2 décembre 2022

Hamilton s’empare de la pole, Verstappen alors qu’il était largement en tête, se crashe dans le dernier virage du GP d’Arabie saoudite.

Lewis Hamilton s’est emparé de la pole position pour le premier Grand Prix d’Arabie saoudite après que son rival Max Verstappen ait semblé prêt à le battre, avant de s’écraser dans le dernier virage…

Lewis Hamilton, P1. pht. Wolfgang Wilhelm

Il y avait très peu à choisir entre les deux protagonistes du titre tout au long des qualifications, Verstappen semblant avoir un avantage alors qu’Hamilton se plaignait d’un manque d’adhérence.

Tous deux ont tout laissé sur place, Hamilton rattrapant brillamment un énorme tanklapper lors de son premier tour chronométré, avant de réaliser le meilleur temps lors de son passage suivant.

Valtteri Bottas, P2. pht. LAT Images

Mais Verstappen était en train de voler et a fait un temps qui était quatre dixièmes plus rapide que n’importe qui d’autre, sous les lumières du circuit Jeddah Corniche qui chevauche la mer Rouge.

Hamilton a demandé une modification de son aileron avant lors de son passage au stand, alors qu’il cherchait à trouver une solution à son sous-virage, et a ensuite rapidement été le plus rapide de 0’’142s lors de son deuxième passage en soft.

Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda, P3. pht. Dan Mullan/Getty Images

Verstappen était toujours là, cependant. Tout semblait perdu lorsqu’il a appuyé sur l’accélérateur trop tôt au virage 2 et est sorti large, mais il l’a rattrapé de manière impressionnante et était en avance d’un dixième de seconde au premier secteur sur son dernier run. Il a ensuite fait un deuxième secteur sensationnel qui lui a donné un quart de seconde d’avance sur Hamilton.

Charles Leclerc, P4. pht. Scuderia Ferrari

Mais il s’est bloqué dans le dernier virage, et en mettant les gaz, il a glissé dans le mur, causant tellement de dégâts qu’il a dû s’arrêter.

En conséquence, Hamilton a hérité de la pole, avec son coéquipier Valtteri Bottas en deuxième position pour un verrouillage de la première ligne Mercedes, avec Verstappen qui devrait partir en troisième position, à condition que les dommages qu’il a subis ne nécessitent pas de changements qui déclenchent une pénalité sur la grille.

Charles Leclerc a été un brillant quatrième pour Ferrari, devant la deuxième Red Bull de Sergio Perez, avec Pierre Gasly poursuivant sa belle forme de qualification avec la sixième place.

Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda, P5. pht. Dan Mullan/Getty Images

Lando Norris a surpassé sa McLaren pour prendre la septième place. Yuki Tsunoda a fait deux AlphaTauri dans le top huit, tandis qu’Esteban Ocon et Antonio Giovinazzi ont complété le top 10.

COMME CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Les deux Aston Martin sont éliminées en raison des problèmes de circulation.

Verstappen a donné le rythme en début de séance, Hamilton étant sorti large au virage 1 lors de son premier tour lancé avant de refroidir les pneus et de repartir et il a rapidement pris la tête des chronos pour deux dixièmes de seconde.

La piste évolue rapidement, tandis que les pilotes découvrent qu’ils peuvent faire plusieurs tours avec le même jeu de pneus, et par conséquent – les temps dégringolent sans cesse. Bottas a eu une chance de s’asseoir en tête, mais il est ensuite rentré aux stands en signalant un problème de moteur.

Pierre Gasly of France driving the (10) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P6. pht. Lars Baron/Getty Images

A deux minutes de l’arrivée, les Aston Martin de Sebastian Vettel et de Lance Stroll se sont retrouvées dans la zone d’abandon et devaient trouver au moins sept dixièmes de seconde pour avoir un espoir de s’en sortir.

Mais la frustration était grande pour Stroll – et pour beaucoup d’autres – car le nombre de voitures en piste en fin de course les obligeait à rouler très lentement dans les derniers virages pour trouver de l’espace – ce qui obligeait les autres à reculer dans leur tour lorsqu’ils atteignaient le parking.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P7. pht. Jerry Andre / LAT Images

Aucune des deux Aston Martin n’a pu faire assez pour sortir de la zone d’exclusion, ce qui signifie qu’elles ont été éliminées des qualifications avec Nicholas Latifi et le duo Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Éliminés : Latifi, Vettel, Stroll, Schumacher, Mazepin.

Q3 mouvementée : Verstappen s’écrase dans les derniers instants.

Hamilton et Verstappen ont été au coude à coude toute la saison, il était donc logique que ce schéma se poursuive dans l’avant-dernière course de la saison, et dans le dernier segment des qualifications.

Yuki Tsunoda of Japan driving the (22) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P8.  pht. Lars Baron/Getty Images

Hamilton a établi la première référence, que Verstappen a confortablement dépassée. Hamilton a riposté pour se faufiler devant, mais Verstappen était tout prêt à l’usurper, seulement au dernier virage, sa Red Bull a heurté le mur.

Hamilton a donc décroché des pole positions consécutives pour la première fois en 2021, tandis que Mercedes s’est assuré la première ligne pour la quatrième fois de la saison, Bottas étant deuxième devant Verstappen.

Esteban Ocon, Alpine A521, P9. pht. Jerry Andre / LAT Images

La P4 de Leclerc est sa meilleure performance en Q3 depuis la Turquie, avec Perez qui fait son retour dans la partie finale des qualifications – après avoir manqué la dernière fois au Qatar – avec la cinquième place.

Gasly était sixième, tandis que Tsunoda continuait sa trajectoire ascendante, obtenant sa cinquième apparition en Q3 en six courses.

Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C41, P10. pht. Jerry Andre / LAT Images

Ocon s’est retrouvé P9 pour la deuxième course consécutive, et Giovinazzi a atteint la Q3 pour la quatrième fois cette année dans ce qui est son avant-dernier week-end de course en Formule 1.

Les qualifs ici

Grille de départ ici

La citation clé

« Wow », a déclaré Hamilton, détenteur de la pole. « C’est un circuit très difficile. Incroyablement technique et complexe. C’est incroyable ce qu’ils ont construit ici, au niveau de la piste. La vitesse et le rythme ici sont phénoménaux. Nous étions rapides pendant les essais, mais pour une raison quelconque, en P3 et surtout en qualifications, nous manquions de rythme et avions du mal avec les pneus. Donc pour nous d’obtenir un doublé, je suis vraiment fier de Valtteri et des hommes et des femmes de notre équipe qui ont travaillé si dur. »

Quelle est la suite ?

C’est l’avantage d’Hamilton qui s’élance en pole position pour la deuxième course consécutive, avec son rival pour le titre Verstappen directement derrière lui sur la grille en troisième position. Le septuple champion du monde pourra-t-il réduire davantage son retard de huit points sur Verstappen ou son rival de Red Bull trouvera-t-il le moyen de se battre ? La course de dimanche débute à 20h30, heure locale.

Communiqué la F1

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES VUES PAR PIRELLI

Le Grand Prix d’Arabie saoudite de 50 tours devrait être un arrêt unique. Le one-stopper le plus rapide devrait être de P Zero Yellow Medium C3 à White hard C2, que la majorité des pilotes semblent prêts à sélectionner – comme en témoignent presque tous les leaders qui ont choisi de passer la Q2 sur le composé moyen. Le démarrage sur le médium offre plus d’options car il laisse la porte ouverte à un ou deux arrêts, et il permet également aux pilotes d’effectuer un premier relais relativement long, avec une large fenêtre d’arrêt au stand. Une alternative est une stratégie douce à dure, qui est tout aussi rapide sur le papier mais peut nécessiter un peu plus de gestion, selon la voiture.

Un double arrêt est nettement plus lent, mais le plus rapide devrait utiliser tous les composés : un relais sur le médium, suivi d’un sur le dur et le dernier sur le doux.

Cependant, ce n’est peut-être pas aussi simple que cela. Djeddah étant un tout nouveau circuit, il y a encore un certain nombre de facteurs inconnus à prendre en compte : et l’un d’entre eux pourrait être la probabilité apparemment élevée d’une voiture de sécurité – comme c’est le cas sur tout circuit urbain avec peu de zone de dégagement. Si tel est le cas, cela pourrait rendre possible un arrêt au stand «gratuit».

SE CONCENTRER SUR

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a remporté la pole position sur le pneu tendre P Zero Red, établissant un record de piste inaugural de 1m27,511s : très proche du temps de pole simulé de 1m27,150s.

Hamilton prendra le départ de la course avec les pneus médium P Zero Yellow demain, après les avoir utilisés pour réaliser son meilleur temps en Q2. C’était le choix le plus populaire pour la session Q2, avec neuf des 10 meilleurs pilotes sur la grille partant sur ce composé afin de viser un one-stopper. Cinq pilotes ont couru le soft en Q2, mais seul Lando Norris de McLaren a réalisé son meilleur temps sur ce composé.

La piste offrait beaucoup d’adhérence du début à la fin, avec un bon degré d’évolution au cours des qualifications, comme l’ont prouvé les temps rapides sur le pneu moyen en Q2.

Les conditions tout au long des qualifications étaient similaires à celles des essais libres, avec une température ambiante d’environ 30 degrés et en piste, restant constantes tout au long de la session.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE :

« Il s’agit du deuxième tour le plus long de la saison, les équipes et les pilotes ont eu une fenêtre d’opportunité relativement limitée pour bien faire les choses, en termes de préparation pour un tour lancé. Le pneu moyen a été préféré par presque tout le monde en Q2, avec Lando Norris étant le seul pilote à démarrer sur le soft dans le top 10. Ça va être fascinant de voir ce qu’il est capable de faire, entouré d’autant de voitures partant sur des médiums. Les deux stratégies les plus rapides sur le papier sont medium à hard ou soft to dur, mais ce dernier a besoin d’une gestion un peu plus prudente. Nous nous attendons donc à ce que la majorité des pilotes ciblent un one-stopper, mais il existe de nombreux éléments inconnus qui pourraient influencer la stratégie.  » Malgré la longueur du tour, les marges étaient incroyablement serrées, avec 10 pilotes couverts en quelques dixièmes de seconde sur ce tout nouveau circuit. »

Ils ont dit

MAX VERSTAPPEN :

pht. Florent Gooden – Pool/Getty Images

« J’étais sur un très bon tour jusqu’à ce que je le perde dans le dernier virage, je pensais l’avoir approché de la même manière que je l’avais fait toute la session, mais j’ai perdu l’arrière. Je suis en colère contre moi-même et c’est bien sûr décevant mais il reste deux courses et tout peut arriver. Nous avions une bonne voiture en qualifications et tout se mettait en place, ce qui me donne de l’espoir pour la course de demain, sachant également que le rythme était là aujourd’hui. J’espère que nous pourrons bien suivre demain et si c’est le cas, il devrait y avoir de bonnes opportunités et nous devrions avoir un bon coup.

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

pht. Giuseppe Cacace – Pool/Getty Images

« Cela ressemblait au tour de l’année jusqu’à ce moment-là. C’est vraiment dommage car c’était un tour puissant et puissant et il tirait quelque chose de très spécial du sac. Max sera frustré, j’en suis sûr, car il sait à quel point c’était un bon tour, mais il a juste besoin de le mettre derrière lui maintenant. Il est toujours P3 sur la grille et il lui faut juste un bon départ, car tout peut arriver dans cette course. Malheureusement, nous sommes en retrait maintenant, nous allons donc récupérer la voiture et espérons que les dégâts ne seront pas trop importants. La position sur la grille sur n’importe quel circuit urbain est cruciale et il sera très difficile de doubler ici, donc tout va être une question de stratégie et Checo pourrait avoir un rôle majeur à jouer dans la course.

Pierre Gasly :

pht. Peter Fox/Getty Images

« C’était fantastique aujourd’hui encore, avec une autre position dans le top 6 des qualifications. Cette fois, c’était un peu plus difficile, je ne me sentais pas aussi confiant dans la voiture et j’ai lutté avec l’équilibre tout au long de la séance. J’ai dû vraiment travailler pendant les qualifications, mais j’ai réussi à mettre tout ça ensemble et je suis vraiment satisfait de mon tour. Je n’étais qu’à deux millièmes de Sergio, ce qui n’est rien, donc c’est un peu frustrant, mais à la fin de la journée, c’est toujours une excellente position de départ pour marquer des points demain. »

Yuki Tsunoda :

pht. Peter Fox/Getty Images

« J’ai des sentiments mitigés à propos d’aujourd’hui. Je pense que mes performances en Q1 et Q2 étaient excellentes et j’en suis vraiment satisfait, mais malheureusement, dans mon dernier tour en Q3, j’ai eu du trafic et j’ai perdu beaucoup de temps. Je pense que j’aurais pu partir plus haut sur la grille demain, donc c’est frustrant en ce moment. Il y a beaucoup de points positifs à retenir aujourd’hui, en particulier le fait que j’ai passé la Q2 avec les Mediums, donc je partirai avec le même pneu que tous les autres autour de moi demain. C’est un circuit vraiment génial à conduire, alors j’ai hâte d’être à la course et j’espère que nous pourrons repartir avec des points. »

Esteban Ocon, #31 :

« Je suis assez content des qualifications d’aujourd’hui à la neuvième place. J’étais satisfait de mes tours et, en tant qu’équipe, nous avons très bien travaillé ce week-end. J’ai la confiance en la voiture, ce qui est nécessaire ici pour vraiment attaquer les tours à faible consommation de carburant. C’est dommage que nous n’ayons pas pu mettre les deux voitures en Q3, mais nous avions une voiture rapide en FP2 et j’espère que nous pourrons la porter en course avec Fernando et moi visant à marquer. Ça va être une longue course demain. Il fait très chaud, un tour très chargé, peut-être similaire à Singapour en termes de physique, mais j’ai hâte d’y être. Nous verrons ce que nous pouvons faire à partir de la neuvième place sur la grille et nous ferons de notre mieux pour un autre solide résultat d’équipe.

Fernando Alonso, #14 :

« C’était une séance difficile pour nous ce soir. Hier, la voiture était rapide et avait un bon équilibre, mais aujourd’hui, de la FP3 aux qualifications, la voiture était très différente. Sur un circuit urbain et en passant près des murs c’est assez difficile quand on n’est pas totalement à l’aise avec l’équilibre. Nous avons vu en Formule 2 qu’il y avait plus de dépassements que prévu, donc même si je pense qu’il sera plus difficile pour nous de suivre à des vitesses aussi élevées, nous gardons espoir de regagner du terrain demain. J’espère avoir une course propre demain et nous devons nous assurer de marquer plus de points dans notre bataille pour la cinquième place.

Lewis Hamilton :

pht. LAT Images

La piste était rapide – incroyablement rapide et avec aussi beaucoup d’adhérence. Une fois dans le rythme, c’est beau à conduire. L’adhérence était très élevée dès le moment où nous sommes sortis et était similaire dans les deux séances. La circulation peut être un problème ici, c’est Monaco-esque et les distances de fermeture avec les autres voitures devenaient définitivement dangereuses. Nous avons essayé plusieurs choses avec nos réglages, et bien que nous ne soyons pas rapides sur un seul run par rapport aux autres, notre rythme sur les longs runs semblait plutôt bon.

Les pneus Medium et Hard ont tous les deux bien performé, le Soft est probablement un peu trop mou pour les sections à grande vitesse, on a l’impression que le pneu abandonne légèrement. Je suis généralement satisfait de la configuration, nous avons modifié quelques éléments entre les sessions et nous travaillerons avec les gars de l’usine à la maison pour nous assurer que nous avons la bonne configuration pour demain.

Andrew Shovline, Mercedes :

pht. Jiri Krenek

Comme pour toute nouvelle piste, une partie importante de la première session consiste à comprendre si vous avez fait les bonnes hypothèses sur l’adhérence et le comportement des pneus, et dans les conditions plus chaudes de la FP1, la voiture fonctionnait bien. La deuxième session était plus un défi en termes de rythme sur un seul tour, nous avons quelques idées sur la façon d’aborder cela et nous utiliserons notre simulateur à Brackley pendant la nuit pour explorer quelques directions. Le rythme à long terme semblait compétitif, Lewis était un peu plus heureux que Valtteri et nous avons terminé la journée avec des configurations assez différentes sur les voitures, il y a donc des comparaisons intéressantes à tirer de ces données. Il semble que la voiture ait un bon potentiel sur ce circuit, mais nous avons clairement un peu de réglage à faire qui nous occupera pendant la nuit.

Charles Leclerc #16 :

pht. Scuderia Ferrari

Je suis très content de ma qualification. Aujourd’hui, je me suis concentré sur la reprise de confiance avec cette piste du premier tour des essais libres 3 au dernier de la Q3, où j’ai pu vraiment pousser la voiture à la limite. La quatrième place est un excellent résultat qui dépasse nos attentes.

Demain sera une course difficile mais très intéressante. Bien qu’il s’agisse d’un circuit urbain, les trois longues lignes droites rendent les dépassements plus faciles qu’on ne le pense. Notre rythme a été constant tout le week-end et nous devrions donc avoir de bonnes chances si la course est régulière.

Je veux dire un grand merci à tous les gars de l’équipe pour le travail incroyable qu’ils ont fait hier soir pour mettre à nouveau une voiture parfaite à ma disposition. Je ferai tout pour tailler un bon résultat à la maison spécialement pour eux.

Laurent Mekies , directeur de course Ferrari :

pht. Scuderia Ferrari

Un mélange d’émotions dans cette qualification. Nous sommes heureux de la bonne quatrième place de Charles, qui aujourd’hui a progressivement repris confiance en la voiture après l’accident d’hier et, à la toute dernière tentative, s’est une nouvelle fois révélé être l’un des meilleurs pilotes du moment avec un tour fantastique.

Nous sommes vraiment désolés pour Carlos, qui n’a pas réussi à obtenir le résultat qu’il avait montré qu’il pouvait obtenir tout au long du week-end et également dans la première partie des qualifications. Cette petite erreur au virage 10 lui a coûté cher et il devra faire face à une course en montée.

Demain, nous essaierons tout d’abord de nous préparer au mieux pour tenter de consolider davantage cette troisième place au classement Constructeurs qui représente notre objectif principal en finale de la saison. Sur une piste impitoyable, on s’attend à une course pleine d’imprévus : il faudra savoir profiter de toutes les opportunités possibles.

English Information

Hamilton snatches pole as Verstappen crashes in thrilling Saudi Arabian GP qualifying

Lewis Hamilton took pole position for the inaugural Saudi Arabian Grand Prix after his title rival Max Verstappen looked set to beat him only to crash at the final corner…

There was very little to choose between the two title protagonists throughout qualifying with Verstappen appearing to have the slight edge as Hamilton complained of a lack of grip.

Both were leaving everything out there, Hamilton brilliantly catching a huge tankslapper on his first timed lap and then pumping in the quickest time on his next run.

But Verstappen was absolutely flying and put in a time that was four tenths quicker than anyone else, under the lights at the Jeddah Corniche Circuit that straddles the Red Sea.

Hamilton asked for a whole turn of front wing when he pitted, as he searched to find a solution to his understeer, and then promptly went quickest by 0.142s on his second soft run.

Verstappen was still out there, though. It looked all lost when he got on the throttle too early at Turn 2 and ran wide, but he caught it impressively and was up by a tenth of a second at the first sector on his final run. He then put in a sensational second sector to put him a quarter of a second ahead of Hamilton.

But he locked up at the final corner, and as he got on the throttle, slid into the wall, causing so much damage it forced him to stop.

As a result, Hamilton took pole, with team mate Valtteri Bottas second for a Mercedes front row lock out, with Verstappen set to start third providing the damage he suffered will not require changes that trigger a grid penalty.

Charles Leclerc was a brilliant fourth for Ferrari, ahead of the second Red Bull of Sergio Perez, with Pierre Gasly continuing his fine qualifying form with sixth.

Lando Norris outperformed his McLaren to take seventh with Yuki Tsunoda making it two AlphaTauris in the top-eight, as Esteban Ocon and Antonio Giovinazzi completed the top 10.

AS IT HAPPENED

Q1 – Both Aston Martins knocked out as traffic causes problems

Verstappen set the early pace, with Hamilton running wide at Turn 1 on his first flying lap before cooling the tyres and going again and he promptly topped the timesheets by two tenths of a second.

The track was evolving quickly, while drivers were finding they could do multiple laps on the same set of tyres, and as a result – the times tumbled relentlessly. Bottas had a go sitting pretty at the top, but he later limped back to the pits reporting a engine misfire.

With two minutes to go, both Aston Martins of Sebastian Vettel and Lance Stroll found themselves deep in the drop zone and needing to find at least seven tenths of a second to have any hope of escaping.

But there was frustration for Stroll – and many others – as the sheer number of cars out on track late on meant they were going very slowly in the final sequence of corners to get some space – which in turn forced others to back out of their lap when they reached the car park.

Neither Aston Martin could do enough to get out of the drop zone, meaning they were booted out of qualifying along with Nicholas Latifi and the Haas duo of Mick Schumacher and Nikita Mazepin.

Knocked out: Latifi, Vettel, Stroll, Schumacher, Mazepin

Q3 Drama as Verstappen crashes in closing moments

Hamilton and Verstappen have gone toe to toe all season long, so it was fitting that this pattern continued into the penultimate race of the season, and in the final segment of qualifying.

Hamilton set the early benchmark, which Verstappen comfortably topped. Hamilton hit back to sneak ahead, but Verstappen was all set to usurp him, only to get it wrong at the final corner, with his Red Bull hitting the wall.

It meant Hamilton took consecutive pole positions for the first time in 2021, with Mercedes locking out the front row for the fourth time this season as Bottas lined up second ahead of Verstappen.

Leclerc’s P4 was his best Q3 performance since Turkey, with Perez making it back into the final part of qualifying – after missing out last time in Qatar – with fifth.

Gasly was sixth, with Tsunoda continuing his upward trajectory, securing his fifth Q3 appearance in six races.

Ocon found himself P9 for the second consecutive race, with Giovinazzi making it to Q3 for the fourth time this year in what is his penultimate race weekend in Formula 1.

The key quote

“Wow,” said pole-sitter Hamilton. “What a tough track this is. Incredibly technical and complex. It’s amazing what they’ve built here, track-wise. The speed and the pace around here is phenomenal. We were quick through practice but for some reason [F]P3 and particularly qualifying, [we were] just lacking pace, struggling with the tyres. So for us to get a one-two, I’m really proud of Valtteri and the men and women in our team that have just been working so hard.”

What’s next?

It’s advantage Hamilton as he starts on pole position for the second straight race, with his title rival Verstappen directly behind him on the grid in third. Can the seven-time world champion cut further into the eight-point deficit to Verstappen or will his Red Bull rival find a way to fight back? Sunday’s race begins at 8.30pm local time.

 

Haut du site