Hamilton s’envole vers la pole position du Grand Prix du Qatar sous les lumières de Losail.

Posted by

Lewis Hamilton a réalisé encore une performance lors des qualifications pour s’emparer de la pole position pour le premier Grand Prix du Qatar, avec son rival Max Verstappen à ses côtés en deuxième position.

Le britannique avait le momentum avant la Q3, ayant été le plus rapide dans chacun des deux segments précédents, et s’est mis en forme après les premiers runs avec un tour qui a vu sa Mercedes voler.

Lewis Hamilton, Mercedes W12, P1. pht. Charles Coates / LAT Images

Il a ensuite été le premier à s’élancer pour la deuxième et dernière manche – et a trouvé encore du temps, éffectuant 1’20’’s (le seul pilote à le faire) pour prendre la pole position avec près d’une demi-seconde d’avance sur Verstappen, un gouffre.

La deuxième Mercedes de Valtteri Bottas a pris la troisième place, devant Pierre Gasly, qui a vu sa superbe performance réduite à néant lorsqu’il est sorti large dans l’avant-dernier virage. Il a été traîné sur un trottoir, ce qui a brisé son aileron avant et provoqué une crevaison.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B, P2. pht. Charles Coates/LAT Images

Certains pilotes ont dû renoncer à leur résultat final, mais le premier effort de Fernando Alonso a tout de même été suffisant pour obtenir une impressionnante cinquième place, sa deuxième dans le top 5 lors des cinq dernières courses.

Lando Norris a placé McLaren en sixième position, ce qui leur donne un avantage dans la lutte serrée avec Ferrari pour la troisième place au championnat des constructeurs, mais Carlos Sainz n’était qu’à une place derrière pour la Scuderia, car il a surclassé son coéquipier Charles Leclerc pour la troisième course consécutive.

Valtteri Bottas, P3.

Yuki Tsunoda a poursuivi son excellent week-end au Qatar avec une huitième place, plaçant les deux AlphaTauris dans le top 10 pour la quatrième fois en cinq courses.

Esteban Ocon s’est qualifié en Q3 pour la première fois depuis la Russie et partira en neuvième position. Sebastian Vettel complète le top 10, après sa première Q3 en huit courses.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Peu de choix entre Hamilton et Verstappen

C’est Bottas qui a été le plus rapide en début, bien qu’avec seulement 0’’003 d’avance sur Hamilton, mais il a ensuite été rétrogradé en P3 et les deux protagonistes du titre ont pris la première place.

Hamilton avait l’avantage sur Verstappen – un écart de seulement 0’’095s – avec Sainz qui poursuit sa forme en tant que pilote Ferrari le plus rapide autour de Losail avec le quatrième temps.

Pierre Gasly, P4.

Son coéquipier Charles Leclerc s’est mis la pression lorsque son premier tour chronométré – qui était assez bon pour le top six – a été supprimé pour des limites de piste, et bien qu’il l’ait laissé tard, le Monégasque a pu progresser avec son dernier effort.

Ocon a signalé des problèmes de vibrations après son dernier run et ils étaient toujours là lorsqu’il est parti dans les derniers instants, ayant besoin d’un meilleur tour pour se sortir de la zone de chute. Il a progressé, mais les vibrations sont restées.

Kimi Raikkonen a manqué de peu la Q2 en 16e position, le Finlandais étant rejoint par la Williams de Nicholas Latifi, la deuxième Alfa Romeo d’Antonio Giovinazzi et le duo Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Fernando Alonso (ESP) Alpine F1 Team A521, P5

C’est un week-end difficile pour Mazepin, qui a manqué la FP2 parce qu’un changement de châssis était nécessaire et qui a commencé les qualifications avec un autre revers, puisqu’il a été contraint de rentrer aux stands avec un aileron avant cassé.

Eliminés : Raikkonen, Latifi, Giovinazzi, Schumacher et Mazepin.

Q2 – Perez éliminé des qualifications, Leclerc en difficulté aussi

Il y avait un mélange de stratégies de pneus pour Q2, avec AlphaTauri, Aston Martin et Alpine optant pour les softs – et tous les autres choisissant les mediums.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P6. pht. Mark Sutton/LAT Images

Gasly a profité des tendres pour être deuxième, son coéquipier d’AlphaTauri Yuki Tsunoda septième. Les deux Alpines entrent également dans le top 10, avec un impressionnant sixième temps pour Alonso. Et avec Vettel se faufilant dans le top 10, cela met la pression sur ceux qui sont sur les mediums pour faire le travail.

Leclerc n’a pas été en mesure de le faire, et a terminé 13e, une fraction derrière Lance Stroll, avec Daniel Ricciardo éliminé aussi. Mais la plus grande victime de la séance a été Perez, qui a été forcé de laisser tomber les mediums pour les softs pour le dernier run – mais comme la piste s’est refroidie, il n’a pas pu trouver assez de temps et a glissé en 11e et hors de la session et leurs options stratégiques pour la course.

Carlos Sainz, P7. pht. Scuderia Ferrari

Hamilton a été de nouveau le plus rapide, Verstappen n’a pas fait mieux que quatrième, et Bottas cinquième. Norris a réussi à passer sur les softs, une place devant Sainz, l’Espagnol jetant tout sur son dernier tour pour passer sur les mediums.

Sortis : Perez, Stroll, Leclerc, Ricciardo, Russell.

Q3 – Hamilton accentue son avantage avec des tours parfaits

Yuki Tsunoda of Japan and Scuderia AlphaTauri, P8. pht. Dan Istitene/Getty Images

Après avoir été éclipsé par son coéquipier Bottas vendredi, Hamilton a émergé dans une forme suprême samedi, ayant non seulement trouvé une bonne direction pendant la nuit avec l’équipe mais se sentant aussi mieux après un mal de ventre.

Il s’est mis dans la meilleure position après les premiers tours en prenant la pole provisoire et a ensuite livré un deuxième tour encore meilleur. Remarquablement, cela lui a donné seulement sa troisième pole sur les 16 dernières courses.

Ocon, P9.

Sa marge de 0’’455s sur Verstappen, qui a amélioré son deuxième tour mais n’a toujours pas menacé Hamilton, est la plus importante de l’année dans une Q3 sur le sec.

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR21, P10. pht. Charles Coates/LAT Images

Perez étant déjà sorti des qualifications, Bottas a fait du bon travail pour se glisser en troisième position et donner à Mercedes l’avantage stratégique dimanche après-midi, avec Gasly quatrième pour la quatrième fois cette année.

Sa séance a été gâchée lorsqu’il est sorti de la piste au départ et à l’arrivée, après avoir été victime d’un bris d’aileron avant et d’une crevaison dans l’avant-dernier virage.

Les qualifs ici

Grille de départ ici

La citation clé

« J’ai trouvé de nombreux domaines dans lesquels je pouvais m’améliorer, j’ai fait quelques changements pour P3 et ça a semblé fonctionner, et puis bien sûr, vous devez essayer de poursuivre en qualifications, mais je suis tellement reconnaissant pour les timings qu’ils nous ont mis sur la piste, nous n’avons pas eu de trafic, » a déclaré Hamilton. « Et puis le dernier tour était magnifique. C’était un tour vraiment doux. Cette piste est incroyable à conduire, c’est incroyablement rapide, tous les virages à moyenne et haute vitesse. C’était bien. »

Et après ?

Depuis 2010, le détenteur de la pole sur les nouveaux circuits a toujours remporté le championnat du monde. Hamilton part dans ce créneau. Pourra-t-il réduire son retard de 14 points sur Verstappen ? Ou Verstappen prendra-t-il l’avantage dans le premier virage ? La course de dimanche commence à 12 heures, heure locale.

Communiqué la F1.

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES PAR PIRELLI

La stratégie optimale pour les 57 tours du Grand Prix du Qatar devrait être un double arrêt. La meilleure tactique sur le papier impliquerait un relais sur le pneu P Zero Yellow medium C2 suivi d’un relais sur le P Zero White hard C1 et un dernier relais sur le medium à nouveau.

Près de cela se trouve un autre double arrêt, mais cette fois avec un relais sur P Zero Red soft C3 suivi de deux relais sur les médiums.

Les trois composés pourraient également être utilisés dans une alternative à deux arrêts (peut-être en commençant par le milieu et en courant le dur au milieu avant de passer au doux pour la dernière partie de la course), mais cela sera probablement plus lent. Comme toujours, tous ces relais pourraient être exécutés dans n’importe quel ordre.

Le Losail étant un tout nouveau site, il n’y a pas eu une banque suffisante de données acquises lors des essais libres – avec deux des sessions qui ne se sont pas tenues dans des conditions représentatives de toute façon.

En conséquence, les équipes n’ont certainement pas encore tout vu, et il pourrait encore y avoir des surprises, notamment si les températures de piste sont plus basses. Un one-stopper n’est toujours pas conseillé, simplement parce que l’usure des pneus semble assez élevée.

SE CONCENTRER SUR :

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a remporté une pole spectaculaire sur la P Zero Red soft C3: le seul pilote à entrer dans la fourchette des 1m20, avec un temps deux secondes plus rapide que la référence de la pole position simulée.

Tous les pilotes n’ont utilisé que le pneu tendre en Q1, à l’exception de Pierre Gasly d’AlphaTauri, qui n’a utilisé que le P Zero Yellow medium. En Q2 – qui détermine les pneus de départ pour le grand prix – les deux pilotes Mercedes, le Red Bull de Verstappen et le pilote Ferrari Carlos Sainz ont réalisé leurs meilleurs temps sur le médium (bien qu’un total de huit pilotes aient tenté de le faire). Cela signifie que sur les 10 meilleurs qualifiés, six partiront sur le soft – tous en dehors de la première ligne.

Le circuit est plus fluide que prévu mais toujours avec un bon niveau d’adhérence, avec une évolution massive de la piste à chaque session. C’est aussi pourquoi Hamilton a été plus rapide en Q2 avec le pneu medium qu’il ne l’était en Q1 avec le soft, avant de s’améliorer à nouveau avec le soft en Q3.

Les températures sont restées constantes à environ 26 degrés Celsius et 28 degrés Celsius en piste tout au long des qualifications, avec des conditions similaires attendues pour la course de demain.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE :

 

« L’évolution de la piste est restée élevée aujourd’hui, également sans courses de soutien au programme, ce qui signifie que nous avons enregistré les temps les plus rapides juste à la fin des qualifications, et des temps de pneus moyens en Q2 qui étaient plus rapides que les temps de pneus tendres en Q1. Avec juste de courts passages en qualifications, et FP3 ce matin se déroulant dans la chaleur de la journée (avec un accent sur les qualifications), les équipes ne peuvent compter que sur FP2 pour des informations pertinentes à long terme, ce qui est crucial lorsqu’il s’agit de formuler la stratégie. Dans ces circonstances difficiles, ils voudront garder leurs options aussi ouvertes que possible, c’est pourquoi les prétendants au championnat ont choisi de commencer avec le pneu moyen. nous sommes donc prêts pour un mélange intéressant de stratégies demain avec de nombreux facteurs encore relativement inconnus. »

MAX VERSTAPPEN :

pht. Lars Baron/Getty Images

« Le week-end a été un peu agité jusqu’à présent, j’étais content en quali mais pas assez rapide. Je pensais avoir fait un tour assez correct, mais j’ai ensuite entendu la différence d’écart et j’ai été un peu choqué, ça a été vraiment difficile de les égaler. Dans un sens, je suis content d’être deuxième mais l’écart avec Lewis est très grand. Les qualifications ont été plus difficiles pour nous au cours des dernières courses, nous devons donc absolument y jeter un coup d’œil. Je ne m’attends pas à des miracles demain mais nous sommes sur une nouvelle piste et beaucoup de choses peuvent arriver, nous n’abandonnons jamais. C’est très rapide par ici donc ça va être difficile à suivre, ça dépend aussi des pneus sur lesquels on sera et de ceux qui nous entourent. Je vais essayer de faire de mon mieux, comme toujours.

CHRISTIAN HORNER, PDG et chef d’équipe :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’est génial d’être au premier rang avec Max, il a obtenu le maximum de performances de la voiture aujourd’hui et a une opportunité dans le premier virage demain, mais ça va être très difficile de suivre de près après ça avec la vitesse de ces virages. et faire un dépassement. Donc les premiers 500m vont être cruciaux et ensuite cela dépendra de la stratégie, des arrêts aux stands et de la fiabilité, tous ces facteurs, et les pneus sont sous une charge constante sur cette piste, donc ça va être fascinant de voir comment ils durent. demain. C’est dommage de ne pas avoir Checo dans le top 10, mais c’est un Grand Prix long et il peut encore être un facteur très important pour nous dans la course demain. Avec les deux prétendants au titre commençant l’un à côté de l’autre, cela devrait être une excellente course.

Lewis Hamilton :

pht. Steve Etherington

Je suis très content de cette séance de qualification. Hier a été difficile pour moi, je ne me sentais pas bien jeudi ou vendredi et j’ai ensuite eu du mal à l’entraînement. Donc, j’ai dû creuser profondément, j’étais ici tard hier soir pour travailler avec les ingénieurs et nous avons trouvé beaucoup de domaines à améliorer. Je me sentais fantastique aujourd’hui et j’ai très bien dormi la nuit dernière, ce qui a fait une grande différence. Nous avons fait quelques changements pour les FP3 et cela a semblé fonctionner, et j’ai pu continuer avec les qualifications. Ce dernier tour était tout simplement magnifique, cette piste est incroyable à conduire et très rapide, tous les virages à moyenne et grande vitesse. En termes de course, nous n’avons pas beaucoup d’expérience sur cette piste, mais je ne pense pas que ce sera le circuit le plus facile à suivre. Cela ne dégrade pas non plus massivement les pneus, donc cela pourrait être un ou deux arrêts, nous le saurons demain. C’est une descente jusqu’au virage 1 et c’est beau et large,

Toto Wolff :

pht. Sebastian Kawka

Ce fut une séance de qualification spectaculaire et quel tour de Lewis pour décrocher la pole. C’est le résultat d’un travail acharné à la fois pendant la préparation et pendant le week-end pour comprendre la voiture et trouver les bons réglages sur cette nouvelle piste. Lewis l’a trouvé aujourd’hui, il n’était pas particulièrement satisfait hier mais il avait une super voiture en qualifications pour la mettre en pole et il l’a fait avec un style dominant. Valtteri était plus satisfait de la voiture hier et ce n’était pas tout à fait dans la bonne position pour lui, mais néanmoins, nous pouvons être satisfaits des P1 et P3 sur la grille, tous deux du côté propre, pour demain. J’espère que nous prendrons cet élan dans la course, nous avons nos deux voitures à l’avant, ce qui est un résultat utile pour nous, mais je suis sûr que ce sera un autre proche.

Pierre Gasly :

pht. Dan Istitene/Getty Images

« Je suis super content des qualifications, ça a été assez incroyable et nous sommes à nouveau juste derrière Mercedes et Max, ce qui est génial. J’allais encore plus vite dans le dernier tour, en améliorant d’un dixième et demi, mais j’ai franchi le trottoir au virage 15 et j’ai perdu l’aileron avant, ce qui a fait exploser le pneu avant droit. A la fin de la journée, c’était encore une très bonne qualification et nous sommes en bonne position pour demain. Les Alpines sont à nouveau assez proches, donc je pense que ce sera une autre bataille intense dans la course.

Yuki Tsunoda :

pht. Dan Istitene/Getty Images

« Je pense qu’aujourd’hui était une bonne qualification et je suis heureux de partir de la 8e place demain. Il était regrettable que j’aie dû sacrifier un ensemble supplémentaire de Softs pour passer la Q1, ce qui signifiait que je ne les avais pas pour la Q3, mais je suis toujours très satisfait de la façon dont s’est déroulée la journée. Nous pensons qu’il va être difficile de dépasser en course, donc le départ sera la clé, mais le point positif est que nous sommes tous dans la même position, car personne n’a piloté ici auparavant. Nous nous y préparerons du mieux que nous pourrons ce soir et nous verrons ce qui se passera demain.

Esteban Ocon, #31 :

« En tant qu’équipe, c’est un résultat de qualification très positif avec Fernando et moi en Q3. De mon côté, nous avons un peu manqué aujourd’hui et nous avons quelques points à revoir pour voir où nous manquions et où nous pouvons nous améliorer. Il en restait probablement un peu plus sur la table aujourd’hui car lors de mon tour en Q3, je suis sorti large au virage 1 en essayant de gagner du temps. Pourtant, nous sommes de retour en Q3, ce qui est formidable, et nous savons que les points sont attribués le dimanche. Nous sommes toujours dans la lutte et nous pouvons nous battre demain pour marquer des points.

Fernando Alonso, #14 :

« Je pense que tout le week-end a été positif pour nous. La voiture s’est sentie forte dans toutes les sessions et semble apprécier les virages à grande vitesse ici. J’ai dit à l’équipe que s’ils me donnaient assez de carburant, je roulerais toute la nuit et je les attendrais ici demain matin ! Il semble que certains circuits soient meilleurs que d’autres pour notre package et le Qatar semble être l’un d’entre eux. Nous devons étudier pourquoi nous manquons cette performance dans d’autres circuits. Mais les points sont marqués demain, nous devons donc maximiser notre créneau de départ. Nous commençons du côté propre de la grille et il y a quelques stratégies de pneus différentes dont nous devons être conscients. Nous avons quelques points d’interrogation, mais il vaut mieux les résoudre à partir de la cinquième.

Marcin Budkowski, directeur exécutif :

« Nous avons eu un bon rythme tout au long du week-end ici à Doha, c’est donc formidable de pouvoir le convertir en qualifications aujourd’hui avec les deux voitures en Q3 et Fernando dans le top cinq. Il y a eu des stratégies de pneumatiques mitigées. et nous avons parié sur des pneus tendres pour la Q2, ce qui s’est avéré être le bon choix car nous avons vu pas mal de nos concurrents sortir des médiums après le premier run. Fernando était très content de sa voiture et son premier tour impressionnant en Q3 a permis Les qualifications d’Esteban ont été compromises par un problème de freins en début de séance qui s’est progressivement amélioré mais a altéré sa confiance dans la voiture, néanmoins il a poussé et a réussi à terminer neuvième. Dans l’ensemble, une qualification très positive résultat pour l’équipe qui nous met en lice pour marquer de gros points demain. Avec Fernando à côté de Pierre [Gasly] sur la grille, et Esteban à côté de Yuki [Tsunoda], ce sera une course passionnante dans la bataille pour la cinquième place en t e championnat – alors lancez-vous dans la course ! »

English Information

QUALIFYING: Hamilton blitzes to crushing Qatar Grand Prix pole under the Losail lights

Lewis Hamilton delivered one of his most dominant qualifying performances of the season to take pole position for the inaugural Qatar Grand Prix, with title rival Max Verstappen lining up alongside him in second.

The reigning world champion had the momentum heading into Q3, having been fastest in each of the previous two segments, and put himself in supreme shape after the first runs with a clinical lap.

He was then the first to head out for the second and final runs – and found even more time, smashing into the 1m20s (the only driver to do so) to take pole position by nearly half a second from Verstappen.

The second Mercedes of Valtteri Bottas slotted into third, ahead of Pierre Gasly, who had the shine taken off his stunning performance when he ran well wide at the penultimate corner. That dragged him onto a kerb, which shattered his front wing and led to a puncture.

That forced some drivers to back out of their final results, though Fernando Alonso’s first effort was still good enough for a very impressive fifth in what is his second top-five start in the last five races.

Lando Norris put McLaren sixth, to give them the edge in the tight fight with Ferrari for P3 in the constructors’ championship but Carlos Sainz was only a place behind for the Scuderia, as he outqualified his team mate Charles Leclerc for the third successive race.

Yuki Tsunoda continued his great weekend in Qatar with eighth, putting both AlphaTauris in the top 10 for the fourth time in five races.

Esteban Ocon made Q3 for the first time since Russia and will start ninth with Sebastian Vettel closing out the top 10, following his first Q3 in eight races.

AS IT HAPPENED

Q1 – Little to choose between Hamilton and Verstappen

It was Bottas who went quickest early on, albeit only 0.003 ahead of Hamilton, but he was later demoted to P3 and the two title protagonists moved into the top spot.

Hamilton had the edge over Verstappen – a gap of just 0.095s – with Sainz continuing his form as the quickest Ferrari driver around Losail with the fourth quickest time.

His team mate Charles Leclerc put pressure on himself when his first timed lap – that was good enough for the top six – was deleted for track limits, and while he left it late, the Monegasque was able to progress with his final effort.

Ocon reported problems with vibrations after his final run and they were still there when he headed out in the closing stages, needing a better lap to get himself out of the drop zone. He delivered the goods to progress, but the vibrations remained.

Kimi Raikkonen just missed out on Q2 in 16th, the Finn joined by the Williams of Nicholas Latifi, the second Alfa Romeo of Antonio Giovinazzi and the Haas duo of Mick Schumacher and Nikita Mazepin.

It’s been a challenging weekend for Mazepin, who missed FP2 because a chassis change was required and started qualifying with another setback as he was forced to retreat to the pits with a broken front wing.

Knocked out: Raikkonen, Latifi, Giovinazzi, Schumacher and Mazepin

Q2 – Perez dumped out of qualifying, as Leclerc struggles too

There was a mix of tyre strategies for Q2, with AlphaTauri, Aston Martin and Alpine opting for the softs – and everyone else choosing the mediums.

Gasly made the most of the soft to go second quickest, with his AlphaTauri team mate Yuki Tsunoda seventh. Both Alpines moved into the top 10, too, with Alonso an impressive sixth. And with Vettel sneaking into the top 10, it put pressure on those on mediums to get the job done.

Leclerc was unable to do that, and ended up 13th, a fraction behind Lance Stroll, with Daniel Ricciardo knocked out too. But the biggest casualty of the session was Perez, who was forced to dump the mediums for the softs for the final run – but as the track cooled, couldn’t find enough time and slipped into 11th and out of the session in what is a big clow to Red Bull and their strategic options for the race.

Hamilton was quickest again, with Verstappen no better than fourth, and Bottas fifth. Norris made it through on the softs, one place ahead of Sainz, the Spaniard throwing everything at his final lap to make it through on the mediums.

Knocked out: Perez, Stroll, Leclerc, Ricciardo, Russell

Q3 – Hamilton pushes home advantage with clinical laps

Having been overshadowed by team mate Bottas on Friday, Hamilton emerged in supreme shape on Saturday, having not only found some good direction overnight with the team but also feeling better after a stomach ache.

He put himself in the best position after the first runs by taking provisional pole and then delivered a second lap that was even better. Remarkably, it gave him only his third pole in the last 16 races.

His margin of 0.455s over Verstappen, who improved on his second lap but still did not threaten Hamilton, was the largest in a dry Q3 all year.

With Perez having already exited qualifying, Bottas did a good job to slot into third and give Mercedes the strategic advantage on Sunday afternoon, with Gasly fourth for the fourth time this year.

His session was tainted when he pulled off the track on the start-finish, having suffered a broken front wing and puncture at the penultimate corner.

The key quote

“I found a lot of areas in which I could improve, made some changes for P3 and it seemed to work, and then of course you’ve got to try and carry through into qualifying but I’m so grateful or the timings that they put us out on track, we didn’t have any traffic,” said Hamilton. “And then that last lap was beautiful. it was a really sweet lap. This track is amazing to drive, it’s incredibly fast, all medium and high-speed corners. It felt good.”

What’s next?

Since 2010, the pole-sitter at new circuits has always gone on to win the world championship. Hamilton starts in that slot. Can he put a dent in the 14-point deficit to Verstappen? Or will Verstappen get ahead into Turn 1? Sunday’s race begins at 12pm local time.