes devant.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P2. pht. Red Bull

Les espoirs de Ferrari pour le podium se sont cependant effondrés au 41e tour, lorsque Leclerc a abandonné avec un problème de moteur. C’était juste après qu’Alonso ait réalisé un mouvement absolument brillant pour prendre la cinquième place à Lewis Hamilton, à l’intérieur du virage 10. Alonso est parti sur le sentier de la guerre et au 45e tour, il a dépassé Sainz après une bataille époustouflante dans le secteur 2, pour sceller son premier podium depuis Qatar 2021.

Sainz s’est donc contenté de la quatrième place, repoussant une brève attaque d’Hamilton, qui a terminé cinquième au tableau. Quant à Stroll, il était peut-être soulagé de ne pas recevoir de pénalité pour avoir heurté son coéquipier au premier tour, et peut-être encore plus soulagé de voir Alonso terminer sur le podium. Le Canadien a fait un rétablissement admirable de sa blessure au poignet, cependant, et a terminé sixième entre les Mercedes – alors que George Russell a été sous-estimé par l’Aston Martin lors des deuxièmes arrêts aux stands et a terminé septième.

Valtteri Bottas a capitalisé sur les mauvais départs de ses rivaux et a terminé à une solide huitième place pour Alfa Romeo, tandis que Pierre Gasly a récupéré de la P20 pour Alpine, en passant trois fois aux stands, pour terminer à la neuvième place. Alex Albon a terminé 10e pour Williams après un excellent départ, tandis que Yuki Tsunoda a manqué de peu le dernier point sur son AlphaTauri.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P3. pht. Pirelli

La recrue Logan Sargeant s’est battue avec Zhou Guanyu d’Alfa Romeo pour prendre la 12e place. Zhou s’est rangé dans l’avant-dernier tour de la course pour promouvoir Kevin Magnussen – dont le jeu dur-dur-tendre n’a pas rapporté de points – en P13.

Nyck de Vries a pris la P14 pour ses débuts en AlphaTauri, laissant Nico Hulkenberg 15e avec une pénalité de cinq secondes. Zhou a été classé 16e pour Alfa Romeo, et Lando Norris a connu une course difficile, un arrêt au stand lent l’ayant fait chuter dans le classement. Un arrêt au stand dans le dernier tour pour des softs a permis au pilote McLaren de compléter le classement.

Race Start. pht. Red Bull

Esteban Ocon a connu un début de saison calamiteux pour Alpine, écopant d’une pénalité de cinq secondes pour s’être mal aligné sur sa grille de départ, d’une autre pénalité de 10 secondes pour avoir mal purgé cette pénalité, et d’une autre de cinq secondes pour excès de vitesse dans la voie des stands. Alpine a décidé de l’abandonner en fin de course.

Leclerc était incrédule lorsqu’il a abandonné au 41e tour, et les débuts d’Oscar Piastri se sont terminés après seulement 13 tours lorsqu’il est entré dans les stands de la McLaren avec un problème électrique.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P4. pht. Scuderia Ferrari

Alonso, quant à lui, jubilait en montant sur son premier podium depuis plus d’un an.

Et c’était un début parfait pour 2023 pour Red Bull – mais les choses peuvent changer. L’année dernière, les deux Red Bull ont abandonné dès la première course de la saison…

COMME CELA S’EST PASSÉ

Bahreïn est devenu un pilier du calendrier de la F1 et le duel de cette année dans le désert était chargé d’intrigues : Red Bull a obtenu la première ligne, mais Aston Martin a menacé de gâcher la fête, laissant Ferrari et Mercedes avec une autre épine dans le pied.

Le double champion Max Verstappen a réalisé une brillante pole samedi, soutenu par son coéquipier Sergio Perez, tandis que Charles Leclerc a été agréablement surpris de prendre la troisième place sur la grille. Le pilote Ferrari avait toutefois besoin d’un nouveau stockeur d’énergie et d’une nouvelle électronique de contrôle avant cette course. Les équipes n’ont droit qu’à deux de chacune de ces pièces par saison – au-delà, des pénalités de grille s’appliquent. Carlos Sainz a soutenu son coéquipier avec P4 en qualification.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. Pirelli

Aston Martin a fait tourner les têtes tout au long des essais et ce week-end, Fernando Alonso ayant dominé deux séances d’essais avant de se qualifier en cinquième position. Son coéquipier Lance Stroll s’est qualifié en huitième position malgré une blessure au poignet. Quant à Mercedes, elle était déprimée après que George Russell se soit qualifié en sixième position et Lewis Hamilton en septième position. Tous les pilotes, à l’exception du 17e, Kevin Magnussen (sur pneus durs), partent en pneus souples.

Les tours de formation se sont déroulés sans problème pour tout le monde sauf pour Stroll, qui s’est bloqué et est sorti large au virage 10.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P6. pht. Aston

Le bruit – l’anticipation et l’anxiété – a semblé cesser dès que la grille s’est alignée, que les cinq lumières se sont éteintes et que le rugissement rassurant de 20 voitures a rempli l’air. Verstappen est parti en tête, mais Perez a eu une fuite lente, perdant devant Leclerc tandis que Sainz était juste derrière lui.

L’Aston Martin a connu un départ calamiteux : alors qu’il se battait avec Russell, Stroll a heurté l’arrière droit d’Alonso dans le virage 4. Cela a permis à Hamilton et Russell de prendre de l’avance sur le double champion et les drapeaux jaunes sont sortis brièvement dans le secteur 2 pour des débris.

Les pilotes Williams Alex Albon et Logan Sargeant ont pris un excellent départ, gagnant trois places chacun ; Zhou Guanyu et Nico Hulkenberg ont perdu quatre places chacun, le pilote Haas ayant percuté Esteban Ocon dans le premier tour. Cela a permis à Valtteri Bottas, parti en 12e position, de se retrouver en P9.

#63, George Russell, Mercedes, P7. pht. Mercedes

L’avance de Verstappen a augmenté rapidement – il avait 3,5 secondes d’avance sur Leclerc au début du 5e tour – tandis que Perez poursuivait Leclerc pour la P2.

Du côté de Mercedes, Russell, qui a perdu son avance sur Hamilton au premier tour, s’est demandé si le septuple champion gérait ses pneus ou s’il luttait simplement pour son rythme. Au 10e tour, Alonso était à portée de DRS des Flèches d’argent ; Verstappen avait sept secondes d’avance.

Pierre Gasly, parti 20e après avoir vu son chrono de qualification supprimé, a fait un passage en pneus durs au 10e tour, ouvrant la fenêtre des stands un peu plus tôt que prévu. Lando Norris et Yuki Tsunoda ont répondu par le même échange au tour suivant – le pilote McLaren perdant au profit de l’Alpine.

Alonso était juste sur la Mercedes de Russell au 11e tour, super proche de la voiture noire à travers le secteur final sinueux. « Les pneus sont partis », a déclaré le Britannique alors qu’il réclamait un arrêt aux stands. La bataille se poursuit et atteint son paroxysme au 13e tour lorsque Alonso se jette sur Russell dans le virage 1, prenant la place à l’intérieur du virage 4 avec le DRS peu après – mais Russell s’est battu avec acharnement en descendant la colline dans le virage 5 avant de céder à l’Aston Martin.

#77, Valterri Bottas, Alfa Romeo, P8. pht. Pirelli

Hamilton a pitché le plus tôt possible hors du top 5, avec un échange pour des pneus durs au 13e tour. Ferrari a répondu par un double arrêt un tour plus tard, rejoint par Russell. L’arrêt de Russell était un peu trop lent, et après qu’Alonso se soit arrêté au 15e tour, il est sorti devant Russell. Bottas, quant à lui, est remonté jusqu’à la sixième place, après avoir pris des pneus neufs le plus tôt possible dans ce groupe, mais Alonso s’est débarrassé de lui au 17e tour au virage 4, et Russell a fait de même au 18e tour.

Verstappen et Perez se sont arrêtés aux tours 15 et 18 respectivement, mais ils ont choisi des pneus tendres alors que les Ferrari, Aston et Mercedes ont opté pour des pneus durs pour leur deuxième relais. Williams et Lando Norris de McLaren ont choisi la même stratégie que Red Bull. Cependant, il y a eu des problèmes pour McLaren avec Oscar Piastri qui a abandonné après seulement 13 tours.

Les rivaux de McLaren, Alpine, ont également connu des difficultés, puisque Ocon a reçu une pénalité de cinq secondes pour s’être mal aligné sur la grille. Ocon a reçu une autre pénalité de 10 secondes pour avoir purgé cette pénalité de manière incorrecte.

A l’arrière, Norris a rattrapé le malheureux Ocon et avec un avantage de pneu, il a fait un travail léger pour P18.

#10, Pierre Gasly, Alpine, P9. pht. Alpine

Les choses s’effilochent un peu plus progressivement à l’avant, avec Perez, en pneus tendres, qui embobine la Ferrari de Leclerc, en pneus durs. Avec le DRS au 25e tour, il a traqué le monégasque patiemment et a réussi à prendre la P2 dans le virage 1 au 26e tour. Sainz était dans un no man’s land ; il était à 13 secondes de cette bataille dans une P4 solitaire, tandis qu’Hamilton était à quatre autres secondes en cinquième position.

Quant à Verstappen, son avance était passée à près de 14 secondes au 30e tour.

La malchance s’est aggravée pour Ocon et Norris, car Ocon a été pénalisé de cinq secondes de plus pour excès de vitesse dans la voie des stands et l’arrêt de Norris au 29e tour pour un train de pneus medium a été glacial.

Valtteri Bottas est parti pour un autre jeu de pneus durs au 30e tour, et Hamilton de Mercedes a suivi à contrecœur un tour plus tard, tout comme Stroll d’Aston Martin. Russell est passé au stand pour les pneus durs au 31e tour et est sorti derrière Hamilton. Stroll, dont les pneus étaient plus chauds, a dépassé Russell pour la P7.

Sainz a également pitché dans cette séquence précédente, mais Leclerc est resté dehors jusqu’au 34e tour, promouvant un Alonso encore à l’arrêt en P3. Perez et Alonso ont répondu au 35e tour, émergeant respectivement en deuxième et sixième position, tandis que Verstappen continuait en tête. Bénéficiant d’une avance de 37 secondes, le Néerlandais est finalement passé des pneus souples aux pneus durs au 37e tour. 2,3 secondes plus tard, il est sorti de son box et a continué à mener la course.

#23, Alex Albon, Williams, P10. pht. Williams

Alonso, pendant ce temps, accumule les secteurs violets et rattrape Hamilton. Il a fait le mouvement pour la P5 avec facilité, ou du moins c’est ce qu’il semblait, dans le virage 4 au 37e tour. Mais l’Espagnol a été victime d’un survirage à la sortie du virage et a perdu la place. Un tour plus tard, Hamilton a rattrapé Alonso au virage 5 et ils se sont battus dans la descente de l’épingle, où Alonso a bénéficié d’une meilleure sortie.

Le double champion attaque et réussit un dépassement pour l’éternité à l’intérieur du virage 10, le virage le plus délicat du circuit.

#1, le double Champion du Monde, débute bien la saison. pht. Red Bull

La chance de Leclerc a tourné au 41e tour. Il s’est arrêté dans l’avant-dernier virage pour faire sortir une voiture de sécurité virtuelle, qui s’est arrêtée trop brièvement pour permettre à quiconque d’en profiter.

A 15 tours de la fin, Sainz se retrouve dans la course au podium mais avec Alonso qui le talonne.

Pendant ce temps, il y avait aussi une bataille pour la P9, avec Gasly qui est passé à l’extérieur du virage 1 pour laisser Albon 10ème – tous deux en pneus tendres. Sur les nouveaux pneus softs, Tsunoda a également fait un superbe double-passe sur Zhou et De Vries pour P11, tandis que De Vries s’est retrouvé 13ème lorsque Zhou l’a dépassé peu après. Sargeant a rejoint la fête, dépassant De Vries pour P13 au 44ème tour.

Au 44e tour, Alonso est à portée de DRS de Sainz. Au 45ème tour, le double champion a failli percuter l’arrière de la Ferrari à la sortie du virage 4 – avec un très léger contact car il a été déstabilisé par la difficulté de Sainz à obtenir de l’adhérence – et était juste à côté de lui dans la descente de l’épingle.

Une sortie supérieure au virage 10, plus le DRS, ont permis à Alonso de passer devant la Ferrari pour la dernière place sur le podium – un autre effort époustouflant du vétéran, et cette fois-ci un qui lui permettrait de monter sur le podium pour la première fois depuis Qatar 2021.

#16, Charles Leclerc a du abandonner, alors que le podium lui tendait les bras. pht. Scuderia Ferrari

Sainz semblait se battre pour le rythme encore plus maintenant. Peut-être qu’il a été endommagé par le coup d’Alonso, ou peut-être que ses pneus étaient trop chauds après cette bataille.

Alonso a été entendu dire à la radio : « C’est une belle voiture à conduire. » Et il allait emmener la voiture sur la dernière place du podium – et être élu pilote du jour dans le processus.

Quant à Verstappen, il a commencé sa saison de manière parfaite en remportant la course avec une avance de 11’’987. Perez s’est assuré que Red Bull avait également un départ parfait en prenant la deuxième place, avec près de 26 secondes d’avance sur Alonso.

Sainz a fini quatrième, sans être menacé par Hamilton, qui a au moins tenu tête à Stroll pour la cinquième place. Stroll, quant à lui, a séparé la Mercedes pour P6, laissant Russell septième. Pour Bottas, c’était aussi un bon début de saison, puisqu’il est arrivé en P8 pour Alfa Romeo.

Gasly d’Alpine a été le plus grand gagnant, gagnant 11 places de la dernière à la neuvième place grâce à une stratégie à trois arrêts, quelque chose qu’Albon a réussi à faire pour finir 10e devant Tsunoda – juste une seconde devant le 11ème AlphaTauri.

La recrue Sargeant s’est hissée à la 11e place pour ses débuts chez Williams, gagnant quatre places grâce à une stratégie à trois arrêts, tandis que Magnussen, avec deux arrêts, n’a pas été récompensé et s’est retrouvé seul à la 13e place. De Vries a terminé 14e pour ses débuts chez AlphaTauri et Nico Hulkenberg 15e grâce à une pénalité de cinq secondes pour limite de piste.

Zhou a réalisé le meilleur tour pour Alfa Romeo, après avoir fait un arrêt dans l’avant-dernier tour pour chausser des pneus tendres, ce qui lui a permis de boucler le circuit en 1’33’’996.

#24, Zhou Guanyo, Alfa Romeo a réalisé le meilleur tour. pht. Alfa Romeo

Un pari tardif pour les pneus tendres et le tour le plus rapide n’a pas payé pour Norris, qui a terminé la course en 17e position – après six ravitaillements – dans une journée misérable pour McLaren, qui a bien sûr subi un abandon du débutant Piastri.

La journée d’Ocon a été carrément calamiteuse. Après avoir accumulé 20 secondes de pénalités, Alpine a décidé de l’abandonner à 16 tours de la fin – deux tours seulement après que Leclerc se soit rangé sur le côté avec un problème de moteur présumé.

Podium. pht. Red Bull

Red Bull a commencé la saison avec un doublé, mais Alonso a fait les gros titres avec une course époustouflante jusqu’au podium.

La course ici

Les meilleurs tours ici

Les pit Stop ici

Nous avons deux semaines pour reprendre notre souffle après ce début de campagne époustouflant, car le terrain revient pour le Grand Prix d’Arabie saoudite 2023.

CITATION CLÉ

« C’était un très bon premier relais où j’ai essentiellement creusé l’écart, et à partir de là, il s’agissait juste de prendre soin de mes pneus, car vous ne savez jamais ce qui va se passer plus tard dans la course. Donc, nous voulions juste nous assurer que nous avions les bons pneus et qu’ils étaient en bon état. Bien sûr, je suis très heureux de remporter ma première victoire ici, à Bahreïn.

« Un grand merci à l’équipe pendant l’hiver et à ce qu’ils ont fait pour nous donner une voiture de course aussi rapide «  – Max Verstappen, Red Bull

QUELLE EST LA SUITE ?

Red Bull a les cartes en main et a marqué un maximum de points, sauf le bonus pour le meilleur tour, à Bahreïn. Le week-end 2023 du Grand Prix d’Arabie Saoudite aura lieu du 17 au 19 mars.

Communiqué la F1

Analyse par Teams et pilotes :

Pirelli

Mario Isola – Directeur du sport automobile :

 

« Les stratégies de course se sont déroulées en grande partie comme prévu lors du premier grand prix de la nouvelle saison. Toutes les équipes se sont arrêtées au moins deux fois, mais nous avons vu un certain nombre de choix différents pour les deuxième et troisième relais. Le composé clé aujourd’hui était le nouveau P Zero White dur C1, que nous avons introduit pour cette année. Il a fonctionné exactement comme prévu, avec des performances en ligne avec les données recueillies au cours des derniers jours ainsi que pendant les essais de pré-saison. Le P Zero Red soft C3, quant à lui, a montré une dégradation moindre que celle indiquée par les données précédentes, probablement influencée par l’évolution de la piste également. Félicitations à Red Bull pour avoir choisi une stratégie alternative unique qui leur a permis de réaliser un doublé, ainsi qu’à Aston Martin, également sur le podium. »

LA COURSE DU POINT DE VUE DES PNEUMATIQUES

  • Red Bull a réalisé un doublé lors de la première course de la saison 2023. Le Grand Prix de Bahreïn a été remporté par Max Verstappen, qui a franchi la ligne d’arrivée en pneus durs. Son coéquipier Sergio Perez et Fernando Alonso d’Aston Martin sont également montés sur le podium, utilisant également les durs pour le dernier relais.
  • Les conditions de course d’aujourd’hui étaient très similaires à celles des qualifications de samedi, avec une température de piste de 30°C et presque pas de vent.
  • Toutes les équipes se sont arrêtées au moins deux fois. Les choix de pneus ont varié pour les relais centraux, mais la majorité des pilotes ont terminé la course sur le composé dur. Quatre équipes ont profité d’une voiture de sécurité virtuelle pour effectuer un troisième arrêt aux stands pour le pneu tendre. Le pilote Alpine Pierre Gasly a été le seul à marquer des points, terminant à la neuvième place.
  • Red Bull et Ferrari, qui se sont battus pour les premières places pendant une grande partie de la course, ont opté pour des stratégies différentes. Les deux équipes ont démarré en pneus tendres, mais Red Bull a choisi les pneus tendres pour le deuxième relais, tandis que Ferrari a opté pour les pneus durs. Les deux équipes ont ensuite choisi les durs pour le dernier relais, Ferrari s’arrêtant légèrement plus tôt que ses rivaux.
  • Guanyu Zhou d’Alfa Romeo a réalisé le meilleur tour de la course (1m33.996s) sur le pneu tendre mais n’a pas marqué de point supplémentaire au championnat car il était en dehors du top 10. Le meilleur tour sur le nouveau pneu dur a été réalisé par Alonso, en 1m36.156s.

LE MEILLEUR DES AUTRES : LA STRATÉGIE ALTERNATIVE

Le seul pilote à ne pas prendre le pneu tendre pour le départ est Kevin Magnussen (Haas), qui a choisi un nouveau jeu de pneus durs à la place. Le premier pilote à s’arrêter est Pierre Gasly (Alpine) qui a pris des pneus durs aux neuvième et vingt-cinquième tours.

Red Bull est la seule équipe à avoir opté pour une stratégie soft-soft-hard, Williams faisant de même avant d’effectuer un arrêt supplémentaire pour les softs au 40e tour. Gasly, Yuki Tsunoda (AlphaTauri) et les deux voitures Haas ont également fait un arrêt sous la voiture de sécurité virtuelle, causé par l’arrêt de Charles Leclerc (Ferrari).

Aston Martin a appliqué la même stratégie que les pilotes Ferrari pour Alonso : passer du soft au hard au 14e tour, puis terminer la course en hard après un deuxième arrêt. Lando Norris (McLaren) a été le seul pilote à utiliser la P Zero Yellow medium C2.

QUELLE EST LA PROCHAINE COURSE ?

La prochaine course sera le Grand Prix d’Arabie saoudite, du 17 au 19 mars, où les pilotes couvriront 50 tours du circuit urbain de Jeddah de 6,174 kilomètres, inauguré en 2021, à partir de 20 heures. Avant cela, Pirelli entreprendra un test de développement à Sakhir mardi et mercredi prochains (7-8 mars), avec Ferrari courant une journée et Alfa Romeo et AlphaTauri courant les deux jours.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

C’est exactement le début que nous voulions, un doublé. Je suis incroyablement fier que nous y soyons parvenus en tant qu’équipe.

« C’est exactement le départ que nous voulions, un doublé. Je suis incroyablement fier de ce que nous avons réalisé en tant qu’équipe. J’ai pu voir très tôt que nous avions le rythme de la voiture, j’ai pu creuser l’écart dès le départ et le gérer pendant le reste de la course, c’était une journée simple pour nous. Cela fait du bien de gagner enfin à Bahreïn, je n’ai pas eu la meilleure histoire ici.  Pour ce qui est de Jeddah, c’est un circuit complètement différent avec des conditions différentes, il y a beaucoup de longues lignes droites et de virages rapides, donc nous aurons une image complètement différente de la position de chacun sur la grille, mais au moins c’était un très bon départ pour nous. »

Sergio Perez, #11, P2 :

C’était important de passer Charles, de minimiser les dommages et d’obtenir cette P2 pour l’équipe.

« Mon départ n’était pas idéal, Charles était un peu trop agressif, il m’a poussé vers la droite et j’ai fait de mon mieux pour l’éviter. Cela signifie que mon premier relais n’était pas idéal, Charles était très fort sur ce nouveau pneu et il était difficile de le dépasser assez rapidement. Je pense que c’est là que j’ai perdu face à Max, j’étais derrière lui par 10 ou 12 secondes et après ça, c’était fini de rattraper Max, il s’agissait de rattraper Charles. C’était important de le dépasser, de minimiser les dégâts et d’obtenir ce P2 pour l’équipe. Il y a beaucoup d’améliorations que nous pouvons encore faire pour essayer de rendre notre voiture meilleure, il y a encore beaucoup de travail en coulisses. Sur ce tarmac, nous avons été très forts, mais Bahreïn est un circuit très particulier et les choses seront plus serrées sur d’autres circuits. »

Christian Horner :

Il est important de se rappeler que ce n’est que la première course, il y a encore beaucoup de courses à faire, mais c’est un excellent départ, de la part de toute l’équipe.

« Quelle course ! Max a montré qu’il n’a rien perdu de son rythme en ce début de saison, en prenant la pole et la victoire à deux mains. Checo a eu un peu de travail à faire avec Charles, mais il l’a bien joué et à partir de là, il s’agissait de gérer la course jusqu’à la fin. Le rythme était là, la fiabilité aussi, nous avions aussi une stratégie d’arrêt au stand solide. C’est génial d’avoir les deux gars là-haut dans un dixième, se battant sur les petites marges. Cela pousse l’équipe à aller de l’avant et ils l’ont fait. La comparaison avec l’année dernière, où nous avons terminé sans aucun point, est assez contrastée. Cependant, il est important de se rappeler que ce n’est que la première course, il y a encore beaucoup de courses à faire, mais c’est un excellent départ, de la part de toute l’équipe. Il était important pour nous d’entrer dans le tableau, de marquer des points rapidement et nous l’avons fait aujourd’hui. Nous sommes impatients de voir ce que Jeddah nous réserve. »

Aston Martin

« Le résultat fantastique d’aujourd’hui est le point culminant du travail acharné de l’équipe pendant de nombreux mois ».

Fernando Alonso, #14, P3 :

« C’est un résultat incroyable de toute l’équipe et nous devons profiter de ce moment. Je suis très fier du travail que tout le monde a fait. Nous n’avons pas eu le meilleur départ, mais le rythme de la course était fort. La voiture a été très prévisible depuis le premier jour [des essais] et je me suis senti très à l’aise tout au long du week-end. J’ai vraiment apprécié la course et, même après le drapeau à damier, j’avais l’impression que j’aurais pu conduire une heure de plus ! Nous avons eu de belles bagarres aujourd’hui, notamment avec [Carlos] Sainz et [Lewis] Hamilton. Lewis est une légende de ce sport et c’était génial d’avoir autant de respect entre nous sur le terrain. C’était aussi un effort incroyable de la part de Lance, qui était un héros aujourd’hui pour avoir conduit si bien si peu de temps après sa blessure et avoir marqué des points importants. Vous pouvez sentir l’énergie dans l’équipe : tout le monde travaille à fond en ce moment et nous sommes tous très motivés. Ce week-end ressemble à un rêve, mais nous devons rester réalistes car ce n’est qu’un circuit et la première course. Jeddah est un circuit très différent, un défi très différent. Je suis impatient de remonter dans la voiture ».

Lance Stroll, #18, P6 :

 » C’était une course amusante et je suis super content de marquer de bons points ce soir. Ce n’était pas la course la plus confortable pour moi, à cause des blessures dont j’ai souffert, mais finir sixième a valu la peine d’endurer toute cette douleur. C’est un résultat incroyable pour l’équipe et la meilleure façon de commencer la saison. Bravo à tout le monde à Silverstone et ici sur le circuit. Fernando a fait un excellent travail pour monter sur le podium dès sa première sortie et il a vraiment montré le potentiel de cette voiture. C’est génial de se battre avec Mercedes. Même avec l’adrénaline, la douleur a été le plus grand facteur limitant dans la seconde moitié de la course. Je dois remercier tous ceux qui m’ont aidé à être dans la meilleure forme possible pour aujourd’hui. Je vais maintenant utiliser les prochains jours avant Jeddah pour travailler sur la récupération. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Le résultat fantastique d’aujourd’hui est l’aboutissement du travail acharné de l’équipe depuis de nombreux mois. Ramener un podium et une sixième place dans la première course de la saison est une merveilleuse réussite et l’équipe peut être extrêmement fière. Fernando et Lance ont tous les deux bien couru, en montrant le rythme de course que nous savions possible et en effectuant des dépassements bien dosés quand il le fallait. Fernando a été survolté tout le week-end et cette énergie s’est transmise à toute l’équipe. Quant à Lance, le simple fait de participer à la course a été un effort héroïque, et le voir finir sixième, après un superbe dépassement sur George [Russell], est un superbe effort. C’est une performance très impressionnante après avoir manqué tous les essais hivernaux. C’est une excellente façon de commencer la saison et je veux dire un grand merci à tout le monde dans l’équipe, à nos partenaires et à nos fantastiques fans. Mais ce n’est que la première course et une longue saison nous attend. Nous allons garder les pieds sur terre, continuer à travailler dur, et chercher à construire sur cette solide performance la prochaine fois en Arabie Saoudite.

Ferrari

Carlos est quatrième, Charles se retire

La Scuderia Ferrari rentre de la première manche de la saison à Bahreïn avec 12 points, grâce à la quatrième place de Carlos Sainz, mais aussi avec la déception de l’abandon de Charles Leclerc à la distance des deux tiers, alors qu’il était confortablement troisième.

Le podium s’est éloigné. Les deux pilotes ont bien pris la ligne et ont été compétitifs sur les pneus tendres pendant le premier relais. Leclerc a également bénéficié du nouveau train de pneus qu’il avait gardé pour les qualifications, ce qui lui a permis de devancer Sergio Perez. Il est ensuite resté longtemps deuxième, à un excellent rythme. Après un arrêt au stand pour passer au pneu dur, il y avait une nette différence de rythme par rapport à Red Bull et Aston Martin. Charles n’était plus en mesure de rester avec Max Verstappen et Perez, mais grâce à une gestion précise des pneus, il semblait prêt à ramener une troisième place. Puis, à 17 tours de l’arrivée, il a dû abandonner avec un problème électrique sur son unité de puissance. Carlos a conservé la quatrième place sur la ligne, mais a souffert d’une dégradation similaire à celle de son coéquipier. Cela signifie que, dans les derniers instants, après avoir hérité de la troisième place après l’abandon de son coéquipier, il a été dépassé par Fernando Alonso. Sainz a réussi à repousser les attentions de Lewis Hamilton dans les derniers tours pour franchir la ligne d’arrivée en quatrième position. La prochaine manche aura lieu dans deux semaines en Arabie Saoudite.

Carlos Sainz, #55, P4 :

« C’était un dimanche difficile. Nous savions déjà lors des essais que ça allait être difficile ici à Bahreïn et maintenant nous devons nous concentrer sur l’amélioration des courses à venir. Il est temps de baisser la tête, de travailler dur et de voir comment nous pouvons combler l’écart avec les premiers. Ce n’est que la première course, donc nous allons continuer à pousser quoi qu’il arrive. « 

Charles Leclerc #16, abandon :

« Nous avons eu un excellent départ et tout se sentait bien. Nous avions un écart solide derrière nous et nous gérions bien le rythme jusqu’à ce que, malheureusement, nous perdions de la puissance. C’est une honte et nous allons examiner les causes pour nous assurer que nous comprenons ce qui s’est passé. »

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Nous sommes bien sûr déçus, comment ne pas l’être. Nous savions que nous aurions à faire face à la dégradation des pneumatiques, mais nous ne nous attendions pas à des problèmes de fiabilité. C’est dommage pour Charles, car dans le premier relais, son rythme était bon et même avec la forte dégradation du pneu dur, il aurait pu ramener une troisième place, ce qui aurait été une bonne façon de commencer la saison. Carlos a fait une course solide, à un rythme régulier et il a tout donné pour finir quatrième.

Après cette première course, nous avons une image claire de la situation et nous savons sur quels points nous devons travailler. Nous devons beaucoup nous améliorer en termes de gestion des pneus et clairement, nous devons nous assurer que nous n’avons plus de problèmes de fiabilité comme celui qui nous a affecté aujourd’hui. »

Mercedes

Une première course de la saison difficile pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team

  • Lewis Hamilton a terminé cinquième et George Russell septième au Grand Prix de Bahreïn 2023.
  • Les deux voitures ont utilisé une stratégie Soft/Hard/Hard et se sont battues tout au long de la course, mais n’ont pas été en mesure d’égaler le rythme supérieur des Red Bull, Ferrari et Aston Martin de Fernando Alonso.
  • Lewis a gagné deux positions dans le premier tour pour courir en cinquième position pendant la majeure partie de la course. Il est devenu quatrième lorsque Charles Leclerc a abandonné, mais il a perdu face à Alonso dans les derniers instants.
  • George est tombé en sixième position au départ, mais un premier arrêt lent l’a relégué en huitième position. Il s’est rapproché de l’Aston Martin de Lance Stroll tout au long de la course, mais n’a pas pu la dépasser pour la septième place.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

Nous avons fait du mieux que nous pouvions aujourd’hui. Nous sommes la quatrième équipe la plus rapide en ce moment, et la Ferrari et l’Aston contre lesquelles nous nous battions étaient juste plus rapides que nous. C’était proche pour une seconde avec Sainz, mais je n’ai pas pu m’accrocher et il est parti dans les derniers tours. Félicitations à Fernando et à toute l’équipe Aston Martin. Ils ont fait un excellent travail aujourd’hui. C’était une lutte amusante que nous avons eu pendant un moment, mais il était trop rapide. Nous manquons beaucoup d’appui et nous avons beaucoup de travail à faire pour en ajouter à la voiture. Dès que nous aurons mis plus de charge à l’avant et à l’arrière, nous serons en mesure d’améliorer notre rythme. Nous devons juste continuer à travailler ; nous savons que nous ne sommes pas là où nous devrions être. Je dois rester positif, garder la tête haute et continuer à pousser l’équipe. Je vais être une lumière positive pour eux et obtenir les meilleurs points que je peux.

George Russell, #63, P7 :

Nous manquons de performance et nous sommes loin d’être là où nous voulons être. Aston Martin est la surprise de cette année et notre retard sur Red Bull et ceux qui nous précèdent est trop important. Le point positif que nous pouvons prendre est qu’il n’y a pas de problème fondamental avec la voiture, sauf qu’elle manque d’appui. Aussi stupide que cela puisse paraître, c’est l’un des problèmes les plus faciles à résoudre par rapport à ce que nous avons dû faire l’année dernière. Nous sommes tous ici pour gagner. Si nous devons sacrifier quelques courses ou une partie de cette saison pour nous donner une chance de nous battre dans la seconde moitié de la saison, ou même l’année prochaine, c’est ce que nous devrons faire. Nous savons que l’équipe est bonne pour développer et trouver des performances, mais nous sommes loin d’être là où nous voulons être. Nous devons trouver de la performance rapidement. Bahreïn est un circuit aberrant, mais la performance ne va pas varier de plus de trois dixièmes en positif ou en négatif d’un circuit à l’autre.

Toto Wolff, Directeur de l’équipe et PDG :

C’était l’un de nos pires jours en course. Ce n’était pas bon du tout ; nous manquons de rythme à l’avant, à droite et au centre. Les Aston Martin sont très rapides, et la Red Bull est juste sur une autre planète. Cela me fait mal qu’ils soient si loin devant ; cela me rappelle nos meilleures années où nous mettions une seconde sur tous les autres. C’est la référence. Nous devons mettre un pied devant l’autre pour revenir, mais personne dans cette équipe ne jettera l’éponge. Nous devons creuser profondément, plus profondément que nous ne l’avons jamais fait auparavant. Et nous pouvons le faire.

Andrew Shovlin, Directeur de l’ingénierie de piste :

C’était un dimanche très difficile ; l’écart avec Red Bull est énorme et nous avons Aston Martin et Ferrari devant nous aussi. Il est clair que nous avons beaucoup de travail à faire et nous devons revenir en arrière et élaborer un plan pour essayer de trouver des améliorations. Nous manquons globalement d’adhérence et, sur une piste à forte dégradation comme celle-ci, les pilotes n’ont rien pu faire pour attaquer. Cependant, c’est encourageant de voir comment l’équipe se serre les coudes et comment les pilotes travaillent ensemble. C’est la deuxième saison que nous démarrons sur le pied arrière et nous ne nous faisons pas d’illusions : ce n’est pas acceptable pour notre équipe. Nous avons quelques jours pour nous regrouper et nous améliorer avant l’Arabie Saoudite ; nous allons travailler ensemble pour essayer de faire en sorte que la prochaine course soit meilleure que ce week-end.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a marqué quatre points lors du premier Grand Prix de Bahreïn de la saison, la huitième place de Valtteri Bottas venant couronner une bonne performance de l’équipe. Ce résultat porte l’équipe à la cinquième place du championnat des constructeurs, un retour solide pour la première course de l’année et une récompense pour la bonne progression de l’équipe durant l’hiver.

Les quatre points remportés ce soir font entrer l’équipe de Hinwil dans le club exclusif des équipes ayant plus de mille points dans leur histoire – une belle façon de commencer la saison.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« L’équipe a fait un très bon travail ce soir et nous pouvons être satisfaits du résultat final, qui montre nos progrès continus et la valeur du travail effectué pendant les essais de pré-saison : nous étions dans les cinq premières équipes pendant toute la course, et nous avons terminé devant McLaren et Alpine, ce qui est tout ce que nous pouvions espérer obtenir ce soir. C’était un bon effort collectif : les pilotes ont bien travaillé dans la voiture, avec la contribution supplémentaire du travail d’équipe de Zhou qui a réalisé le meilleur temps à la toute fin ; les choix stratégiques et les arrêts aux stands étaient vraiment bons, et tous ensemble nous avons contribué aux quatre points que nous ramenons. Ce résultat est conforme à ce que nous attendions après les essais de la semaine dernière et les données que nous avons obtenues lors des essais. Nous devons aussi un grand merci à l’équipe de Hinwil, qui a contribué à nous donner une voiture avec laquelle nous pouvions nous battre, et à notre partenaire technique clé, Ferrari. Ce soir était un bon début, mais il y a encore beaucoup de travail à faire : nous devons continuer à pousser pour développer notre voiture, car la bataille dans laquelle nous sommes cette saison va être passionnante. »

Valtteri Bottas, #77, P8 :

 

 » Je suis vraiment satisfait de notre course de ce soir : quatre points sont une bonne récompense pour l’équipe et montrent que tout le travail effectué par tout le monde à la base pendant l’hiver porte ses fruits. Nous avons montré que nous avons une bonne voiture de course et que nous pouvons nous battre avec toutes les équipes qui nous entourent. C’est un bon début de saison, mais le travail n’est pas terminé, bien sûr : nous devons continuer à nous améliorer, à pousser – je sais que tout le monde à Hinwil travaille pour apporter des améliorations à notre voiture. Ma course était bonne, un peu calme par moments : le départ était vraiment important, faire ces places dans le premier tour était crucial car les voitures autour de nous sont très bien assorties et dépasser n’est pas facile. Nous sommes partis de manière agressive, à la fois sur la piste et avec notre stratégie, et c’était vraiment la bonne chose à faire. Nous avons également dû être intelligents et choisir nos batailles, en nous assurant de garder une partie de nos pneus pour le moment où nous en aurions besoin : cela s’est avéré important à la fin, lorsque nous nous sommes un peu rapprochés de Gasly, mais nous avons fini par l’emporter. Il était également important pour Zhou de réaliser le meilleur tour en fin de course pour voler le point à nos concurrents – il a fait du bon travail et cela montre à quel point nous travaillons bien en équipe. P8 était le maximum que nous pouvions obtenir ce soir et il n’y a rien de plus que nous aurions pu faire. »

Zhou Guanyu, #24, P16 :

 » C’est évidemment une bonne chose de voir Valtteri marquer des points pour l’équipe en début de saison, c’est un bon point de départ pour nous tous, et j’étais heureux d’apporter ma contribution en signant le meilleur tour dans les derniers instants. La voiture se sentait mieux qu’en qualifications, ce qui montre que nous allons dans la bonne direction : nous devons continuer à trouver ces marges pour continuer à nous améliorer avant les prochaines courses et je sais que tout le monde sur la piste et en Suisse travaille pour cela. Pour ce qui est de la course de ce soir, j’ai souffert d’un léger patinage dans le premier tour, perdant quelques places et me retrouvant coincé dans un train de DRS pendant la majeure partie de la course. Le VSC est sorti au mauvais moment et il n’y avait pas grand-chose à faire pour améliorer notre position à ce stade. Il y a quand même des points positifs que nous pouvons tirer de cette course, en tant qu’équipe, alors que nous nous dirigeons vers l’Arabie Saoudite en sachant que nous pouvons nous battre pour les points à chaque course. »

Alpine

Première course, premiers points pour BWT Alpine F1 Team lors de l’ouverture de la saison à Bahreïn.

BWT Alpine F1 Team a marqué deux points lors du Grand Prix de Bahreïn qui a ouvert la saison. Pierre Gasly, qui faisait ses débuts, est passé de la dernière à la neuvième place, ouvrant ainsi le compte de l’équipe pour le Championnat du monde de Formule 1 de 2023. Esteban Ocon a connu un après-midi malheureux à Sakhir puisqu’il a abandonné la course de 57 tours, à 16 tours de la fin.

La course d’Esteban a été compromise dès le départ puisqu’il a reçu une pénalité de cinq secondes pour une infraction à la grille de départ. Au virage 2 du premier tour, un léger contact avec Lando Norris a endommagé la plaque d’extrémité de son aile avant gauche, ce qui a obligé Esteban à passer par les stands à deux reprises au cours des 15 premiers tours. Une autre pénalité a été ajoutée pour une erreur opérationnelle pendant qu’il purgeait sa première pénalité avant qu’une troisième infraction pour excès de vitesse dans la voie des stands n’achève une soirée de frustration pour l’équipe et pour Esteban.

Depuis la vingtième place sur la grille, Pierre a pris un départ propre et a gagné quelques places très tôt. Il a été la première voiture à s’arrêter au 9ème tour pour les nouveaux Hards alors qu’il visait le top 10. Un deuxième arrêt au stand pour les Hards au 25ème tour lui a permis de passer devant Yuki Tsunoda et de mettre la pression sur Alex Albon pour la dernière place dans les points. Un VSC au 40ème tour pour la Ferrari de Charles Leclerc en panne a donné à Pierre la chance de ravitailler en Softs pour l’amener à la fin de la course. Après avoir dépassé Albon pour la neuvième place, prenant le tour le plus rapide dans le processus, Pierre a chassé Valtteri Bottas pour la huitième place, terminant à seulement 1,1 seconde du drapeau à damier après avoir comblé un retard de 17 secondes.

Esteban Ocon, #31, Abandon :

« Aujourd’hui n’était pas notre jour. Malheureusement, nous avons fait trop d’erreurs opérationnelles et cela nous a coûté aujourd’hui. Nous devons tout analyser, tous les détails et en tirer rapidement les leçons. Nous prenons les choses en main ensemble en tant qu’équipe et nous attendons avec impatience la prochaine course où je suis sûr que nous reviendrons plus forts. Sur une note positive, notre rythme de course et notre performance étaient bons et clairement, nous avions la vitesse pour avoir les deux voitures dans les points. J’ai déjà hâte d’être à Djeddah. Nous y allons déterminés à rebondir et à lancer notre saison. »

Pierre Gasly, #10, P9 :

« Je suis heureux de la course d’aujourd’hui et c’est une bonne façon de marquer mes débuts avec Alpine. Après les qualifications d’hier, nous étions tous déçus car nous n’avions pas l’intention d’être là, alors bravo à toute l’équipe pour son travail acharné en vue de la course. C’était toujours un défi de prendre des points aujourd’hui, mais nous avions confiance dans la performance de notre voiture de course et nous savions que nous avions une chance de marquer des points avec une bonne stratégie. Nous devons continuer à travailler dur, nous avons une bonne base et il est important que nous construisions sur cette base. Je sais qu’il y a beaucoup plus à venir de notre part. C’est dommage ce qui est arrivé à Esteban, et nous allons débriefer collectivement pour nous assurer que nous sommes dans une meilleure position pour aider les deux voitures à marquer des points. »

Otmar Szafnauer, Directeur de l’équipe :

 » Si nous pouvons être satisfaits de repartir avec des points de la course d’aujourd’hui, compte tenu de la façon dont tout s’est déroulé, nous quittons également Bahreïn en sachant que nous avons beaucoup de travail à accomplir. Du côté d’Esteban, et sur le plan opérationnel, nous devons faire mieux pour nous assurer que ce qui s’est passé aujourd’hui ne se répète pas. Nous avons démontré que nous avions le rythme aujourd’hui pour avoir les deux voitures dans les points et cela doit être l’objectif pour l’avenir. Pierre a fait un travail fantastique pour mettre de côté un samedi très décevant et revenir en force pour passer du fond de la grille aux points, donc il faut lui rendre hommage pour ses débuts solides. Ce furent deux semaines intenses et chargées pour l’équipe à Bahreïn et nous sommes impatients de retourner à Viry et Enstone, où nous ferons un débriefing en équipe, avant de retourner sur la piste à Jeddah où nous visons une performance bien meilleure. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Après la frustration d’hier, la journée d’aujourd’hui a été une bonne remontée qui nous a permis de démarrer la saison en force.

Bien que marquer un point soit toujours gratifiant, il y a beaucoup plus de points positifs à tirer d’aujourd’hui. Alex a conduit de manière experte, exactement comme nous savons qu’il peut le faire, et il a été capable de gagner des places puis de se défendre fermement tout en gérant ses pneus jusqu’à la fin. Logan a réalisé une première course fantastique, qui lui a appris beaucoup de choses sur la course en Formule 1. Il n’a pas commis la moindre erreur, a été mesuré dans ses attaques et a bien géré ses pneus. Lui et son équipe ont travaillé très dur pour arriver à cette position et ils ont très bien saisi leur chance.

Ce n’est que la première course d’une longue saison. Nous avons beaucoup de travail à faire mais nous avons maintenant une certaine dynamique sur laquelle nous pouvons nous appuyer pour les prochaines courses en Arabie Saoudite et en Australie.

Alex Albon, #23, P10 :

À mon avis, nous étions mal placés sur la grille de départ en raison d’une séance de qualification délicate, mais nous avons pris un très bon départ, nous avons gagné quelques positions au départ et nous avons ensuite joué des coudes à quelques moments de la course. Nous étions forts, nous nous sommes battus et notre rythme de course était meilleur que prévu. C’était une course difficile, avec beaucoup de gestion, mais nous avons fait en sorte que ça marche. Nous ne sommes peut-être pas tout à fait dans le rythme du milieu de terrain, mais nous sommes proches et obtenir un point dans la première course est assez incroyable. Je suis très heureux et très fier de l’équipe, c’est un travail bien fait par tout le monde chez Williams Racing.

Logan Sargeant, #2, P12 :

J’ai absolument adoré chaque seconde de ma première course. La première fois que j’ai quitté la ligne était spéciale. Je suis fier de l’équipe, je pense que nous avons dépassé tout ce que nous attendions des essais. Félicitations à Alex et à tout le monde chez Williams Racing pour avoir marqué le premier point de la saison. Pour ma part, tout s’est bien passé, du début de la course aux arrêts aux stands en passant par la voiture de sécurité virtuelle. J’espère que nous pourrons utiliser cela comme une bonne base et continuer à progresser tout au long de l’année.

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P11 :

 » Le rythme de la course était meilleur que ce que nous attendions, mais en même temps, c’est très frustrant de manquer de peu les points. Le départ a été le moment décisif car j’ai perdu quelques positions au profit de Williams, et leur vitesse en ligne droite était trop forte pour nous, donc nous n’avons pas réussi à les dépasser. Je suis content de ma gestion des pneus, même si nous avons eu plus de difficultés que nous le pensions. Dès que nous avons voulu pousser, les pneus ont commencé à surchauffer, et j’ai commencé à glisser et à perdre l’arrière. Nous avons encore du travail à faire pour développer la voiture afin que nous puissions nous battre de façon constante avec le milieu de peloton, en commençant par l’Arabie Saoudite. Comme nous avons lutté avec la performance à haute vitesse, l’Arabie Saoudite pourrait être difficile, mais je reste positif car je suis sûr que l’équipe et moi serons en mesure d’extraire la vitesse de la voiture pour pouvoir marquer des points. »

Nyck de Vries, #21, P14 :

 » Je suis assez satisfait de notre course aujourd’hui. Évidemment, elle aurait pu être meilleure et il y a de la place pour l’amélioration, mais en termes de performance, notre rythme de course était décent. Compte tenu de notre point de départ, c’était une bonne journée car nous pouvions encore nous battre avec certaines voitures autour de nous. Le fait de ne pas rentrer au stand dans le cadre du VSC m’a obligé à rouler avec le pneu à gomme dure pour le reste de la course, mais au final, le kilométrage et l’expérience nous aideront pour la saison. Les points n’étaient pas possibles aujourd’hui, donc nous nous tournons vers l’Arabie Saoudite, qui est un peu plus rapide, ce qui signifie que le milieu de terrain sera différent à nouveau. Nous savons qu’il y a encore du travail à faire, mais en tant qu’équipe, nous allons continuer à travailler dur sur les domaines qui nécessitent des améliorations pour nous donner une meilleure performance à l’avenir. »

Jody Egginton (Directeur technique) :

« Yuki et Nyck ont tous deux fait un excellent travail ce soir, de l’extinction des feux jusqu’au drapeau à damier. Ils ont bien géré les pneus, ont fourni un bon retour d’information au mur des stands, et ont livré une bonne performance. L’AT04 continue de fonctionner de manière très fiable, ce qui est positif, et bien que nous nous soyons battus pour les dernières places dans les points avec Yuki ce soir – avec Nyck qui a également réalisé de bons chronos – nous manquons principalement de grip. La clé pour remédier à cette limitation est le développement de l’aéro, c’est donc là-dessus que nous nous concentrons. La décision de faire entrer Yuki sous le VSC pour son dernier arrêt était une évidence, cependant, nous avons manqué notre coup en ne faisant pas entrer Nyck en même temps, donc le groupe de stratégie doit revoir les chiffres pour voir pourquoi cette décision semblait marginale à ce moment-là. Bien que la première course de la saison soit terminée, la course au développement de l’aéro se poursuit sans relâche, avec les groupes d’aéro et de fabrication qui se concentrent sur la fourniture de mises à jour sur une base continue pour faire progresser les performances. »

Franz Tost (Team Principal) :

« Tout d’abord, félicitations à Red Bull Racing pour un début de saison fantastique, en terminant avec un doublé et si loin devant le reste du peloton. De notre côté, je ne suis pas satisfait de notre performance. D’un point de vue technique, nous avons beaucoup à travailler car la voiture n’est pas au niveau que j’attends. Nous savons où sont les déficiences de la voiture, et nous devons travailler pour augmenter la performance avec de nouvelles améliorations, qui, je l’espère, seront efficaces quand elles arriveront. Après les qualifications P14 et P19, nous avons pu nous reprendre en course, et je dois dire que les deux pilotes ont fait du bon travail. Yuki a poussé fort pour finir dans le top 10, mais malheureusement, il a manqué quelques dixièmes. Nyck s’est également bien comporté en course ; il était important pour lui d’apprendre les caractéristiques de la voiture en conditions de course et d’acquérir le plus d’expérience possible. »

McLaren

« Évidemment, ce n’est pas la fin de week-end que je voulais, mais il y a des points positifs à prendre ».

Ce qui s’est passé

– Lando passe en P10 à la fin du premier tour, Oscar gagne deux places pour terminer le premier tour en P16.

– Lando a un problème de pneumatique à gérer et est forcé de rentrer au stand, en échangeant pour des pneus durs. Une rafale d’arrêts aux stands suit.

– Oscar dépasse HUL dans le premier virage et remonte en P13.

– Après un pit-stop au 13ème tour, Oscar est contraint d’abandonner la voiture en raison d’un problème électronique.

– Gérant un problème de PU, Lando fait plusieurs arrêts aux stands afin d’emmener la voiture sur toute la distance de la course.

– Lando franchit la ligne en P17.

Lando Norris, #4, P17 :

« Une course très difficile. Nous avons eu quelques problèmes à gérer, ce qui nous a vraiment fait sortir de la course, mais nous avons essayé de rester dedans aussi longtemps que possible, juste au cas où il y aurait une voiture de sécurité ou autre et que nous aurions pu avoir une chance à la fin. Je pense que le rythme était bon sinon. Juste trop de problèmes aujourd’hui pour se battre pour les points, donc nous recommencerons la prochaine fois. »

Oscar Piatri, #81, abandon :

« C’est décevant d’avoir terminé si tôt. Nous allions plutôt bien, nous avons pris un bon départ et nous avons fait quelques bons dépassements. Je pense que jusqu’au problème électrique, nous faisions du bon travail. Nous sommes toujours en train de chercher la cause du problème et nous espérions qu’en changeant le volant nous pourrions le résoudre, mais malheureusement ce n’est pas le cas.

« Évidemment, ce n’est pas la fin du week-end que je voulais, mais il y a des points positifs à prendre, et la voiture semblait avoir un meilleur rythme en course. J’ai quand même appris beaucoup de choses et je suis content d’avoir fait mes débuts, et d’avoir vécu certaines des premières expériences de week-end de course en F1. Je suis maintenant impatient d’avoir un meilleur week-end en Arabie Saoudite. »

Andrea Stella :

« Ce n’est pas le début de saison que nous espérions. Les points étaient certainement possibles aujourd’hui, les voitures avaient un rythme compétitif dans les relais de course, et Lando en particulier était en bonne position. Malheureusement, nous avons été frappés par deux problèmes de fiabilité.

« Oscar a dû abandonner avec ce qui semble être un problème électrique que nous étudions. Lando, quant à lui, avait une fuite de pression pneumatique du côté de l’unité de puissance. Il a dû rentrer aux stands tous les 10 tours pour recharger le système.

« Nous quittons Bahreïn en sachant que nous avons du travail à faire mais la saison est longue. Nous allons nous regrouper et nous serons prêts à repartir en Arabie Saoudite. »

 

Haut du site