Indy, Scott Dixon domine le GP d’Indianapolis

Posted by

Deux victoires en deux courses pour Scott Dixon pour ce début de saison, qui impose son tempo. Simon Pagenaud monte encore sur le podium.

Scott Dixon (Chip Ganassi Racing – Honda) réalise le doublé en remportant le Grand Prix d’Indianapolis sur l’infield du mythique ovale américain, après sa victoire au Texas.

Le départ à huis-clos

Pourtant, la première partie de l’épreuve a été dominée par Will Power (Team Penske – Chevrolet), parti depuis la pole, et dominant les 35 premiers tours de course. L’Australien,  chaussé en pneus tendres sur ses deux premiers relais, est pris en chasse par Jack Harvey (Meyer Shank Racing – Honda) et Josef Newgarden (Team Penske).

Scott Dixon

Le drapeau jaune est sorti au 36e tour, après la sortie en début de ligne droite des stands du rookie Oliver Askew (Arrow McLaren SP), le classement de la course s’en trouve bouleversé.

Graham Rahal (Team RLL – Honda) en profite pour emmener le peloton et de voir des pilotes comme Simon Pagenaud (Team Penske) ou Scott Dixon, ayant réalisé leur arrêt juste avant la neutralisation, de gagner plusieurs positions, alors que Power et Newgarden plongent aux 13e et 14e rangs.

Graham Rahal

Ensuite Dixon prend l’avantage sur Rahal au 48e tour et commence alors à creuser l’écart en tête de l’épreuve avec ses gommes tendres face aux pneus durs de Rahal. Le Néo-Zélandais ne sera plus inquiété, alors que la lutte pour le podium oppose Rahal et Pagenaud.

Les deux se battent à coups de dixièmes avec les pneus tendres, le Français réduisant petit à petit l’écart. Mais Rahal conserve la deuxième place devant le français, auteur d’une remontée de 17 places sur cette épreuve. Pagenaud en profite pour signer son deuxième podium d’affilée, après sa deuxième place au Texas. Et pourtant il revient de loin ! Simon Pagenaud été parti seulement de la 20e position.

« Les essais ne se sont pas déroulés comme prévu, déclare le français. Nous avons bien déverminé la voiture mais nous avons pris ensuite la mauvaise direction Mais ce point négatif s’est transformé en bon côté. Je pense que cela nous a permis de savoir très tôt dans la saison ce dont nous avons besoin sur cette voiture. Nous n’étions pas totalement satisfaits au moment du départ mais nous avons ajusté la monoplace et nous nous sommes améliorés. »

 « Nous avons comblé un sacré retard lors des phases de pit-stops, et nous avons gardé les pneus dans une bonne fenêtre de performance.

Nous avons pu attaquer juste au moment où les rivaux passaient aux stands. La neutralisation nous a donné un coup de pouce car nous avions effectué un ravitaillement cinq tours avant. »

Simon Pagenaud

Simon Pagenaud a également dû composer avec une chaleur accablante dans le cockpit. « C’était vraiment physique de piloter cette voiture. Grâce aux entraînements physiques, j’ai pu encaisser l’épreuve. »

Simon Pagenaud épuisé après l’arrivée

Le top 5 est complété par Colton Herta (Andretti Harding Steinbrenner – Honda) et Rinus VeeKay (Ed Carpenter Racing – Chevrolet).

Podium

Mauvaise journée pour d’autres favoris, en effet Will Power termine seulement 20e, après avoir calé dans les stands au 57e tour. Alexander Rossi (Andretti Autosport – Honda), a été contraint à l’abandon à la mi-course après avoir perdu la puissance de son moteur.

Classement ici