26 mai 2022

WTCR, Girolami et Azcona, s’imposent dans les rues de Pau

La première épreuve du WTCR, à Pau (France) a vu la victoire de Girolami en course une et Azcona en course deux…

COURSE 1 : GIROLAMI ET GUERRIERI SIGNENT UN DOUBLÉ HONDA

Néstor Girolami a emmené un doublé du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport devant son équipier Esteban Guerrieri lors de la Course 1 de la WTCR Clean Fuels for All Race of France, manche d’ouverture de la saison dans les rues de Pau.

#29, GIROLAMI Nestor (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR, P1. pht. Antonin Vincent / DPPI

Girolami et Guerrieri, partis de la première ligne, se sont échappés de la première ligne au volant de leurs Honda Civic Type R TCR équipées de Goodyear et ont mené la course jusqu’au bout, tandis que le héros local Yvan Muller complétait le podium au volant de sa Cyan Racing Lynk & Co 03 TCR.

start of the race one. pht. Antonin Vincent / DPPI

« Quelle façon de commencer la saison », a déclaré Girolami, le Goodyear #Followtheleader, après ce qui constitue sa sixième victoire en WTCR. « Tout d’abord, merci à l’équipe qui a fait un travail fantastique. Nous avons réalisé une performance incroyable hier et nous avons fait le travail dès la première course. L’élément clé était le départ. Nous avons réussi à prendre un départ similaire à celui d’Esteban, j’ai abordé le premier virage avec une petite marge. Après cela, nous nous sommes préoccupés de la dégradation des pneus parce que sur ce circuit, à cette température, et en touchant les bordures parfois, cela peut être un problème. J’ai essayé d’éviter les bordures autant que je le pouvais. »

« Je suis tellement heureux. Gagner ici à Pau est incroyable. C’est comparable à la Nordschleife, Macao, c’est un mini-Monaco, disons. Donc être capable de gagner ici signifie beaucoup pour moi. Je veux aussi remercier Honda parce que c’est la quatrième année qu’ils me font confiance, et c’est tellement important de commencer l’année comme ça. Alors gardons cette dynamique et allons-y pour la course 2 ».

#86, GUERRIERI Esteban (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR, P2. pht. Antonin Vincent / DPPI

Derrière Muller, une série de péripéties a changé l’ordre des courses. Nathanaël Berthon semblait en route vers la quatrième place sur son Audi Sport RS3 LMS de l’équipe Comtoyou DHL et a brièvement pressé Muller pour le podium. Mais le Français a touché une barrière et a rétrogradé, se retrouvant sous la pression du roi du WTCR Yann Ehrlacher. Le pilote Lynk & Co a pris l’Audi de vitesse à l’approche du virage 2 avec un peu plus de deux minutes au compteur et Ehrlacher est passé à l’intérieur pour aller chercher une quatrième place derrière son oncle Yvan Muller.

#100, MULLER Yvan (FRA), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P3. pht. Antonin Vincent / DPPI

Ma Qing Hua a réalisé une bonne première course avec Cyan Performance, malgré avoir perdu deux places au départ. Le pilote chinois a surclassé Ehrlacher lors des qualifications du samedi, mais le Français a pris un bon départ pour remonter à la cinquième place. Ma a également perdu une place au profit d’Attila Tassi sur sa Honda Liqui Moly Team Engstler.

#68, EHRLACHERR Yann (FRA), Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P4. pht. Antonin Vincent / DPPI

Mais Ma a regagné une place à 19 minutes de la fin grâce à une manœuvre opportuniste sur Tassi à l’épingle, alors que la Hyundai N Squadra Corse Elantra N TCR de Mikel Azcona se faufilait également. Tassi est ensuite rentré aux stands dans les derniers instants avec de légers dégâts à l’avant droit.

#55, QING HUA Ma (CHN), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P5. pht. Gregory Lenormand / DPPI

Ma est ensuite remonté à la cinquième place qu’il occupait au départ en suivant Ehrlacher et en dépassant Berthon au virage 2. Le malheur de Berthon s’est poursuivi plus loin quand Azcona est entré en contact avec l’Audi alors qu’il effectuait sa manoeuvre de dépassement, la RS3 LMS heurtant une barrière. Bien qu’il se soit revenu en piste, Berthon a dû rentrer au stand pour des réparations et des pneus neufs et a été classé en 16e.

#96, AZCONA Mikel (ESP), BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR, P6. pht. Antonin Vincent / DPPI

Azcona a pressé Ma pour la cinquième place dans le dernier tour, mais s’est contenté de la sixième place pour sa première course pour le BRC Hyundai N Squadra Corse, Santiago Urrutia plaçant quatre Lynk & Cos dans le top sept. Gilles Magnus a été le premier des pilotes Audi en huitième position, après avoir dépassé un Norbert Michelisz mécontent dans les premiers instants de la course. Mehdi Bennani complète le top 10 sur sa voiture du Comtoyou Team Audi Sport.

Podium Race 1. #86, Guerrieri, P2 – #29, Girolami, P1 – #100, Muller, P3. pht. Gregory Lenormand / DPPI

Les autres pilotes dans les points sont Tom Coronel (Audi) en 11e position, Rob Huff – qui a réalisé le meilleur tour en course sur sa Zengő Motorsport Cupra Leon Competición – Dániel Nagy (Cupra), Éric Cayrolle (Audi) et Tiago Monteiro en 15e position.

Course 1 ici

#64, le local CAYROLLE Eric (FRA), Elite motorsport by Comtoyou, Audi RS 3 LMS, P14 C1 and C2. pht. Antonin Vincent / DPPI

COURSE 2 : MICHELISZ ET TASSI S’ACCROCHENT À PAU, AZCONA S’IMPOSE

Mikael Azcona a remporté la Course 2 à la grille partiellement inversée de la WTCR Clean Fuels for All Race of France après que Norbert Michelisz et Attila Tassi, qui se partageaient la première ligne, se sont accrochés juste avant le premier virage sur le Circuit de Pau-Ville.

#96, AZCONA Mikel (ESP), BRC Hyundai N Squadra Corse, Hyundai Elantra N TCR, P1. pht. Antonin Vincent / DPPI

Azcona, sur sa Hyundai Elantra N TCR équipée de Goodyear de la BRC Hyundai N Squadra Corse, a terminé devant les deux Lynk & Co de Santiago Urrutia et Ma Qing Hua après que le champion WTCR en titre, Yann Ehrlacher, a été contraint de rentrer au stand en raison d’un pneu endommagé alors qu’il était troisième.

#12, URRUTIA Santiago (URY), Cyan Performance Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P2. ,pht. Antonin Vincent / DPPI

Tassi a pris le meilleur départ depuis la première ligne, mais l’autre Hongrois qu’est Michelisz s’est déporté sur la droite depuis sa pole position et les deux voitures se sont touchées. La Honda de Tassi a heurté le mur des stands et la Hyundai de Michelisz est partie en travers au milieu de la piste, entraînant une réaction en chaîne. Gilles Magnus a heurté l’arrière de la Lynk & Co d’Yvan Muller avec son Audi, l’autre Audi de Mehdi Bennani a vu sa suspension casser dans un autre accrochage plus loin dans le peloton. La Honda Civic Type R Limited Edition faisant office de voiture de sécurité est entrée en piste.

“Mon départ a été moyen”, a dit Michelisz. “J’ai essayé de tourner pour le virage 1 et on s’est touchés. Pas de chance. Désolé. Ce n’est pas une bonne façon de débuter la saison. J’aimerais voir les images filmées de l’extérieur, mais ce n’était vraiment pas de chance.”

#55, QING HUA Ma (CHN), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P3. pht. Gregory Lenormand / DPPI

La course a repris avec encore 23 minutes (plus un tour) à couvrir, Urrutia mettant la pression sur Azcona. Mais l’Espagnol a gardé son calme et commencé à creuser l’écart, s’imposant avec 3,876s d’avance au terme des 21 tours.

“C’est mon premier week-end de course avec Hyundai et BRC, alors je suis très content”, a réagi Azcona. “Je veux féliciter chaque membre de l’équipe. Ils ont fait un travail fabuleux tout le week-end, travaillant très dur. Je suis là grâce à eux. Maintenant, il faut continuer comme cela.

“C’est un bon début”, a déclaré Urrutia. “On a montré notre rythme aux essais libres, mais en qualification, on n’a pas trop réussi. Je savais que partant parmi les dix premiers, je devais terminer dans les points sur ce circuit difficile où tout peut arriver. J’ai eu un peu de chance d’avoir pris l’intérieur et pas l’extérieur au départ, avec cet assez gros accident devant moi.”

#17, BERTHON Nathanael (FRA), Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS, P4. pht. Antonin Vincent / DPPI

Ehrlacher semblait parti pour accompagner Urrutia sur le podium avant de rentrer au stand à cause d’un pneu endommagé à 12 minutes de l’arrivée, permettant à Ma d’y accéder pour son premier week-end au sein de Cyan Performance Lynk & Co.

#86, GUERRIERI Esteban (ARG), ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR, P5. pht. Gregory Lenormand / DPPI

Derrière les trois premiers, Nathanël Berthon a remis les pendules à l’heure après sa déception de la Course 1, remontant de la septième place sur la grille à la quatrième sur sa RS 3 LMS du Comtoyou DHL Team Audi Sport, alors qu’Esteban Guerrieri a ajouté une cinquième place à la deuxième qu’il avait obtenue plus tôt dans la journée. Muller a terminé sixième malgré le contact avec Magnus.

#100, MULLER Yvan (FRA), Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR, P6. pht. Gregory Lenormand / DPPI

Vainqueur de la Course 1, Néstor Girolami a pris la septième place pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, devant Rob Huff, huitième et premier du WTCR Trophy après s’être élancé 13e avec sa Zengő Motorsport Cupra Leon Competición. Thed Björk (Cyan Performance Lynk & Co) et Tiago Monteiro (LIQUI MOLY Team Engstler Honda) ont complété le top 10.

Dániel Nagy a fini 11e sur sa Cupra, devant l’Audi de Tom Coronel et le coureur invité Éric Cayrolle. Ehrlacher s’est classé 15e pour, au moins, inscrire un point au terme d’une course durant laquelle on l’a entendu dire dans la radio à son équipe : “J’ai envie de pleurer.”

Podium Race 2. #12, Urrutia, P2 – #96, Azcona, P1 – #55, QING HUA Ma, P3. pht. Gregory Lenormand / DPPI

Girolami reste le Goodyear #FollowTheLeader avec 49 points et sept points d’avance sur Guerrieri, lui-même un point devant Azcona.

Course 2 ici

Championnat ici

Communiqué WTCR

Crédits photos, WTCR

 

Haut du site