3 décembre 2022

Verstappen signe la pole mais Sainz partira en tête après les pénalités sur la grille du GP de Belgique

Max Verstappen de Red Bull a réussi les qualifications pour le Grand Prix de Belgique 2022, mais Carlos Sainz partira en pole position pour Ferrari après les pénalités de grille à Spa-Francorchamps.

#1, Max Verstappen, P1, mais il partira 15e sur la grille. pht. Pirelli

Avec sept pilotes – Max Verstappen, Charles Leclerc, Lando Norris, Esteban Ocon, Zhou Guanyu, Mick Schumacher et Valtteri Bottas – qui ont été pénalisés sur la grille, le reste du peloton s’est retrouvé à se disputer les 13 premières places sur la grille.

En conséquence, le tour de Sainz en Q3 pour P2 lui permettra de partir en tête devant Sergio Perez, tandis que Verstappen et Leclerc tomberont respectivement en P15 et P16 après s’être qualifiés en P1 et P4.

#55, Carlos Sainz, P2, partira en tête sur la grille de départ. pht. Pirelli

Ocon s’est qualifié en cinquième position devant Fernando Alonso en P6 pour Alpine, mais le Français tombera derrière Leclerc. Lewis Hamilton s’est qualifié en P7 devant George Russell, son coéquipier chez Mercedes, tandis qu’Alex Albon a atteint la Q3 pour la première fois de la saison et s’est qualifié en neuvième position provisoire.

Bien entendu, ces quatre pilotes seront promus de trois places chacun, tandis que Lando Norris, qualifié en 10e position, partira en 18e position sur la grille.

Daniel Ricciardo a manqué le top 10 en terminant 11e pour McLaren en Q2, tandis que Pierre Gasly a terminé 12e pour AlphaTauri. Zhou Guanyu, Lance Stroll, et Mick Schumacher ont été éliminés de la Q2 de P13 à P15, respectivement. Cependant, les pénalités pour les autres verront Ricciardo, Gasly et Stroll partir dans le top 10 dimanche – et Zhou et Schumacher partir en dernière ligne.

#11, Sergio Perrez, P3, partira 2. pht. Pirelli

La Q1 a été retardée de 25 minutes, et lorsque la séance a commencé, c’est Verstappen qui a établi la référence devant Sainz et Perez. Sebastian Vettel a été éliminé en P16 pour 0,002s, suivi de Nicholas Latifi de Williams en P17 – cette paire devant être promue en P10 et P11 respectivement sur la grille.

Kevin Magnussen (Haas) a terminé 18e en raison d’un blocage dans le virage 8, Yuki Tsunoda est le suivant en P19 après s’être fortement bloqué dans la chicane finale, et Valtteri Bottas complète le classement en P20. Ce trio sera respectivement P12, P13 et P14 pour la course de dimanche.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Verstappen donne le rythme en une seule prise

Les pénalités de grille sont devenues le sujet de conversation du paddock à Spa-Francorchamps vendredi et samedi. Ceux qui ont été frappés par des pénalités de fond de grille pour le Grand Prix de Belgique 2022 sont : Verstappen, leader de la FP2, Leclerc, Norris, Ocon, Zhou et Schumacher. Pendant ce temps, Bottas a 20 places de pénalités pour ses choix de composants.

#16, Charles Leclerc, P4, partira 16. pht. Scuderia Ferrari

Sainz et Perez auraient donc une chance de décrocher la pole en tant que deux des 13 pilotes qui n’attendent pas de pénalités pour le Grand Prix de dimanche – mais ils devront tous attendre car la Q1 a été retardée de 25 minutes pour un accident de Porsche Supercup, et les réparations qui en ont résulté.

Cependant, Verstappen s’est avéré être le pilote à battre en Q1, avec un objectif de 1m 44.581s. Sainz est passé en P2 pour 0.469s et Perez en troisième pour 0.796s, laissant Leclerc à près d’une seconde en P4 – avec Stroll, Latifi, Schumacher et les deux Alfa Romeo dans la zone de chute provisoire.

Mercedes a eu du mal à faire chauffer ses pneus et a commencé la Q1 avec une paire d’efforts volants qui ont permis à Russell d’être 10e et à Hamilton 11e. Il était encore temps pour tout le monde de s’améliorer, mais ni les Red Bull ni les Ferrari ne sont sorties pour un deuxième tour.

#31, Esteban Ocon, P5, partira 17.

Avec des crachotements de pluie à Eau Rouge, Russell a complété le top 5 pour 1.069s, Albon est sixième pour séparer les Mercedes, tandis qu’Hamilton prend la P7. Norris est huitième – Ricciardo est relégué en P13 en raison d’une violation de la limite de piste.

Ocon termine juste devant Alonso, tandis qu’Alpine prend P9 et P10, laissant Gasly 12e.

#14, Fernando Alonso, P6, partira 3

Stroll a terminé 14e, Schumacher un dixième derrière en P15 – alors que Vettel a été éliminé de la Q1 avec une marge de 0,002s sur son compatriote. Latifi et Magnussen ont été les prochains à être éliminés de la Q2, le pilote Haas s’étant bloqué au virage 8.

Bottas, le pilote Alfa Romeo, a été éliminé en P20, derrière Tsunoda, qui s’est bloqué dans la dernière chicane et a terminé P19 pour AlphaTauri.

Eliminés : Vettel, Latifi, Magnussen, Tsunoda, Bottas.

Q2 – Leclerc mène les Red Bulls et Albon passe à travers.

Verstappen s’est élancé en Q2 avec un temps de 1m 44.723s, son coéquipier Perez n’étant qu’à 0.071s de son effort – tandis que Sainz était à six dixièmes en P3 et que son coéquipier Leclerc était sixième après avoir signalé que sa voiture « sautait comme un fou dans l’apex des virages lents ».

#44, Lewis Hamilton, P7, partira 4. pht. Mercedes

Ricciardo s’est assis en P15 après les premiers tours de piste, n’ayant pas fait de temps, rejoignant Albon, puis Zhou, Stroll et Schumacher dans la zone de chute provisoire.

Lorsque Ricciardo est sorti, il a été remorqué par son homologue de McLaren, Norris. Alpine a fait de même avec Ocon qui a remorqué Alonso dans la ligne droite de Kemmel. Pendant ce temps, Red Bull décide de renoncer à un autre tour.

#63, George Russell, P8, partira 5. pht. Mercedes

Leclerc a finalement sauté en P1 avec un temps de 1m 44.551s, laissant Verstappen deuxième à 0.172s et Perez à 0.243s en P3. Sainz a terminé quatrième en Q2, à 0,867s du rythme, ayant également décidé de ne pas faire un autre tour, tandis que Hamilton a pris la cinquième place et Russell la sixième.

Ocon a terminé huitième et a remorqué Alonso à la neuvième place lors de son deuxième passage, tandis que McLaren a fait écho au travail d’équipe d’Alpine avec Norris, neuvième, qui a remorqué Ricciardo – mais l’Australien n’a pu terminer que 11e, manquant la Q3 d’un dixième de seconde.

#23, Alex Albon, P9, partira 6. pht. Pirelli

Alex Albon, de l’écurie Williams, a terminé 10e en Q2, se qualifiant ainsi pour le top 10 pour la première fois de la saison et garantissant au moins la P6 sur la grille.

Eliminés : Ricciardo, Gasly, Zhou, Stroll, Schumacher.

Q3 – Verstappen fait le show mais Sainz s’assure la pole.

Verstappen, Ocon, Norris et Leclerc étaient les quatre pilotes de la Q3 destinés à être rétrogradés en fond de grille. Malgré cela, le Néerlandais est passé en tête avec son premier tour lancé, un temps de 1’43 »665s le plaçant six dixièmes devant Sainz en P2.

« Attendez, c’est quoi ces pneus ? », a déclaré Leclerc à la radio, déconcerté, alors qu’il se trouvait dans le top 10. Anticipant des pénalités, il devait remorquer Sainz pour aider l’Espagnol à se battre pour la pole – mais l’équipe avait par erreur collé au Monégasque le mauvais train de pneus softs. (ca commence a faire beaucoup les erreurs chez Ferrari et toujours à l’encontre de Leclerc…)

#4, Lando Norris, P10, partira 18

Perez, quant à lui, a vu son tour pour P3 annulé à la craie pour cause de limites de piste, Leclerc complétant son tour pour prendre cette troisième place malgré la confusion des pneus.

Verstappen a décidé de ne pas participer à la fin des qualifications, alors qu’il était l’homme le plus rapide en piste, tandis que Leclerc est sorti pour remorquer son coéquipier sur le Raidillon et la ligne droite de Kemmel. L’exécution a peut-être fait défaut puisque Sainz a perdu trois dixièmes dans le seul premier secteur, soulevant des graviers pour perdre encore plus de temps dans le secteur 2. Il ne s’est pas amélioré.

#10, Pierre Gasly, P12, partira 8. pht. Pirelli

Pourtant, les quatre premiers non plus, et bien qu’il s’agisse d’une victoire en qualification pour Red Bull, Sainz partira en pole position après avoir pris la P2 en Q3 – Perez le rejoindra sur la première ligne tandis que Verstappen tombera à la 15e place et Leclerc à la 16e pour la course de dimanche.

#18, Lance Strol, P14, partira 9

Bien qu’Ocon ait complété le top 5, il partira en 17e position, tandis qu’Alonso, qualifié en sixième position, prendra la troisième place sur la grille. Hamilton rejoindra Alonso sur la deuxième ligne après s’être qualifié en septième position devant son coéquipier Russell, tandis qu’Albon partira en sixième position après avoir terminé en neuvième position samedi.

En complétant le top 10 en Q3, Norris partira en 18ème position derrière Ocon.

Citation clé

« C’était bien. Je suis content de partir en pole. Évidemment, je ne suis pas heureux de voir l’écart avec Max ce week-end et l’écart que Red Bull a sur nous. Nous devons continuer à creuser pour voir pourquoi Red Bull est si rapide sur ce circuit et pourquoi nous sommes derrière eux, mais partir en pole est un bon point de départ et nous allons essayer de gagner à partir de là demain » – Carlos Sainz, Ferrari

Quelle est la suite des événements ?

Sainz et Perez mèneront la première ligne, Verstappen et Leclerc poursuivant le peloton depuis la P15 et la P16, lorsque le Grand Prix de Belgique débutera à 16 heures, heure locale, dimanche. Rendez-vous sur le RACE HUB pour le programme complet.

Les qualifs ici

La grille de départ ici

Communiqué F1

Déclarations Teams et Pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

 

Max Verstappen de Red Bull a été le plus rapide lors des qualifications pour le Grand Prix de Belgique, mais il est l’un des nombreux pilotes à recevoir une pénalité sur la grille de départ demain, donc Carlos Sainz de Ferrari – deuxième plus rapide de la séance – partira en pole position. Tous les pilotes ont utilisé les pneus tendres P Zero Red pour réaliser leurs temps de qualification.

Les conditions étaient fraîches tout au long de l’heure de qualification (retardée de 25 minutes pour la réparation des barrières après un accident antérieur) avec 17 degrés ambiants et 22 degrés de température de piste.

L’une des meilleures performances de ces qualifications a été réalisée par le pilote Williams Alex Albon, qui s’alignera sur la grille de demain en P6.

Le pilote Red Bull Sergio Perez a été le plus rapide lors de la FP3 plus tôt dans la journée sur le pneu tendre, où les conditions étaient une fois de plus fraîches et sèches.

Le Prix Pirelli de la Pole Position a été remis par la légende belge de la course automobile Jacky Ickx : un sextuple vainqueur du Mans qui a également remporté huit grands prix de Formule 1 et terminé deux fois vice-champion des pilotes de F1 (en 1969 et 1970), ainsi que triomphant au Rallye Dakar en 1983.

CARNET DE STRATÉGIE

Les 44 tours du Grand Prix de Belgique peuvent être abordés avec une stratégie à un ou deux arrêts, bien qu’il y ait différentes permutations d’un arrêt possible, ainsi qu’une stratégie plus agressive à deux arrêts.

Jusqu’à présent, les conditions météorologiques ont été variables, mais demain devrait être un peu plus chaud. Le tableau tactique est rendu plus complexe par le fait qu’un certain nombre de voitures rapides partiront de l’arrière en raison des pénalités de grille.

Partir sur la P Zero Jaune medium est l’approche la plus flexible, qui donne la possibilité de passer à la P Zero Blanche dure ou à la P Zero Rouge souple dans le cadre d’un one-stopper, tout en laissant la porte ouverte à un two-stopper si nécessaire. Commencer sur le soft n’exclut pas un one-stopper, mais cela nécessite soit un arrêt précoce pour le hard, soit une gestion prudente pour passer ensuite sur le medium.

Une approche différente et plus agressive pourrait consister à utiliser le pneu tendre dans le cadre d’un double-stopper, peut-être avec deux relais sur le pneu medium. Cela pourrait compromettre la position sur la piste mais pourrait être une bonne option pour une voiture rapide s’il y a une voiture de sécurité, ou si la dégradation du pneu tendre s’avère être assez élevée.

Cela dépendra en grande partie des conditions météorologiques, mais il est probable que la course de demain se déroule dans des conditions qu’aucune des équipes n’a encore connues.

Le nom P Zero utilisé en Formule 1 trouve son origine dans un pneu de voiture de route, créé par Pirelli pour la Ferrari F40 en 1987. Le code interne de ce projet spécial de pneu ultra-haute performance était P0, mais lorsqu’il a finalement été mis en production, le nom est resté – et la marque P Zero est née comme la famille ultime de pneus sportifs de Pirelli.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 (partira P15 :

 » C’était une qualification incroyable ; la voiture a été sur elle tout le week-end et elle a été très agréable à conduire. Nous avons peaufiné certaines choses pendant la nuit et cela a semblé fonctionner. Je suis très heureux de mon tour et c’est génial d’être ici, c’est un grand circuit avec des fans incroyables autour, j’espère qu’ils ont eu une bonne journée. Partir de l’arrière demain signifie que je devais être prudent avec les pneus que j’utilisais tout au long de la séance aujourd’hui. Avec une voiture comme celle-ci, ce serait dommage de ne pas être sur le podium demain, c’est ce que nous visons. »

Sergio Perrez, #11, P3, partira P2 :

« C’était une bonne mais pas fantastique qualification. Mon premier tour en Q3 n’était pas génial et ensuite cette session a été légèrement perturbée à cause d’autres problèmes, comme un petit dommage sur mon plancher, mais être P2 pour la course demain, c’est quand même décent. Nous nous sommes très bien améliorés par rapport à hier, étant donné que nous avons perdu beaucoup de temps de piste dans la FP2 et je pense qu’il y a encore de la place pour s’améliorer en course. Nous pouvons nous battre pour la victoire depuis la première ligne demain, nous nous attendons à y aller, il s’agit de prendre un bon départ, un tour propre et de partir de là. Être en pole ne vous avantage pas trop ici, être proche de Carlos à Eau Rogue peut me permettre de prendre la tête, donc je vais essayer de le faire. Il est important que nous fassions notre propre course demain. »

Christian Horner :

« C’était une qualification incroyable de Max aujourd’hui, le temps au tour était si bon qu’il n’a pas eu besoin de faire le deuxième tour. Il a été absolument en feu ce week-end. C’est une lutte difficile à partir de la P15 et il y a toujours des risques associés à cela, mais nous allons assister à une course fantastique demain avec Max et Charles qui se battent pour se frayer un chemin dans le peloton. Checo a également fait une brillante qualification, il est parfaitement prêt à affronter Carlos en tête. L’histoire nous a montré avec Sebastian il y a quelques années, Daniel Riccardio et même Max qu’au départ, avec cette course en côte, le remorquage est très puissant avec le DRS fermé. Nous avons discuté à l’avance et convenu que tactiquement P2 pourrait être un meilleur endroit pour commencer. Oui, P1 est traditionnellement le meilleur endroit pour commencer, mais ici tout est à jouer. Il y aura beaucoup de choses à contrôler demain ».

Ferrari

Un travail d’équipe parfait. Carlos part de la pole demain

Grâce à un parfait travail d’équipe, Carlos Sainz et la Scuderia Ferrari ont gagné le droit de s’élancer en pole position du Grand Prix de Belgique, qui débute demain à 15 CEST à Spa-Francorchamps. La séance de qualification d’aujourd’hui a en effet été fortement affectée par les pénalités que sept pilotes sur 20 devront prendre sur la grille de départ. Il s’agit notamment de Max Verstappen, qui a signé le meilleur tour du jour, et de Charles Leclerc, qui s’élancera de la 16e place. Mais le plus grand bénéficiaire de cette situation est l’autre pilote de la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz, qui a fait un excellent travail pour exploiter au maximum le potentiel de sa F1-75 et terminer devant le deuxième pilote Red Bull, Sergio Perez.

Travail d’équipe. Dès la deuxième séance de qualification, la Scuderia a mis en place une collaboration entre ses pilotes qui s’est avérée productive. En Q2, Charles est sorti pour son premier tour quelques minutes après Carlos, lui donnant un coup de pouce sur la ligne droite de Kemmel lors de son tour de chauffe. L’Espagnol a donc réussi à passer en économisant un jeu de pneus. Lors de son propre tour de ralentissement, Sainz a donné une remorque à Leclerc dans le troisième secteur, rendant ainsi la faveur à son coéquipier. En Q3, l’équipe a répété l’opération : Charles a donné un remorquage à Carlos lors de son premier passage, qu’il a terminé en 1’44″297 pour le placer en deuxième position derrière Verstappen. Charles lui-même a enregistré un temps de 1’44″553, le quatrième plus rapide au général, même si la pénalité de grille du pilote monégasque le laisse en 16e position, juste derrière le Néerlandais. Ni Carlos ni Perez n’ont amélioré leur deuxième passage, si bien que l’Espagnol se retrouve en tête des pilotes qui n’ont pas été pénalisés et gagne le droit de partir en pole position. C’est la deuxième pole de sa carrière en Formule 1 et chez Ferrari, tandis que c’est la 239ème pour la Scuderia, et la neuvième de la saison.

 

Une course très ouverte. La position de départ est la meilleure que Carlos pouvait avoir, mais le Grand Prix s’annonce très ouvert. Les pilotes de la première ligne auront clairement les meilleures chances, mais les pilotes partant plus loin pourront se frayer un chemin dans le peloton, aidés par les caractéristiques du circuit qui favorisent les dépassements. Toutes les données recueillies jusqu’à présent ce week-end seront analysées afin de préparer la course de la meilleure façon possible. Le temps devrait être calme, avec des températures beaucoup plus élevées, un facteur qui pourrait influencer le comportement des pneus. La course se déroulera sur 44 tours, soit un total de 308,052 km.

Carlos Sainz #55, P2, prtira P1 :

Nous avons fait une bonne qualification et je suis heureux de partir en pole ici à Spa. C’était l’objectif du jour et nous l’avons atteint grâce à un travail d’équipe parfait avec Charles. Maintenant, nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et nous assurer de garder nos concurrents derrière nous demain.

Défendre contre eux ne sera pas facile, surtout au départ, car leurs performances ont été très fortes ce week-end. Je suis prêt pour une course dans laquelle nous allons nous battre avec tout ce que nous avons pour ramener une autre victoire. En termes de rythme de course, je pense que nous devrions être compétitifs.

Charles Leclerc #16, P4, partira P16 :

Ce n’était pas la qualification la plus excitante de mon côté, étant donné la pénalité que nous prendrons demain. Il y avait un peu de potentiel pour améliorer le pilotage ou les réglages de la voiture – cependant, notre objectif n’était pas de trouver ce dernier dixième aujourd’hui.

Nos concurrents ont été très rapides depuis le début du week-end, et l’écart que nous avions avec eux aujourd’hui nous montre que ce ne sera pas une course facile.

Je n’ai pas d’objectif précis pour demain, ce que je veux c’est maximiser le résultat. Notre rythme de course était assez bon hier, alors j’espère qu’avec un bon premier relais et beaucoup de dépassements, nous pourrons revenir rapidement et nous battre aux avant-postes.

Laurent Mekies Directeur Sportif :

Les qualifications ont été très intenses et complexes. Nous avions des adversaires très forts cet après-midi, notamment Verstappen. Mais à la fin de la journée, ni Max ni Charles n’ont pu se battre pour une place en première ligne car ils ont tous les deux une pénalité PU, donc nous n’avons pu faire notre vrai travail de qualification qu’avec Carlos.

C’était très serré et il a fallu beaucoup de travail d’équipe – avec Charles et Carlos se remorquant l’un l’autre – pour être en mesure d’extraire les derniers milliers de secondes afin de mettre Carlos en P1 pour demain. Ils ont fait un super travail ensemble et l’équipe les a bien soutenus avec une exécution parfaite.

Avec Charles, la priorité était de battre les autres voitures qui avaient également des pénalités PU aujourd’hui, et finalement nous avons décidé au dernier moment de le faire rouler avec un nouveau jeu de pneus tendres en Q3 pour assurer la meilleure position possible. Cela lui laisse une allocation de pneus neufs très saine pour demain afin de se battre avec force dans le peloton.

Ce sera une course intense pour Carlos, qui devra utiliser toutes ses compétences pour défendre la première position. Je suis sûr que nous aurons la chance de ramener beaucoup de points à la maison.

pht. Scuderia Ferrari

Alpine

Le travail d’équipe est essentiel pour que BWT Alpine F1 Team se qualifie parmi les six premiers en Belgique.

BWT Alpine F1 Team s’est qualifié avec Esteban Ocon en cinquième position et Fernando Alonso en sixième position pour le Grand Prix de Belgique de dimanche, après une belle performance samedi à Spa-Francorchamps.

Les deux pilotes ont fait preuve d’un habile travail d’équipe pour obtenir un résultat identique à celui de la dernière course en Hongrie – où Esteban s’était également qualifié en cinquième position et Fernando en sixième position – en échangeant des flux de glissement dans le secteur 1 pendant les tours de poussée de l’autre.

En Q3, Esteban a réalisé un temps de 1min 45.180secs, avec Fernando qui a géré un remorquage tactique, avant qu’Esteban ne retourne la faveur sur le tour de poussée de Fernando en se qualifiant avec un temps de 1min 45.368secs. Fernando s’élancera demain de la course de 44 tours depuis la troisième place sur la grille de départ en raison de pénalités moteur sur l’ensemble de la grille, y compris une chute sur la grille pour Esteban, qui partira de la dix-septième place.

Les deux pilotes ont montré un excellent rythme tout au long de la journée de samedi, progressant confortablement en Q1 avec Esteban en neuvième position et Fernando en dixième position. En Q2, les deux pilotes ont progressé en septième et huitième position, avec Esteban aidant Fernando avec un remorquage pour assurer sa progression vers Q3 pour la septième course consécutive.

Esteban Ocon, #31, P5, partira P17 :

« C’est une bonne journée pour l’équipe et je suis très heureux du résultat d’aujourd’hui. Tout semble avoir cliqué cet après-midi et l’équipe a fait un travail fantastique avec la voiture et a pris toutes les bonnes décisions aujourd’hui, donc un grand bravo à eux. La cinquième place est mon meilleur résultat de la saison en qualification, donc c’est un peu dommage d’avoir une pénalité sur la grille pour la course de demain, mais nous avons le package pour obtenir un bon résultat demain. Fernando partira en troisième position, et je donnerai tout ce que j’ai pour remonter sur la grille et rapporter quelques points mérités pour l’équipe. J’ai hâte de courir et de donner aux fans belges un bon Grand Prix, ils le méritent ! »

Fernando Alonso, #14, P6, partira P3 :

« Je suis heureux de notre performance aujourd’hui et c’est un résultat positif pour l’équipe avec les deux voitures qui se qualifient dans les six premières positions. Nous nous sommes donnés la main pendant la séance, et cela a très bien fonctionné. Ce sera passionnant demain et, comme au Canada, c’est une autre occasion d’attaquer dans le top trois au départ. Demain, je veux une course propre pour capitaliser sur cette position. Nous allons nous méfier de ceux qui sont derrière nous, car il y a des voitures rapides qui partent en fond de grille. Nous viserons à être dans les cinq ou six premières positions au drapeau à damier. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« Nous sommes très heureux de la performance d’aujourd’hui en qualification avec Esteban cinquième, Fernando sixième et, surtout, devant nos rivaux. Ce qui me plaît le plus, c’est le travail d’équipe de tout le monde aujourd’hui, y compris les deux pilotes qui ont fait un excellent travail en exécutant notre plan. Esteban a une pénalité pour le groupe motopropulseur demain, ce qui signifie qu’il partira près du fond de la grille, mais, comme d’autres font de même, Fernando partira en troisième position et aura une excellente chance de faire un bon résultat. Il y a des voitures plus rapides derrière nous – Max [Verstappen] et Charles [Leclerc] – mais nous resterons concentrés sur notre course et resterons vigilants pour battre ceux avec qui nous sommes vraiment en compétition sur la piste. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour maximiser notre récolte de points lors de la course de demain. C’est notre objectif et je crois que marquer des points avec les deux voitures est possible. »

Mercedes

Une séance de qualification décevante pour l’écurie Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team, alors que la W13 lutte pour son rythme en Belgique.

Lewis prendra le départ du Grand Prix de Belgique en P4 et George en P5, alors qu’ils s’étaient qualifiés en P7 et P8 respectivement, après l’application de pénalités aux pilotes qui les entourent.

La W13 n’a pas encore été en mesure de produire le rythme montré en Hongrie, les deux pilotes ayant du mal à trouver un équilibre aéro et à faire fonctionner les pneus dans une bonne fenêtre de travail dans les températures plus fraîches de la Belgique.

Avec un certain nombre d’équipes qui ont choisi de prendre des pénalités PU à Spa, une grille mélangée prendra le départ de la course de demain, créant ainsi des opportunités de points. de points que l’équipe s’efforcera de maximiser.

Lewis Hamilton, #44, P7, partira P4 :

Tout le monde travaille dur pour s’améliorer et nous sommes venus ici en étant très optimistes sur le fait que nous allions réduire l’écart, donc être 1,8 secondes derrière est un vrai coup de pied dans les dents mais c’est ce que c’est. C’est une voiture avec laquelle nous continuons à nous battre, et elle ne me manquera certainement pas à la fin de l’année. Les deux autres équipes devant nous sont dans une autre ligue et nous ne pouvons pas continuer à compter sur elles pour tomber. Nous devons nous regrouper et nous assurer que la voiture de l’année prochaine est là où nous devons être, et nous ferons de notre mieux avec ce que nous avons pour le reste de la saison. Nous étions un peu trop traînants et l’équilibre aérodynamique dans les virages n’était pas stable, il est donc très difficile de travailler autour de ça, mais nous ferons de notre mieux pour demain. Sachant combien tout le monde travaille dur, je suis dégoûté pour l’équipe parce que nous donnons tout ce que nous pouvons, mais c’est la base de cette voiture – parfois c’est bon, parfois c’est vraiment mauvais.

George Russell, #63, P8, partira P5 :

C’est difficile de comprendre comment nous étions en pole lors de la dernière course mais avec 1,8 seconde de retard aujourd’hui, et nous ne perdons pas seulement du temps par rapport à Max, nous sommes six dixièmes derrière les Alpines. Quand les températures sont froides, nous avons du mal et comme nous l’avons vu à Imola cette année, nous avons du mal à faire fonctionner les pneus. Je suis sûr que nous aurons beaucoup plus de rythme demain par rapport aux Alpines, aux McLaren et aux Williams aussi, mais nous serons toujours 0,5s/1,0s derrière Red Bull et Ferrari. Nous avons besoin de regarder la nuit pour essayer de comprendre notre rythme, mais c’est bien de sortir des qualifications, c’était un point faible pour nous, et je suis sûr que nous serons plus rapides demain. Mercedes qui se qualifie en P7 et P8 n’est pas là où nous voulons être, et nous savons que ce n’est pas là où la voiture est, donc nous avons du travail à faire demain pour obtenir un bon résultat.

Toto Wolff :

C’était un résultat de qualification très décevant, peu importe que les pénalités pour les autres voitures demain nous poussent vers le haut de la grille. Il y a quatre semaines en Hongrie, nous étions en pole, même si des circonstances un peu particulières ont joué en notre faveur ; aujourd’hui, nous étions à 1,8 seconde de la pole position. Personne dans l’équipe ne pense que ce genre de déficit est acceptable, et même maintenant, après 14 courses, nous ne comprenons pas comment obtenir des performances constantes de cette voiture. Nous semblons avoir une forte traînée sur les lignes droites et nous n’avons pas donné aux pilotes un équilibre ce week-end pour leur donner confiance. Nous espérons que demain nous aurons un meilleur rythme de course que celui que nous avons montré aujourd’hui, mais nous savons que peu importe nos positions d’arrivée, nous avons beaucoup de travail devant nous.

Andrew Shovlin :

Nous espérions combler l’écart avec la tête de la course, ce qui n’est pas le cas, mais cette année a été marquée par de nombreux revers, nous devons en tirer les leçons et essayer d’aller de l’avant. La voiture a été vraiment difficile à mettre dans une bonne fenêtre de travail ici ; nous devons faire beaucoup de compromis dans la façon dont nous la faisons fonctionner en termes d’équilibre et de rigidité. C’est une partie du problème, mais nous n’avons pas non plus réussi à faire un tour décent avec des pneus neufs tout le week-end, ce qui est probablement un problème distinct que nous devons étudier et comprendre. Nous allons remonter un peu sur la grille pour demain car trois des voitures qui nous précèdent ont des pénalités, mais tout dépendra du rythme de course – si nous ne l’avons pas, la course sera difficile. Comme toujours, nous allons nous battre pour obtenir tous les points que nous pouvons et maximiser chaque opportunité dans la course de demain.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Nous avons eu une bonne journée aujourd’hui et nous avons fait de bons progrès avec la voiture. Nous avons fait quelques changements agressifs pendant la nuit et ceux-ci ont été un peu trop poussés en FP3, ce qui nous a fait perdre un peu du rythme que nous avions montré hier. Cependant, une bonne ingénierie avant les qualifications nous a permis de trouver un bon équilibre en qualifications. Les pneus étaient délicats aujourd’hui dans des conditions fraîches et nous avons dû adapter notre approche un peu avant la session de qualification retardée, mais cela a fonctionné raisonnablement bien, et nous avons pu mettre les deux voitures dans une fenêtre décente.

Nicky a perdu un peu de temps au T1 de son dernier tour en Q1, mais il a fait un bon tour et a eu la malchance de ne pas passer en Q2. Alex a fait un très bon travail pour progresser en Q3 et une fois là, nous avons choisi de mener le peloton et d’utiliser l’air libre. Il n’a rien laissé sur la table et il était juste de faire un tour d’attaque complet.

Les deux voitures hériteront de certaines positions sur la grille une fois que les pénalités seront appliquées et même si cela aidera le départ de la course, cela signifie que nous devrons adopter une stratégie plutôt défensive demain.

Alex Albon, #23, P9, partira P6 :

Je me sentais vraiment bien sur le terrain. Nous avons été tranquillement confiants tout le week-end ; nous visions le Q2, donc le Q3 est un peu inattendu mais nous sommes très heureux – c’est un excellent résultat pour nous. La voiture se sentait bien, nous sommes encore en train d’apprendre notre package et nous avons fait quelques changements depuis la FP3 qui ont aidé la voiture pour les qualifications. Nous savons que notre voiture aime les appuis réduits et, lorsque les conditions de piste sont favorables, nous pouvons en tirer un bon temps au tour. Nous étions P9 sur le rythme pur. Tout le monde semblait avoir des courses claires aujourd’hui et nous n’étions qu’à quelques dixièmes de Mercedes, donc cela montre que dans certaines situations nous pouvons vraiment maximiser ce que nous avons. Avec les pénalités, nous partons en sixième position et nous devons donc essayer de nous accrocher et peut-être même de doubler au départ. Nous avons une voiture qui, sur le papier, devrait être difficile à doubler car nous sommes rapides sur les lignes droites, mais ce n’est pas non plus un circuit comme Monaco où il est facile de garder les gens derrière, donc ça va être les coudes demain.

Nicholas Latifi, #6, P17, partira P11 :

J’ai senti que nous faisions des progrès pendant la FP3 et que les choses allaient beaucoup mieux. Malgré le résultat, je pense que la voiture avait le potentiel pour atteindre Q2, donc c’est décevant de mon côté et pour l’équipe. Malheureusement, le dernier tour a été le pire tour du week-end pour moi. Je me suis fait surprendre par l’imprévisibilité de la voiture et des pneus. Il y a eu beaucoup de grosses erreurs dans ce tour, donc ça a fini par être une bagarre. C’est frustrant de ne pas avoir réussi à faire un bon résultat lors de la séance qui comptait. Nous allons partir un peu plus haut sur la grille avec un certain nombre de voitures qui ont pris des pénalités, ce qui pourrait créer quelques opportunités.

McLaren

« La grille mélangée nous donnera, nous l’espérons, une course très excitante que nous pouvons attendre avec impatience. « 

Lando Norris, #4, P10, partira P18 :

« Je pense que je suis raisonnablement heureux d’aujourd’hui et nous avons obtenu le maximum que nous pouvions réellement atteindre. Bien sûr, nous ne cherchions pas à atteindre la position maximale, et peut-être aurions-nous pu obtenir la P7 si nous avions utilisé un jeu de pneus neufs, ce qui aurait été un peu mieux, mais nous devions nous assurer que nous étions dans la meilleure position stratégiquement parlant pour demain. Nous ne sommes toujours pas là où nous voulons être en termes de rythme pur, donc j’espère que demain nous pourrons changer deux ou trois choses et essayer d’avancer et d’entrer dans les points. Ça va être une longue course, mais on ne sait jamais. Dans l’ensemble, nous sommes en bonne position et nous ferons de notre mieux. »

Daniel Ricciardo, #3, P11, partira P7 :

 » C’est un peu décevant d’être si proche de la Q3 et il y a quelques petites choses qui nous ont coûté, mais c’est ce que c’est. Je pense que nous nous sommes relativement bien débrouillés. Ce matin, nous avons dû changer les spécifications de l’aile, donc ce n’était pas comme prévu, mais je pense quand même que nous nous en sommes bien sortis.

« Pour demain, je ne sais pas vraiment comment ça va se passer. De toute évidence, nous allons gagner quelques positions en raison des pénalités, donc nous partirons en septième position, donc c’est bien. Je pense qu’Albon est certainement une cible, même s’il a été rapide tout le week-end, et puis il y a des gars plus rapides qui reviennent, mais je pense que nous devrions essayer de nous accrocher aussi longtemps que possible. Je pense que si nous faisons un bon premier relais et que nous essayons de prendre nos distances, cela nous permet de gagner un peu de temps plus tard dans la course.

« Dans l’ensemble, je suis relativement satisfait de la performance de la voiture. Juste une autre où nous avons manqué un peu. Donc, nous allons continuer à travailler et nous sommes impatients de courir demain. La semaine a été chargée, donc j’ai juste hâte de voir les lumières s’éteindre et de faire les 44 tours ! »

Andreas Seidl :

« Après les qualifications d’aujourd’hui et une fois toutes les pénalités de grille appliquées, nous prendrons le départ de la course en P7 avec Daniel et en P18 pour Lando. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à entrer en Q3 avec Daniel. Du côté de Lando, nous avons décidé de ne pas utiliser le train de nouveaux pneus tendres en Q3, sachant la pénalité et de les garder pour la course de demain. Compte tenu des circonstances, nous avons fait certains choix pour les qualifications d’aujourd’hui qui, nous l’espérons, nous seront bénéfiques pour le Grand Prix de Belgique de demain. Nous sommes maintenant pleinement concentrés sur cette course. L’objectif est de se battre pour les points avec les deux voitures. La grille de départ mélangée nous donnera, je l’espère, une course très excitante dont nous pouvons nous réjouir. »

AlphaTauri

Pierre Gasly , #10, P12, partira P8 :

« C’était une bonne qualification aujourd’hui, je suis vraiment content de mon tour et de la façon dont la voiture s’est comportée. L’équilibre était excellent, et j’ai eu l’impression que nous avons maximisé le package. Nous ne montrons pas encore tout notre potentiel, donc nous avons du travail à faire en tant qu’équipe pour entrer dans le top 10, mais aujourd’hui je pense que nous avons réussi à tirer le meilleur de la voiture. Nous partons P8 demain, grâce aux pénalités de certains pilotes, donc nous devrons tirer le meilleur parti de cette opportunité lors de la course. Il va y avoir des voitures rapides derrière nous qui vont essayer d’avancer, donc ça va être une course difficile, mais nous allons faire de notre mieux pour conserver notre position et rester dans les points. »

Yuki Tsunoda, #22, P19, partira P13 :

« C’est une journée vraiment décevante. Je me suis senti assez heureux dans la voiture jusqu’à présent ce week-end et je pense que nous étions assez compétitifs pour passer confortablement en Q2 et même avoir une chance d’atteindre la Q3. Malheureusement, cela ne s’est pas produit aujourd’hui – j’ai eu un gros accrochage et ensuite, plus loin dans le tour, je suis sorti. Il y a des opportunités de dépassement ici à Spa, donc j’espère que nous pourrons essayer de faire notre chemin. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Après les essais de vendredi, nous avions une bonne idée des domaines sur lesquels nous devions nous concentrer aujourd’hui. L’analyse et les changements de réglages effectués cette nuit ont répondu aux attentes, ce qui signifie que les deux voitures ont fait un pas en avant en termes d’équilibre pour la FP3. Nous avons inclus un run plus long avec les deux pilotes dans la FP3 afin d’essayer de rassembler certaines des données qui nous manquaient après l’averse d’hier vers la fin de la FP2.  Les qualifications ont été, comme prévu, très serrées au milieu du peloton, mais un bon premier tour en Q1 par Pierre a fourni une bonne base pour construire, ce qu’il a fait par la suite, avec la voiture étant bien équilibrée et atteignant Q2 sans aucun problème. Le premier relais de Pierre en Q2 sur un pneu usagé était très fort et il s’est appuyé sur cela pour sa deuxième sortie sur des pneus neufs en faisant un tour très propre, mais malheureusement, il nous manquait les derniers 0.15s pour faire Q3, dans ce qui était une session très serrée. De l’autre côté du garage, Yuki a eu un peu plus de mal à se qualifier et quelques blocages du pneu avant lors de son deuxième passage l’ont empêché de réaliser son meilleur tour et a malheureusement été éliminé en Q1. C’est frustrant pour Yuki et l’équipe, car il a eu un week-end solide jusqu’à présent et il était certainement possible de faire mieux. Comme d’habitude, nous nous concentrons maintenant sur la préparation de la course, et avec la probabilité de faire un dépassement ici étant beaucoup plus élevé que la moyenne de la saison, il y a encore beaucoup à jouer en termes d’essayer d’entrer dans les points avec Pierre et aussi de faire avancer Yuki demain. »

pht. Red Bull

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a fait preuve d’un bon travail d’équipe lors des qualifications pour le Grand Prix de Belgique de demain. Zhou Guanyu a décroché une place en Q2 grâce à un excellent tour, aidé par un remorquage de Valtteri Bottas, qui était assuré de partir en P14 en raison d’une pénalité. Lors de la séance suivante, Zhou s’est qualifié en P13, bien qu’il doive partir en 19ème position en raison d’une pénalité.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« La qualification d’aujourd’hui était un peu inhabituelle, avec autant de pénalités affectant la grille de demain, mais nous avons fait un bon travail en tant qu’équipe et nous nous sommes mis en bonne position pour demain. Nous savions depuis ce matin que Valtteri partirait en 14e position, quelle que soit sa position de qualification, donc nous nous sommes concentrés sur le travail d’équipe et sur la maximisation de notre résultat : Valtteri a donné un bon coup de pouce à Zhou, qui s’est qualifié facilement pour la Q2 et a ensuite pu réaliser le 13e meilleur temps. Lui aussi a une pénalité, il partira donc en 19ème position. Malgré tout, la voiture semble bonne et nous serons prêts à nous frayer un chemin dans le peloton avec les deux voitures. Notre objectif reste une place dans le top 10 : la course de demain devrait être assez excitante et il ne devrait pas y avoir de pénurie d’opportunités à saisir – nous devrons être prêts à en tirer le meilleur parti. »

 

 

Valtteri Bottas, #77, P20, partira P14 :

 » Nous savions que je partirais en P14, quoi qu’il arrive, alors j’ai pu en prendre une pour l’équipe et sortir pour donner le remorquage à mon coéquipier. Il se battait encore pour une place sur la grille, il était donc logique de l’aider et cela a semblé fonctionner. Comme nous savions que les qualifications n’auraient aucun sens pour nous, nous nous sommes concentrés sur la course. J’espère que nos préparatifs seront payants : jusqu’à présent, je peux dire que la voiture se sentait bien en configuration course. Bien sûr, nous n’avons pas vraiment vu tout son potentiel aujourd’hui, étant donné les circonstances, mais je suis sûr que nous pouvons revenir de la 14e place et marquer quelques points. »

Zhou Guanyu, #24, P13, partira P19 :

 » Je pense que nous pouvons être satisfaits de notre position, en tenant compte également de ce que nous avons fait ce matin : Je pense même que quelque chose de plus était possible, car j’ai fait quelques petites erreurs dans le dernier tour lancé et j’ai eu un blocage massif dans le premier virage. C’était délicat là-bas, nous avons eu un peu de mal avec les conditions météorologiques plus fraîches et avec l’équilibre, mais nous avons donné tout ce que nous avions. Valtteri m’a donné son slipstream, ce n’était pas prévu mais c’était gentil de sa part car ça m’a aidé à entrer en Q2. Dans l’ensemble, je suis assez satisfait de ce que nous avons fait aujourd’hui, même si évidemment je pars de l’arrière demain en raison des pénalités. Tout peut arriver sur ce circuit, alors j’espère que nous pourrons réaliser une bonne performance et gagner quelques positions pour revenir dans les points. »

Aston Martin

« Notre objectif demain sera d’essayer de conserver les les positions pour marquer des points »

Lance Stroll, #18, P14, partira P9 :

« C’était délicat aujourd’hui. Il y avait un manque d’adhérence général, mais nous devons regarder pourquoi nous avons perdu du temps au fur et à mesure des qualifications. Nous avions espéré faire mieux que 14ème. Cependant, nous courons normalement mieux que nous nous qualifions, et nous allons gagner quelques positions supplémentaires en raison des pénalités de grille données à certaines des voitures devant nous, donc je suis confiant que nous sommes dans une position solide pour marquer quelques points demain. »

Sebastian Vettel, #5, P16, partira P10 :

« Je sais que j’aurais pu aller plus vite aujourd’hui, je n’ai pas conduit un dernier tour parfait. J’ai eu un peu de mal à enchaîner les tours cet après-midi – je n’avais tout simplement pas autant confiance dans la voiture que lors de la FP3. Et cela a conduit la voiture à glisser – ce n’était pas trop grave, mais cela a un impact important, surtout sur un tour plus long comme celui-ci. Nous allons gagner quelques positions de départ demain en raison des pénalités de grille appliquées aux autres pilotes – nous ne garderons pas tout le monde derrière nous, mais cela nous donne plus de chances. C’est un nouveau jour demain et nous avons la possibilité de marquer des points. »

Mike Krack, Directeur d’équipe :

« Sebastian a manqué de passer en Q2 pour seulement 0.002 de seconde, ayant perdu du temps dans le premier virage. Lance a également perdu du temps dans le premier virage de la Q1, mais il s’est tout de même qualifié pour la Q2, session au cours de laquelle il a obtenu le 14ème temps. Évidemment, nous aurions préféré faire des tours de qualification plus rapides que nous l’avons fait, mais le nombre plus élevé que d’habitude de pénalités encourues par les pilotes qui nous précèdent nous laisse en P9 et P10 sur la grille de demain. Notre objectif demain sera donc d’essayer de conserver les positions de points pour les deux pilotes ».

 

Haut du site