WRC, Pologne, Neuville au bout du suspense samedi (Rallyes) (video)

Posted by

Au terme d’un duel passionnant l’opposant à Ott Tänak, thierry Neuville occupe la tête du 74e Rallye de Pologne samedi soir.

Thierry Neuville (Hyundai i20) et Ott Tänak (Ford Fiesta) ont échangé la première place à quatre reprises et les deux hommes rencontraient tous deux des problèmes dans l’après-midi. Le Belge avait finalement le dessus avec 3’’1 d’avance avant l’ultime étape.
Les précipitations torrentielles de la veille et les rafales de vent laissaient place à un ciel plus favorable et des routes asséchées pour ce duel entre deux prétendants au titre.

Thierry Neuville a repris la tête samedi soir.

La huitième manche du calendrier menait ainsi les concurrents près de la frontière russe au nord de Mikolajki. Thierry Neuville démarrait en tête avec une maigre avance rapidement absorbée par Ott Tänak dès l’ES12, et ce en dépit d’un passage dans les champs.
Thierry Neuville répliquait deux spéciales plus tard avant la répétition de Pozezdrze, qui offrait un tournant épique au Rallye de Pologne.
Si l’Estonien repassait devant, il perdait l’aileron arrière de sa voiture et devait affronter les trois dernières spéciales avec moins d’appuis. Son avance s’était établie à 15 »0, mais en parallèle, Thierry Neuville crevait rapidement à l’arrière gauche et perdait 20’’0.

Ott Tänak 2e ne lâche rien.

Dans l’avant-dernière spéciale, le Belge se montrait néanmoins irrésistible et reprenait les commandes avant une dernière journée probablement pluvieuse.
« Je devais être prudent et maintenir la voiture sur la route tout en devant attaquer pour jouer la victoire », résumait Thierry Neuville. « Sur l’avant-dernière spéciale, il s’est remis à pleuvoir alors que j’étais à la limite. J’ai joué de malchance, mais ce sont les règles du jeu. »
« C’était très risqué et difficile », confiait Ott Tänak, en difficulté avec l’arrière de sa Fiesta. « J’essayais d’être propre et d’éviter les erreurs. C’est tout ce que je pouvais faire aujourd’hui. Je me disais parfois que j’allais planter l’avant. »
Sur la troisième marche du podium, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) ne parvenait pas à suivre le rythme du duo de tête. Le Finlandais était également piégé sur l’ES16 en s’immobilisant définitivement après une compression.
Le retrait du Finlandais permettait à Hayden Paddon (Hyundai i20) d’hériter de la troisième place. Vainqueur de trois spéciales, le Néo-Zélandais distançait Sébastien Ogier de plus d’une minute.

Jari- Matti Latvala a du se retirer.

Le Français était peu verni avec deux crevaisons, un tête-à-queue et un problème moteur l’après-midi. Il parvenait toutefois à conserver 11’’8 d’avance sur Dani Sordo (Hyundai i20), plus à l’aise avec les conditions du jour. L’Espagnol manquait toutefois un croisement avant de crever.
Derrière lui, on retrouvait l’étonnant Teemu Suninen (Ford Fiesta) à 22 »4. Victime d’un simple calage moteur jusqu’ici, le Finlandais continuait d’impressionner pour ses débuts au sein de l’élite du WRC.
Stéphane Lefebvre (Citroën C3), Mads Østberg (Ford Fiesta), Elfyn Evans (Ford Fiesta) et Andreas Mikkelsen (Citroën C3) complétaient le top dix à l’issue de la journée. Victime d’un problème moteur, Juho Hänninen (Toyota Yaris) perdait du terrain tandis qu’Andreas Mikkelsen manquait deux croisements et effectuait un passage dans un champ.

La première des Citroën, celle de Stephane Lefebvre pointe à la 7e position.

Dimanche, la dernière étape se composera de deux boucles de deux spéciales sur 59,66 km. L’ultime spéciale (18,68 km) fera office de Power Stage, où les cinq premiers glaneront des points bonus.

 

Video : Red Bull Media House

Pht. Red Bull Content Pull