19 mai 2024

Fanatec GT World Europe, Tresor Orange1 et Akkodis ASP, vainqueurs à Hockenheim

Cinq semaines après la tombée du drapeau à damier au Nürburgring, la saison du Fanatec GT Europe a repris sur un autre site légendaire d’Allemagne. Hockenheim était une épreuve de l’Endurance Cup en 2022, et l’on s’intéressait donc de près à la façon dont le circuit s’adapterait aux courses de sprint.

Comme beaucoup s’y attendaient, l’action a été au rendez-vous. Les deux courses de 60 minutes ont donné lieu à au moins un dépassement pour la tête du classement général et à de nombreux échanges de positions au sein du peloton.

Il s’agissait d’un week-end clé pour la lutte au championnat. Akkodis ASP et Tresor Orange1 se sont partagé les victoires, ce dernier réduisant l’écart en tête du classement, bien que le premier ait conservé son record de victoires à chaque manche de la Sprint Cup en 2023.

Course 1

Feller et Drudi donnent à Tresor Orange1 Audi la victoire dans la Course 1 à Hockenheim

  • Deux passes en piste pour le leader assurent une victoire méritée à l’impressionnant équipage n°40
  • L’équipe WRT remporte la Gold Cup avec la BMW n°30 et le triomphe émouvant de la Silver Cup pour la Mercedes-AMG HRT n°77
  • Tresor Attempto Racing remporte sa première victoire en Coupe de Bronze avec l’Audi n°66 de Mukovoz/Marschall

Ricardo Feller et Mattia Drudi ont remis Tresor Orange1 sur la plus haute marche du podium Fanatec GT Europe aujourd’hui avec une victoire éclatante dans la Course 1 à Hockenheim.

#40, Pro Cup, Ricardo Feller, Mattia Drudi, Tresor Orange 1, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P1

L’Audi n°40 est partie deuxième sur la grille, aux côtés de la Lamborghini VSR n°60 de Jordan Pepper, et s’est classée deuxième lorsque les feux se sont éteints. L’ordre est resté inchangé pendant les premiers tours, même si Feller semblait à l’aise car il suivait le rythme du leader.

Le pilote suisse a bondi juste au moment où la fenêtre des stands s’ouvrait, s’élançant sur la Lamborghini dans le dernier virage, puis plongeant à l’extérieur alors qu’ils négociaient le virage 1. Son travail terminé, Feller s’est arrêté la prochaine fois et a passé le relais à Drudi. L’équipe Tresor Orange1 a perdu du temps dans les stands, mais lorsque l’Audi n°40 s’est imposée devant Dries Vanthoor (BMW n°32 Team WRT), il semblait qu’elle en avait fait juste assez.

Start Race

Mais cela ne tenait pas compte de l’Audi n°12 de Comtoyou Racing, qui avait bénéficié d’une assistance ultra-rapide alors que Fred Vervisch passait le relais à Nicolas Baert. Quatrième à la fin du premier relais, l’équipe belge se retrouvait en tête une fois les arrêts terminés.

C’était désormais une question de rythme pur, ce que Drudi a démontré abondamment en enchaînant les tours les plus rapides. L’écart de trois secondes s’est rapidement réduit à un peu plus d’une seconde, plaçant l’Italien en position de prendre la tête. Il l’a fait avec une manœuvre cool à environ 15 minutes du drapeau à damier, ramenant l’Audi n°40 à une avance qu’elle ne céderait pas.

#12, Pro Cup, Frederic Vervisch, Nicolas Baert, ComToYou Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P2

Baert était désormais confronté à la perspective intimidante d’être pourchassé par Vanthoor, triple champion de la série, mais le jeune Belge a fait preuve d’une vitesse impressionnante pour conserver trois secondes d’avance sur la BMW n°32. De plus, Vanthoor subissait la pression d’un autre jeune alors que Thierry Vermeulen réalisait sa meilleure performance à ce jour au volant de la Ferrari n°69 d’Emil Frey Racing.

#32, Pro Cup, Charles Weerts, Dries Vanthoor, Team WRT, BMW M4 GT3, P3

Après avoir bien progressé avec Albert Costa dans le premier relais, la voiture n°69 poursuit sa marche en avant en dépassant la Lamborghini VSR n°60 que Pepper avait confiée à Franck Perera. Vermeulen a ensuite rattrapé Vanthoor et s’est retrouvé sur la BMW lors des derniers tours, tandis que la journée du poleman s’est terminée par un abandon décevant.

#30, Gold Cup, Niklas Krütten, Calan William, Team WRT, BMW M4 GT3, P5, P1 Gold Cup

Drudi s’est confortablement dégagé lors des phases finales, prenant finalement le drapeau à damier avec une marge de 6,614 secondes. Cette victoire relance la lutte pour le titre de l’équipage Tresor Orange1 après une sortie décevante à Misano, ramenant Feller et Drudi à seulement 1,5 points de la tête du championnat. En effet, la manière dont ils remporteront leur victoire constituera un renforcement majeur de la confiance. Baert est arrivé deuxième, son meilleur résultat dans la série.

#77, Silver Cup, Jordan Love, Alain Valente, Haupt Racing Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P12, P1 Silver Cup

Vermeulen semblait prêt à se contenter de la quatrième place, mais il a effectué un dépassement puissant dans le dernier virage et s’est assuré de décrocher lui aussi un premier podium Fanatec GT Europe. Vanthoor, quatrième, a été suivi par la BMW n°30 Team WRT de Calan Williams et Niklas Krütten, qui a remporté la Gold Cup devant son rival de classe Adam Eteki (Audi Boutsen VDS n°10).

La septième place revient à l’Audi n°11 de Comtoyou Racing pilotée par Christopher Haase, suivi de Maxime Martin dans la BMW n°46 du Team WRT. Ce dernier a réalisé des progrès extraordinaires depuis la 35ème place sur la grille, Valentino Rossi reprenant 10 places dès le premier relais avant de céder la place à Martin. Le Belge était à son meilleur niveau, réalisant plusieurs dépassements pour remporter d’importants points de championnat pour l’équipage de la #46.

#66, Bronze Cup, Dennis Marschall, Andrey Mukovoz, Tresor Attempto Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P18, P1 Bronze Cup

Les honneurs de la Silver Cup sont allés à la Mercedes-AMG HRT n°77 de Jordan Love et Alain Valente à la 12e place du classement général. Il s’agit d’une victoire émouvante, survenue le lendemain du décès du père du pilote régulier Frank Bird, Paul. Les deux hommes ont ensuite rendu hommage, tandis que Love a également salué la performance de Valente après une convocation de dernière minute.

Tresor Attempto Racing a remporté la Coupe de Bronze avec son Audi n°66. Dennis Marschall figurait parmi les stars du premier relais, terminant troisième au classement général avant de passer le relais à Andrey Mukovoz. Il a résisté à la pression de l’expérimenté Ralf Bohn (Porsche Herberth Motorsport n°91) pour remporter la victoire, la première de Tresor Attempto dans cette catégorie.

Contrairement à une seconde moitié de course propre, les 30 premières minutes ont été marquées par un certain nombre d’incidents et d’interruptions. Il y avait deux voitures de sécurité, la première provoquée par une Mercedes-AMG bloquée suite à un contact dans l’épingle et la seconde pour éclaircir un accident impliquant la Lamborghini n°119, la Ferrari n°52 et la Honda n°28.

La Mercedes-AMG Akkodis ASP n°88 a également connu un abandon anticipé. Timur Boguslavskiy a amené la voiture dans la surface au quatrième tour après qu’un contact ait causé des dommages terminaux au leader du championnat. Boguslavskiy et Raffaele Marciello conservent leur place en tête du classement de la Sprint Cup, mais leur avantage s’est fortement réduit.

Course 1 ici

Course 2

Marciello et Boguslavskiy reviennent sur le chemin de la victoire alors qu’Akkodis ASP Mercedes-AMG remporte la victoire dans la Course 2 à Hockenheim

  • Troisième victoire de la saison en Sprint Cup pour l’équipage Mercedes-AMG n°88
  • Audi remporte les honneurs de la Gold Cup et de la Silver Cup grâce à Boutsen VDS et Tresor Attempto Racing
  • HRT remporte la Coupe de Bronze grâce au démarrage rapide de Haupt

Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy ont repris l’avantage en tête du classement de la Fanatec GT Europe Sprint Cup avec une victoire lors de la deuxième course d’aujourd’hui à Hockenheim.

#88, Pro Cup, Timur Boguslavskiy, Raffaele Marciello, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P1

Après la déception de l’abandon anticipé d’hier, l’équipage #88 Akkodis ASP Mercedes-AMG a parfaitement rebondi lors d’un après-midi ensoleillé en Allemagne. Marciello prenait le départ de la troisième place et ravissait immédiatement la deuxième place à Patric Niederhauser (Audi n°25 du Saintéloc Junior Team), tandis que Maxime Martin réalisait d’excellents progrès au volant de la BMW n°46 du Team WRT pour passer de la huitième à la quatrième place.

Une voiture de sécurité a été déployée dès le premier tour suite à une collision impliquant plusieurs voitures qui a éliminé l’Audi n°26 et la McLaren n°112. À la reprise des courses, Marciello se retrouvait rapidement derrière le poleman Mattia Drudi (Audi #40 Tresor Orange1), qui a remporté la première course d’hier et semblait inattaquable lors des qualifications.

Start Race

Mais Marciello avait l’avantage en termes de rythme de course et a réalisé un mouvement bien planifié alors que le peloton affluait dans la section du stade. Même s’il n’a pas réussi à se dégager de manière significative, le nouveau leader est resté incontesté tout au long de la première moitié de la course. Ses perspectives se sont encore améliorées lorsque l’Audi n°40 s’est vu infliger une pénalité de cinq secondes pour avoir anticipé le départ.

#11, Pro Cup, Lucas Legeret, Christopher Haase, ComToYou Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P2

La fenêtre des stands à mi-course a bouleversé l’ordre. Martin et son coéquipier Dries Vanthoor (Audi #32 Team WRT) se sont arrêtés tôt, ce dernier bénéficiant d’une assistance plus rapide qui a permis à Charles Weerts de battre Valentino Rossi sur la piste.

Mais les deux voitures ont été dépassées par un autre stoppeur précoce, l’Audi #11 Comtoyou Racing de Lucas Légeret, qui avait terminé sixième lors des premières étapes avec Christopher Haase au volant. Marciello et Niederhauser étaient parmi les derniers à s’arrêter, la Mercedes-AMG n°88 reprenant sept secondes d’avance avec Boguslavskiy au volant. Niederhauser a confié l’Audi n°25 à Erwan Bastard, qui s’est imposé derrière Légeret mais devant Weerts dans la BMW n°32.

#25, Pro Cup, Erwan Bastard, Patric Niederhauser, Sainteloc Junior Team, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P3

Après avoir lutté dans le trafic lors de son dernier tour, Boguslavskiy a rapidement retrouvé le rythme et a maintenu l’écart avec Légeret. Le jeune Suisse avait Bastard dans ses rétroviseurs, même si leur bataille pour la deuxième place n’a donné lieu à aucune course côte à côte. Il y avait encore beaucoup d’action, cependant, alors que Feller s’efforçait de rattraper le temps perdu. La pénalité de cinq secondes avait ramené l’Audi n°40 à la sixième place, mais il a rapidement dépassé Rossi et s’est mis à rattraper la BMW sœur n°32.

#9, Gold Cup, Aurelien Panis, Alberto di Folco, Boutsen VDS, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P10, P1 Gold Cup

Il a fallu un certain temps pour que son avantage en termes de rythme soit visible, mais avec un peu plus de cinq minutes à jouer, Feller a réussi la passe. Cela a mis Weerts sous la pression d’Albert Costa (Ferrari n°69 Emil Frey Racing), mais le pilote BMW a réussi à garder son sang-froid et à défendre sa position jusqu’au drapeau à damier.

Il y a eu un peu de drame supplémentaire au cours des 15 dernières minutes lorsque Boguslavskiy a contacté par radio son équipage pour les informer qu’il avait perdu la troisième vitesse. Son avance diminuait de près d’une seconde au tour suivant, mais il parvenait à contourner le problème et à conserver un bel avantage. En effet, au moment où Boguslavskiy a franchi le drapeau à damier, l’écart était revenu à sept secondes.

#99, Silver Cup, Lorenzo Patrese, Alex Aka, Tresor Attempto Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P14, P1 Silver Cup

Légeret a pris la deuxième place, tout comme lui et Haase lors de la Course 2 à Misano, suivi par Bastard, qui monte pour la première fois sur le podium dans l’Audi n°25. Feller a ramené la machine n°40 à la quatrième place, minimisant la perte de points face à ses rivaux au titre Marciello et Boguslavskiy, suivis de Weerts, Costa et Rossi. Adrien De Leener a remporté deux points consécutifs au volant de la Porsche Dinamic GT n°54 devant le poleman d’hier Jordan Pepper (Lamborghini VSR n°60).

#79, Bronze Cup, Sebastien Baud, Hubert Haupt, Haupt Racing Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P19, P1 Bronze Cup

Boutsen VDS termine 10e au général avec son Audi n°9, offrant à Aurélien Panis et Alberto di Folco la victoire en Gold Cup. Le résultat est un coup de pouce important pour leur quête du titre, la BMW rivale n°30 du Team WRT rencontrant des problèmes et terminant en bas du classement. Dans la Silver Cup, l’Audi #99 Tresor Attempto Racing d’Alex Aka et Lorenzo Patrese a rebondi après un abandon samedi pour assurer la victoire de dimanche. Patrese a franchi la ligne d’arrivée avec moins d’une seconde d’avance sur son rival Jordan Love (#77 HRT Mercedes-AMG).

La Coupe de Bronze est revenue à la Mercedes-AMG HRT n°79 d’Hubert Haupt et Sébastien Baud. Haupt a fait des progrès cruciaux au départ, passant de la cinquième place sur la grille à la tête de la catégorie lors du tour d’ouverture. Baud a terminé le travail, repoussant un Robert Renauer (Porsche Herberth Motorsport n°91) en pleine charge pour la victoire.

Après avoir vu leur avantage au championnat réduit à un demi-point après la séance de qualification de ce matin, Marciello et Boguslavskiy quittent Hockenheim avec une avance de 9,5 points bien plus saine sur Drudi et Feller. Vanthoor et Weerts restent à la recherche d’un quatrième titre consécutif en Coupe Sprint, même s’ils se retrouvent désormais à 17,5 points de la tête à quatre courses de la fin.

Podium Overall

Course 2 ici

Les prétendants au championnat étant désormais fermement établis, la saison de la Sprint Cup se poursuit dans deux semaines sur le Circuit Ricardo Tormo Valencia, qui accueillera deux courses le week-end du 15 au 17 septembre.

Communiqué SRO

Crédits photos SRO