19 mai 2024

WEC, Toyota, Ferrari et Porsche sur le podium des 6 Heures de Portimão

La Toyota GR010 HYBRID n°8 a largement dominé les 6 Heures de Portimão, deuxième manche du FIA WEC 2023, et pris les commandes du championnat.

L’équipage composé de Sébastien Buemi, Ryo Hirakawa et Brendon Hartley s’est bien rattrapé après avoir perdu au départ le bénéfice de sa pole position acquise la veille. Le trio champion du monde en titre a affiché un rythme soutenu tout du long d’une course maîtrisée.

#8, S. BUEMI / B. HARTLEY / R. HIRAKAWA, Toyota GR010, HYPERCAR H, P1. pht. Michelin Motorsport

Auteur du temps de référence la veille en qualification, Brendon Hartley a franchi la ligne d’arrivée avec plus d’un tour d’avance sur la Ferrari n°50. La Toyota n°8 a empoché le maximum de points en jeu en Algarve pour prendre la tête du classement Hypercar. La 499P n°50, déjà 3e lors des 1000 Miles de Sebring, a confirmé le retour au premier plan de Ferrari dans la catégorie reine de l’endurance en s’adjugeant une deuxième place.

#50, A. FUOCO / M. MOLINA / N. NIELSEN, Ferrari 499P, HYPERCAR H, P2. pht. Michelin Motorsport

Le départ a été mouvementé et intense en tête du peloton ! Partie deuxième, la Toyota GR010 HYBRID n°7 a dépassé sa voiture sœur n°8 par l’extérieur au virage 1. Sébastien Buemi était même débordé par James Calado dans la Ferrari n°51, avant de finalement reprendre le gain de la deuxième place. Le Britannique cédait ensuite la 3e place à l’Hypercar transalpine n°50 au cours d’une passe d’armes musclée avec Nicklas Nielsen.

#6, K. ESTRE / A. LOTTERER / L. VANTHOOR, Porsche 963, HYPERCAR H, P3. pht. Michelin Motorsport

Sébastien Buemi comptait jusqu’à sept secondes de retard sur Mike Conway. Néanmoins, le Suisse est revenu comme un boulet de canon dans le sillage du Britannique. Celui-ci, sur consigne de son équipe, n’opposait pas de résistance pour ne pas perdre de temps avant la première salve d’arrêts aux stands. Désormais en deuxième position, la Toyota n°7, qui s’était imposée lors des 1000 Miles de Sebring, perdait tout espoir de faire coup double à Portimão.

Conway était rappelé aux stands dans la deuxième heure de course pour un changement de cardan. José Maria Lopez reprenait la piste avec 7 tours de retard. Un retard rédhibitoire pour la GR010 HYBRID n°7, qui terminait finalement 9e.

Start Race. pht. WEC

A distance raisonnable de la Toyota n°8 leader, Ferrari disposait d’une belle opportunité de truster les deux dernières places sur la “boîte”. La n°50 a tenu en respect ses rivaux pour signer un deuxième podium d’affilée. Malheureusement, la 499P n°51 a souffert de problèmes de freins qui l’ont reléguée à la 6e place finale. La Porsche n°6 en a profité pour prendre la troisième place.

#2, E. BAMBER / A. LYNN / R. WESTBROOK, Cadillac V-Series.R, HYPERCAR H, P4. pht. Michelin Motorsport

Porsche Penske Motorsport a nettement progressé en termes de rythme de course et de gestion de l’énergie. La 963 a longtemps été la seule Hypercar capable de suivre la même stratégie que Toyota. La n°5 a néanmoins dû s’immobiliser aux stands pour un problème de direction assistée dans la cinquième heure de course, qu’elle a conclue à la 10e place. En difficulté pour limiter au mieux sa dégradation pneumatique, Cadillac Racing a fait le choix d’une stratégie décalée. L’Hypercar américaine se classe 4e avec les honneurs pour sa première course disputée en Europe.

#94, L. DUVAL / G. MENEZES / N. MÜLLER, Peugeot 9X8, HYPERCAR H, P5. pht. Michelin Motorsport

La progression la plus significative dans la classe Hypercar est néanmoins à mettre à l’actif de Peugeot TotalEnergies. Après une difficile manche inaugurale en Floride, les Hypercars frappées du Lion ont affiché un regain de fiabilité et de performance. La 9X8 n°94 s’est longtemps mêlée à la lutte face à Porsche, Ferrari et Cadillac pour au final finir 5e. Preuve de la vitalité de la classe Hypercar, cinq constructeurs différents se classent aux cinq premières places ! En revanche, la 9X8 sœur a été contrainte de s’élancer de la voie des stands, suite à un changement de direction assistée. La Peugeot n°93 a tout de même effectué une encourageante remontée pour couper la ligne d’arrivée au 7e rang.

Glickenhaus Racing, notamment gêné par des débris projetés dans l’écope de frein de la 007 LMH, termine 8e. Vanwall a abandonné après que Jacques Villeneuve ait perdu les freins. Le champion du monde F1 en 1997 a perdu le contrôle de sa Vanderwell 680, provoquant la seule neutralisation de la course à une heure de l’arrivée.

Podium Hypercar. pht. WEC

Dans la catégorie LMP2, United Autosports a signé le doublé au terme d’une course à rebondissements.

#23, J. PIERSON / G. VAN DER GARDE / O. JARVIS, United Autosports, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P1. pht. WEC

En dépit d’une pénalité de temps et d’une panne de radio, la n°23 a tenu bon pour devancer la n°22 de la structure anglo-américaine de seulement 0”684. L’Oreca n°41 du Team WRT complète le podium. Parti de la deuxième place, Vector Sport n’a pu défendre ses chances de victoire suite à un problème technique.

#22, F. LUBIN / P. HANSON / B. HANLEY, United Autosports, Oreca 07 – Gibson, P2. pht. WEC
Podium LMP2. pht. WEC

En LMGTE Am, Corvette Racing a signé une nouvelle victoire. La Chevrolet Corvette C8.R n°33 a pris les commandes de la catégorie dans les dernières heures de course.

#33, B. KEATING / N. VARRONE / N. CATSBURG, Corvette Racing, Chevrolet Corvette C8.R, P1. pht. WEC

L’intervention de la voiture de sécurité a resserré le peloton, mais Alessio Rovera, au volant de la Ferrari n°83 de Richard Mille AF Corse, n’a pu trouver la faille sur Nicky Catsburg. Le Néerlandais a résisté jusqu’au bout pour devancer l’Italien d’un souffle (0”260) à l’arrivée. La Porsche n°85 des Iron Dames complète le podium.

#83, L. PEREZ COMPANC / L. WADOUX / A. ROVERA, Richard Mille AF Corse, Ferrari 488 GTE Evo, P2. pht. Ferrari

Record battu !  Quatre femmes sont sur le podium d’un championnat du monde de la FIA pour la première fois.

Podium LMGTE Am. pht. WEC

Les classements ici

La troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2023 se déroulera à Spa-Francorchamps, en Belgique, le samedi 29 avril prochain.