23 juillet 2024

GP de Grande Bretagne, ils ont dit…

Après quasiment trois ans de disette, Lewis Hamilton renoue avec la victoire à Silverstone. Seulement huitième du championnat du monde cette année, Lewis Hamilton s’est adjugé son Grand Prix national, à Silverstone, à l’issue d’une course spectaculaire perturbée par la pluie.

Le Britannique, qui n’avait plus gagné depuis l’Arabie saoudite en décembre 2021, a donc dû attendre 57 Grands Prix pour s’adjuger la 104e victoire de sa carrière. Il a devancé le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et un autre Britannique, Lando Norris (McLaren).

Pirelli

Sir Lewis remporte une course aux quatre couleurs à Silverstone

Lewis Hamilton a remporté la 75e édition du Grand Prix de Grande-Bretagne. Le septuple champion du monde met ainsi fin à une période de disette qui aura duré 945 jours, depuis le Grand Prix d’Arabie Saoudite 2021. Il compte désormais 104 victoires en Formule 1, dont neuf dans cette course, ce qui le place en tête de la liste des pilotes ayant remporté le plus grand nombre de victoires lors d’un Grand Prix. Pour son équipe Mercedes, il s’agit de la 127e victoire, la deuxième consécutive, la première depuis près de trois ans, puisque la dernière fois que cela s’est produit, c’était en 2021, lorsque l’équipe dirigée par Toto Wolff avait gagné au Brésil, puis lors de la manche suivante en Arabie saoudite, mentionnée plus haut.

Rejoignant Hamilton sur le podium, Max Verstappen (Red Bull Racing), deuxième, et Lando Norris (McLaren), troisième, sont montés sur la plus haute marche du podium. Les trois hommes portaient une édition spéciale de la casquette classique Pirelli pour le podium, spécialement fabriquée en tweed pour la manche de Silverstone. La casquette est en vente ici : https://afbmotorsport.com/en/contenido/f1-pirelli-podium-caps-22.

La journée sur la piste

Pour Pirelli, ce fut un Grand Prix très coloré, quadricolore pour être précis, puisque quatre composés de pneus avec leurs bandes de couleur distinctives ont été mis en jeu – rouge pour le Soft, jaune pour le Medium, blanc pour le Hard et vert pour l’Intermédiaire – et tous les quatre ont en fait joué un rôle important dans une course où la piste est passée du sec au mouillé et inversement, avec des températures qui ont varié d’une dizaine de degrés en fonction des conditions météorologiques.

La première partie de la course s’est déroulée en Medium, utilisé par 17 pilotes sur la grille, à l’exception d’Ocon et de Zhou qui ont opté pour le Soft, tandis que Perez a choisi le Hard en partant de la pitlane. La C2 a bien fonctionné, car les pilotes ont pu pousser même avec une pleine charge de carburant, tout en leur permettant de gérer les conditions délicates lorsque la pluie a commencé à tomber. De plus, le Medium a permis une plus grande flexibilité quant au moment du premier arrêt au stand, étant donné que la menace de la pluie s’était fait sentir avant même le départ.

C’est ensuite au tour de l’Intermédiaire d’occuper le devant de la scène, lorsque le point de croisement est arrivé. Leclerc et Perez avaient choisi de passer à ce pneu très tôt et se retrouvaient avec un train de pneus usés au moment où les conditions de piste leur convenaient le mieux, ce qui les obligeait à revenir pour un deuxième train de pneus. En fait, il n’y a jamais eu autant d’eau sur la piste qu’hier lors de la FP3, ce qui signifie que ce type de pneu allait évidemment s’user beaucoup plus rapidement puisque la piste s’est ensuite asséchée. La dernière partie a vu les trois gommes pour temps sec se battre à armes égales et il était intéressant d’observer comment, en particulier parmi les leaders, les différents ensembles voiture-pilote étaient à l’aise avec les différentes gommes : Hamilton a remporté la victoire pour Mercedes avec le Soft, Verstappen et sa Red Bull ont été les plus rapides sur le Hard, tandis que Piastri a démontré que le Medium pouvait être très compétitif sur la McLaren.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE CHEZ PIRELLI  :

« Nous avons assisté à un Grand Prix très excitant à la fin d’un week-end très chargé, qui a donné lieu à un grand spectacle tant sur la piste que dans les tribunes. Ce fut un week-end de tests pour nous, car nous avons mis à l’épreuve la quasi-totalité de notre gamme de pneus dans différentes conditions, sur l’un des circuits les plus difficiles de tout le calendrier du championnat.

Dès le vendredi, il était évident que les trois composés pour temps sec pouvaient jouer un rôle important dans cette course et cela s’est confirmé aujourd’hui. En termes de stratégie, les prévisions d’avant-course ont été plus ou moins respectées. Si l’on fait abstraction de la pluie, la longueur du premier relais sur les mediums et la performance des durs pour ceux qui, comme Verstappen et Sainz, les ont utilisés dans le dernier relais, ont démontré qu’une combinaison C2/C1 pouvait être très compétitive. Évidemment, la C3 a souffert un peu plus, en partie parce qu’elle a été utilisée en mode push vers la fin de la course sur une piste qui était encore assez verte en raison de toutes les pluies de ce week-end. »

Mercedes

Victoire record de Lewis Hamilton et de son équipe au Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone

  • Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne dimanche à Silverstone.
  • George Russell a malheureusement été contraint à l’abandon en raison d’un problème de circuit d’eau.
  • Partant de la première ligne, George et Lewis ont mené la course dans les premiers tours.
  • Cependant, une averse survenue au tiers du Grand Prix a permis aux McLaren de prendre la tête.
  • Cette première pluie s’est dissipée avant qu’une nouvelle averse ne nécessite le passage aux pneus intermédiaires. L’équipe ayant doublé les pneus, Lewis s’est retrouvé en P2 et George en P4.
  • L’augmentation de la température de l’unité de puissance, due à un problème de circuit d’eau, contraint George à abandonner le Grand Prix peu de temps après.
  • Lewis étant la seule voiture restante, l’équipe a bien évalué le retour aux pneus secs et l’a fait passer au stand un tour plus tôt que la McLaren de Lando Norris, leader de la course.
  • En passant aux pneus tendres, il a pris la tête et a bien géré le dernier relais pour remporter une neuvième victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne, ce qui constitue un record.
  • Lewis devient le premier pilote à remporter un Grand Prix en 16 saisons différentes et le premier pilote à gagner un Grand Prix après 300 départs.
  • C’est aussi le 12e podium consécutif de Lewis au Grand Prix de Grande-Bretagne et son 150e podium avec Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team.

Lewis Hamilton, #44, P1 :

Ce jour a une grande signification. C’est un honneur incroyable de monter sur la plus haute marche du podium ici à Silverstone. Je crois que mon cœur bat encore la chamade ! Nous avons vécu tellement de moments extraordinaires ici et aujourd’hui, la fin d’une victoire a été la plus émouvante que j’aie jamais connue. Ces dernières années ont été très difficiles pour tous les membres de l’équipe. Sachant à quel point tout le monde a travaillé dur pour se battre, je pense qu’il s’agit d’une véritable libération d’émotions. Je suis à jamais reconnaissant à tous les membres de l’équipe, à Mercedes et à tous nos partenaires. Réussir enfin est le plus grand sentiment que je me souvienne d’avoir éprouvé.

La course a été délicate. Les conditions changeantes ont constitué un véritable défi. Nous avons gardé notre sang-froid et avons pris la bonne décision au bon moment en repassant en pneus slicks. Cela nous a permis de reprendre la tête et, à partir de là, nous avons été en mesure de la ramener à la maison.

George Russell, #63, DNF :

Je suis absolument abattu. Environ 10 tours avant mon abandon, j’ai vu des alarmes de température sur mon volant. Nous avions un problème de circuit d’eau et malheureusement, il l’a emporté. Félicitations à Lewis et à l’équipe. Il a fait une très belle course et sa victoire est amplement méritée. Nous avons tous les deux fait beaucoup d’efforts pour aider l’équipe à développer la voiture et c’est formidable de voir que cela porte ses fruits.

La voiture se sentait tellement bien aujourd’hui. Nous savions que la course serait longue en raison des conditions météorologiques. Lorsque la pluie a commencé à tomber, nous avons eu un peu de mal. Mais nous avons réussi à retrouver notre rythme et la bataille aurait été intéressante jusqu’à la fin. Quoi qu’il en soit, nous avons vécu un week-end extraordinaire en tant qu’équipe. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli et nous attendons avec impatience les deux dernières courses avant la pause estivale.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

La victoire d’aujourd’hui est un véritable conte de fées. C’est notre dernier Grand Prix de Grande-Bretagne avec Lewis et quelle façon de terminer. C’est un sentiment extraordinaire que de pouvoir remporter la victoire devant les foules britanniques avec le pilote britannique le plus emblématique et le plus titré au volant d’une Mercedes.

La victoire de la semaine dernière était fortuite. Aujourd’hui, nous avons été rapides dans presque toutes les conditions. Nous avons longtemps occupé la première et la deuxième place et, bien que les McLaren aient été rapides lorsque la pluie est tombée, nous avons été en mesure de les devancer. C’est une victoire au mérite, qui montre le courage de cette équipe. Nous n’avons jamais cessé d’y croire, nous n’avons jamais cessé de travailler et nous avons été capables de libérer le potentiel de la voiture. Nous sommes maintenant sur la bonne voie.

George a été malheureux aujourd’hui. Il a été très fort ces derniers temps et a décroché une fantastique pole position hier. Malheureusement, nous avons dû retirer sa voiture à cause d’un problème de circuit d’eau. Il aurait probablement été en position de se battre pour la victoire si ce n’était pas le cas.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

C’était absolument fantastique de voir Lewis gagner aujourd’hui. Le public ici rend cela encore plus spécial, et c’était un pilotage incroyable. C’est à peine croyable que cela fait si longtemps que nous n’avons pas gagné de course avec Lewis et que nous venons de gagner deux week-ends d’affilée en tant qu’équipe.

La course a été difficile pour George. Nous avons surveillé le système de refroidissement de sa voiture dès les premiers tours et, malheureusement, nous avons dû abandonner la voiture. Il peut cependant garder la tête haute. Il a réalisé un tour fantastique pour décrocher la pole position et a montré qu’il avait le rythme nécessaire pour contrôler la course dans le premier relais.

Ces derniers mois, toute l’équipe a travaillé d’arrache-pied pour améliorer la voiture. Ce que nous avons réalisé en peu de temps est incroyable. Nous allons profiter de ce moment car il est très spécial, mais avec deux courses à disputer avant la pause estivale, nous allons continuer à faire des efforts pour améliorer les performances, tout en continuant à remettre notre championnat sur les rails.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P2 :

A un moment donné, il semblait que nous pourrions finir P5 ou P6, mais nous avons pris les bonnes décisions, notamment en ce qui concerne les arrêts aux stands, ce qui nous a permis de revenir dans la course.

« Il était difficile aujourd’hui de gérer la situation, surtout avec la pluie, mais si l’on regarde la performance pure, nous étions trop lents dans le premier relais et nous avons eu du mal à gérer la dégradation des pneus. A un moment donné, il semblait que nous pourrions finir P5 ou P6, mais nous avons pris les bonnes décisions, en particulier lors des arrêts aux stands, ce qui nous a permis de revenir dans la course. Quand il a commencé à pleuvoir, nous n’avons pas voulu prendre trop de risques car j’avais déjà du mal avec l’adhérence, et l’équipe a également mis le pneu dur à la fin, ce qui a définitivement sauvé ma course car j’étais le seul sur le pneu dur et j’ai pu vraiment pousser. Dans une situation difficile, nous avons tout de même terminé deuxièmes, et nous avons augmenté notre avance au championnat, ce qui est bien sûr un très bon résultat pour nous. Nous sommes à la moitié de la saison et nous avons encore un peu de travail à faire pour terminer la saison là où nous le souhaitons.

Sergio Perez, #11, P17 :

Nous avons pris le pari d’essayer d’y arriver et malheureusement, nous n’avons pas eu ce qu’il fallait aujourd’hui.

« C’est une journée à oublier, rien n’a vraiment fonctionné pour nous, nous avons pris des risques au départ pour essayer d’y arriver et malheureusement, nous n’avons pas eu ce qu’il fallait aujourd’hui. Nous avons pris un risque avec le pneu intermédiaire très tôt, pensant qu’il y aurait plus de pluie, plus rapidement, et c’était juste trop tôt, nous avons perdu beaucoup de terrain et le pneu a complètement disparu. Nous avons perdu beaucoup de terrain et le pneu était complètement usé. Nous avons été hors position pendant toute la course, et il était vraiment difficile de gérer la course. Je suis très déçu, mais il est temps d’aller de l’avant, je suis heureux qu’il y ait une petite pause maintenant, nous devons nous regrouper en tant qu’équipe et faire un travail important. Nous avons besoin d’un week-end propre, d’un week-end de progression pour retrouver notre rythme. La Hongrie et la Belgique sont des week-ends où nous devons retrouver notre forme.

Christian Horner, PDG et directeur de l’équipe :

S’il y avait eu quelques tours de plus, le résultat aurait pu être différent, mais c’était quand même une belle conduite et une belle performance.

« C’était une course passionnante, avec une minute où nous semblions être hors course et la minute suivante où nous étions de nouveau dans la course. Nous avons choisi la bonne stratégie aujourd’hui, en particulier le moment où nous sommes passés aux inter, aux slicks, puis aux pneus durs, qui étaient vraiment les bons choix à faire aujourd’hui. S’il y avait eu quelques tours de plus, le résultat aurait pu être différent, mais c’était quand même une belle conduite et une belle performance. Le pitwall et les pilotes travaillent vraiment bien ensemble, Max et Checo nous informent évidemment de ce qui se passe, mais le pitwall a plus d’informations et ils communiquent tous les deux et sont capables de prendre les bonnes décisions au bon moment. Nous devrons analyser les performances, car il y a eu beaucoup de variations dans le rythme et dans l’équipe la plus rapide à un moment donné, mais cela s’est un peu équilibré lorsque la piste s’est asséchée. Le Grand Prix de Grande-Bretagne est toujours un week-end spécial, et je tiens à féliciter Lewis pour son excellent pilotage sur son circuit national.

McLaren

« NOUS QUITTONS CE WEEK-END AVEC UN GOÛT DOUX-AMER »

Les pilotes de Formule 1 de McLaren, Lando Norris et Oscar Piastri, ainsi que le directeur de l’équipe, Andrea Stella, s’expriment après le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Ce qui s’est passé :

  • Un départ propre pour les deux pilotes, mais Lando perd une position au 1er tour au profit de Verstappen.
  • La pluie arrive, ce qui permet à Lando et Oscar de se frayer un chemin dans le classement.
  • Lando prend la tête, Oscar le suit de près en P2.
  • Au 27e tour, Lando boxe pour les Inters et sort en P2.
  • Oscar boxe un tour plus tard, également pour Inters, et sort P6.
  • Russell doit abandonner sa Mercedes, ce qui permet à Oscar de remonter en P5.
  • La pluie s’arrête, les deux pilotes boxent, Oscar pour les Mediums et Lando pour les Softs.
  • A 10 tours de l’arrivée, l’ordre est modifié avec Lando en P2 et Oscar en P4.
  • Verstappen se rapproche et dépasse Lando dans les derniers tours de la course.
  • Lando franchit la ligne d’arrivée en P3 et Oscar en P4.

Lando Norris, #4, P3 :

« C’était une course difficile mais très agréable. Un grand bravo à Lewis Hamilton, il a bien exécuté sa course, donc chapeau à lui et à Mercedes. C’était très amusant de se battre contre ces gars dans ces conditions, et vous êtes toujours sur le fil du rasoir quand vous prenez beaucoup de risques. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses ce week-end, mais il y a aussi beaucoup de choses à revoir. C’est l’endroit où j’aimerais que tout se passe parfaitement et ça n’a pas été le cas aujourd’hui, mais c’est quand même bien d’être sur le podium ici à Silverstone. Nous reviendrons plus forts lors de la prochaine course et l’année prochaine et nous essaierons à nouveau.

Oscar Piastri, #81, P4 :

« Quelques bons points pour l’équipe aujourd’hui, mais nous avons manqué quelques opportunités, il est donc difficile de ne pas partir un peu frustré. La décision de doubler ou de rester à l’écart est l’une des plus difficiles à prendre, et malheureusement, nous nous sommes trompés, mais nous allons revenir en arrière pour voir ce que nous pouvons en tirer. En dehors de cela, nous avons pris de bonnes décisions aujourd’hui et il est encourageant de voir que nous avons le rythme pour être aux avant-postes. Nous allons prendre une semaine pour nous remettre à zéro avant la double confrontation.

Andrea Stella :

« La course d’aujourd’hui a été intense et nous quittons ce week-end avec un goût doux-amer. Nous savions que la pluie serait un facteur à un moment ou à un autre, et plusieurs pilotes étaient en lice pour la victoire à différents moments de l’après-midi. Je pense que nous étions très forts lorsque la pluie a commencé à tomber, avec les deux pilotes qui se sont retrouvés à l’avant du peloton. Nous n’avons pas su en tirer parti et cela ressemble à une occasion manquée. Nous allons revoir les décisions que nous avons prises – certaines étaient bonnes, d’autres auraient pu être meilleures. Une fois de plus, il est important que nous soyons en lice pour les podiums et les victoires, et peut-être qu’aujourd’hui la différence s’est faite sur de petits détails dans l’exécution. Notre rythme au cours de ces trois courses a été encourageant et nous attendons avec impatience les courses à venir.

Ferrari

JUST A FEW POINTS

La Scuderia Ferrari HP a quitté le Grand Prix de Grande-Bretagne avec seulement onze points grâce à Carlos Sainz, qui a terminé cinquième et a obtenu le point supplémentaire pour le tour le plus rapide en course. Vu le déroulement de la course, il ne pouvait pas faire mieux. Charles Leclerc n’a pas réussi à marquer de points, car sa stratégie agressive n’a pas porté ses fruits et il a terminé 14e.

La course. Le départ est sec alors que la pluie est attendue de manière imminente et les deux pilotes prennent un bon départ, Carlos dépassant Nico Hulkenberg pour la sixième place et Leclerc faisant encore mieux, passant de la 11e à la 8e place derrière Lance Stroll, qu’il dépasse au 14e tour. Les premières gouttes sont arrivées au 15e tour, mais la pluie n’était pas assez forte pour justifier le montage de pneus intermédiaires. Quatre tours plus tard, la pluie s’est intensifiée et Charles, qui avait des difficultés avec ses pneus médiums, a opté pour des pneus intermédiaires, une décision qu’il a prise en collaboration avec l’équipe, comme c’est généralement le cas dans ces conditions. Sainz a choisi de rester à l’extérieur et cela lui a été bénéfique car la pluie s’est calmée en quelques minutes et les pilotes équipés de pneus slicks ont rapidement retrouvé des temps normaux. Dans le même temps, Leclerc était vraiment en difficulté sur les intermédiaires car la piste était à peine humide et lorsque tout le peloton est rentré pour les intermédiaires, il a également dû passer au stand pour un deuxième train de pneus. Cet arrêt supplémentaire mettait fin à ses espoirs de terminer dans les points. Carlos est parvenu à se hisser à la quatrième place après l’abandon de George Russell, même si, avant de repasser en pneus slicks, il a été dépassé par Oscar Piastri, ce qui l’a fait rétrograder à la cinquième place. L’Espagnol est maintenant sur le pneu Dur et maintient un bon rythme, creusant un écart confortable avec Hulkenberg qui est devenu suffisamment important pour que l’équipe lui apporte un jeu de Softs afin de réaliser le tour le plus rapide en course, ce qu’il a fait en 1’28″293. La Scuderia Ferrari HP est toujours deuxième au classement des constructeurs et Charles reste troisième au classement des pilotes, tandis que Carlos est toujours quatrième, à seulement quatre points de son coéquipier.

Une pause puis la Hongrie. L’équipe mettra à profit cette pause de deux semaines avant la prochaine manche pour analyser toutes les données des dernières courses afin de réagir à la baisse de performance constatée ces derniers temps. La saison reprend avec le Grand Prix de Hongrie du 19 au 21 juillet.

Carlos Sainz, #55, P5 :

C’était une performance très solide aujourd’hui et je pense que nous avons maximisé le résultat avec la P5 et le tour le plus rapide. Nous avons bien exécuté une course difficile dans des conditions mixtes et j’ai pu réduire l’écart avec les voitures qui nous précédaient. Malheureusement, lorsque la piste s’est asséchée, nous avons manqué de rythme et nous avons dû nous contenter de la cinquième place. Nous avons maintenant un peu de temps libre pour nous ressaisir et revenir plus forts en Hongrie.

Charles Leclerc,  #16, P14 :

 

Nous avons pris un bon départ aujourd’hui, mais malheureusement, la course ne s’est pas déroulée comme nous l’espérions de mon côté. La pluie s’est intensifiée à partir du 15ème tour et nous avons pensé qu’elle allait devenir plus forte. Malheureusement, la pluie n’a été suffisamment forte pour ces pneus que quelques tours plus tard et mes pneus étaient déjà usés, de sorte que nous avons dû faire un autre arrêt. Cela s’est mal passé et nous devons revoir notre course et nous assurer que nous pouvons maximiser toutes les opportunités à l’avenir.

Fred Vasseur – Team Principal Scuderia Ferrari HP :

Le week-end n’a pas été facile, mais aujourd’hui Carlos a fait une bonne course en prenant un bon départ, en étant rapide sur le mouillé et sa position finale était la meilleure qu’il pouvait atteindre aujourd’hui et elle incluait le point supplémentaire pour le tour le plus rapide. Il a pris un excellent départ et a gagné trois places, puis il a perdu du temps pour dépasser Lance Stroll. Alors, quand les deux Mercedes sont sorties de la piste au virage 1 sous la pluie, nous avons décidé d’un commun accord de faire rentrer Charles pour les intermédiaires, car une stratégie agressive était le seul moyen d’essayer de le faire remonter dans la hiérarchie. Comme nous l’avons vu, cela n’a pas payé et nous a probablement coûté une P6. Ce week-end, nous avons beaucoup appris sur la voiture et nous avons fait un bon pas en avant, ce qui est encourageant pour le reste de la saison. Nous devons maintenant nous appuyer sur ce que nous avons appris et l’appliquer lors des deux prochaines courses. Tout le monde dans l’équipe, moi y compris, est impatient d’obtenir de bons résultats.

Haas

MoneyGram Haas F1 Team a terminé avec Nico Hulkenberg sixième, et Kevin Magnussen 12e, au Grand Prix de Grande-Bretagne, 12e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2024, qui s’est déroulé dimanche à Silverstone.

Hulkenberg s’est élancé de la sixième position – sa meilleure place sur la grille de départ de la saison – avec des pneus Pirelli P Zero Yellow medium, mais un premier tour difficile a fait reculer l’Allemand à la neuvième place. Hulkenberg a progressé lorsque la pluie est tombée à mi-course, en passant des pneus intermédiaires Cinturato Green au 26e tour, pour revenir à la septième place. Hulkenberg gagne encore une place lorsque George Russell abandonne sa Mercedes, avant de repasser au 39e tour pour des pneus rouges tendres lorsque le circuit s’assèche, et de ressortir en sixième position. Hulkenberg a conservé sa position pendant le dernier relais de la course pour enchaîner les sixièmes places, égalant ainsi son meilleur résultat en course de 2024 et celui de MoneyGram Haas F1 Team.

Magnussen a pris le départ depuis la 17e place, également en pneus mediums, et a réalisé un bon premier relais, dépassant plusieurs voitures pour se mêler à la lutte pour le top 10. Magnussen est passé en intermédiaires au 27e tour et a conservé sa 11e place pendant le relais intermédiaire de la course, qui s’est avéré délicat et glissant, avant de chausser les softs au 37e tour. Le Danois s’est battu avec Logan Sargeant de Williams dans les derniers tours et a terminé 12e au drapeau à damier.

Ce résultat consolide la septième place du championnat des constructeurs pour MoneyGram Haas F1 Team, avec 27 points marqués à la moitié de la saison.

En tête, le pilote Mercedes Lewis Hamilton a remporté une 104e victoire en Formule 1, un record, devant Max Verstappen de Red Bull Racing, tandis que Lando Norris de McLaren Racing complète le podium en troisième position.

Nico Hulkenberg, #27, P6 :

« Je suis très heureux pour l’équipe, huit points de plus au tableau – c’est très précieux. Plus important encore, la performance est là avec cette mise à jour et cela me rend optimiste pour le reste de la saison. Nous sommes désormais dans la lutte pour la cinquième place, ce qui est évidemment positif et personne ne s’attendait à cela il y a quelques semaines. C’est très encourageant et très positif. La course a été délicate avec la pluie au début qui n’était pas suffisante pour les inters. Ici, avec des virages à grande vitesse et une telle adhérence, c’était très risqué, mais nous avons réussi à rester propres et à récupérer ce que nous avions perdu au départ.

Kevin Magnussen, #20, P12 :

« Nous sommes restés à portée d’Albon, qui est resté dehors un tour de plus et a creusé un énorme écart. Le rythme n’était pas très bon avec le pneu tendre, j’ai commencé à grainer tout de suite et je n’ai pas eu un bon relais. C’est génial pour Nico de marquer huit points aujourd’hui, c’est vraiment deux bons week-ends pour l’équipe, et c’est super important. J’aurais aimé contribuer un peu, mais je ne l’ai pas fait à la fin.

Ayao Komatsu, directeur de l’équipe :

« C’est une excellente journée. C’est dommage que nous n’ayons pas pu marquer des points avec les deux voitures, car s’il n’avait pas eu ce problème de grainage sur les softs dans le dernier relais, il aurait été proche de marquer des points. Dans l’ensemble, P6 lors de deux courses consécutives, qu’est-ce que je peux demander de plus ? Les mises à jour ont de nouveau fonctionné et Nico l’a senti tout de suite vendredi, sa qualification samedi l’a montré et son rythme de course aujourd’hui l’a montré. Kevin, dans l’ancienne voiture spéciale, était heureux, mais je pense qu’il a subi des dommages lors de la FP2, donc dans l’ensemble aujourd’hui, ce sont des résultats dont nous pouvons être fiers. La course n’a pas été facile, les conditions étaient changeantes et il est facile de dire qu’il suffit de chausser les bons pneus au bon moment, mais c’est beaucoup plus difficile à faire, mais nous y sommes parvenus. C’est un énorme effort d’équipe et je suis très fier d’eux.

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P7 :

« C’était une course difficile aujourd’hui, mais nous l’avons bien géré et avons récolté un bon nombre de points pour l’équipe. J’ai pris un bon départ et j’ai fait sortir [Nico] Hulkenberg. Puis la pluie a commencé après quelques tours et nous nous sommes arrêtés pour les pneus intermédiaires. C’est toujours un défi de juger combien de temps on peut survivre sur le terrain sec – on ne veut pas partir trop tard et se retrouver dans les barrières – mais je pense que nous avons bien pris cette décision. C’est bien de terminer ce triple header avec un week-end plus compétitif ; c’est un grand progrès pour l’équipe et nous chercherons à poursuivre sur cette lancée en Hongrie.

Fernando Alonso, #14, P8 :

 

« C’est un bon résultat pour nous aujourd’hui, nos deux voitures marquant des points dans le top dix. Je me sentais plus compétitif ce week-end et il semblait que nous étions dans notre position naturelle, ce qui est plus encourageant que les dernières courses. Ce fut une course délicate à comprendre, avec des points d’interrogation sur la nécessité de monter des pneus pluie ou sec à certains moments de la course. Je pense que nous avons attendu un tour trop tard pour passer aux intermédiaires, mais il faut un peu de chance pour prendre ces décisions. C’est à nous de continuer à nous améliorer et à trouver plus de performances dans la voiture avant les courses à venir.

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Dix points importants lors de notre course à domicile à Silverstone avec les deux voitures dans le top huit. Lance et Fernando n’ont pas commis d’erreur de roue et ont bien géré quelques averses de pluie qui ont rendu les conditions de piste très difficiles cet après-midi. Nous avons optimisé la stratégie aujourd’hui avec notre décision de conserver deux trains de pneus Medium, ce qui s’avère être la bonne. L’équipe et les pilotes ont travaillé incroyablement dur pour améliorer la voiture récemment et ce résultat montre que nos efforts vont dans la bonne direction. Un grand merci à tous les membres de l’équipe pour leur travail acharné lors de ce triple programme, et merci aux fans et à nos partenaires de l’équipe pour leur soutien pendant cette semaine de course à domicile chargée.

Williams

Sven Smeets, directeur sportif :

La voiture a bien fonctionné aujourd’hui dans ces conditions mixtes et plutôt froides. Alex a subi quelques dégâts dans les premiers virages de la course en raison d’un contact, mais il a évité une grosse collision grâce à sa grande habileté. Logan a pris un bon départ et les deux voitures avaient un bon rythme dans cette première partie de la course. Lorsque la première averse est arrivée, les deux pilotes ont fait un excellent travail en restant sur les slicks, car il était difficile de décider quand passer sur les intermédiaires. Rétrospectivement, nous aurions peut-être dû passer en boîte un tour plus tôt, car la pluie s’intensifiait rapidement. Une fois la pluie passée, nous avons monté les slicks sur les deux voitures au bon moment et Logan et Alex avaient un bon rythme sur une piste qui séchait rapidement. Logan a réussi à dépasser [Kevin] Magnussen pour se classer P11, et Alex a fait une belle manœuvre sur [Yuki] Tsunoda pour se classer P9, marquant ainsi deux points précieux pour l’équipe. Dans l’ensemble, c’est un bon week-end pour l’équipe après deux week-ends difficiles.

Alex Albon, #23, P9 :

Nous avons eu un contact dans le virage 3 et plus encore dans le virage 4, perdant également une partie de l’aileron avant, donc j’étais un peu inquiet au début. Après cela, tout est rentré dans l’ordre et j’étais content. Je savais que la pluie viendrait et qu’il y aurait une deuxième chance, alors je devais juste rester patient et attendre que les opportunités se présentent. Nous avons pris les bonnes décisions pour la plupart, en boxant au bon moment pour les bons pneus. Nous avons perdu du temps lors des arrêts aux stands et je pense que sans les dégâts, nous aurions pu marquer plus de points, mais je suis quand même content. C’est un week-end où nous devions vraiment faire quelque chose pour l’équipe, alors le fait de le faire à notre Grand Prix national rend les choses encore plus spéciales. 

Logan Sargeant, #2, P11 :

C’était une bonne journée en général. Depuis la FP2 où nous avons eu des difficultés avec le carburant, nous avons mis la voiture dans une bien meilleure position, et cela s’est vu. Nous avions un bon rythme, en particulier avec le pneu slick. J’ai eu un peu de mal sur la piste sèche avec les Inters en dégradant un peu trop les pneus. Nous avons relativement bien exécuté tout ce que nous avions à faire et nous sommes restés groupés dans des conditions délicates. Nous avons été malchanceux lors de l’arrêt pour les Inters, car Alex a eu un arrêt lent, ce qui nous a fait perdre du temps. Bien sûr, avec le recul, il y a peut-être quelques décisions que nous aurions pu prendre un ou deux tours plus tôt et qui auraient pu faire la différence entre un point ou non. Dans l’ensemble, je suis satisfait de la façon dont j’ai conduit ce week-end.

V Racing Bulls

Yuki Tsunoda, #22, P10 :

« La course a été bonne mais difficile. Au vu de notre rythme lors des essais libres, nous savions qu’il serait difficile de marquer des points sur le sec, donc je pense que les conditions humides nous ont aidés à maintenir un petit écart avec les voitures qui nous précédaient. Normalement, lors des courses précédentes, je n’ai pas apprécié la pluie, mais je pense qu’elle nous a aidés aujourd’hui. C’est un point et nous le prenons. Maintenant, nous regardons vers l’avenir et allons de l’avant, et je suis impatient d’utiliser ce que nous avons appris au cours des deux derniers week-ends pour les courses à venir avant la pause. La Hongrie présente un mélange de vitesse élevée et faible, alors j’espère que nous pourrons utiliser nos forces et nous battre dans le top 10. »

Daniel Ricciardo, #3, P13 :

« C’était une course dans des conditions mixtes, ce qui était excitant ; nous avons finalement saisi quelques opportunités, mais malheureusement, nous n’étions pas compétitifs. C’était l’une de ces journées où nous avons eu plus de mal que nous n’aurions dû, donc nous allons essayer d’y réfléchir et de comprendre pourquoi. Au cours des trois derniers week-ends, je pense que nous avons perdu un peu de terrain dans la bataille des dernières améliorations par rapport à certains de nos concurrents du milieu de terrain, donc nous avons du travail à faire en vue des prochaines courses. C’est bien maintenant d’avoir une semaine de repos pour nous remettre à zéro et de revenir à Budapest, qui est un circuit complètement différent.

Jody Egginton (Directeur technique) :

« La météo a certainement joué un rôle aujourd’hui, mais dans l’ensemble, je pense que nous avons pris les bonnes décisions au bon moment, ce qui a certainement contribué à faire entrer une voiture dans les points. Yuki a fait une bonne course aujourd’hui, en effectuant quelques dépassements dans les premiers tours et en ayant suffisamment de rythme pour rester en contact avec les pilotes de tête. Du côté du garage de Daniel, la journée de course n’a pas été aussi simple. Un problème a été identifié sur sa voiture avant la course, ce qui a nécessité un travail important pour la remettre en état pour la course. En termes de performance globale, le milieu de peloton reste très serré, et nous continuons à nous concentrer sur la mise à jour de l’aérodynamique de la voiture pour faire progresser le package et nous donner les meilleures chances de marquer des points.

Laurent Mekies (Directeur de l’équipe) :

« Ce week-end a été une excellente publicité pour la Formule 1 et a démontré qu’alors que le sport connaît une croissance fantastique sur de nouveaux marchés, les sites classiques comme Silverstone ont encore beaucoup à offrir. Le public nombreux a clairement apprécié et il faut le féliciter de ne pas avoir laissé le mauvais temps refroidir son enthousiasme. De notre côté, il est clair que la nature rapide de ce circuit n’a pas particulièrement bien convenu à notre voiture et nous ne sommes pas là où nous voulons être, à savoir dominer le milieu du peloton comme nous l’avons fait plus tôt dans la saison. Cependant, nous rentrons à la maison avec un autre point bien mérité pour Yuki et l’équipe, en exécutant fortement dans des conditions changeantes difficiles. Daniel suivait le même groupe serré de milieu de peloton et a terminé en dehors du point, malgré une bonne lutte. Cette course n’est qu’à mi-parcours de la saison, la 12e des 24 manches, et nous avons vu à quelle vitesse la hiérarchie peut changer d’une course à l’autre, de l’avant à l’arrière de la grille. C’est plus que jamais une course de développement, et tout le monde à Faenza et à Bicester est à la recherche d’une nouvelle étape de performance pour notre voiture, qui en a bien besoin.

Kick Sauber

L’équipe Stake F1 Team KICK Sauber a connu un dimanche difficile dans des conditions variables à Silverstone. Lors d’une course qui est passée du sec au mouillé, puis au sec à nouveau, Valtteri Bottas et Zhou Guanyu ont terminé respectivement 15e et 18e. L’après-midi a été difficile et l’équipe va rentrer à la base en sachant qu’elle doit travailler dur pour corriger ses faiblesses, en poursuivant son plan de développement pour réduire l’écart avec ses rivaux.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Cette course confirme que nous manquons de rythme et nous n’avons malheureusement pas pu atteindre les objectifs que nous nous étions fixés avant le week-end. La course de Zhou a été compromise par son départ en pneus tendres : nous ne nous attendions pas aux niveaux de grainage et de dégradation des pneus qu’il a connus dans son premier relais, et qui nous ont contraints à un arrêt au stand avant l’arrivée de la pluie. Bien sûr, revenir de là a été très difficile, et le reste de sa course était irrécupérable. Valtteri a fait une meilleure course, avec de bons choix stratégiques et de bons arrêts aux stands. Il était en phase avec tous nos principaux concurrents, mais il a également souffert d’une surchauffe de l’essieu avant et d’un grainage, ce qui a fortement affecté son rythme – sur tous les composés que nous avons utilisés aujourd’hui. Nous devons clairement faire un pas en avant, et c’est pourquoi nous devons continuer à travailler dur pour remédier à nos faiblesses grâce à un programme de développement continu et engagé, en commençant dès les prochains tours.

Valtteri Bottas, #77, P15 :

« Les conditions étaient très délicates, surtout lorsque nous étions en pneus slicks sur une piste humide : malgré tout, je pense que nous avons pris les bonnes décisions. Nous étions toujours parmi les premiers à changer de pneus et nous avons bien interprété les conditions : nous n’avons pas fait d’arrêts inutiles et nous avons probablement tiré le meilleur parti des circonstances changeantes. Les arrêts ont également été très bons : malheureusement, nous avons manqué de rythme dans les deux conditions, mais nous avons tout de même terminé dans une meilleure position qu’au départ. J’ai également été très heureux de voir Lewis [Hamilton] gagner aujourd’hui, surtout dans son Grand Prix national. Je sais ce que cela représente pour lui et à quel point cette course est importante pour lui. Maintenant, nous avons deux semaines pour nous concentrer sur l’amélioration : nous avons des mises à jour à venir, qui, je l’espère, continueront à nous aider à faire un pas en avant, comme l’ont fait les autres équipes.

Zhou Guanyu, #24, P18 :

« Aujourd’hui, ce n’était pas vraiment notre journée. Nous sommes partis sur les softs, en espérant profiter au maximum du temps avant la pluie : nous avons bien progressé mais, malheureusement, la pluie est arrivée trop tard, et à ce moment-là, mes pneus étaient déjà usés. Nous sommes passés aux mediums, et lorsque la pluie a fini par arriver, nous sommes passés aux stands pour les inters. Cependant, j’ai eu l’impression que ma course était déjà compromise après la première étape. Dans l’ensemble, notre rythme au tour est similaire à celui que nous avions à Barcelone, mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour revenir dans la lutte pour les points. Le voyage risque d’être long, mais j’espère que nous pourrons trouver une solution rapide. Avec le triple rendez-vous européen derrière nous, nous allons utiliser le temps qui nous sépare de Budapest – un circuit qui nous a bien réussi par le passé – pour continuer à travailler sur la voiture et apporter les bonnes améliorations. »

Alpine

Esteban est parti 18e en pneumatiques tendres neufs et s’est classé 16e.

Arrêts : 19e tour pour des intermédiaires, 21e et 38e pour des médiums.

Meilleur tour en course : 1’30’’875.

Pierre n’a pas pu prendre le départ.

Esteban Ocon, #31, P16 :

« Le résultat d’aujourd’hui conclut un week-end difficile pour l’équipe. Nous avons pris de mauvaises décisions tout au long du week-end, ce qui signifie que nous ne nous sommes pas donné la chance de nous battre. Nous savions que la météo serait changeante, mais nous n’avons pas optimisé notre stratégie avec nos choix de pneumatiques et nous avons rétrogradé en conséquence. Dans l’ensemble, c’est un week-end à oublier et nous devrons vite rebondir à Budapest, avec une course sur un circuit que j’apprécie et dont je garde de bons souvenirs. »

Pierre Gasly, #10, DNF :

« Nous avons immédiatement remarqué un souci sur la voiture en sortant du garage et nous suspectons un problème avec la boîte de vitesses. Nous savions que cela pourrait être problématique au départ et je suis finalement rentré aux stands pour abandonner à la fin du tour de formation. Avec la pénalité sur la grille pour notre changement de groupe propulseur, ce week-end s’annonçait forcément compromis de mon côté du garage. C’est dommage de ne pas avoir pu disputer la course pour au moins essayer de nous battre. Avec une météo aussi instable, il aurait pu y avoir des opportunités, mais ce n’était tout simplement pas notre jour. Nous allons continuer d’apprendre et nous devons analyser ce qu’il s’est exactement passé pour nous assurer de ne plus rencontrer le même problème. Nous avons beaucoup à faire et nous mettrons la période avant la Hongrie à profit pour revenir plus forts. »

Bruno Famin, team principal :

« Silverstone était clairement un week-end difficile pour l’équipe. Nous devons en tirer les leçons et nous appliquer afin de faire mieux lors des prochaines courses. Nous n’avons pas permis à nos pilotes de se battre. Le point positif de la journée est notre travail sur les arrêts au stand, où nous avons fait des progrès significatifs. C’était une triplette intense pour l’écurie. Nous allons la débriefer collectivement, travailler sans relâche pour trouver des améliorations et revenir plus forts dans deux semaines à Budapest. »