WTCR, Race of Russia, Yann Ehrlacher Champion du monde pour la deuxième fois consécutive (video)

Posted by

COURSE 1 : AZCONA VAINQUEUR, EHRLACHER CHAMPION DU WTCR 2021

Ehrlacher Yann (fra), Cyan Racing Lynk & Co, Lync & Co 03 TCR, world Champion. pht. Evgeniy Safronov/DPPI

Mikel Azcona a dépassé Jean-Karl Vernay dans le dernier tour pour remporter la Course 1 de la WTCR VTB Race of Russia, alors que Yann Ehrlacher est devenu Champion du WTCR 2021 avec une sixième place sur le Sochi Autodrom.

#96 Azcona Mikel (spa), Zengo Motorsport, Cupra Leon Competicion TCR, P1. pht. Xavi Bonilla/DPPI

Azcona est parti de la huitième place sur la grille de départ pour remporter une victoire sensationnelle au volant de sa CUPRA Leon Competición de Zengő Motorsport, tandis qu’Ehrlacher a évité les problèmes pour s’assurer sa deuxième couronne WTCR consécutive.

Les conditions difficiles, – la pluie s’est invitée ce dimanche matin sur le tracé russe -, ont contribué à une première manche frénétique. Frédéric Vervisch a tout donné pour rester mathématiquement dans la course au titre sur son Audi RS 3 LMS du Team Audi Sport. Mais la troisième place du Belge n’a pas suffi à empêcher Ehrlacher de décrocher son titre, son deuxième consécutif.

#69, Vernay Jean-Karl (fra), Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team, Huyndai Elantra N TCR, P2. pht. Xavi Bonilla / DPPI

« Cela fait tellement de bien », a déclaré le jeune homme de 25 ans à la radio après avoir pris le drapeau à damier. « Nous sommes champions du monde ! Deux fois ! Génial ! »

Start of the race, 1. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Vernay semblait se diriger vers la victoire après une performance de haut vol également de la part du tricolore. Le pilote de l’Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team a pris un superbe départ depuis la deuxième ligne pour se faufiler entre les deux Audi qui s’élançaient de la première ligne à l’entrée du premier virage, avant que Gilles Magnus, parti en pole position, ne le repasse dans la longue courbe du deuxième virage pour prendre la tête. Derrière les deux premiers, Esteban Guerrieri, à la lutte face à Vervisch pour la troisième place, a perdu le contrôle de sa voiture au virage 4 et a durement heurté la barrière au volant sa Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. « Je suis désolé les gars », a déclaré l’Argentin à la radio de l’équipe. « J’ai roulé sur la peinture bleue [sur la piste] ».

#16, Magnus Gilles (bel), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P3. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Ehrlacher a raconté comment il a vu le départ depuis sa voiture. « C’était le chaos absolu », a-t-il dit. « Je ne pouvais rien voir. L’essentiel est qu’Esteban va bien. C’était un gros impact, je l’ai vu en live. »

Après une interruption derrière la voiture de sécurité, la course a repris au quatrième tour et Vernay est immédiatement passé à l’attaque, prenant l’avantage sur Magnus à l’intérieur du long virage numéro 3. Magnus a ensuite été attaqué par Rob Huff et Azcona au volant de leurs CUPRA. Azcona dépassait son coéquipier au cinquième tour alors que Vernay signalait un dysfonctionnement de ses essuie-glaces. Au tour suivant, Azcona rétrogradait Magnus en troisième position et se lançait à la poursuite de Vervisch, désormais deuxième derrière Vernay.

#17, Berthon Nathanaël (fra), Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P4. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Mais Magnus n’avait pas rendu les armes et, au septième tour, il heurtait la CUPRA, engendrant un nouveau changement dans la hiérarchie. Huff pointait maintenant au troisième rang devant Azcona, avec Magnus toujours sur leurs talons.

#68, Ehrlacher Yann (fra), Cyan Racing Lynk & Co, Lync & Co 03 TCR, P5. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Pendant ce temps, à l’avant, Vervisch pressait Vernay pour la tête de la course, mais le Belge devait soudainement faire face à Huff. Les deux pilotes se heurtaient portière contre portière, ce qui endommageait la CUPRA de Huff qui était obligée de rentrer aux stands. L’ordre était maintenant Vernay, Azcona, Vervisch et Magnus alors que la course abordait ses derniers tours.

Dans le dernier tour, Azcona réduisait rapidement son écart sur Vernay dans la ligne droite des stands, et effectuait une manœuvre décisive au freinage dans le virage 2 pour prendre la tête et une victoire mémorable. Derrière Vernay, Vervisch terminait au moins sur le podium avec sa troisième position devant Magnus, son coéquipier dans l’équipe Comtoyou. Nathanaël Berthon complétait un trio Audi dans le top cinq après une course relativement calme, alors qu’Ehrlacher, qui avait pris soin de demeurer en-dehors des embûches, terminait sixième pour s’assurer les points vitaux dont il avait besoin sur sa Lynk & Co. de Cyan Racing pour coiffer une seconde couronne consécutive.

Attila Tassi (Honda) dépassait Yvan Muller pour la septième place, les autres Lynk & Co de Santiago Urrutia et Thed Björk complétant le top 10. Les autres pilotes dans les points étaient Néstor Girolami (Honda) en 11e position, devant Norbert Michelisz (Hyundai), Luca Engstler (Hyundai), Gabriele Tarquini – dans son avant-dernière course avant sa retraite – et Jordi Gene (CUPRA) en 15e position.

Azcona Mikel (spa), Zengo Motorsport, Cupa Leon Competicion TCR. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Course 1 ici

 

COURSE 2 : HUFF DEVIENT LE 12E VAINQUEUR EN 16 COURSES LORS DE LA DERNIÈRE À SOCHI

Rob Huff a signé sa première victoire de la saison en WTCR – World Touring Car Cup au terme d’une mouvementée Course 2 de la WTCR VTB Race of Russia, qui a conclu l’année par un spectacle passionnant.

#79, Huff Rob (gbr), Zengo Motorsport, Cupa Leon Competicion TCR, P1. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Huff a laissé loin derrière lui un groupe de voitures luttant pour le podium et a précédé sur la ligne d’arrivée Frédéric Vervisch, le Belge s’assurant la place de vice-champion sur une piste détrempée.

#22, Vervisch Frédéric (bel), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P2. pht. Xavi Bonilla / DPPI

L’action est restée ininterrompue du départ à l’arrivée. Yvan Muller a perdu l’avantage de sa pole position alors que Mikel Azcona prenait la tête, Néstor Girolami dépassant également le Français. Mais Muller a répliqué un peu plus tard dans ce premier tour pour reprendre la deuxième place. Santiago Urrutia est remonté en troisième position, mais non sans avoir subi des dégâts dans la mêlée des premiers virages : l’Uruguayen a été contraint de rentrer à son stand pour abandonner.

Start of the race 2. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Gilles Magnus et Attila Tassi se sont accrochés lors du restart. L’Audi Comtoyou de Magnus s’est retrouvée bloquée sur la ligne droite de départ et d’arrivée, ce qui a nécessité l’intervention de la voiture de sécurité Honda Civic Type R Limited Edition le temps de la dégager.

#17, Berthon Nathanaël (fra), Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P3. pht. Xavi Bonilla / DPPI

La course allait reprendre au quatrième tour, mais alors que le peloton s’engouffrait dans l’avant-dernier virage, Muller heurtait violemment au freinage l’arrière d’Azcona, ce qui les mettait tous deux hors course. “Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je suis désolé”, a admis un Muller déçu.

Vainqueur de la première course, Azcona était dévasté. “La voiture est totalement détruite”, a-t-il réagi. “Je suis très déçu. Je ne comprends pas comment un pilote comme Yvan Muller, avec une telle expérience, peut faire ça. C’est très décevant de sa part. Il a totalement détruit ma course, alors merci beaucoup à lui.”

#09, Tassi Attila (hun), ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR (FK8), P4. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Girolami s’est donc emparé de la tête, mais un autre accident allait entraîner une neutralisation. Bence Boldizs et le pilote wildcard Kirill Ladygin sont entrés en contact dans le long virage 3, la CUPRA de la Zengő Motorsport Drivers’ Academy percutant le rail et son pilote quittant la scène.

#69, Vernay Jean-Karl (fra), Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team, Huyndai Elantra N TCR, P5. pht. Xavi Bonilla / DPPI

La course a repris au septième tour, Girolami contenant initialement Huff et Vervisch dans le virage 2. Mais plus tard dans le même tour, au virage 13, Huff a réussi un superbe dépassement pour prendre la tête et creuser un écart impressionnant qui aller s’avérer décisif pour devenir le douzième vainqueur différent en seize courses de WTCR cette année.

“Nous avons mérité cette victoire après l’année que nous avons eue, avec sept abandons”, a déclaré un Huff ravi. “Quelle belle façon de finir la saison ! Il y a eu un court-circuit, mais nous avons pu continuer. C’est absolument génial.”

#68, Ehrlacher Yann (fra), Cyan Racing Lynk & Co, Lync & Co 03 TCR, P6. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Mais la course était loin d’être terminée quand la CUPRA Leon Competición de Zengő Motorsport en a pris les commandes. Vervisch a exercé une grosse pression sur Girolami et a finalement trouvé un moyen de passer au terme d’une belle manœuvre dans le virage 3 au dixième tour. “Je ne sais pas quoi dire, il faut que je réalise”, a déclaré Vervisch à propos de sa place de vice-champion derrière Yann Ehrlacher. “Je devrais sauter sur la voiture parce que c’est un énorme exploit avec une voiture nouvelle pour cette année.”

Nathanaël Berthon a complété le podium, avec son Audi Comtoyou, après une bagarre entre plusieurs voitures qui a duré toute la course. Attila Tassi est remonté de la 12e place sur la grille de départ pour terminer quatrième sur sa Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.DE Münnich Motorsport, devant Jean-Karl Vernay et le désormais double champion Ehrlacher, qui a réitéré sa sixième place de la Course 1.

Vervisch Frédéric (bel), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P2, Huff Rob (gbr), Zengo Motorsport, Cupa Leon Competicion TCR, P1, Berthon Nathanaël (fra), Comtoyou DHL Team Audi Sport, P3, Audi RS 3 LMS TCR (2021), Coronel Tom (ndl), Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), portrait, podium race2. Xavi Bonilla / DPPI

Girolami a chuté en septième position devant Norbert Michelisz (Hyundai), Tom Coronel (Audi) et Luca Engstler (Hyundai). Thed Björk a terminé en 11e devant Jordi Gene, l’Espagnol ayant atteint l’arrivée malgré un accrochage avec Gabriele Tarquini au huitième tour. Pour sa dernière course, l’Italien a été contraint à l’abandon en raison de dégâts à l’avant de son Elantra N TCR de la BRC Hyundai LUKOIL Squadra Corse.

Course 2 ici

Championnat pilotes ici

Championnat Teams ici

 

FIA WTCR 2021 Awards Ceremony and Celebrations Ehrlacher Yann (fra), Cyan Racing Lynk & Co, Lync & Co 03 TCR, P1, Vervisch Frederic (bel), Comtoyou Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS TCR (2021), P2, Vernay Jean-Karl (fra), Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team, Hyundai Elantra N TCR, P3. pht. Xavi Bonilla / DPPI

Yann Ehrlacher, Champion du Monde 2021, King WTCR.

WTCR Q&A : YANN EHRLACHER

Yann Ehrlacher est devenu champion du WTCR pour la seconde année consécutive à l’issue de la WTCR VTB Race of Russia. Voici ce qu’a déclaré le talentueux pilote français de Cyan Racing Lynk & Co après son triomphe en WTCR – FIA World Touring Car Cup.

pht.  Xavi Bonilla / DPPI

Je sais que tu es toujours cool, calme et posé et que tu dis que tu ne penses jamais au titre. Mais ça ne peut pas complètement vrai, si ?

« C’est à moitié vrai. Tout d’abord, je tiens à féliciter les deux gars à côté de moi et Fredrik [Wahlén] également. Derrière nous, il y a beaucoup de gars et de filles pour nous faire performer et pour être honnête, quand vous voyez la quantité d’énergie qu’ils dépensent pour nous fournir le meilleur package qu’ils peuvent quand nous arrivons au week-end de course, cela nous donne des ailes, nous pensons à la course tous les jours. Peut-être que nous allons nous amuser ce soir et demain nous nous reposerons. Puis mardi, nous commencerons à penser à 2022 et c’est pourquoi cette équipe est si performante. Nous sommes tous dans le coup et ils vivent pour ça. En tant que pilote, c’est le sentiment le plus incroyable que vous pouvez avoir lorsque vous vous sentez poussé par votre équipe comme ça. Un grand merci à l’atelier en Suède et en Chine, qui nous soutient énormément. Maintenant, j’ai oublié votre question initiale, mais je serais heureux si vous pouviez me la rposer. Non, je me souviens ! C’est à moitié vrai que je ne pense pas au championnat parce que, bien sûr, quand vous commencez à avancer dans la saison, vous avez la bannière jaune sur la voiture et vous vous dites, je veux la garder jusqu’à la fin. C’est bien de l’avoir à partir des cinquième et sixième manches, mais vous voulez l’avoir jusqu’à la fin. Et puis je n’ai pas beaucoup d’expérience. D’accord, j’ai commencé à courir depuis huit ans, donc c’est beaucoup, mais comparé aux autres pilotes du plateau, ça ne l’est pas. Vous réalisez qu’il est préférable de prendre les choses course par course et d’optimiser vos chances pour ne pas avoir de pression. »

Title celebration for Ehrlacher Yann (fra), pht. Xavi Bonilla / DPPI

Avez-vous l’impression d’avoir une tête différente sur vos épaules, même par rapport à l’année dernière ? Pouvez-vous constater votre évolution au cours des dernières années ?

« Oui, car pour être honnête, lorsque j’ai rejoint le championnat, j’étais un peu plus jeune et j’avais moins d’expérience. Et acquérir de l’expérience aide à être un peu plus fort mentalement. Mais peut-être que cette année a été une étape supplémentaire par rapport à l’année dernière parce que l’année dernière, c’était la première fois. Quand vous partez après avoir été champion pour recommencer à zéro au début, c’était un peu difficile pour moi, pour être honnête. Et puis nous avons surmonté ça pour jouer le titre ici. Mais au final, là où j’ai fait le plus de progrès, c’est mentalement, je pense, parce que piloter à un certain niveau, nous pouvons tous conduire vite, mais c’est juste la façon de gérer la pression tout au long de la saison. J’ai senti que c’était plus difficile que l’année dernière, c’était donc une année difficile et je suis sûr que je vais en sortir un peu plus fort. »

pht. Xavi Bonilla / DPPI

Yann, que vas-tu faire pour fêter ça maintenant ?

« Pour être honnête, je ne sais pas. Nous allons passer une bonne soirée. Mais je commence ma deuxième saison le week-end prochain, la course sur glace. Donc pas de repos ! Demain, mon esprit sera tourné vers cela et entièrement concentré, donc pas trop de fête pour moi ce soir. Mais ce soir nous allons profiter avec l’équipe car c’est beaucoup de pression que nous allons relâcher. Mais à partir de demain, je serai vraiment concentré sur le prochain objectif. »

pht. Evgeniy Safronov / DPPI