WRC, Suède, Elfyn Evans double son avance samedi

Posted by

Elfyn Evans a remporté trois des quatre spéciales du jour pour distancer ses poursuivants avant la dernière étape du Rallye de Suède.

Samedi, Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) dominait les débats dans les forêts norvégiennes et suédoises pour doubler son avance sur le champion du monde en titre Ott Tänak (Hyundai i20 WRC), désormais relégué à 17 »2 alors qu’il ne reste plus qu’une spéciale à disputer après les derniers ajustements apportés à l’itinéraire.

Elfyn Evans, Scott Martin, Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Les températures étaient restées positives durant la nuit, rendant les routes plus tendres que vendredi. Les sections sur terre mettaient à l’épreuve les pneus neiges et leurs clous, mais ces conditions ne perturbaient pas Elfyn Evans qui continuait de signer le premier ou le deuxième meilleur temps sur chaque spéciale, à une seule exception.

Le Gallois se faisait toutefois une chaleur en étant surpris par une compression dans Nyckelvattnet, l’avant-dernière spéciale de la journée.

« Je me suis fait piéger sur la fin, le carter moteur a tapé et a envoyé la voiture en sous-virage au mauvais endroit », expliquait-il. « Qui sait ce qui nous attend demain ? J’espère que nous pourrons afficher le même rythme que ces deux derniers jours. Il faudra faire mouche sur cette longue spéciale où l’on peut facilement perdre beaucoup de temps si l’on n’est pas raccord avec les conditions. »

Ott Tänak

Ott Tänak connaissait une journée calme sans jamais se sentir complètement à l’aise au volant de sa Hyundai i20. L’Estonien bouclait l’étape avec 11 »6 de marge sur Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC), qui prenait le dessus sur Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) au terme d’un samedi où les deux hommes se rendaient coup sur coup.

Sebastien Ogier, Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le sextuple champion du monde dépassait son jeune coéquipier en le devançant dans les deux premières spéciales avant la réplique du jeune prodige finlandais, auteur du deuxième temps dans Nyckelvattnet pour son deuxième rallye seulement au plus haut niveau. Sébastien Ogier répondait ensuite dans le dernier test de Torsby pour prendre 5/10e d’avance avant l’ultime spéciale demain.

Kalle Rovanpera, Jonne Halttunen, Toyota Gazoo Racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

À 5 »4 derrière, Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) distançait le leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) dans la lutte pour la cinquième place. Le pilote finlandais avait d’abord vu revenir le Belge à moins d’une seconde avant de le reléguer à 4 »5 à l’issue de la journée.

Ott Tänak n’a pas pu suivre le rythme d’Elfyn Evans.

Isolé au septième rang, Craig Breen (Hyundai i20 WRC) pointait à 10 »5 de Thierry Neuville, le seul à avoir empêché Elfyn Evans de réaliser le grand chelem en signant le scratch de la dernière spéciale. Craig Breen comptait près de trente secondes de marge sur Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), pénalisé par sa position de départ ce samedi.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Shell Mobis. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le Japonais Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) occupait la neuvième place devant Jari Huttunen (Skoda Fabia R5), leader du WRC3.

Afin de protéger le parcours de la Wolf Power Stage en raison des conditions météorologiques, l’itinéraire de dimanche a été modifié et seul le deuxième des deux passages dans Likenäs (21,19 km) aura lieu avant l’arrivée à Torsby.

HighLights du samedi video : WRC

 

WRC2, Mads Østberg creuse l’écart

Mads Østberg a poursuivi sa belle série en faisant un premier pas vers la victoire dans la catégorie WRC2 au Rallye de Suède.

Mads Ostberg, Torstein Eriksen, PH Sport is seen racing. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Mads Østberg (Citroën C3 R5) démarrait avec 8 »4 d’avance sur Ole Christian Veiby (Hyundai i20 R5), mais sa position de tête semblait menacée lorsque son poursuivant lui reprenait 3 »5 malgré une crevaison lente dans Hof-Finnskog.

Le leader répliquait toutefois immédiatement en devançant son adversaire pour 5 »7 dans Finnskogen avant de s’offrir le scratch dans les deux dernières spéciales de la journée. Il retrouvait finalement le parc d’assistance de Torsby avec un avantage de 15 »8 sur son compatriote.

« Ce n’était pas une mauvaise journée », se réjouissait le leader du championnat. « Nous avons eu un peu de mal avec les réglages de la voiture, mais je pense que nous avons su optimiser notre potentiel. Je ne pouvais pas aller plus vite, donc je suis ravi d’être toujours aux commandes aujourd’hui. »

Pontus Tidemand (Skoda Fabia R5) bouclait l’étape au troisième rang à 30 »4. Malgré sa grande expérience des spéciales suédoises, l’enfant du pays avait du mal à suivre le rythme du duo de tête en raison de son manque de roulage ces derniers mois.

Nikolay Gryazin (Hyundai i20 R5) était quatrième jusqu’à l’avant-dernière spéciale du jour, où il perdait deux minutes et demie en s’arrêtant après une crevaison.

Les malheurs du pilote russe permettaient à Rhys Yates (Ford Fiesta WRC) de prendre la quatrième place à 2’47 »8 de Pontus Tidemand et à Adrien Fourmaux (Ford Fiesta WRC) de retrouver le top cinq tout en poursuivant son apprentissage de la voiture et de l’épreuve.

HighLights du samedi WRC2 – video WRC

WRC3, Jari Huttunen s’empare des commandes

Après un fascinant duel l’ayant opposé à Emil Lindholm tout au long de la deuxième étape, Jari Huttunen a pris les rênes de la catégorie WRC3 au Rallye de Suède.

Huttunen Jari. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Depuis le coup d’envoi du rallye, Jari Huttunen (Hyundai i20 R5) et son compatriote Emil Lindholm (Skoda Fabia R5) sont engagés dans un duel extrêmement serré en tête de la catégorie WRC3.

Auteur d’un excellent temps dans la répétition de Nyckelvattnet, Jari Huttunen prenait les commandes et retrouvait le parc d’assistance de Torsby en tant que leader de la classe Rally2, mais aussi de la catégorie WRC3 pour 3 »4.

« Nous avions bien plus d’adhérence aujourd’hui », confiait le Finlandais. « Je pense que cela a joué en ma faveur. Il ne reste plus qu’une spéciale demain et nous devrons tout donner. »

Pour ses débuts avec la Skoda Fabia R5, Oliver Solberg continuait d’impressionner. Le Norvégien de dix-huit ans connaissait une journée calme qu’il concluait à 28 »1 d’Emil Lindholm tout en dépassant l’expérimenté Johan Kristoffersson (Volkswagen Polo GTI R5) dans leur bataille pour la dernière marche du podium.

Le Finlandais Eerik Pietarinen (Skoda Fabia R5) complétait le top cinq à 53 »0 du leader, mais avec plus de trois minutes d’avance sur Filip Mares (Skoda Fabia R5).

HighLightd WRC3 du samedi – viedo WRC

Junior WRC, Tom Kristensson fait le trou

Malgré une crevaison dans la dernière spéciale du samedi, Tom Kristensson a creusé l’écart sur ses concurrents en FIA Junior WRC au Rallye de Suède.

Kristensson Tom. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Leader avec 23 »0 d’avance au terme de la première étape, Tom Kristensson était en passe de doubler son avantage avant une crevaison dans Torsby Sprint, la dernière spéciale du jour. S’il perdait quelques secondes dans l’opération, le Suédois retrouvait le parc d’assistance avec une marge de 41 »8 avant l’ultime spéciale disputée dimanche.

Auparavant, Tom Kristensson avait réalisé le meilleur temps dans Hof-Finnskog avant de signer deux nouveaux tops trois dans les deux tests suivants.

« Nous avons crevé à l’arrière droit dans la dernière étape, mais nous n’avons pas perdu beaucoup de temps », confiait celui qui souhaite récidiver après sa victoire dans la catégorie sur cette même épreuve l’an passé. « La matinée avait bien commencé et nous avons misé sur la prudence cet après-midi. Je suis très content de la situation actuelle et j’espère que nous pourrons concrétiser. »

Derrière, Mārtiņš Sesks et Lauri Joona continuaient de se battre pour la deuxième place. Lauri Joona prenait l’ascendant sur trois des quatre spéciales pour revenir à 9 »7 du pilote letton.

HighLights Junior WRC du samedi – video WRC

Junior World Rally Championship

Le FIA Junior WRC forme les futures stars de la discipline à travers une plateforme économiquement viable afin de leur …

Malgré une frayeur dans le même virage final ayant piégé Fabio Andolfi vendredi, l’Estonien Ken Torn conservait la quatrième place tout en revenant à 8 »4 de Lauri Joona. Auteur d’un scratch, le Finlandais Sami Pajari complétait le top cinq, 11 »6 plus loin.

Comme vendredi, Raul Badiu se montrait le plus rapide dans Torsby Sprint pour consolider sa sixième position à plus de deux minutes de Sami Pajari.

Fabio Andolfi abandonnait pour la deuxième journée de suite après la surchauffe du moteur de sa Ford Fiesta R5 tandis qu’Oscar Solberg rétrogradait dans la hiérarchie en raison de coupures électriques.

Classements du samedi