Bottas remporte un GP d’Autriche à émotion

Posted by

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) s’impose au Grand Prix d’Autriche, première épreuve de la saison 2020, disputée à huis clos sur le circuit de Spielberg.

Après 217 jours d’arrêts pour cause de coronavirus, les faits de course et les rebondissements ont été nombreux lors de la première course d’une saison qui aurait dû débuter en Australie le 15 mars dernier.

Les Mercedes ont dominé en début de course. Pht. Charles Coates/LAT Images

Cette première manche de la saison 2020 n’aura pas d’être animée. Les hostilités ont démarré avant même le départ quand Lewis Hamilton a dû reculer de 3 places sur la grille pour ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune en qualifications.

En tête du départ à l’arrivée, Valtteri Bottas a réalisé une course parfaite et remporte le huitième Grand Prix de sa carrière devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), deuxième, et le Britannique Lando Norris (McLaren), troisième, qui est monté sur le podium pour la première fois de sa carrière.

Bottas s’impose. Pht. LAT Images

Le Champion du Monde Lewis Hamilton (Mercedes) a franchi la ligne d’arrivée en deuxième position, mais il a écopé de cinq secondes de pénalité après avoir accroché la Red Bull du Thaïlandais Alex Albon en fin de course, il a donc dû se contenter de la quatrième place.

Alex Albon pouvait’il gagner cette course ? On ne le saura jamais par la faute d’Hamilton. Pht. Joe Klamar/Pool Getty Images

Certains chez RedBull disent qu’Albon pouvait gagner cette course car après avoir changé ses pneus lors du dernier Safety Car il est revenu comme un boulet de canon sur Hamilton et Bottas était juste devant, les deux Mercedes boys avaient des pneus usagés, on ne le saura jamais…

Albon : « On avait le potentiel pour gagner »

Alexander Albon a donc bien failli ravir la victoire aux Mercedes au GP d’Autriche. Dans le groupe des leaders pendant toute la course, le pilote Red Bull a profité d’une entrée de la voiture de sécurité pour changer ses pneus au contraire des Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton.

Le thaïlandais Alexander Albon. Pht.  Bryn Lennon/Getty Images

Le Thaïlandais a profité d’un ultime restart dans les derniers tours pour tenter de dépasser le sextuple champion du monde, mais le Britannique a accroché la RB16. Si le pilote Mercedes a été pénalisé, le pensionnaire du Red Bull Racing a chuté au fond du peloton et a finalement dû abandonner.

Course solide de Charles Leclerc qui termine 2ème en faveur des circonstances. Scuderia Ferrari Press Office

« Je suis un peu frustré et je ne tiens pas vraiment à parler de l’incident, mais je pense qu’on avait le potentiel pour gagner, a reconnu Alexander Albon qui espérait décrocher son premier podium en F1. Nous avions une bonne stratégie. Je devais dépasser Lewis Hamilton rapidement pour viser la victoire et je pensais y être parvenu. J’étais déjà concentré sur Bottas et le contact m’a d’autant plus surpris. »

D’après Hamilton après son accrochage avec Albon : « Un incident de course, mais j’accepte la pénalité », ok un « incident » de course, on veut bien.

« Cette course est terminée, maintenant, je veux juste aller de l’avant, a déclaré Lewis Hamilton après le Grand Prix. Cela n’a pas été un week-end génial pour moi. Hier, c’était entièrement de ma faute, mais avec cette pénalité, ma préparation a été assez chaude, mais c’est comme ça. Cela ne m’a pas déstabilisé, cela m’a plutôt encouragé à donner le meilleur de moi-même. Et j’ai l’impression de l’avoir fait, puisque j’ai réussi à revenir derrière Valtteri. Et puis, il y a cet accrochage avec Alex. C’est vraiment malheureux, je n’arrive pas à croire que cela nous arrive à nouveau (après le Brésil 2019, ndlr). J’avais plutôt l’impression qu’il s’agissait d’un incident de course, mais j’accepte la pénalité qu’on estime que je mérite. »

Premier podium de sa jeune carrière pour Lando Norris, McLaren MCL35

Au classement du Championnat du Monde, Valtteri Bottas pointe en tête avec 25 points. Charles Leclerc suit à sept longueurs (18), juste devant Lando Norris (16), auteur du tour le plus rapide en course. Lewis Hamilton, avec 12 unités, accuse 13 points de retard sur son coéquipier finlandais.

Sergio Perez 6ème. Racing Point RP20

Seulement onze des vingt pilotes au départ ont réussi à franchir la ligne d’arrivée. Les neuf abandons (dont ceux de Max Verstappen et de Kimi Raikkonen) ont été provoqués essentiellement par des problèmes techniques ou mécaniques, et la safety car a dû monter en piste à trois reprises.

Un réel soulagement pour Charles Leclerc.

Le départ. LAT Images

« Je m’y attendais pas, c’est une grosse surprise, mais c’est une bonne surprise ! a commenté Charles Leclerc après le Grand Prix. Je pense que tout a été parfait, mais il nous a aussi fallu un peu de chance pour terminer à la deuxième place. Des abandons, des contacts… mais profiter de toutes les opportunités, c’était notre objectif ! Je devais être agressif, et pourtant, je souffrais énormément en sortie du premier virage. Je savais que je n’avais pas grand-chose à espérer, sauf en cas d’erreurs des autres. On n’avait pas le niveau de performance nécessaire pour terminer à cette place, je suis donc extrêmement satisfait de finir deuxième. On a encore beaucoup de boulot devant nous, on n’est pas là où on voudrait être, mais on l’a vu aujourd’hui, tout est possible ! On doit rester fort mentalement et travailler dur en équipe. »

Voilà ce qui remplace le traditionnel podium…  Pht. Steven Tee/LAT Images

La course ici

La semaine prochaine,  deuxième Grand Prix consécutif sur le circuit de Spielberg avec, on l’espère, autant de rebondissements que ce dimanche !

A suivre sur FlashInfoAuto.