2 février 2023

DTM : Luca Stolz s’impose pour la première fois en course 2 au Nürburgring

  • Victoire à domicile pour l’équipe Mercedes-AMG HRT – Sheldon van der Linde reste en tête du classement.
  • Qualifications ultra serrées : 20 voitures de course DTM en seulement 0’’326 seconde.
  • Dans quinze jours déjà : sixième week-end de course DTM à Spa-Francorchamps
#4, Luca Stolz, Mercedes, P1

Le deuxième gala du DTM au Nürburgring : après le tout premier doublé du duo des frères Sheldon et Kelvin van der Linde dans l’histoire du DTM samedi, Luca Stolz a remporté sa première victoire dans cette série de longue date dimanche. Le jeune homme de 27 ans, qui vit à Brachbach dans la région allemande de Westerwald, a remporté la victoire à domicile dans l’épreuve DTM Nürburgring powered by Mercedes-AMG pour son équipe Mercedes-AMG HRT, basée dans le parc d’affaires du Nürburgring à Meuspath.

#94, Dennis Olsen, Porsche, P2

Dans une course intense, le Norvégien Dennis Olsen a terminé deuxième avec la Porsche SSR Performance, tandis que le vainqueur de l’ouverture de la saison, Lucas Auer (AUT, WINWARD Mercedes-AMG) est monté sur le podium après avoir terminé troisième de la 90e course DTM au Nürburgring.

Start Race

« Enfin ! Enfin ! », a déclaré à la radio un Luca Stolz en liesse après avoir franchi la ligne d’arrivée, un an après avoir été invité à piloter en DTM au même endroit. « C’est fantastique ! L’arrêt au stand a été décisif. Merci à vous tous », a déclaré Stolz, qui a promis une caisse de bière à son équipe.

Au classement du championnat, Sheldon van der Linde (RSA), triple vainqueur de course cette saison qui n’a terminé que neuvième de la course du dimanche, a défendu son avance avec 110 points. « Après le redémarrage qui a suivi l’intervention de la voiture de sécurité, ma course était fondamentalement terminée. Même s’il reste encore six courses, je suis confiant pour la lutte pour le titre, nous avons une voiture solide », a déclaré le pilote BMW de l’équipe Schubert Motorsport.

#22, Lucas Auer, Mercedes, P3

Avec 89 points, Mirko Bortolotti (ITA) reste en deuxième position, bien que le pilote d’usine Lamborghini ait été un peu trop impatient dans la bataille pour la quatrième place contre Kelvin van der Linde (RSA, ABT Audi) dans les derniers instants de la course du dimanche, comme il l’avait déjà été samedi contre Felipe Fraga (BRA, Red Bull Ferrari). En conséquence, il a perdu un total possible de 28 points sur le week-end. Auer, qui compte désormais 85 points, a devancé René Rast (GER, 81) à la troisième place, Luca Stolz est désormais cinquième du classement avec 73 points.

#3, Kelvin Van der Linde, Audi, P4

Les qualifications du dimanche matin ont déjà donné lieu à la première sensation de la journée : 20 voitures se sont retrouvées dans un écart de seulement 0’’326 seconde, preuve de la concurrence incroyablement serrée dans le DTM 2022 ! Et comme lors de la course de samedi, les frères van der Linde se sont distingués : Sheldon van der Linde a décroché la pole position avec la BMW Schubert, son frère Kelvin était un centième de seconde plus lent dans ce qui a été la qualification la plus serrée de la saison jusqu’à présent et a obtenu la deuxième place sur la grille. Mirko Bortolotti a réalisé le quatrième temps, mais il est parti en neuvième position suite à sa pénalité de la veille, due à la collision avec le leader de la course Felipe Fraga.

#51, Nico Müller, Audi, P6

Avec un grand nombre de 28 voitures de course GT, le DTM a pris un départ de course parfait sur le circuit sprint du Nürburgring, long de 3,629 kilomètres, sous un temps estival excellent, contrairement à la veille.

#24, Thomas Preining, Porsche, P7

De la cinquième place sur la grille de départ, Philipp Eng (AUT) s’est habilement hissé à la deuxième place derrière son coéquipier Sheldon van der Linde, suivi de Dennis Olsen dans la Porsche SSR, Thomas Preining (AUT) dans la Porsche KÜS Team Bernhard et Luca Stolz dans la Mercedes-AMG HRT, alors que Kelvin van der Linde avait perdu du terrain.

#55, Mikael Grenier, Mercedes, P8

Au quatrième tour, David Schumacher (GER) avec la Mercedes-AMG WINWARD a provoqué une décision préliminaire en s’accrochant avec l’Audi ABT de René Rast (GER) dans le dernier virage, après quoi la voiture de ce dernier a glissé dans le gravier. Les deux pilotes ont abandonné et l’incident a provoqué l’intervention de la voiture de sécurité. « J’ai été sorti, comme hier. Comme ça, ce n’est pas drôle », a fulminé le triple champion de DTM. Comme souvent en DTM, le redémarrage a considérablement mélangé l’ordre du peloton. Après un pit stop parfait, Stolz se retrouve en tête devant Olsen, Lucas Auer, Kelvin van der Linde et Bortolotti, qui profitent de cette partie de la course, tandis que Sheldon van der Linde perd massivement en dixième position. En tête, Luca Stolz creuse de plus en plus l’écart et remporte sa première victoire de façon magistrale, suivi par Olsen et Auer.

#31, Sheldon Van der Linde, BMW, P9

Après les deux courses spectaculaires du Nürburgring, le temps n’est pas à la détente en DTM. La prochaine rencontre aura lieu dans quinze jours (du 9 au 11 septembre) avec les onzièmes et douzièmes courses de la saison sur le circuit du Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps, avant que la lutte pour le titre ne se poursuive sur la dernière ligne droite au Red Bull Ring (du 23 au 25 septembre) et à Hockenheim (du 7 au 9 octobre).

Luca Stolz

Course 2 ici

Championnat ici

Communiqué DTM

Crédits photos DTM

Next Race

 

Haut du site