Bottas décroche la pole pour le GP de Turquie, Hamilton le plus rapide, est pénalisé sur la grille de départ.

Posted by

Lewis Hamilton a été le plus rapide lors des qualifications pour le Grand Prix de Turquie 2021, mais il sera pénalisé de 10 places sur la grille de départ pour son changement de moteur Mercedes, ce qui signifie que Valtteri Bottas, qualifié en deuxième position, partira en pole position dimanche devant Max Verstappen (Red Bull).

Valtteri Bottas en pole. Pht. LAT Images

Le risque de pluie de 100% prévu avant la séance s’est manifesté sous la forme d’une légère bruine en Q1, mais les nuages se sont rapidement dissipés et la piste a mûri pour permettre à Lewis Hamilton de prendre la première place de cette séance, avec seulement 0’’007s d’avance sur Max Verstappen. La Q2 a vu Hamilton répéter l’exploit, et il a livré à nouveau dans la dernière session avec un effort ultime de 1’22’’868, un nouveau record du tour à Istanbul Park.

Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda, P2. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Bottas était à 0’’130s en P2, qui sera en pole lorsque la pénalité moteur d’Hamilton le rétrogradera en P11, tandis que Verstappen était à 0’’328s de la première place en P3.

Charles Leclerc est donc quatrième sur la grille (Ferrari) devant Pierre Gasly, le pilote AlphaTauri à une demi-seconde de la pole.

Charles Leclerc, P3. Pht. Scuderia Ferrari

Fernando Alonso a surclassé Sergio Perez de Red Bull, et le pilote Alpine aura la tâche difficile de garder non seulement la P7 des qualifications, mais aussi Lando Norris de McLaren (P8).

Lance Stroll (Aston Martin) et Yuki Tsunoda (AlphaTauri) complètent le top 10.

Mick Schumacher est arrivé en Q2 pour Haas pour la deuxième fois seulement. Il s’est qualifié à la 14e place, son meilleur résultat en carrière, derrière George Russell de Williams, dont les espoirs de qualification ont été anéantis par une sortie tardive dans le dernier virage de la Q2. Daniel Ricciardo, de McLaren, a été éliminé de la Q1 en P16 après avoir réalisé son meilleur tour avant que la piste ne se gomme suffisamment.

Pierre Gasly of France driving the (10) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P4. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Le pilote Ferrari Carlos Sainz s’est qualifié en 15e position, mais les pénalités pour son nouveau moteur signifient que l’Espagnol partira en dernière position aux côtés de Nikita Mazepin de Haas.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

  • Q1 – Hamilton termine avec seulement 0’’007s d’avance sur Verstappen, Ricciardo subit un choc.

Une légère bruine dans l’air, les pilotes ont lutté pour la traction au début de la Q1, le spin précoce de Max Verstappen servant de preuve tandis que le premier effort de Lewis Hamilton a été ruiné en luttant pour rester sur la piste. Le Britannique était naturellement désireux d’obtenir la pole, une pénalité de 10 places sur la grille pour son nouveau moteur Mercedes ne faisant qu’ajouter à ce désir.

Fernando Alonso (ESP) Alpine F1 Team A521, P5.

La pluie s’est vite retirée, et les rivaux du championnat ont échangé des coups pour le meilleur temps. C’est Hamilton qui est sorti de la Q1 en P1, son temps de 1’24’’585s lui donnant 0’’007s d’avance sur Verstappen – tandis que Pierre Gasly a pris la troisième place (AlphaTauri) devant le pilote Ferrari Charles Leclerc, quatrième, les niveaux d’adhérence augmentant rapidement.

Sergio Perez (Red Bull) complète le top 5 devant Valtteri Bottas (Mercedes) en P6, Lando Norris (McLaren) en septième position, et Fernando Alonso en huitième position pour Alpine. Malgré la menace d’une pénalité de retour sur la grille de départ pour Carlos Sainz à cause de son nouveau moteur Ferrari, il est sorti pour les qualifications et a fait un tête-à-queue qui a ruiné son premier essai, avant de remonter à la P9.

Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda, P. Pht. Dan Mullan/Getty Images

Yuki Tsunoda a changé de côté à la sortie du virage 1, ce qui a compromis ses chances d’atteindre la Q2, mais il a réussi à se hisser à la 10e place en fin de séance, devant George Russell (Williams) en P11 et Esteban Ocon (Alpine) en 12e position.

L’amélioration des conditions a porté ses fruits pour Mick Schumacher (P14) – qui a atteint la Q2 pour Haas pour la deuxième fois de sa carrière – et son compatriote Sebastian Vettel (P15), qui ont profité de l’élimination du vainqueur de Monza Daniel Ricciardo (P16) et du pilote Williams Nicholas Latifi (P17).

Lando Norris, P7. McLaren MCL35M

Derrière eux, les deux Alfa Romeo et Nikita Mazepin de Haas, qui a subi deux sorties de piste au virage 1, mais c’est Sainz qui partira en dernier dimanche.

Eliminés : Ricciardo, Latifi, Giovinazzi, Raikkonen, Mazepin.

  • Q2 – Hamilton et Bottas se détachent tandis que Schumacher s’illustre.

Le pilote Ferrari Sainz n’a pas participé à cette séance, alors 14 pilotes ont pris la piste pour la Q2 – qui a commencé par un tête-à-queue de Perez au virage 1. Tous les pilotes, à l’exception de Tsunoda, Russell et Schumacher, ont chaussé des pneus mediums.

Lewis Hamilton, meilleur temps des qualifs, a cause de sa pénalité moteur il partira 11è. Pht. LAT Images

Et c’est Hamilton qui a donné le premier rythme en 1’23’’595s, bien qu’il se soit plaint que « cela prend trop de temps pour obtenir les températures [des pneus] » sur la surface difficile. Il a amélioré son temps en 1’23’’082s pour prendre une demi-seconde d’avance sur Bottas, deuxième, avec Verstappen troisième à 0’’650s.

Lance Stroll, Aston Martin AMR21, P8

Quatrième, Gasly, le pilote AlphaTauri est rejoint en Q3 par son coéquipier Tsunoda (P8), le rookie participant à la dernière séance pour la première fois depuis l’Autriche. Entre les deux, Alonso en P5, Perez en P6, et Leclerc, dont le premier effort a été avorté par un tête-à-queue dans le dernier virage, en septième position pour Ferrari.

Stroll, neuvième, a survécu pour faire la Q3 malgré un blocage dans le virage 1 lors de son premier tour, et c’est Norris qui a complété le top 10 pour laisser Vettel en P11 et Ocon en P12, le Français ayant subi un sur-virage au virage 4 lors de son dernier tour.

Russell a échangé les softs pour les mediums, mais son dernier effort a été ruiné quand il est sorti large dans le dernier virage, le laissant frustré et en P13. Schumacher a terminé à deux dixièmes en P14, sa meilleure qualification en F1 à ce jour.

Eliminés : Vettel, Ocon, Russell, Schumacher, Sainz

  • Q3 – P1 pour Hamilton mais Bottas assure la pole position

La piste avait encore des ressources et Hamilton aussi. Il a réussi un premier tour en 1’23’’093s pour être deuxième, à seulement 0’’022s du leader Bottas, mais 0’’2s devant Verstappen. Curieusement, Hamilton est sorti seul après les premiers tours pour faire un autre tour, qui l’a vu améliorer à P1 avec un temps de 1’22’’868s et un record du tour.

Yuki Tsunoda of Japan driving the (22) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P9. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

Hamilton n’améliorera pas, mais son coéquipier Bottas le fera, finalement à 0’’130s de son coéquipier, pour la P2 et ce qui sera la pole position dimanche. Verstappen, à plus de trois dixièmes du rythme, partira tout de même en première ligne lorsque la pénalité de 10 places sur la grille de Hamilton entrera en vigueur.

Sébastian Vettel, grâce à la pénalité d’Hamilton, il se retrouve P10

Leclerc (Ferrari) a terminé P4, sa sortie tardive lui a permis de partir en deuxième ligne pour dimanche, devant Gasly d’AlphaTauri en P5, tandis qu’Alonso d’Alpine a terminé P6 pour s’assurer qu’il y aura cinq équipes différentes dans les cinq premières places de la grille dimanche.

Mick Schumacher, Haas F1, P14. Pht. Steven Tee / LAT Images

Perez n’a pu faire mieux que P7 pour Red Bull, et Norris P8 pour McLaren. Stroll et Tsunoda complètent le top 10, échangeant leurs positions après leurs premiers tours de Q3.

 

La citation clé

« C’était une bonne qualification – les conditions n’étaient pas faciles – surtout la Q1 qui était un peu sur le bord avec les parties humides, et toujours la Q3, le premier virage était un peu humide mais aussi les virages 3 et 4. Mais quelques bons tours.

« Le dernier tour, j’ai manqué un peu dans le dernier secteur, j’ai commencé à prendre un peu de sous-virage, mais à part ça, le tour était vraiment bien, je l’ai apprécié et évidemment, en tant qu’équipe, nous avons obtenu le résultat que nous avions prévu. Lewis avec sa pénalité, a maintenant la pénalité minimale qu’il peut, et je suis en pole, donc ça devrait être bon.

« Je vais me concentrer sur ma propre course demain. Je pense que c’est la voie à suivre lorsque vous partez en tête, donc je ne vais pas abandonner une bonne place »Valtteri Bottas, Mercedes.

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix de Turquie approche, avec beaucoup d’intrigues de part et d’autre du terrain, de la dernière ligne de Sainz à la P14 de Schumacher, en passant par la P11 de Hamilton qui espère gagner du terrain (vu la monture qu’il dispose il ne devrait pas y avoir de problèmes),  jusqu’à Bottas et Verstappen qui partent de la première ligne.

Les qualifs ici

La grille de départ ici

Communiqué la F1

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES PAR PIRELLI

 

Le moyen le plus rapide d’aborder le Grand Prix de Turquie de 58 tours est un double arrêt, avec un relais sur le P Zero Yellow medium et deux sur le P Zero White hard. En effet, deux arrêts minimisent le grainage et l’usure, permettant aux conducteurs de pousser plus fort pendant les relais plus courts.

Next-quickest est un one-stopper, allant du moyen au difficile (et la stratégie la plus rapide après cela consiste à faire deux relais sur le moyen et un sur le dur). Ainsi, les neuf pilotes qui ont passé la Q2 en pneu médium, et qui prendront donc le départ de la course sur ce composé demain, ont quelques options à leur disposition (selon les pneus dont ils disposent).

Cependant, une stratégie de « sprint » à deux arrêts plus agressive utilisant le pneu tendre P Zero Red pour commencer la course pourrait également être payante dans les bonnes circonstances – la stratégie est donc finement équilibrée. Ceux qui commencent avec des pneus tendres devront s’arrêter assez tôt dans la course en raison des taux d’usure élevés de ce composé (également à cause de la surface de la piste lavée sous pression), mais après cela, ils ont également des options.

La pénalité pour perte de temps aux arrêts aux stands en Turquie est l’une des plus faibles de l’année à 20 secondes, ce qui joue en faveur d’un double arrêt : surtout si cela se transforme en une course mouvementée.

SE CONCENTRER SUR

Le tour de la pole position a été réalisé par le pilote Mercedes Lewis Hamilton, utilisant le pneu tendre C4 pour battre la pole de l’année dernière (réalisée par temps de pluie) de 25 secondes et battre le record d’Istanbul Park qu’il avait établi hier. Avec Hamilton quittant le top 10 demain en raison d’une pénalité de changement de moteur, la pole position appartient effectivement à son coéquipier Valtteri Bottas, qui s’est qualifié deuxième.

La météo a été l’une des principales influences sur l’action aujourd’hui, les pilotes se battant pour la position en Q1 pour établir un temps banquier, après de fortes pluies annoncées peu de temps après le début des qualifications. Cela ne s’est jamais matérialisé bien que les conditions soient restées humides et fraîches, la session commençant par des températures ambiantes de 20 degrés et 23 degrés en piste. Le duo Mercedes a été le seul pilote à passer la Q1 avec un seul train de pneus tendres.

Les pilotes ont tous roulé en pneus tendres en Q1 et Q3, mais le P Zero Yellow medium a été vu en Q2 : ce qui dicte les pneus que le top 10 de la grille utilisera pour le départ de la course. Les 15 pilotes en Q2 ont réalisé leur meilleur temps sur le composé moyen, à l’exception de Yuki Tsunoda d’Alpha Tauri et du pilote Haas Mick Schumacher. Seul Tsunoda a réussi à rentrer dans le top 10, il sera donc le seul pilote qualifié dans la première moitié de la grille pour s’élancer sur le soft. Tsunoda a également été le seul pilote à piloter le médium dans la première partie de Q3.

La session FP3 du matin s’est déroulée dans des conditions humides du début à la fin, les pilotes exécutant le Cinturato full wet et intermédiaires.

 

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE :

« La pluie a eu pour effet de redéfinir la piste, mais même dans les conditions humides des essais libres, les pilotes ont signalé beaucoup plus d’adhérence par rapport à l’année dernière. Les pilotes ont ensuite repris la piste en évolution rapide sur des slicks pendant les qualifications, la quasi-totalité d’entre eux ayant choisi le moyen pour la Q2. Un double arrêt utilisant le moyen pour un relais et le dur pour deux relais est sur le papier la stratégie la plus rapide demain, mais un arrêt moyen-dur ou un ‘sprint  » La stratégie utilisant le soft n’est pas non plus à négliger, il y a donc des possibilités intéressantes. La météo aura aussi un rôle à jouer, avec le risque de pluie toujours présent. Si cela s’avère être le cas, le rodage humide en Le FP3 aura été extrêmement précieux. Les points de croisement entre les pistes humides et intermédiaires ainsi que les intermédiaires et les slicks sont inférieurs à ceux des autres pistes, et cela aura une influence sur les stratégies dans des conditions changeantes.

Ils ont dit

MAX VERSTAPPEN :

Pht. Umit Bektas – Pool/Getty Images

« Je suis bien sûr content d’être troisième et de partir en première ligne demain. Nous nous sommes un peu améliorés par rapport à hier et l’équilibre est un peu meilleur mais dans l’ensemble, ce week-end a été un peu plus difficile. J’espère un départ propre demain, mais le départ à l’intérieur sera délicat, car il y a très peu d’adhérence sur le sec comme sur le mouillé par rapport à l’extérieur, donc nous nous attendons à y perdre légèrement. Nous devons également considérer l’écart derrière nous, il est beaucoup plus serré que d’habitude. Nous visons à en tirer le meilleur parti et à essayer tout ce que nous pouvons demain pour garder les Mercedes derrière, mais ce ne sera pas facile, ils ont eu un bon rythme tout le week-end.

Red Bull rend homage ce week-end à Honda. Sergio Perez of Mexico and Red Bull Racing, Toyoharu Tanabe of Honda and Japan, Masashi Yamamoto of Honda and Japan, Max Verstappen of Red Bull Racing. Pht. Peter Fox/Getty Images

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull Racing :

Racing and Red Bull Racing Team Principal Christian Horner. Pht. Mark Thompson/Getty Images

« Les gars ont bien récupéré du jour au lendemain et ont corrigé certains problèmes que nous devions régler. Je pense que toute l’équipe d’ingénierie, à la fois sur la piste et à l’usine de Milton Keynes, a fait un excellent travail pour faire les progrès que nous avons, j’espère que cela nous mettra en meilleure forme pour demain. Avec Max se qualifiant en troisième, mais en commençant la course à partir de la deuxième, il sera vital qu’il prenne un bon départ et essaie de devancer Bottas dès le début car Lewis a semblé le plus rapide de toute l’année jusqu’à présent ici, alors il va passer assez rapidement. Les temps de Checo sur le pneu scrub et le pneu medium étaient solides, c’était juste ce dernier run sur le nouvel ensemble de softs qui ne se sont pas réunis. La stratégie que nous avons choisie pour lui demain devrait lui permettre de bien progresser. Nous pensons que nous pouvons être plus proches de Mercedes demain que nous ne l’étions en qualifications, nous devons donc baisser la tête, continuer à nous brancher, adopter la bonne stratégie et essayer de capitaliser en obtenant le maximum de points possible pour les deux pilotes.

Pierre Gasly, Alphatauri :

Pht. Peter Fox/Getty Images

« Je suis très heureux de m’être qualifié en cinquième position aujourd’hui, et de partir en P4 demain après la pénalité de Lewis. L’équipe a beaucoup amélioré la voiture depuis hier, car je luttais vraiment contre le sous-virage. Ce n’était pas facile de voir si ces changements avaient fonctionné ce matin, car la FP3 était humide, mais dès que nous avons commencé les qualifications, j’étais compétitif et c’était vraiment positif. Je suis confiant pour la course de demain après le grand pas en avant que nous avons fait avec la voiture aujourd’hui et j’espère que nous pourrons marquer de gros points en course. » 

Esteban Ocon, Alpine :

 

« C’est décevant de ne pas être dans le top dix aujourd’hui car nous avions probablement le rythme pour y être. Malheureusement, j’ai dû interrompre mon tour en Q2 à cause du trafic et je n’ai pas pu boucler le tour. Cela aurait été proche d’atteindre la Q3, mais cela arrive parfois comme ça. Nous luttons actuellement contre certaines incohérences avec la voiture, que nous travaillons dur pour les corriger. Nous continuerons à travailler en équipe pour progresser et prendre le dessus. Nous nous concentrons immédiatement sur ce que nous pouvons faire demain, et l’objectif est d’essayer de revenir aux points. »

Fernando Alonso, Alpine :

« Je me sentais bien aujourd’hui et je suis content du résultat. La voiture était rapide et je pense que nous avons fait le bon choix sur les pneus à utiliser dans toutes les séances. Nous avons également été assez rapides pour nous qualifier en pneus Medium en Q2, ce qui était un beau luxe à avoir ! Nous semblons compétitifs donc je pense que nous avons de bonnes chances de marquer des points demain. Voyons si nous pouvons garder le rythme avec ceux qui nous entourent. Je pense que la stratégie sera la clé, car nous avons vu que le grain des pneus était assez élevé sur le sec. Nous examinerons les prévisions météorologiques et procéderons étape par étape.

Davide Brivio, directeur de course Alpine :

« C’était une séance difficile avec la météo et la possibilité de pluie pendant la Q1, nous voulions donc partir tôt et faire un temps au tour pour les deux voitures. Il n’a jamais vraiment plu assez fort pour avoir un gros impact, mais c’était néanmoins des conditions très difficiles pour les pilotes et pour le Team. Fernando a très bien fait aujourd’hui et partira cinquième demain avec la pénalité de Lewis [Hamilton], c’est donc un bon résultat pour nous. Malheureusement, Esteban n’a pas pu améliorer sa dernière tentative en Q2, ce qui signifie qu’il part à la douzième place. Il aura un libre choix de pneumatiques demain, alors voyons si cela peut être une opportunité et nous essaierons de récupérer quelques places pour lui et viser un top dix. La voiture a montré un bon potentiel ce week-end, alors voyons ce que nous pouvons faire demain quand tout compte.

Valtteri Bottas, Mercedes :

 

Aujourd’hui c’était une bonne Quali – des conditions pas faciles, surtout en Q1 qui était à la limite avec les parties humides et toujours en Q3 il y avait des parties humides mais j’ai fait de bons tours ! Dans le dernier tour, j’ai un peu raté le dernier secteur avec un peu de sous-virage mais à part ça, le tour était vraiment sympa. Je l’ai apprécié et évidemment comme résultat d’équipe, aujourd’hui était plutôt idéal.

Max part à côté de moi et la Ferrari a l’air solide ce week-end, donc ce sera une course difficile mais nous allons tout donner. Nous avons une bonne voiture de course, je dois juste rester concentré sur ma propre course, éviter les erreurs et rester en tête. La stratégie jouera toujours un rôle, mais je me sens confiant et j’ai hâte de commencer et de faire le travail.

Toto Wolff, Team Principal Mercedes :

Pht. Jiri Krenek

Le gros point positif aujourd’hui est que la voiture est très rapide et Valtteri part en pole demain, mais le point négatif est que cela aurait été autrement un week-end avec un lock-out en première ligne pour l’équipe. Les progrès seront difficiles pour Lewis avec toutes les voitures devant lui autre que Tsunoda partant sur le pneu Medium et hier sur le long terme nous avons pu voir qu’il est difficile de suivre ici. Mais Lewis a fait des trajets de récupération phénoménaux maintes et maintes fois, et il n’y a personne d’autre que vous voudriez dans la voiture. La stratégie jouera un grand rôle et nous serons là pour le soutenir. Valtteri a été fort tout le week-end et il a une belle opportunité demain. Il veut clairement la victoire et cela aidera également Lewis, donc il mettra tout en œuvre pour cela.

 

English Information

Bottas claims pole for Turkish GP as fastest driver Hamilton takes grid penalty

Lewis Hamilton went fastest in qualifying for the 2021 Turkish Grand Prix but will take a 10-place grid penalty for his Mercedes engine change, meaning P2 qualifier Valtteri Bottas will start on pole position on Sunday ahead of Red Bull’s Max Verstappen.

The 100% risk of rain predicted ahead of the session manifested in the form of light drizzle in Q1 but the clouds soon dissipated and the track matured to see Lewis Hamilton take top spot in that session, just 0.007s ahead of Max Verstappen. Q2 saw Hamilton repeat the feat, and he delivered again in the final session with an ultimate effort of 1m22.868s – a new lap record at Istanbul Park.

Bottas was 0.130s off in P2, which will be pole when Hamilton’s engine penalty demotes him to P11 – while Verstappen was 0.328s off top spot in third.

That left Charles Leclerc fourth on the grid for Ferrari ahead of Pierre Gasly, the AlphaTauri driver within half a second of pole.

Fernando Alonso outqualified Red Bull’s Sergio Perez, and the Alpine driver will have a tough task to keep not only the P7 qualifier behind him but also Lando Norris of McLaren (P8) away too.

Lance Stroll of Aston Martin and AlphaTauri’s Yuki Tsunoda rounded out the top 10.

Mick Schumacher made it to Q2 for Haas for only the second time. He qualified a career-best 14th behind Williams’ George Russell, whose Q3 hopes were dashed with a late off at the final corner in Q2. McLaren’s Daniel Ricciardo was a shock elimination from Q1 in P16 having set his fastest lap before the track rubbered in sufficiently.

Qualifying 15th was Ferrari’s Carlos Sainz, but penalties for his new engine mean the Spaniard will start last alongside Nikita Mazepin of Haas.

AS IT HAPPENED

Q1 – Hamilton ends up just 0.007s ahead of Verstappen, Ricciardo suffers a shock

Light drizzle in the air, drivers struggled for traction at the start of Q1, Max Verstappen’s early spin serving as proof while Lewis Hamilton’s first flying effort was ruined as he struggled to stay on track. The Briton was naturally eager to get pole, a 10-place grid penalty for his new Mercedes engine only adding to that desire.

The rain soon retreated, and the championship rivals traded blows for the top time. It was Hamilton who emerged from Q1 in P1, his time of 1m 24.585s putting him 0.007s clear of Verstappen – while Pierre Gasly took third for AlphaTauri ahead of fourth-place Ferrari driver Charles Leclerc, grip levels rapidly rising.

Sergio Perez (Red Bull) rounded out the top five ahead of Mercedes’ Valtteri Bottas in P6, McLaren’s Russia polesitter Lando Norris in seventh, and Fernando Alonso in eighth for Alpine. Despite a back-of-grid penalty looming for Carlos Sainz thanks to his new Ferrari engine, he emerged for qualifying and spun to ruin his first flying effort, before improving to P9.

Yuki Tsunoda swapped ends at the exit of Turn 1 to jeopardise his chances of making Q2 but shot to 10th with a late flying effort, finishing ahead of Williams’ George Russell in P11 and 12th-place Esteban Ocon of Alpine.

Improving conditions paid dividends for the likes of Mick Schumacher (P14) – who reached Q2 for Haas for the second time in his career – and Aston Martin compatriot Sebastian Vettel (P15), who profited while McLaren’s Monza winner Daniel Ricciardo (P16) and Williams’ Nicholas Latifi (P17) were eliminated.

Behind them were the two Alfa Romeos and Haas’s Nikita Mazepin, who suffered two excursions off the track at Turn 1 – but it’ll be Sainz who starts last on Sunday.

Knocked out: Ricciardo, Latifi, Giovinazzi, Raikkonen, Mazepin

Q2 – Hamilton and Bottas go clear while Schumacher stars

Ferrari’s Sainz sat out this session with that penalty in his mind, so 14 drivers took to the track for Q2 – which began with a Perez spin at Turn 1. All the drivers bar Tsunoda, Russell and Schumacher equipped mediums.

And it was Hamilton who set the early pace of 1m 23.595s, despite his complaint that “it takes too long to get [tyre] temps” on the challenging surface. He improved to 1m 23.082s to go half a second clear of second-placed Bottas, with Verstappen third and 0.650s away.

Fourth was Gasly, the AlphaTauri driver joined in Q3 by his team mate Tsunoda (P8), the rookie making the final session for the first time since Austria. Between them was Alonso in P5, Perez in P6, and Leclerc – whose first effort was aborted with a last-corner spin – in seventh for Ferrari.

Ninth-place Stroll survived to make Q3 despite a Turn 1 lock-up on his flying lap, and it was Norris who completed the top 10 to leave Vettel in P11 and Ocon in P12, the Frenchman having suffered a snap of oversteer at Turn 4 on his final lap.

Russell swapped softs for mediums, but his final flying effort was ruined when he ran wide at the final corner, leaving him frustrated and out in P13. Schumacher finished two-tenths off in P14 – his best F1 qualifying yet – having backed out of his flying effort to slow for Stroll.

Knocked out: Vettel, Ocon, Russell, Schumacher, Sainz

Q3 – P1 for Hamilton but Bottas ensures pole

The track still had more to give, and so did Hamilton. He managed an opening lap of 1m 23.093s to go second, just 0.022s behind early leader Bottas – but 0.2s ahead of Verstappen. Curiously, Hamilton emerged alone after the first laps had been completed to do another run, which saw him improve to P1 with a time of 1m 22.868s and a lap record.

Hamilton would not improve, but team mate Bottas would – eventually going 0.130s off his team mate – for P2 and what will be pole position on Sunday. Verstappen, over three-tenths off the pace, will still start on the front row when Hamilton’s 10-place grid penalty kicks in.

Ferrari’s Leclerc managed P4 – his late run giving him a second-row start for Sunday – ahead of AlphaTauri’s Gasly in P5, while Alpine’s Alonso took P6 to ensure there will be five different teams in the top five grid spots on Sunday.

Perez could only manage P7 for Red Bull, with Norris P8 as the highest-placed McLaren – while Stroll and Tsunoda rounded out the top 10, swapping positions after their first Q3 laps.

The key quote

« It was a good quali – not easy conditions – especially Q1 was a bit on the edge with the damp parts, and still Q3, the first corner was a bit damp but also Turn 3 and 4. But some good laps.

« The last lap I missed a bit in the last sector, started to gain some understeer, but other than that, the lap was really nice, enjoyed it and obviously as a team result as we really planned. Lewis with his penalty, now gets the minimal penalty he can, and I’m on pole, so that should be good.

« I’ll focus on my own race tomorrow. I think that’s the way to go when you start in front, so I won’t give up a good place » – Valtteri Bottas, Mercedes.

What’s next?

The Turkish Grand Prix beckons, with plenty of intrigue up and down the field, from Sainz’s back row start, Schumacher’s P14 charge and Hamilton hoping to make up ground from P11 – to front-row starters Bottas and Verstappen leading off the line. F1.com will have live coverage and up-to-date reaction.