DTM, Maximilian Götz a le dernier mot dans la course 2 du Norisring et est couronné champion (video).

Posted by

               * Déception : Liam Lawson et Kelvin van der Linde ne marquent pas de points.

               * Les autres pilotes Mercedes-AMG ouvrent la voie à Götz pour remporter le titre.

              * DTM Norisring powered by BWT : une confrontation spectaculaire et une foule                               immense

              * Gerhard Berger, le patron du DTM : « Très satisfait du développement du DTM ».

#4, Maximilian Götz (D), Mercedes-AMG GT3, Mercedes-AMG Team HRT, P1 et Champion DTM 2021

Drame, larmes, courses spectaculaires et joie sans limite, devant une foule immense, le DTM Norisring powered by BWT a offert une finale pleine d’action. Finalement, un pilote a été acclamé en particulier : Maximilian Götz ! Après l’arrivée, le jeune homme de 35 ans originaire d’Uffenheim a été fêté de manière éclatante comme le nouveau champion DTM, en présence de Markus Söder, premier ministre de Bavière. Avec la Mercedes-AMG de l’équipe HRT, Götz était en contrôle au Norisring. Ayant déjà remporté la course du samedi, il a également été le premier à franchir la ligne d’arrivée le dimanche. « Pour moi, c’est un rêve qui se réalise ! Je suis sans voix et tout simplement ravi », a déclaré Götz à la radio après la course, sans retenir ses larmes.

22 Lucas Auer (AUT), Mercedes AMG GT3, Mercedes AMG Team Winward, P2. Pht. Hoch Zwei

En remportant le titre, Maximilian Götz est devenu le successeur du pilote d’usine Audi René Rast, qui n’a pas participé au DTM cette année, mais qui reviendra en 2022. Götz a eu le dernier mot puisque Liam Lawson et Kelvin van der Linde, les deux pilotes qui avaient commencé les courses finales en tant que favoris, sont restés bredouilles lors d’une course spectaculaire.

« J’ai tout donné et j’ai poussé tout le temps. Je voulais utiliser ma chance, quoi qu’il arrive, et au final, nous avons réussi. Une fois de plus, les qualifications ont été notre faiblesse, notre arrêt au stand a de nouveau été notre force. Je ne peux que remercier Mercedes-AMG et notre propriétaire d’équipe Hubert Haupt pour m’avoir donné cette confiance et cette opportunité », a commenté Götz. « Finalement, c’était un succès d’équipe. Mais ce succès d’équipe n’a été possible que parce qu’au final, nous étions dans cette situation et nous l’avons utilisée. Maintenant, je me réjouis d’une grande fête et je préfère être trempé dans le champagne que dans le lac de Dutzendteich, même si c’est une tradition ici au Norisring. »

Contrairement à Götz, la déception et la colère étaient considérables pour Liam Lawson : « Je suis évidemment très déçu et j’ai mal au ventre pour toute mon équipe. Mon équipe méritait vraiment ce titre. Le fait d’être éliminé par le même gars encore et encore dit tout. Le premier virage, le premier tour de la course, que pouvez-vous dire ? «  Le Néo-Zélandais de 19 ans a exprimé sa profonde déception. Kelvin van der Linde, quant à lui, a fait une impression nettement plus posée : « Les nombreux fans présents dans les tribunes ont pu voir pas mal de choses aujourd’hui. Mon grand trophée pour la troisième place au championnat est une récompense pour mon équipe qui m’a toujours donné une voiture parfaitement préparée. Et en 2022, nous attaquerons à nouveau ensemble ».

#30, Liam Lawson (NZL), Ferrari 488 GT3, Red Bull Alpha Tauri AF Corse, a perdu beaucoup lors de cette course. Pht. Hoch Zwei

Le patron du DTM, Gerhard Berger, s’est montré très satisfait : « Notre objectif le plus important pour cette année était de créer de la stabilité. C’est ce que nous avons fait. Nous avons eu de belles courses avec des pilotes et des équipes de premier ordre. Malgré toutes les incertitudes, nous avons été en mesure d’organiser huit grands événements. Le DTM Norisring powered by BWT a été une finale très réussie avec des courses incroyablement spectaculaires. Le Norisring est l’épine dorsale du DTM. Ce week-end, nous avons eu une foule fantastique ; c’est bien que de telles choses soient à nouveau possibles. Les développements vont certainement dans la bonne direction, il y a beaucoup de signaux positifs et nous envisageons avec confiance l’année 2022. »

Start of Race 2. Pht. Hoch Zwei

Ce fut une course spectaculaire sur ce circuit de rue unique. Dans le premier virage après le départ, le leader du championnat a déjà reçu un gros coup. Lawson, qui s’était élancé de la pole position directement aux côtés de van der Linde, avait une avance considérable lorsqu’une manœuvre courageuse du Sud-Africain de 25 ans a échoué et a entraîné un contact avec la Ferrari de Red Bull. En conséquence, Lawson était hors course, même s’il continuait à rouler à faible vitesse sur les 2,3 kilomètres du Norisring, se classant en dernière position tout au long de la course, attendant toujours qu’un miracle se produise.

#57, Philip Ellis (SUI), Mercedes AMG GT3, Mercedes AMG Team Winward, P10. Pht. Hoch Zwei

Le deuxième fait mouvementé a frappé Kelvin van der Linde. Lorsqu’il a repris la course après son arrêt obligatoire au stand juste devant Götz, en pneus froids, un duel s’est engagé qui a également joué un rôle décisif. Van der Linde a tout fait pour rester devant Götz. Finalement, il y a eu un contact au cours duquel Götz a dû faire preuve de chance et d’habileté pour garder le contrôle de sa voiture, tandis que van der Linde a subi une crevaison à l’arrière gauche et a été éliminé des positions de pointage après un tête-à-queue et un changement de pneus. La voie était libre pour Maximilian Götz, dont les autres pilotes Mercedes-AMG, en premier lieu les deux pilotes WINWARD Philip Ellis (SUI) et Lucas Auer (AUT), qui menait la course à ce moment-là, lui ont permis de passer. Finalement, Götz s’est imposé devant Auer et Maximilian Buhk avec la Mercedes-AMG de Mücke Motorsport, équipée du système de direction innovant Space Drive de Schaeffler Paravan.

#99, Sophia Flörsch Team ABT, P9. Pht. Hoch Zwei

Sophia Flörsch a également bien terminé sa saison, terminant neuvième avec l’Audi ABT et marquant ainsi des points pour la deuxième fois cette saison.

Le DTM est resté spectaculaire. Pht. Hoch Zwei

Classements course et championnat ici

 

Samedi, l’équipe Ferrari Red Bull AlphaTauri AF Corse avait déjà assuré le titre au classement des équipes. À Hockenheim, il y a une semaine, Mercedes-AMG avait été couronné champion des constructeurs et quelques semaines plus tôt, Liam Lawson avait déjà remporté le titre junior en avance.

Race podium, #22, Lucas Auer, P2, #4, Maximilian Götz, P1, #18, Maximilian Buhk, P3.

Le DTM entame sa nouvelle saison à Portimão au Portugal du 29 avril au 1er mai 2022.

Podium Championnat, #30, Liam Lawson P2, #4, Maximilian Götz, P1, #3, Kelvin van der Linde, P3. Pht. Hoch Zwei
#4, Maximilian Götz (D), Mercedes-AMG GT3, Mercedes-AMG Team HRT, Champion DTM 2021. Pht. Hoch Zwei

Communiqué DTM

Crédits photos DTM

Crédit vidéo – DTM Youtube

English Information

Maximilian Götz has the last laugh in Norisring drama and is crowned as DTM champion

  • Disappointment : Liam Lawson and Kelvin van der Linde don’t score points
  • Fellow Mercedes-AMG drivers clear the way for Götz to win the title
  • DTM Norisring powered by BWT: spectacular showdown and huge crowd
  • DTM boss Gerhard Berger: “Highly satisfied with DTM development”

Drama, tears, spectacular racing and boundless joy – in front of a huge crowd, DTM Norisring powered by BWT provided an action-packed finale. Eventually, one driver cheered in particular: Maximilian Götz! After the finish, the 35-year-old from Uffenheim was celebrated in overwhelming style as the new DTM champion, in the presence of Markus Söder, prime minister of Bavaria. With the Mercedes-AMG of the HRT team, Götz was in control at Norisring. Having already won the Saturday race, he was also first across the finish line on Sunday. “For me, this is a dream coming true! I am speechless and simply overjoyed,” a buoyant Götz said on the radio after the race, not holding back his tears.

With his title win, Maximilian Götz became the successor of Audi works driver René Rast, who didn’t participate in DTM this year, but will be returning for 2022. Götz had the last laugh as Liam Lawson and Kelvin van der Linde, the two drivers who had started the final races as favourites, remained empty-handed in a dramatic race.

“I gave it my all and I was pushing all the time. I wanted to use my chance, no matter what, and in the end, we succeeded. Once again, qualifying was our weakness, our pit stop again was our strength. I can only thank Mercedes-AMG and our team owner Hubert Haupt for having given me this confidence and this opportunity,” Götz commented. “Eventually, it was a team success. But this team success was only possible because in the end, we were in this situation and used it. Now, I am looking forward to a big party and I rather get soaked in champagne than in the Dutzendteich lake, even though that is a tradition here at Norisring.”

In contrast to Götz, disappointment and anger were considerable for Liam Lawson: “I am obviously very disappointed and gutted for my whole team. My team really deserved this title. Being taken out by the same guy over and over again says it all. Turn one, lap one of the race, what can you say,” the 19-year-old New Zealander expressed his deep disappointment. Kelvin van der Linde, meanwhile, made a considerably more composed impression: “The many fans in the grandstands got to see quite a bit today. My big trophy for third place in the championship is a reward for my team that has always given me a car that was perfectly prepared. And in 2022, we will be attacking together again.”

DTM boss Gerhard Berger was hugely satisfied: “Our most important goal for this year was to create stability. That is what we have achieved. We have had great racing with first-class drivers and teams. In spite of all the uncertainties, we have been able to stage eight great events. DTM Norisring powered by BWT was a very successful finale with incredibly spectacular races. Norisring is the backbone of DTM. This weekend, we had a fantastic crowd; nice, that things like that are possible again. Developments are certainly going into the right direction, there are many positive signals and we are confidently looking forward to 2022.”

It was a spectacular race at the unique street circuit. In the first corner after the start, the championship leader was already dealt a big blow. Lawson, who had started from pole position directly alongside van der Linde, had a commanding lead when a courageous manoeuvre by the 25-year-old South African failed and resulted into contact with the Red Bull Ferrari. As a result, Lawson was out of contention, even though he was still cruising at slow speed around the 2.3 kilometres long Norisring, running in last place throughout the race, still waiting for a miracle to happen.

The second drama struck Kelvin van der Linde. When he rejoined the race after his late mandatory pit stop just ahead of Götz, running on cold tyres, a duel unfolded that also played a decisive role. Van der Linde did everything to stay ahead of Götz. Eventually, there was contact in which Götz needed luck and skills to keep his car in control while van der Linde incurred a left rear puncture and dropped out of the point-scoring positions following a spin and a tyre change. That cleared the way for Maximilian Götz, whose fellow Mercedes-AMG drivers, first and foremost the two WINWARD drivers Philip Ellis (SUI) and Lucas Auer (AUT), who was leading the race at that point, allowed him through. Eventually, Götz won from Auer and Maximilian Buhk with the Mücke Motorsport Mercedes-AMG, equipped with the innovative Space Drive steering system from Schaeffler Paravan.

Sophia Flörsch also had a good end to her season, finishing ninth with the ABT Audi and therefore scoring points for the second time this season.

On Saturday, Ferrari team Red Bull AlphaTauri AF Corse had already secured the title in the teams’ standings. At Hockenheim one week ago, Mercedes-AMG had been crowned as manufacturers’ champions and a few weeks earlier, Liam Lawson had already won the junior title early.

DTM gets its new season underway at  Portimão in Portugal from 29 April-1 May 2022.