WRC, Thierry Neuville relance sa saison en s’imposant à domicile en Belgique (video)

Posted by

Sur ses terres, Thierry Neuville a signé sa première victoire de la saison en Championnat du Monde FIA des Rallyes en remportant le Renties Ypres Rally Belgium.

Thierry Neuville (BEL) Martijn Wydaeghe (BEL) of team Hyundai Shell Mobis, P1. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Leader une grande partie de l’épreuve, Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) devait toutefois repousser les attaques de son équipier Craig Breen (Hyundai i20 WRC) avant que les deux hommes n’assurent le doublé à leur équipe au terme de trois jours et près de 300 kilomètres de compétition sur les routes flamandes et le Circuit de Spa-Francorchamps.

Thierry Neuville (BEL) Martijn Wydaeghe (BEL) of team Hyundai Shell Mobis, ont dominé le Rallye. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le Belge s’imposait finalement avec 30 »7 d’avance pour un résultat marquant la première victoire de son copilote Martijn Wydaeghe au sein de l’élite. Ce résultat permet également à Thierry Neuville de revenir dans la course au titre en revenant à égalité de points avec Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) au deuxième rang du championnat.

« Nous avions beaucoup de pression sur cette manche, mais je me suis senti à l’aise tout au long du week-end avec le soutien de mon équipe et de ma voiture », confiait-il après avoir célébré son succès pour la première apparition de la Belgique en mondial par une série de donuts. « C’était un plaisir d’offrir cette première victoire à Martijn en Belgique. Elle aurait dû arriver plus tôt, mais nous avions manqué de réussite jusqu’à maintenant. »

Craig Breen (IRL) Paul Nagle (IRL) of team Hyundai Shell Mobis, P2. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

À eux trois, Thierry Neuville, Craig Breen et Ott Tänak remportaient quinze des vingt spéciales du parcours pour le compte de l’équipe Hyundai Motorsport, qui revient à 41 points de Toyota Gazoo Racing au championnat constructeurs grâce à son doublé.

Kalle Rovanpera (FIN) Jonne Halttunen (FIN) of team Toyota Gazoo Racing, P3. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Pour sa deuxième apparition seulement sur asphalte cette année au volant de la Hyundai i20 WRC, Craig Breen terminait à nouveau deuxième, comme le mois dernier en Estonie. L’Irlandais devançait Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC), sorti vainqueur d’une lutte acharnée l’opposant à ses équipiers Elfyn Evans et Sébastien Ogier. Le Finlandais prenait finalement l’ascendant sur le Gallois dimanche matin avant de le maintenir à 6 »5 à l’arrivée.

Elfyn Evans (GB) Scott Martin (GB) of team Toyota Gazoo Racing, P4. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Si Sébastien Ogier avait vu ses espoirs de podium s’envoler lors d’une crevaison dimanche matin, le Français terminait à seulement 6 »2 d’Elfyn Evans et pouvait se réjouir de conserver 38 points d’avance au championnat alors qu’il ne reste plus que quatre rallyes à disputer cette saison.

Sebastien Ogier (FRA) and Julien Ingrassia (FRA) of team Toyota Gazoo Racing, P5. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Victime d’une crevaison samedi matin, Ott Tänak se classait finalement sixième. Victorieux en WRC3, Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) obtenait une superbe septième place au général devant Pieter Jan Michiel Cracco (Skoda Fabia Rally2), Fabian Kreim (Volkswagen Polo GTI R5) et Vincent Verschueren (Volkswagen Polo GTI R5).

Les routes belges faisaient de nombreux victimes au long du week-end. Parmi celles-ci, citons Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) et Adrien Fourmaux (Ford Fiesta WRC), victimes de violentes sorties de route, mais aussi Gus Greensmith (Ford Fiesta WRC) et Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 WRC), piégés par des fossés samedi matin.

Thierry Neuville (BEL) Martijn Wydaeghe (BEL) of team Hyundai Shell Mobis, P1, Craig Breen (IRL) Paul Nagle (IRL) of team Hyundai Shell Mobis, P2, and Kalle Rovanpera (FIN) Jonne Halttunen (FIN) of team Toyota Gazoo Racing, P3. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le prochain rendez-vous du Championnat du Monde FIA des Rallyes manquera le retour de la terre, mais aussi celui de l’Acropolis Rally Greece au calendrier pour la première fois depuis 2013. Disputée du 9 au 12 septembre, l’épreuve sera basée à Lamia.

 

Classement du Rallye ici

Championnat ici

WRC2, victoire surprise pour Jari Huttunen

Le Finlandais Jari Huttunen a survécu aux écueils du Renties Ypres Rally Belgium pour s’offrir sa deuxième victoire de la saison dans la catégorie WRC2.

Jari Huttunen, P1.

Au départ de la dernière étape du Renties Ypres Rally Belgique, les chances de victoire de Jari Huttunen (Hyundai i20 N Rally2) semblaient faibles puisque le Finlandais accusait près de quatre minutes de retard sur son équipier Oliver Solberg après des crevaisons vendredi et samedi.

Les cartes étaient toutefois redistribuées dans la matinée puisque la voiture d’Oliver Solberg refusait de démarrer en raison d’un problème électrique ne pouvant être réparé. Le Suédois était alors contraint à l’abandon dans un week-end déjà frustrant l’ayant vu rouler une grande partie du samedi sans direction assistée.

Si Jari Huttunen était victime du même souci de direction assistée dans les dernières spéciales, le Finlandais parvenait à rallier l’arrivée pour signer sa deuxième victoire de l’année et le premier succès de la nouvelle Hyundai i20 N Rally2.

Oliver Solberg a été contraint à l’abandon par une panne électrique dimanche matin

« Ce n’était pas un rallye facile et cela ne s’est pas passé comme nous l’espérions », confiait Jari Huttunen. « C’est triste pour Oliver, mais je suis heureux que la victoire soit au rendez-vous. »

Nikolay Gryazin (Volkswagen Polo GTI R5) était le seul autre concurrent du WRC2 à l’arrivée. S’il avait vu ses espoirs de victoire s’envoler en étant piégé dans un fossé vendredi, le Russe repartait au combat en remportant plusieurs spéciales samedi. Victime d’un problème technique, il bouclait la dernière spéciale au ralenti et terminait finalement à 43’59 »3 du vainqueur.

Après avoir fait l’impasse sur la manche belge du calendrier, Andreas Mikkelsen compte toujours neuf points d’avance sur Mads Østberg, lui aussi absent ce week-end.

L’équipe M-Sport Ford World Rally Team connaissait un week-end à oublier dans la catégorie, Teemu Suninen abandonnant en raison de problèmes mécaniques samedi matin tandis que son équipier Tom Kristensson était parti à la faute vendredi.

 

WRC3, Yohan Rossel l’emporte

Le Français Yohan Rossel a su conserver son sang-froid face à une concurrence surmotivée pour s’imposer au Renties Ypres Rally Belgium et consolider son statut de favori pour le titre en WRC3.

Yohan Rossel (FRA) P1. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

En tête dès vendredi matin, Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) devait résister face à ses rivaux, parmi lesquels figuraient d’anciens vainqueurs du Rallye d’Ypres et des Champions de Belgique.

Auteur d’une excellente prestation dans l’étape redoutable du samedi, le Belge Sébastien Bedoret (Skoda Fabia Rally2) ravissait les commandes au pilote français, mais les deux hommes attaquaient la dernière étape en n’étant séparés que de 9/10e de seconde.

Le dimanche possédait tous les ingrédients pour offrir un sprint final palpitant, mais le duel tournait court lorsque Sébastien Bedoret était victime d’un problème de transmission dans Stavelot, la première spéciale du jour. Son rival devant composer avec la traction avant seulement, Yohan Rossel s’offrait sa troisième victoire de l’année avec 51 »0 d’avance.

Septième du classement général et premier parmi les RC2, le Français augmente son avance au championnat en repoussant son plus proche poursuivant à quarante-cinq points.

Leader samedi soir, Sébastien Bedoret a cédé du terrain dans l’étape décisive, P4. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

« Je suis extrêmement content de ce résultat et du travail de toute l’équipe », se réjouissait Yohan Rossel. « Je n’avais qu’à tenir le volant. Nous avons à peine touché aux réglages et tout ce que nous avons fait a fonctionné à chaque fois. Je suis très ému, car cette victoire montre que les efforts de chacun ont porté leurs fruits. »

Auteur d’un week-end solide, Pieter Jan Michiel Cracco (Škoda Fabia Rally2) dédiait sa deuxième place à son père Philip, un grand passionné de rallye décédé l’an dernier. Vincent Verschueren (Volkswagen Polo GTI R5) complétait le podium, 25 »2 plus loin, mais 1’15 »4 devant Sébastien Bedoret.

Protégé de la Motorsport Ireland Rally Academy, Josh McErlean (Hyundai i20 R5) terminait cinquième à seulement 5 »1 de Sébastien Bedoret et 21 »7 devant Bernd Casier (Ford Fiesta Rally2).

Pieter Tsjoen (Volkswagen Polo GTI R5) et Maxime Potty (Ford Fiesta Rally2) n’atteignaient pas l’arrivée, le premier cité ayant fini son rallye contre une maison dans Hollebeke tandis que son compatriote devait renoncer en raison d’une panne moteur.

 

JUNIOR WRC, Jon Armstrong a dominé les débats

Le Britannique Jon Armstrong a remporté le Renties Ypres Rally Belgium en FIA Junior WRC au terme d’un week-end presque parfait.

Jon Armstrong, P1. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Jon Armstrong imposait son rythme dès le départ et menait le peloton des Ford Fiesta Rally4 conçues par M-Sport Poland jusqu’à l’arrivée.

Après s’être construit le premier jour une avance de 49 »9, le Britannique enfonçait le clou samedi avant l’étape décisive autour de l’emblématique Circuit de Spa-Francorchamps. Sa seule frayeur a été une légère sortie pliant l’essieu arrière de sa voiture vendredi soir, mais son avantage était tel qu’il s’imposait tout de même avec 1’00 »6 de marge sur Sami Pajari.

Grâce à sa deuxième victoire de la saison après son succès en Croatie en avril, Jon Armstrong remonte au deuxième rang du FIA Junior WRC.

Sami Pajari est toujours en tête du championnat

« Je suis ravi de m’imposer en Belgique », s’enthousiasmait le Britannique. « Nous avons réalisé une excellente performance au début du rallye et nous avons ensuite essayé de gérer. C’était difficile aujourd’hui de contrôler notre rythme, mais nous avons réussi à éviter les ennuis et c’était vraiment spécial de piloter à Spa. »

Parti timidement, Sami Pajari avait progressivement haussé son rythme pour remonter dans la hiérarchie. Finalement deuxième avec 21 »7 d’avance sur Robert Virves, le Finlandais conserve la tête du championnat pour huit points. Brièvement troisième vendredi, Lauri Joona ne parvenait pas à confirmer par la suite et pointait à 26 »1 du podium.

William Creighton connaissait aussi un week-end mitigé entre son rythme impressionnant souligné par sept meilleurs temps et des problèmes de pression d’huile et une touchette samedi. Ces soucis lui coûtaient plus de trois minutes et il terminait à 3’31 »9 du vainqueur.

Martins Sesks complétait le classement après un rallye éprouvant. Le Letton avait visité un fossé une première fois lors du shakedown avant de répéter son erreur samedi dans Hollebeke. Reparti dimanche matin, il comptait finalement plus plus d’une heure de retard sur Jon Armstrong.

Communiqué WRC

Crédits photos : Red Bumm Content Pool – WRC

Vidéo : WRC Youtube

English Information

RESURGENT NEUVILLE BAGS EMOTIONAL BELGIUM TRIUMPH

Thierry Neuville clinched his first victory of the FIA World Rally Championship season on home roads at Renties Ypres Rally Belgium on Sunday afternoon.

He led for virtually the entire event, fending off a fierce first-day challenge from team-mate Craig Breen. The Hyundai i20 duo then settled for a formation finish after three days and almost 300km of action on narrow Flanders farm lanes and Spa-Francorchamps race circuit.

Neuville’s winning margin was 30.7sec and marked a first WRC win for co-driver Martijn Wydaeghe. The success revitalised Neuville’s title challenge, promoting him into a tie for second in the championship standings with Elfyn Evans.

After finish of the final speed test at Spa, Neuville celebrated victory at Belgium’s first WRC round with a series of donuts before saying: “We had a lot of pressure coming here but I felt quite comfortable all the weekend and I could rely on my team and my car.

“It was a pleasure for me to give this first win to Martijn here in Belgium. It should have come earlier, but we were unlucky. It feels good here now.”

Neuville, Breen and Ott Tänak won 15 of the 20 speed tests between them for Hyundai Motorsport and the 1-2 finish enabled the squad to reduce the deficit to manufacturers’ series leaders Toyota Gazoo Racing to 41 points.

Irishman Breen, for whom this was only his second asphalt appearance in an i20 World Rally Car, secured back-to-back runner-up finishes after a similar result in Estonia last month.

Kalle Rovanperä finished third in a Toyota Yaris after coming out on top of a frantic intra-team fight with Evans and Sébastien Ogier. The young Finn traded places with Evans all rally and regained third this morning before holding off the frustrated Welshman by 6.5sec.

Ogier’s hopes of a podium place were ended by a Sunday morning puncture. There was consolation for the Frenchman as he extended his lead in the drivers’ championship to 38 points with four rounds remaining. He ended 6.2sec behind Evans.

Tänak was a distant sixth after falling away from the victory fight with a Saturday morning puncture.

WRC3 winner Yohan Rossel was a superb seventh in a Citroën C3 Rally 2 ahead of second-placed category finisher Pieter Jan Michiel Cracco. Fabian Kreim and Vincent Verschueren completed the leaderboard.

Belgium’s demanding roads caused a host of problems. Takamoto Katsuta and Adrien Fourmaux retired after huge crashes while Gus Greensmith and Pierre-Louis Loubet finished well down the order after sliding into ditches on Saturday morning.

Drivers are back on gravel next month as Acropolis Rally Greece returns to the championship for the first time since 2013. The rally will be based in Lamia on 9 – 12 September.

WRC2: HUTTUNEN CLAIMS UNEXPECTED VICTORY

Jari Huttunen survived a fraught weekend to take home maximum points in WRC2 at Renties Ypres Rally Belgium.

On the eve of the final day, the Finn’s chances looked slim. He trailed his Hyundai i20 N Rally2 team-mate Oliver Solberg by almost four minutes after puncturing on both Friday and Saturday.

However, the tables were turned early on Sunday morning when Solberg’s car failed to start. The issue was traced to an electrical fault which could not be fixed.

Solberg’s retirement compounded a frustrating weekend for the young Swede. He had already completed most of Saturday’s stages with no power steering and certainly deserved more.

Huttunen was hit with the same power steering maladies as Solberg on the last few stages, but stayed on the road to record his second victory of the year and Hyundai’s first with their brand-new Rally2 car.

« It was not an easy rally, and it didn’t go how we wanted,” said Huttunen. “It’s sad for Oliver, but I am happy that the car is here.”

Nikolay Gryazin was the only other finisher. His victory hopes were dashed on the very first day when he got his Volkswagen Polo stuck in a ditch, but he restarted on Saturday and claimed a handful of stage wins.

An unexplained technical issue forced Gryazin to complete the final Francorchamps test at a snail’s pace and he eventually ended 43min 59.3sec behind Huttunen.

Despite missing the Belgian round, Andreas Mikkelsen still holds a nine point leader over Mads Østberg who also didn’t compete.

It was a weekend to forget for the M-Sport Ford team. Teemu Suninen retired his Fiesta Rally2 with mechanical issues on Saturday morning, whilst team-mate Tom Kristensson crashed on the opening day.

WRC3: ROSSEL STRENGTHENS TITLE CHALLENGE WITH BELGIUM WIN

Yohan Rossel held his own against stiff opposition to take home the spoils in WRC3 at Renties Ypres Rally Belgium on Sunday.

Rossel, driving a Citroën C3 Rally2, took the lead early on Friday after fending off rivals who included former Ypres winners and Belgian champions.

A committed drive over Saturday’s brutal leg saw local star Sébastien Bedoret overhaul the Frenchman, and they ended the day split by just nine-tenths of a second.

Sunday had all the ingredients for a thrilling finale, but the battle was already over after the opening Stavelot blast. Bedoret’s Škoda Fabia Rally2 developed a transmission issue, which meant the 26-year-old had to continue with only front-wheel-drive.

Rossel went on to claim his third win of the year by a comfortable 51.0sec margin and extended his championship advantage to 45 points. He was also seventh overall and the leading support category driver.

“I am extremely happy for this result and the work from the whole team, it feels great,” beamed Rossel. 

“All I had to do was drive,” he added. “We barely touched the set-up the entire weekend and what we did worked every time. I am very moved by this victory, it goes to show that the efforts everyone has put in have paid off.”

Pieter Jan Michiel Cracco rounded out a troublefree weekend with second in his Škoda. He dedicated the result to his late father Philip, who passed away last year and was an avid rally fan.

Volkswagen Polo GTI R5 pilot Vincent Verschueren trailed Cracco by 25.2sec. He had a hefty 1min 15.4sec advantage over the struggling Bedoret, who eventually ended fourth.

Motorsport Ireland Rally Academy youngster Josh McErlean was delighted to bring his Hyundai i20 R5 home in the top five. He was just 5.1sec down on Bedoret, with Bernd Casier 21.7sec further back in a Ford Fiesta Rally2.

Pieter Tsjoen and Maxime Potty were the only casualties of the weekend. Potty was the first to go when his Fiesta’s engine cried enough on Friday, whilst Tsjoen had a more dramatic exit after crashing his Polo into a house at Hollebeke.

JUNIOR WRC: ARMSTRONG BLASTS TO YPRES GLORY

Jon Armstrong rounded out a sensational weekend at Renties Ypres Rally Belgium by taking victory in the FIA Junior WRC.

Armstrong was on the pace from the get-go, and led the field of identical M-Sport Poland Ford FIesta Rally4 cars from start to finish.

After building up a 49.9sec lead on day one, the Ulsterman extended it further on Saturday before cruising through the final leg of stages around the legendary Circuit de Spa-Francorchamps.

His only real drama was a hot moment on Friday night when he ran wide and bent the rear axle of his Fiesta. The final winning margin was 1min 0.6sec.

The victory was Armstrong’s second of the season following success at the Croatia Rally in April. He also moved up to second in the championship standings.

“I’m over the moon to take the win here in Belgium,” enthused Armstrong. “We put in such a strong performance at the start of the rally and tried to manage it from there.

“It was tough today trying not to go too fast, but we managed to stay out of trouble, and it felt so special driving around Spa as well,” he added.

Sami Pajari was second. The Finn started tentatively, but upped the ante as the event wore on to climb the leaderboard. He eventually finished 21.7sec in front of third-placed Robert Virves and held onto the championship lead by eight points.

Lauri Joona was briefly third on Friday, but struggled to maintain his pace against the other drivers. He ended 26.1sec behind Virves in fourth.

William Creighton had mixed emotions about his event. He showed glimpses of stunning pace and claimed seven stage wins, but was held back by oil pressure maladies and hit a kerb on Saturday. The issues cost more than three minutes and he trailed the leaders by 3min 31.9sec.

Martins Sesks completed the leaderboard after a character-building weekend. The 21-year-old visited a ditch on Thursday evening’s shakedown and history repeated itself when the same thing happened on Saturday at Hollebeke. He was more than an hour down after restarting on the final day.