2 février 2023

ELMS : Prema Racing domine à Barcelone pour obtenir sa troisième victoire de la saison (video)

Prema Racing a porté son avance au championnat à 21 points après une victoire dominante aux 4 Heures de Barcelone.  Après être parti 7e sur la grille, Ferdinand Habsburg a remonté le peloton pour prendre la tête après 38 minutes de course, une avance que l’équipe a conservée jusqu’au drapeau à damier.  Panis Racing a terminé deuxième à la fin de la course, et Cool Racing a pris la dernière place du podium.

#9, Prema Racing, Oreca 07 – Gibson, L. COLOMBO / F. HABSBURG / L. DELETRAZ, LMP2, P1. pht. Antoine Camblor

Les vainqueurs de la catégorie LMP2 Pro/Am ont été l’Oreca n°88 d’AF Corse, qui a terminé 5e au classement général, le troisième vainqueur différent dans la catégorie cette saison.

Start Race, pht. Antoine Camblor

Les vainqueurs de la catégorie LMP3 ont été Inter Europol Compétition, la Ligier n°13 terminant devant la Duqueine DKR Engineering n°4 et la Ligier Cool Racing n°17. L’équipe polonaise a connu un suspense intense au cours des 10 dernières minutes lorsqu’elle s’est vu infliger une pénalité de 10 secondes à ajouter à son temps de course, mais Guilherme Oliveira a franchi la ligne d’arrivée avec 15,2 secondes d’avance sur Sébastien Alvarez, une avance réduite à 5,2 secondes avec la pénalité.

#65, Panis Racing, J. CANAL / N. JAMIN / J. VAN UITERT, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P2. pht. Antoine Camblor

Les vainqueurs LMGTE sont Christian Ried, Lorenzo Ferrari et Gianmaria Bruni sur la Porsche Proton Compétition n°77, l’équipe remportant sa deuxième victoire consécutive. Bruni a franchi le drapeau à damier 14,3 secondes devant David Perel sur la Ferrari 488 Spirit of Race n°55. La Ferrari JMW Motorsport n°66 a terminé troisième, Miguel Molina franchissant la ligne d’arrivée 24 secondes derrière la Ferrari n°55 à l’issue des 4 Heures de Barcelone.

#37, COOL Racing, N. LAPIERRE / N. KRUETTEN / Y. YE, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P3. pht. Antoine Camblor

La course a commencé avec une température de plus de 30 degrés et pas un nuage dans le ciel. L’Oreca Algarve Pro Racing n°19 de Bent Viscaal a dû s’élancer depuis le bout de la pitlane après que l’équipe n’ait pas réussi à mettre la voiture sur la grille avant la fermeture de la pitlane.

#88, AF Corse, F. PERRODO / N. NIELSEN / A. ROVERA, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P5, P1 am. pht. Antoine Camblor

La course a commencé avec l’Oreca n°65 Panis Racing de Julien Canal en tête du peloton, mais Salih Yoluc, dans l’Oreca n°34 Racing Team Turkey, a tenté de prendre la tête à l’entrée du virage 1. Canal a tenu sa ligne et a conservé son avance, Yoluc se plaçant derrière devant l’Oreca n°37 Cool Racing de Niklas Kruetten.

#13, Inter Europol Competition, N. PINO / C. CREWS / G. OLIVEIRA, Ligier JS P320 – Nissan, LMP3, P1 LMP3. pht. Antoine Camblor

Plus loin dans le peloton, la Ferrari n°83 Iron Lynx de Sarah Bovy et la Ligier-Nissan n°10 Eurointernational de Freddie Hunt se sont percutées et la Ferrari est partie dans le mur au virage 2. Dans un autre incident, la Ligier n°3 United Autosport de Jim McGuire et la Ligier n°27 Cool Racing de Jean-Ludovic Foubert se sont également percutées et les deux voitures ont été endommagées et bloquées à la sortie du virage 3.

#4, DKR Engineering, S. ALVAREZ / A. BUKHANTSOV / T. VAN ROMPUY , Duqueine M30 – D08 – Nissan, LMP3, P2 LMP3. pht. Antoine Camblor

La voiture de sécurité a été déployée avant la fin du premier tour de la course pour enlever les trois voitures endommagées et bloquées. Après 13 minutes derrière la voiture de sécurité, la course est revenue au vert.

#17, COOL Racing, M. SMITH / M. BENHAM / M. JAKOBSEN, Ligier JS P320 – Nissan, LMP3, P3 LMP3. pht. Antoine Camblor

Ferdinand Habsburg, sur l’Oreca Prema Racing n°9, est passé de la 7ème à la 4ème place et se rapproche de l’Oreca Cool Racing n°37 et de l’Oreca Racing Team Turkey n°34, classée deuxième. Au 8ème tour, l’Oreca n°34 passe de la 2ème à la 4ème place lorsque Yoluc est dépassé par ses deux poursuivants, Habsburg devançant Kruetten pour la 2ème place quelques tours plus tard.

#77, Proton Competition, C. RIED / L. FERRARI / G. BRUNI, Porsche 911 RSR – 19, LMGTE, P1. pht. Antoine Camblor

En LMP3, Charles Crews s’est installé en tête du peloton sur la Ligier n°13 d’Inter Europol Compétition, mais il a été concurrencé par la Ligier n°2 d’United Autosports de Josh Caygill. Les deux voitures ont roulé pendant plusieurs tours à quelques dixièmes l’une de l’autre, mais Crews a pu maintenir Caygill derrière lui, la Ligier n°17 de Cool Racing de Maurice Smith n’étant que troisième.

#55, Spirit of Race, D. CAMERON / M. GRIFFIN / D. PEREL, Ferrari 488 GTE Evo, LMGTE, P2. pht. Antoine Camblor

Michael Fassbender sur la Porsche Proton Compétition n°93 est passé de la troisième à la deuxième place lorsque l’Aston Martin Oman Racing avec TF Sport n°69 d’Ahmad Al Harthy est sortie large au virage 10 après avoir défié Ried pour la tête de la course, reléguant le pilote omanais à la troisième place.

#66, JMW Motorsport, G. PETROBELLI / S. HUDSPETH / M. MOLINA, Ferrari 488 GTE Evo, LMGTE, P3. pht. Antoine Camblor

Les deux Porsche de Proton Compétition ont circulé, Christian Ried a pu creuser un léger écart sur son coéquipier tandis que Michael Fassbender tenait le reste du peloton LMGTE à distance. La Ferrari JMW Motorsport n°66 de Giacomo Petrobelli a devancé Al Harthy pour prendre la troisième place et a ensuite défié Fassbender pour la deuxième place. Pendant plusieurs tours, cette bataille fait rage jusqu’à ce que Petrobelli prenne un petit écart à la sortie de la chicane, faisant faire un tête-à-queue à la Porsche et remontant ainsi à la deuxième place. La manœuvre a été pénalisée à la troisième heure de course par une pénalité de drive through pour la Ferrari n°66.

L’Oreca Algarve Pro Racing n°19, partie de la pitlane avec un tour de retard, progressait rapidement dans le peloton des LMGTE et LMP3. La progression de Viscaal a été interrompue par un tête-à-queue de la Ferrari Rinaldi Racing n°32 à la chicane. Viscaal est reparti aussi vite que possible pour reprendre sa course, tandis que la Ferrari n°32 a reçu une pénalité de drive through.

En LMP3, Charles Crews a perdu la tête lorsque Josh Caygill a pris l’avantage au virage 10, mais la joie du pilote britannique a été de courte durée, car un tête-à-queue a permis à Crews de repasser devant et un autre tête-à-queue a laissé la Ligier n°2 de Caygill encore plus loin derrière.

L’Oreca IDEC Sport n°28 de Paul Lafargue part en tête-à-queue au virage 1 lors d’un freinage, la voiture heurte le mur et s’immobilise dans le bac à graviers. Un Full Course Yellow est décrété pour récupérer la voiture, et de nombreux concurrents se dirigent vers la pitlane.

La course est repassée au vert après que la voiture de Lafargue ait été remise sur la piste et que le pilote français l’ait ramenée aux stands pour réparation.

Alors que Lorenzo Colombo est en tête avec 20 secondes d’avance sur l’Oreca Prema Racing n°9, la bataille pour la seconde place entre l’Oreca Cool Racing n°37 de Nicolas Lapierre et l’Oreca Panis Racing n°65 de Nicolas Jamin s’intensifie, les deux voitures circulant dans le trafic avec seulement quelques dixièmes d’écart. Lapierre a subi quelques dommages à l’avant de la voiture dans le trafic, mais il a pu continuer.

En LMGTE, Matt Griffin sur la Ferrari Spirit of Race n°55 rattrape la Ferrari JMW Motorsport n°66 de Giacomo Petrobelli, qui menait la course après les pitstops. La Porsche Proton Compétition n°77 a rétrogradé en quatrième position avec Lorenzo Ferrari au volant.

Une courte période de drapeaux jaunes de 4 minutes est déclarée lorsque la Ligier Inter Europol Compétition n°14 parts dans le gravier au virage 12, ce qui permet à Lapierre d’entrer et de remplacer le nez de l’Oreca Cool Racing. Il en ressort en troisième position devant Tom Gamble sur l’Oreca United Autosports n°22.

Duncan Cameron est maintenant au volant de la Ferrari Spirit of Race n°55 et rattrape la Ferrari JMW n°66 avec Sean Hudspeth au volant. Cameron prend la tête au virage 1, en contournant l’extérieur de la Ferrari de tête. Hudspeth a essayé de reprendre la tête, mais il a fait une manœuvre excessive dans le virage 7 et a roulé dans le gravier, ce qui l’a fait reculer encore plus. Il a ensuite dû purger une pénalité pour l’incident précédent avec la Porsche n°93, ce qui a fait reculer la Ferrari n°66 en 5e position et a promu la Porsche n°77 en deuxième position, mais 20 secondes derrière la Ferrari de Cameron.

L’Oreca Cool Racing n°37 avait maintenant Yifei Ye dans la voiture, mais le pilote chinois a dû purger une pénalité supplémentaire de 10 secondes lors du prochain pitstop pour une infraction lors de la visite précédente de la pitlane. L’Oreca Panis Racing n°65 a également eu une pénalité de 5 secondes, ajoutée à son pitstop, puis elle a subi une autre pénalité, cette fois de 10 secondes. Cela permet à l’Oreca Prema Racing n°9 de Louis Deletraz de se détacher du peloton de tête.

L’Oreca AF Corse n°88 est en tête de la catégorie LMP2 Pro/Am. Alessio Rovera rattrape et dépasse l’Oreca Duqueine Team n°30 de Richard Bradly pour terminer 5e au général et deux places devant la deuxième voiture Pro/Am, l’Oreca Nielsen Racing n°24.

La Ligier Inter Europol Compétition n°13 de Nicolas Pino a reçu plusieurs avertissements pour avoir dépassé les limites de la piste et s’est vu infliger une pénalité de 10 secondes, qui sera ajoutée à la fin de la course, à 10 minutes de la fin de la course. Guilherme Oliveira devait s’assurer de terminer la course bien avant le peloton de chasse et le pilote portugais a fait exactement cela, avec 15 secondes d’avance au drapeau à damier.

La Porsche Proton Compétition n°77 de Gianmaria Bruni rattrape la Ferrari Spirit of Race n°55 de David Perel. Bruni prend près d’une seconde par tour et réduit rapidement son retard de 20 secondes. L’Italien attend son heure et prend la tête à 23 minutes de l’arrivée.

La victoire finale est revenue à l’Oreca Prema Racing n°9 de Ferdinand Habsburg, Lorenzo Colombo et Louis Deletraz, devant l’Oreca Panis Racing n°65 de Julien Canal, Nicolas Jamin et Job Van Uitert. L’Oreca Cool Racing n°37 de Yifei Ye a franchi le drapeau à damier en troisième position, à 77 secondes de la voiture de tête.

La Ligier n°13 de Guilherme Oliveira franchit la ligne d’arrivée avec 15,205 secondes d’avance sur la Duqueine n°4 de DKR Engineering. Cette avance a été réduite à 5,205 secondes après l’application de la pénalité de 10 secondes. La Ligier n°17 de Cool Racing, partie en pole position, termine troisième à un tour des deux voitures de tête.

La Porsche Proton Compétition n°77 a terminé 14’’392 devant la Ferrari Spirit of Race n°55, tandis que Miguel Molina a ramené la Ferrari JMW Motorsport n°66 en troisième position, à 38 secondes de la voiture de tête.

4 heures de Barcelone ici

Championnat ici

Race Winners. pht. Antoine Camblor

 

Podium LMP2-Am. pht. Antoine Camblor

 

Podium LMGTE. pht. Antoine Camblor

 

Podium LMP3. pht. Antoine Camblor

La cinquième manche de l’European Le Mans Series 2022 aura lieu en Belgique avec les 4 heures de Spa-Francorchamps le dimanche 25 septembre.

Communiqué ELMS

Crédits photos Antoine Camblor

 

Haut du site