2 décembre 2022

ELMS : Pole position à domicile pour Alessio Rovera et AF Corse

Alessio Rovera a offert sa première pole position LMP2 en European Le Mans Series (ELMS) à AF Corse pour la course à domicile de l’équipe italienne, une semaine après avoir réussi une performance identique avec cette même écurie à Spa-Francorchamps, dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC.

Dès le début des qualifications, le pilote italien lance un défi au reste du plateau des 17 voitures de la catégorie, réalisant sur l’Oreca n°88 un temps de 1’32’’396 avant de rentrer au stand monter des gommes fraîches. Mathias Beche et l’Oreca n°31 de TDS Racing x Vaillante sont tout proches de déloger Rovera. Vainqueur en 2016 – déjà avec TDS Racing – de la dernière course ELMS en date disputée à Imola, le Suisse réalise un chrono de 1’36’’613 mais ne peut améliorer davantage.

#31, P. CIMADOMO / M. BECHE / T. VAN DER HELM, TDS Racing x Vaillante, P2. pht. copie d’écran

En pneus neufs, Rovera améliore sa propre marque en 1’32’’269 juste avant que le drapeau à damier ne s’abaisse sur cette séance qualificative.

#9, L. COLOMBO / L. DELETRAZ / F. HABSBURG, Prema Racing, P3. pht. copie d’écran ELMS

La deuxième ligne de la grille de départ est emmenée par l’Oreca n°9 de Prema Racing. Le vainqueur de la première manche du Castellet Louis Delétraz signe un temps de 1’32’’701 à 0’432 de Rovera et précède de 0’’082 l’Oreca n°37 de son ancien coéquipier Yifei Ye (Cool Racing), titré à ses côtés en ELMS en 2021.

Job van Uitert place l’Oreca n°65 de Panis Racing en troisième ligne, aux côtés de l’Oreca n°22 du champion ELMS 2020 Phil Hanson (United Autosports).

La seule voiture à n’avoir signé aucun chrono lors des qualifications est l’Oreca n°24 de Ben Hanley (Nielsen Racing). Après avoir perdu une roue dans son tour de sortie, celle-ci reste derrière les barrières de sécurité pendant cette séance.

Une pole position LMP3 dominatrice pour Malthe Jakobsen

La Ligier n°17 de Cool Racing s’élancera demain en tête du plateau LMP3 pour les 4 Heures d’Imola, après que Malthe Jakobsen ait bouclé trois tours rapides pour la pole position, et repoussé le reste de plateau à près d’une demi-seconde.

#17 Ligier JS P320 – Nissan / COOL RACING / Maurice Smith / Michael Benham / Malthe Jakobsen, P1

Vainqueur des 4 Heures du Castellet, le Danois de 18 ans signe un temps de 1’37’’182, avec une marge de 0’’492 sur la Duqueine n°4 de Sebastian Alvarez (DKR Engineering). A l’issue de cette séance qualificative, le Mexicain précède de 0’’075 la Ligier n°14 de Noam Abramczyk (Inter Europol Competition).

Ce dernier est rejoint sur la deuxième ligne par la Ligier n°2 de Bailey Voisin (United Autosports), auteur en fin de qualifications d’un temps de 1’37’’998. Sous le drapeau à damier, Nicolas Maulini place en 1’38’’017 la Ligier n°27 de Cool Racing en tête de la troisième ligne.

LMGTE

Ahmed Al Harthy, premier pilote d’Oman en pole position d’une course ELMS

L’Aston Martin n°69 d’Oman Racing with TF Sport s’est adjugé la pole position des 4 Heures d’Imola, qui est aussi la première d’un pilote venu du Sultanat d’Oman.

#69 Aston Martin Vantage AMR / OMAN RACING WITH TF SPORT / Ahmad Al Harthy / Marco Sorensen / Samuel de Haan, P1

Ahmed Al Harthy signe au début de ces 10 minutes de qualifications un chrono de 1’42’’299, qu’il améliore en une performance finale de 1’41’’974 qui ne pourra être battue. Sarah Bovy est son plus proche adversaire sur la Ferrari 488 GTE EVO n°83 d’Iron Lynx. La pilote belge réalise tout d’abord un temps de 1’42’’784 avant de s’arrêter pour chausser des pneus neufs, puis améliore en 1’42’’357 sous le drapeau à damier, à 0’’383 de l’intouchable Aston Martin.

#83 Ferrari F488 GTE EVO / IRON LYNX / Rahel Frey / Michelle Gatting / Sarah Bovy, P2

La deuxième ligne est emmenée par la Porsche 911 RSR-19 n°18 d’Absolute Racing. En 1’42’’926 en toute fin de séance, Andrew Haryanto repousse pour 0’’149 la Ferrari n°32 de Rinaldi Racing en quatrième position.

#18 Porsche 911 RSR – 19 / ABSOLUTE RACING / Andrew Haryanto / Martin Rump / Alessio Picariello, P3

Les qualifs ici

Les 4 Heures d’Imola débuteront, dimanche 15 mai, à 11h30 heure locale

Communiqué ELMS

Crédits photos ELMS

 

Haut du site