29 février 2024

Course de Côte d’Abreschviller, F. Bourgeon et Y. Poinsignon s’imposent

Sport

Les luttes ont été intenses à tous les niveaux sur la Course de Côte d’Abreschviller qui voit au final Fabien Bourgeon imposer son Revolt 3P0.

C’est sous un soleil et une piste sèche que les concurrents engagés sur la 51ème Course de Côte d’Abreschviller – Saint Quirin ont pu pleinement s’exprimer ce dimanche. L’occasion de nous offrir des combats épiques dans les divers groupes et les différentes classes.

Geoffrey Schatz n’est pas parvenu à trouver l’origine de la panne qui a cloué sa Nova-Proto NP-01 au stand samedi. Le triple Champion de France de la Montagne a donc dû renoncer à prendre part aux débats et se voit contraint de jouer un joker sur cette troisième confrontation de la saison.

Samedi, Marc Pernot avait fait comprendre à ses adversaires qu’il serait ce week-end un vainqueur potentiel en réalisant le meilleur temps des essais. Ce samedi, il se relançait dans la lutte mais trouvait comme principale opposition Fabien Bourgeon. Le pilote du Revolt 3P0 prenait l’ascendant à l’issue de la première montée de course, et même s’il restait sous la menace permanente de son adversaire, il parvenait à conserver les commandes de l’épreuve.

Fabien Bourgeon, Revolt 3P0, P1. pht. Nicolas Millet Photography

Fabien Bourgeon signe donc en Lorraine son second succès de la saison après celui obtenu sur la manche d’ouverture à Bagnols-Sabran. Marc Pernot confirme une nouvelle fois ce qu’il a laissé entrevoir sur les premières confrontations en plaçant, comme au Col Saint-Pierre, sa Nova-Proto NP-01 au deuxième rang.

Cindy Gudet confirme elle aussi les bons résultats signés précédemment. Comme à Sabran, la quintuple Championne de France positionne son Revolt 2P0 au troisième rang, un podium acquis de haute lutte face à d’autres protos évoluant en E2-SC. Au quatrième rang on retrouve en effet Kevin Petit qui affiche une belle progression au volant d’un Revolt 3P0 qu’il a découvert sur les pentes du Col Saint-Pierre. Cinquième, Canio Marchione place son Osella PA2000 au deuxième rang de la classe E2-SC/2. Neuvième, Jacky Gourdet complète le classement du E2-SC avec sa Norma M20F.

Marc Pernot, Nova-Proto NP-01, P2. pht. Nicolas Millet Photography

La lutte dans le groupe DE fut tout aussi acharnée qu’au sein du groupe E2-SC. Au final, c’est Miguel Vidal qui, en réalisant une excellente performance sur l’ultime ascension, place sa F3000 Lola deux millièmes devant la Tatuus Formula Master de Fabien Ponchant. Avec sa Martini MK 62, Pierre Mayeur complète le podium. Quatorzième au scratch, Sarah Bernard-Louvet termine deuxième de la classe DE/8 avec une Tatuus Formula Master dont elle apprivoise le maniement.

Dans un ultime effort, Daniel Allais aura raison des Cholley père et fils pour la victoire en F3. Il devance au final Patrick Cholley alors que le fils Arnaud n’a pas été en mesure de défendre pleinement ses chances suite à une casse mécanique au départ de la quatrième montée.

La victoire dans la classe CM revient au TracKing de Maxime Dojat qui devance ceux d’Anthony Darand, de Jean-Marc Tissot et de Julien Adoir. Alors que Xavier Vermeille signe un succès en CN/3 avec sa Norma M20F, Enzo Chiocci termine en tête du CN/2 avec sa Norma en devançant celles de Thibaut Mangin et de Cédric Grosjean.

Cindy Gudet, Revolt 2P0, P3. Pht. Nicolas Millet Photography

Indéboulonnable Didier Chaumont, qui signe à Abreschviller une nouvelle victoire en Formule Renault en devançant Thierry Bertin et Yohan Bardin, malheureusement victime d’une sortie de route sur la troisième montée. Antonin Saintmard se positionne au quatrième rang.

La Coupe des Dames revient une nouvelle fois à Cindy Gudet qui devance Sarah Bernard-Louvet. Maxime Dojat termine meilleur jeune devant Yohan Bardin.

3 – ABRESCHVILLER – ST QUIRIN

Classement : 1. F. Bourgeon (Revolt 3P0) 1’34 »281 – 2. M. Pernot (Nova-Proto NP-01) à 0 »491 – 3. C. Gudet (Revolt 2P0) à 5 »300 – 4. K. Petit (Revolt 3P0) à 5 »720 – 5. C. Marchione (Osella PA2000) à 8 »926 – 6. M. Vidal (Lola B06/51) à 11 »473 – 7. F. Ponchant (Tatuus Formula Master) à 11 »475 – 8. P. Mayeur (Martini MK 62) à 13 »960 – 9. J. Gourdet (Norma M20 F) à 14 »746 – 10. D. Allais (Dallara F308) à 14 »959.

Championnat Sport ici

Production

Samedi, à l’issue des essais de la Course de Côte d’Abreschviller – Saint Quirin, c’est la Porsche 991 GT3 de Paul Reutter qui figurait au sommet de la hiérarchie du classement Production. Ce dimanche, le pilote alsacien savait que pour conserver sa position il allait devoir cravacher.

Paul Reutter a été exemplaire, mais n’a rien pu faire face à la détermination de Yannick Poinsignon. Car si le Vosgien s’inclinait sur la première montée de course face à son adversaire du week-end, il prendra ensuite l’épreuve à son compte pour signer au volant de sa BMW M3 E92 son premier succès de la saison après les deux deuxièmes places acquises à Bagnols-Sabran et sur le Col Saint-Pierre.

Yannick Poinsignon, BMW M3, P1. pht. Nicolas Millet Photography

Yannick Poinsignon vainqueur, Paul Reutter deuxième, c’est Philippe Schmitter qui vient compléter le podium en plaçant sa Renault R.S. 01 au troisième rang. Une excellente manière pour l’Alsacien de débuter sa saison. Bon début de saison également pour le Suisse Frédéric Neff qui, au volant de sa Porsche 996 GT2 R, marque son entrée en lice par une probante quatrième place.

Ce dimanche, la troisième montée de course a été le théâtre d’une sortie de route de Ronald Garcès. Surpris par le comportement de sa Porsche 991 R Turbo, il tirait droit à l’épingle et endommageait l’avant de sa puissante allemande. La première apparition en course de la Ferrari 430 GTO de Vincent Lagache fut pour le moins remarquée. D’autant que son pilote, qui sait devoir passer par une phase d’adaptation et de mise au point parvient à se classer au sixième rang. A la septième place du GTTS on retrouve la Porsche 992 GT3 de Loïc Cordier.

Vainqueur du GT Sport, Eric Michon place sa Ferrari F430 au vingtième rang. Du côté du GTTS/1, un duel opposé deux Mitjet, et c’est finalement Aurore Louison qui remporte la classe devant Jean-Michel Godet.

Septième de ce classement Production, Christophe Poinsignon vient chercher en Lorraine un nouveau succès dans le groupe FC où il impose sa Simca CG Turbo devant la Simca Rallye 2 de Laurent Brossard.

Philippe Schmitter, Renault RS 01, P3. pht. Nicolas Millet Photography

La lutte fut intense du côté du groupe A où finalement l’expérimenté Francis Dosières impose sa Supercopa MK3 en accrochant la neuvième place. Il devance au sein du groupe A un autre pilote d’expérience, Jacques Paget, qui dispose d’une Peugeot 308 Cup. Le podium du groupe est complété par une autre Supercopa MK3, celle d’Alain Perraud.

Dans la classe A/5, derrière Francis Dosières et Alain Perraud on retrouve la Supercopa MK2 de Guillaume Fade, la MK3 de Jennifer La Monica et la MK2 de Théo Koeniguer. Du côté du A/4, malgré un souci mécanique qui le prive de la deuxième montée de course, Manuel Brunet accroche la deuxième place derrière Jacques Paget. On retrouve à la suite d’autres Peugeot 308 Cup, celles de Pierre Fade et de Brice Pierrat. La victoire dans la classe A/3 revient à Mickaël Bonne qui place sa Renault Clio devant celles de Pearl Jeannel et de Vincent Bernard, auteur d’une sortie de route sur la deuxième montée, mais qui a pu par la suite repartir au combat.

Sébastien Lemaire n’a pas eu l’occasion d’économiser ses efforts durant ce week-end. Le pilote de la BMW M3 a été sous la pression de ses adversaires qui lui disputaient la victoire en groupe N. Au final, Sébastien signe un succès, neuf dixièmes devant la Mitsubishi Lancer de Gaëtan Jeannel. Alexandre Garnier place au final sa BMW à seulement 43 millièmes de Jeannel. A la quatrième place, on retrouve la BMW M3 de la Championne de France en titre Morane Cat-Mackowiak. Dans la classe N/3, le vainqueur a pour nom Antoine Loeber qui positionne sa Renault Clio devant la Honda Civic de Frédéric Baronci.

Avec sa Peugeot 205, Sébastien Rochatte signe un succès en F2000 en devançant les Peugeot 106 de Joseph Carlesso et de Nicolas Miclo… La Coupe des Dames revient à Morane Cat-Mackowiak qui devance Jennifer La Monica, Aurore Louison, Pearl Jeannel et Kat Fischer. Théo Koeniguer remporte la Coupe du Meilleur Jeune en Production devant Noa Peterschmitt et Manon Gehin.

Classement : 1. Y. Poinsignon (BMW M3 E92) 1’51 »494 – 2. P. Reutter (Porsche 991 GT3) à 0 »819 – 3. P. Schmitter (Renault R.S.01) à 2 »502 – 4. F. Neff (Porsche 996 GT2) à 5 »001 – 5. R. Garcès (Porsche 991 R Turbo) à 5 »909 – 6. V. Lagache (Ferrari 430 GTO) à 8 »151 – 7. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 8 »823 – 8. L. Cordier (Porsche 992 GT3) à 9 »359 – 10. F. Dosières (Léon Supercopa MK3) à 11 »938.

Championnat Production ici

Prochaine épreuve :

4 – TEURSES THEREVAL – AGNEAUX

4ème manche du Championnat de France 2023 les 12, 13 et 14 mai, à 5 km de Saint-Lô (Manche)

40ème édition, organisée par l’ASA du Bocage.

Communiqué CFM Challenge

Crédits photos : Nicolas Millet Photography