23 juillet 2024

ELMS, victoire de AO by TF à Imola

La troisième manche de l’European Le Mans Series (ELMS) 2024 sur l’Autodromo Internazionale Enzo e Dino Ferrari a offert quatre heures d’action et de rebondissements. L’Oreca n°65 de Panis Racing a reçu le drapeau à damier en tête, mais une pénalité d’après-course l’a reléguée en cinquième position, et la victoire est finalement revenue à l’Oreca n°14 AO by TF de Jonny Edgar, Robert Kubica et Louis Delétraz.

Tous les regards se sont tournés sur la bataille de la catégorie LMGT3, entre la Porsche n°85 des Iron Dames et l’Aston Martin n°59 de Racing Spirit of Leman. Les 30 dernières minutes ont donné lieu à une lutte roue dans roue, dont Michelle Gatting est sortie victorieuse pour 0’’7 face à Valentin Hasse Clot.

La victoire LMP2 Pro/Am a été remportée par l’Oreca n°20 d’Algarve Pro Racing, partie de la huitième place sur la grille. Kriton Lentoudis est devenu pour la circonstance le premier Grec à monter sur la plus haute marche d’un podium ELMS.

Matt Bell et Adam Ali ont décroché leur deuxième succès en ELMS sur la Ligier-Nissan n°11 d’Eurointernational. Le duo anglo-canadien a terminé avec une belle avance sur le reste du plateau LMP3 après s’être élancé huitième sur la grille.

LE DÉPART

La course est déclarée « WET » (piste humide) pour le départ pour cause de possibilité de pluie à venir plus tard dans la course, mais la piste est sèche lorsque les 42 voitures prennent le départ lancé. A la suite d’un souci technique, l’Oreca n°42 d’Inter Europol Competition doit partir depuis la voie des stands.

Start Race

La course est lancée et les voitures franchissent sans encombre les premiers virages. En tête, l’Oreca n°65 de Manuel Maldonado (Panis Racing) repousse les assauts d’un Ryan Cullen (Oreca n°10, Vector Sport) offensif.

L’Oreca n°77 de Giorgio Roda (Proton Competition) conserve l’avantage de sa pole position en LMP2 Pro/Am, alors que Rodrigo Sales (n°29, Richard Mille by TDS) prend le meilleur sur l’Oreca n°83 de François Perrodo (AF Corse).

#10, Vector Sport, R. CULLEN / S. RICHELMI / F. DRUGOVICH , Oreca 07 – Gibson, LMP2, P2

Au départ, la Duqueine n°12 de Torsten Kratz (WTM by Rinaldi Racing) prend l’avantage sur celle d’Alexander Mattschull (n°4, DKR Engineering). Sur la Ligier n°11 d’Eurointernational, Matt Bell réussit un superbe envol qui le fait remonter de la huitième à la troisième place des LMP3 à la fin du premier tour.

Sarah Bovy perd également une position sur la Porsche n°85 des Iron Dames lorsque l’Aston Martin n°59 de Derek Deboer (Racing Spirit of Leman) prend la tête. La Belge harcèle l’Américain lors des tours suivants avant de reprendre le commandement des LMGT3 au quatrième passage.

#43, Inter Europol Competition, S. ALVAREZ / V. LOMKO / T. DILLMANN, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P3

Maldonado est toujours leader, suivi à deux secondes de Cullen qui maintient la pression, avant d’être lui-même la cible de l’Oreca n°37 de Lorenzo Fluxa (COOL Racing). Sur l’Oreca n°34 d’Inter Europol Competition, Luca Ghiotto remonte vers la tête de course, et le pilote Platinum signe à plusieurs reprises le tour le plus rapide en course.

La première des sept neutralisations Full Course Yellow est instaurée au douzième tour, quand l’Oreca n°24 de John Falb (Nielsen Racing) sort toute seule dans le gravier. La voiture est dégagée en seulement trois minutes et la course reprend ses droits.

#65, Panis Racing, M. MALDONADO / C. MILESI / A. LECLERC, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P5

Ghiotto poursuit sa chevauchée et finit par déloger l’Oreca n°65 de la tête de course au bout de 50 minutes.

Le deuxième Full Course Yellow est déclaré quand l’Oreca n°27 de Nielsen Racing s’échoue dans le gravier, ce qui permet à l’Aston Martin n°59 de reprendre le commandement en LMGT3. Sarah Bovy s’est arrêtée au stand un tour avant le Full Course Yellow, et Deboer était déjà au stand quand le reste du plateau à dû ralentir. Ce qui a permis à la Vantage de Racing Spirit of Leman de ressortir en tête avec une courte avance.

Sarah Bovy revient toutefois rapidement dans la lutte pour la tête de la catégorie. Elle est sur le point de passer Deboer lorsque s’amorce le compte à rebours en vue d’un nouveau Full Course Yellow. La Porsche n°85 passe en tête dans le virage 14 avant que le décompte ne soit achevé, mais il a été estimé qu’elle n’avait pas ralenti assez rapidement, ce qui vaut un peu plus tard dans la course à son équipe une pénalité de dix secondes ajoutée à son prochain arrêt au stand.

L’Oreca n°34 d’Inter Europol Competition mène devant la n°65 de Panis Racing et la n°14 de Jonny Edgar (AO by TF). En LMP2 Pro/Am, Roda est toujours leader devant Perrodo.

La Ligier n°35 d’Ultimate emmène la catégorie LMP3 quand l’Oreca n°47 de COOL Racing et la Ligier n°5 de RLR MSport se percutent et sont toutes deux envoyées en tête-à-queue hors piste, provoquant un nouveau Full Course Yellow. La n°47 est pénalisée pour avoir provoqué cette collision, tout comme la Ligier n°5 de James Dayson pour avoir repris la piste devant une LMP2, dont le pilote, lors de sa manœuvre d’évitement, échappe de justesse à un accident.

À la relance, Jonny Edgar grimpe en deuxième position en doublant Maldonado, avant de s’installer en tête aux dépens de Ghiotto. Au tour suivant, Edgar rentre au stand pour céder le volant à Robert Kubica. Sarah Bovy fait de même pour être relayée sur la Porsche n°85 par Rahel Frey.

#20, Algarve Pro Racing, K. LENTOUDIS / R. BRADLEY / A. QUINN, Oreca 07 – Gibson, P9, P1 Pro/Am

Rene Binder est maintenant en piste sur l’Oreca n°77 de Proton Competition leader en LMP2 Pro/Am, avec en deuxième position à 1’’8 Richard Bradley sur la n°20 d’Algarve Pro Racing. Paul Lanchere mène la catégorie LMP3 sur la Ligier n°35 d’Ultimate. Matt Bell prend la tête à la deuxième heure, tandis que la Duqueine n°12 de WTR by Rinaldi Racing grimpe à la deuxième place, à 5’’5.

Le Safety Car virtuel est déployé alors qu’il reste 1h53 de course, quand l’Oreca n°37 de Paul-Loup Chatin (COOL Racing) sort durement dans les barrières de sécurité du virage 5. Le pilote français s’extrait seul de sa voiture, mais celle-ci est trop sévèrement endommagée pour repartir.

Cet incident a pour effet de resserrer les rangs, la Porsche n°85 perdant ainsi ses 21 secondes d’avance en tête des LMGT3. Et comme si ça ne suffisait pas, elle se voit pénalisée de 10 secondes lors de son prochain arrêt pour l’infraction commise précédemment sous Full Course Yellow.

La course reprend après 20 minutes. Kubica creuse une courte avance sur Reshad de Gerus (Oreca n°28, IDEC Sport), tandis qu’Ollie Gray (n°34, Inter Europol Competition) et Arthur Leclerc (n°65, Panis Racing) restent au contact.

Rahel Frey est maintenant à la lutte avec Casper Stevenson sur l’Aston Martin n°59 et Esteban Masson sur la Ferrari n°57 de Kessel Racing. Ce top 3 est séparé de seulement une seconde et demie.

Adam Ali est maintenant au volant de la Ligier n°11 et commence à creuser l’écart sur un peloton LMP3 emmené par Jean-Baptiste Lahaye (Ligier n°35) et Gillian Henrion sur la Ligier n°8 de Team Virage.

À l’entrée de la dernière heure de course, l’Oreca n°14 compte dix secondes d’avance aux mains de Louis Deletraz. L’Oreca n°10 de Felipe Drugovich (Vector Sport) est deuxième, suivie de près par Charles Milesi sur l’Oreca n°65 de Panis Racing.

Rahel Frey rentre au stand pour son dernier arrêt pour céder le volant à Michelle Gatting, et l’équipe décide de ne pas changer de pneus. La Porsche n°85 reprend la piste en conservant la tête en LMGT3, bénéficiant en outre d’un retard impromptu de l’Aston Martin n°59 de Valentin Hasse Clot, qui semble avoir calé. L’autre Aston Martin n°97 de Lorcan Hanafin (Grid Motorsport by TF) est troisième, tandis que Daniel Serra réduit l’écart sur les leaders au volant de la Ferrari n°57 de Kessel Racing.

L’Oreca n°77 Proton Competition de Bent Viscaal sort dans le gravier du virage 7 après une collision avec la n°30 de Duqueine Team, provoquant le sixième Full Course Yellow de ces 4 Heures d’Imola.

À la relance, Deletraz possède six secondes d’avance sur Milesi en tête de la course. Job van Uitert est en chasse, troisième à 16 secondes sur l’Oreca de IDEC Sport.

La bataille fait toujours rage en LMGT3 entre la Porsche n°85 et les Aston Martin n°59 et 97, toujours au coude à coude au fil des tours. A 20 minutes de l’arrivée, Hasse Clot se rapproche un peu trop près de la Porsche et Michelle Gatting doit faire preuve de toute sa dextérité pour contrôler sa 911, après que l’Aston Martin l’ait touchée à l’arrière. Elle parvient non seulement à rester en piste, mais aussi à conserver le commandement.

Viennent les derniers arrêts au stand des LMP2, que Panis Racing boucle promptement, permettant à Milesi de ressortir en tête juste devant Delétraz.

Après un ultime Full Course Yellow, c’est une bagarre frénétique en piste tout au long des dix minutes précédant drapeau à damier dans toutes les catégories. Alors que les minutes s’égrènent, l’Oreca n°65 commence à creuser l’écart sur la n°14, et Charles Milesi entame le dernier tour à deux petites secondes du terme des quatre heures de course. Sous le drapeau à damier, l’Oreca n°65 de Panis Racing compte 11’’3 d’avance sur la n°14 AO by TF de Louis Deletraz, tandis que Felipe Drugovich est troisième sur la n°10 de Vector Sport.

Alors que les LMP2 bouclent leur dernier tour, la bagarre est toujours féroce en LMGT3, Michelle Gatting résiste à la pression de Valentin Hasse Clot. L’Aston Martin n°97 de Lorcan Hanafin a quant à elle perdu du terrain et s’est vue passée par la Ferrari n°57 d’un Daniel Serra à l’attaque.

Le Brésilien fond sur Hasse Clot à mi-chemin du dernier tour de course et tente un dépassement sur l’Aston Martin n°59. Les deux voitures se touchent, arrachant le pare-choc arrière de la Vantage. Hasse Clot parvient à conserver sa deuxième place, mais relâche du même coup sa pression sur la Porsche n°85 des Iron Dames, avec le damier de la victoire pour Michelle Gatting.

Alex Quinn s’impose en LMP2 Pro/Am sur l’Oreca n°20 d’Algarve Pro Racing, avec 3’’6 d’avance sur lan°83 de Matthieu Vaxivière (AF Corse), suivi à seulement 1’’2 par la n°29 de Mathias Beche (Richard Mille by TDS).

#11, Eurointernational , M. BELL / A. ALI, Ligier JS P320 – Nissan, LMP3, P1

Adam Ali remporte la catégorie LMP3 sur la Ligier n°11 d’Eurointernational avec 13’’9 d’avance sur la Ligier n°8 de Gillian Henrion (Team Virage). Le podium est complété par la Ligier n°35 de Matthieu Lahaye (Ultimate).

Mais plusieurs pénalités d’après-course sont infligées par les commissaires et vont modifier le résultat final. Charles Milesi a repris de la vitesse trop tôt après un Full Course Yellow et écope d’une pénalité de 35 secondes ajoutée à son temps de course, ce qui rétrograde l’Oreca n°65 de Panis Racing en cinquième position et offre la victoire à la n°14 de AO by TF. Vector Sport grimpe en deuxième position et l’Oreca n°43 d’Inter Europol Competition hérite de la dernière marche du podium.

Le classement LMGT3 subit lui aussi quelques changements. La Ferrari n°57 de Kessel Racing est pénalisée pour un dépassement de Daniel Serra sous double drapeau jaune, tout comme l’Aston Martin n°97 de Grid Motorsport by TF pour dépassement répétés des limites de piste, avec 35 secondes de pénalité pour chacune de ces deux voitures.

#85, Iron Dames, S. BOVY / R. FREY / M. GATTING, Porsche 911 GT3 R LMGT3, P1

La Ferrari n°57 rétrograde de la troisième à la quatrième place des LMGT3, et l’Aston Martin n°97 de la quatrième à la cinquième. En conséquence, la troisième place finale revient à la Lamborghini Huracau n°63 d’Iron Lynx.

Les classements ici

Communiqué ELMS

Crédits photos ELMS