Restylage complet pour la plus populaire des Volkswagen : La Golf est la première compacte à intégrer la commande gestuelle présentée aujourd’hui (News Constructeurs)

Posted by

En première mondiale VW à présenté à Wolfsburg la Golf Restylée.

vw-golf-hd_db2016au00927_large-b

Informations clés : la Golf restylée en bref

1. Premières mondiales : Volkswagen présente une mise à jour de la Golf (3 et 5 portes), mais aussi des Golf GTI, Golf GTE et Golf Variant.
2. Le système d’infodivertissement « Discover Pro » à commande gestuelle propose une interface futuriste inédite sur le segment des compactes.
3. Toute la gamme des systèmes d’infodivertissement a été entièrement revue et intègre des écrans tactiles de plus larges dimensions.
4. Extension des services en ligne « Guide & Inform » et, désormais, « Security & Service » pour les modèles dotés d’un système de navigation.
5. La gamme des systèmes d’aide à la conduite proposés sur la Golf met le progrès à la portée de tous, en intégrant pour la première fois Traffic Jam Assist et Emergency Assist.
6. Nouvelle génération de moteurs TSI : le 1.5 TSI Evo* 150 ch (110 kW) avec gestion active des cylindres fait ses débuts sur la Golf.
7. Golf GTI* avec plus de puissance : 230 ch (169 kW) pour la version de base et 245 ch (180 kW) pour la GTI Performance*.
8. Nouvelle boîte à double embrayage DSG à 7 rapports qui va progressivement remplacer toutes les boîtes DSG à 6 rapports sur la Golf.
9. Nouveaux pare-chocs à l’avant et à l’arrière. Feux arrière tout LED de série ; clignotants dynamiques sur la version haut de gamme.
10. Les projecteurs à LED de conception nouvelle remplacent tous les projecteurs xénon sur la Golf et la Golf Variant de l’année-modèle 2017.

vw-golf-hd_db2016au00911_large-b

En bref : la Golf année-modèle 2017 en première mondiale

Dans le cadre d’un restylage complet, Volkswagen numérise aujourd’hui le modèle le plus vendu dans l’histoire de l’entreprise : la Golf. En plus des nouveaux moteurs, d’un design affûté et des systèmes d’aide à la conduite inédits, l’année-modèle 2017 intégrera une toute nouvelle génération de systèmes d’infodivertissement. En première mondiale sur le segment des compactes, le système haut de gamme « Discover Pro » pourra être piloté par commandes gestuelles. Avec son écran de 9,2 pouces, il constitue une seule et même entité visuelle et fonctionnelle avec l’Active Info Display, également inédit sur la Golf. En parallèle, l’offre de services en ligne et d’applications s’élargit. Vendue à plus de 33 millions d’exemplaires tout au long de son histoire, la Golf franchit avec cette version restylée une nouvelle étape dans le domaine des systèmes d’aide à la conduite. En effet, grâce à des technologies telles que le nouveau système de détection des piétons, le nouveau Traffic Jam Assist (conduite partiellement automatisée jusqu’à 60 km/h) et le nouvel Emergency Assist, lui aussi inédit sur ce segment, la sécurité progresse de manière significative.

Nouveaux moteurs TSI et nouvelle boîte DSG 7 rapports. Le mouvement de numérisation progressif est accompagné par la gamme de moteurs TSI perfectionnés EA211. La Golf inaugure le nouveau moteur turbo essence « 1.5 TSI Evo* » – un turbo quatre cylindres de 150 ch (110 kW) avec gestion active des cylindres (ACT). Une version BlueMotion* de 130 ch (96 kW) suivra. Par ailleurs, Volkswagen a renforcé la Golf GTI* en commençant par deux motorisations de 230 ch (169 kW) et de 245 ch (180 kW) pour la GTI Performance*. D’autre part, une nouvelle boîte DSG à double embrayage à 7 rapports plus efficace va progressivement remplacer toutes les boîtes DSG à 6 rapports.

Design plus sculptural et nouvel éclairage à LED. Volkswagen présentera le restylage de la Golf trois et cinq portes et de la Golf Variant, ainsi que des versions sportives Golf GTI* et Golf GTE* dans son usine-mère de Wolfsburg. Le design encore plus précis sur toutes les nouvelles versions de Golf leur confère une allure plus dynamique que jamais. Les modifications portent principalement sur les pare-chocs avant et arrière, les projecteurs halogène avec éclairage diurne à LED, les projecteurs tout LED en lieu et place des phares xénon, les ailes avant, les feux arrière tout LED de série sur toutes les versions de la Golf, ainsi qu’une nouvelle offre de jantes et de coloris. De nouveaux tissus et panneaux décoratifs viennent rehausser l’intérieur de la Golf année-modèle 2017. La gamme de finitions proposées reste inchangée.

vw-golf-hd_db2016au00916_large-b

Le design en détail : une icône encore plus charismatique

Une face avant remarquable. Le design légendaire de la Golf gagne encore en clarté et cultive son identité grâce à de nouveaux détails. C’est d’abord le bandeau formé par la grille de calandre et les phares qui contribue à parfaire le style du modèle d’origine. La baguette chromée inférieure de la grille de calandre se prolonge sous la forme d’un élément chromé (rouge sur la GTI, bleu sur la GTE) à gauche et à droite, puis sous la forme de feux de jour à LED dans les phares tout LED (les phares à LED, de série dans certaines finitions et à défaut en option, remplacent les phares xénon sur la nouvelle Golf). Les ouvertures de refroidissement situées dans la partie inférieure du bouclier, également redessinées, soulignent plus que jamais la largeur de la Volkswagen. Résultat : la nouvelle Golf marque encore plus les esprits de son empreinte. Autre avantage esthétique commun à tous les modèles dotés du régulateur de distance ACC et/ou du système Front Assist incluant le freinage automatique d’urgence en ville avec un nouveau système de détection des piétons : le capteur radar de ces systèmes ne se trouve plus dans la partie inférieure de la prise d’air de refroidissement. Sur toutes les versions TDI, TSI, gaz naturel, GTD et GTI, il est désormais invisible, dissimulé derrière l’emblème VW dans la partie supérieure de la grille de calandre.

Feux arrière tout LED de série. La poupe gagne également en charisme. Toutes les Golf et Golf Variant sont désormais équipées de feux arrière tout LED. Contrairement à de nombreux feux arrière à LED standard, ceux de la Golf restylée ne font plus du tout appel à des ampoules traditionnelles. La version haut de gamme des feux arrière tout LED (disponible sur les Golf 3 et 5 portes) dispose en plus d’une fonction de clignotant dynamique. De l’extérieur, cette version se distingue par un fin bandeau de LED blanc-transparent qui devient orange pour la fonction clignotant. Enfin, et surtout, la version haut de gamme se caractérise par une animation dynamique spectaculaire lors de l’alternance entre les feux arrière à LED et les feux stop à LED.

Un habitacle embelli. Pour l’intérieur de la Golf, les designers du pôle « Color & Trim » ont dessiné de nouveaux panneaux décoratifs dans les contreportes, sur le tableau de bord et la console centrale, ainsi que de nouvelles garnitures de sièges.

La saga de la Golf depuis 1974 :

la première Golf – naissance d’une icône

vw-golf-hd_db2003au01914_large-jpg-b

La Golf Mk1 s’est vendue à 6,99 millions d’exemplaires, devenant immédiatement un best-seller

Rétrospective : 1974. L’année où le groupe ABBA remporte l’Eurovision avec sa chanson « Waterloo » et où l’Allemagne gagne la Coupe du monde de football pour la deuxième fois de son histoire. L’année encore où Muhamed Ali bat George Foreman au terme du plus célèbre combat de boxe de tous les temps. L’année enfin où Volkswagen dévoile la Golf.

La première génération a été un succès immédiat, succédant à la Coccinelle, la Golf s’est vendue à 6,99 millions d’exemplaires. Klaus Bischoff commente : « les progrès réalisés entre la Coccinelle et la Golf étaient révolutionnaires. Le passage du moteur arrière refroidi par air au moteur avant refroidi par eau a créé une configuration entièrement nouvelle de la voiture ». Les lignes arrondies deviennent anguleuses – un changement de paradigme. Il poursuit : « Les principaux éléments de design de la Golf Mk1 étaient le profil latéral avec le solide montant C vertical, les passages de roues exclusifs et l’avant horizontal avec la fine calandre et les phares en saillie vers le bas. Ces éléments se retrouvent encore aujourd’hui dans chaque Golf ». Ses caractéristiques stylistiques caractérisent le design de la voiture compacte la plus réussie au monde.
Retour sur la Golf II, l’ADN d’une réussite planétaire
– La continuité stylistique, clé du succès planétaire de la Golf
– La deuxième Golf, un best-seller universel

vw-golf-ii-hd_db2003au01917_large-jpg-b

La Golf est unique et inimitable. Une icône du design. Volkswagen dévoilera comment ce modèle emblématique a évolué avec la toute nouvelle Golf restylée. Un chef d’œuvre du design automobile, revisité au fil de sept générations. Un phénomène, car la Golf est l’une des rares voitures abordables au monde qui soit véritablement inclassable. Les spécialistes s’accordent pour situer le moment le plus marquant de l’histoire du modèle à la fin des années 1970, lorsqu’il a été décidé de créer la Golf II en retouchant l’ADN stylistique de la Golf I. C’est ainsi qu’est né le « phénomène Golf », LA Volkswagen entre toutes, l’incarnation parfaite de la marque ; une petite voiture compacte qui s’affranchit des catégories et séduit toutes les classes de la société.

Retour sur image : en 1983, l’Allemagne retient son souffle lorsque le cosmonaute Allemand Ulf Merbold est propulsé dans l’espace à bord de la navette Columbia. La même année, l’album « Thriller » de Michael Jackson atteint des chiffres de ventes vertigineux, devenant ainsi le disque le plus vendu de tous les temps, vinyles et CD confondus. Apple présente sa première souris d’ordinateur grand public. Cet automne-là voit le lancement de la Golf de seconde génération.

La Golf II se veut plus imposante et plus aérodynamique. Les designers sont restés fidèles à l’héritage de la Golf I, tout lui apportant certaines évolutions stylistiques. À titre d’exemple, les feux arrière implantés assez bas, juste au-dessus du pare-chocs sur la Golf I, remontent sensiblement sur la Golf II, une véritable innovation en 1983. Fil rouge entre les générations, les montants C ont conservé la forme typique de cette époque. Comme l’exprimait la marque en 1983 : « La Golf doit rester une Golf. Par conséquent, aucun restylage ne doit s’écarter de l’esprit du modèle. Pour autant, il doit respirer la nouveauté depuis l’avant jusqu’à l’arrière, tout en respectant les fondamentaux : continuité du concept, amélioration au niveau des détails et de la qualité. » Telle a été la recette de ce succès planétaire.

Vidéo de la Golf II : https://youtu.be/dmY9BkQGviE

la Golf III, des lignes anguleuses et une ère nouvelle pour la sécurité

– En 1991, une silhouette anguleuse et aérodynamique qui abaisse le Cx à 0,30
– La première Golf dotée d’airbags frontaux s’est vendue à 4,83 millions d’exemplaires

vw-golf-iii-hd_db2003au01920_large-jpg-b

Il y a 25 ans, la Golf III arrivait sur le marché au mois d’août. Avec le recul, il est clair que Volkswagen ouvrait avec elle une nouvelle ère en matière de sécurité. Non seulement la Golf III a été le premier modèle de la série à bénéficier d’airbags frontaux (à partir de 1992) et, en plus, sa structure de caisse bénéficiait d’avancées majeures qui amélioraient considérablement la résistance aux chocs. Au plan stylistique enfin, cette troisième génération marquait également un important tournant : c’était la première Golf dont la silhouette anguleuse était aussi dynamique qu’aérodynamique.

Retour sur image : l’histoire de la Golf III débute en 1985, époque où Mikhail Gorbachev prend à Moscou les rênes du Kremlin et où Boris Becker, du haut de ses 17 ans, élimine du court son adversaire lors de la finale du tournoi de Wimbledon. Pendant ce temps à Wolfsburg, le développement de la Golf III est officiellement lancé. En février 1987, le responsable design, Herbert Schäfer, soumet neuf projets à l’avis du Directoire. Au cours des mois suivants, les esquisses sont commentées, affinées jusqu’à l’émergence en décembre du plus beau design entre tous, qui peut alors dépasser le stade de la planche à dessin. En 1991, la Golf III est prête à entrer en production. « Lors de la transition de la Golf I à la II, nous avons agrandi la voiture, l’avons équipée de moteurs plus puissants et amélioré son comportement routier, » explique Herbert Schäfer. « Pour la troisième génération, nous avons privilégié les lignes et trouvé un style emblématique de Golf, qui incarne la qualité et la sécurité. »

L’élargissement important des voies lui procure une présence plus imposante sur route et, à la différence de la génération précédente, les roues sont parfaitement alignées de la carrosserie aérodynamique (Cx de 0,30). Bien qu’elle n’emprunte aucun détail, forme ou rayon de courbure à sa devancière, c’est clairement une Golf. La troisième du nom sera vendue à 4,83 millions d’exemplaires jusqu’à l’arrivée de la génération suivante.

Vidéo de la Golf III : https://youtu.be/sMwZ5v_XEko
la Golf IV, l’icône stylistique de la série

– La Golf IV : une fluidité des lignes considérée comme révolutionnaire
– Une avancée décisive : la Golf équipée du Programme Electronique de Stabilisation ESP

vw-golf-iv-hd_db2003au01924_large-jpg-b

En 1997, la Golf IV voit le jour sous la direction d’Hartmut Warkuß, Responsable Design du Groupe Volkswagen de 1993 à 2003. Aujourd’hui, cette quatrième génération est considérée comme une icône en matière de style – notamment en raison de sa clarté graphique et de la conception des montants arrière, clin d’œil à la Golf I de 1974. Toutefois, la Golf IV n’était pas seulement une pionnière en termes de design, mais également de par sa technologie. Avec elle, Volkswagen a redéfini complètement les standards de qualité sur ce segment, devenant ainsi le premier constructeur à dépasser les limites entre les catégories automobiles. En proposant en 1998 le Programme Electronique de Stabilisation (ESP) (Electronic Stability Control), la Golf a continué de démocratiser la sécurité. En 2003, la Golf IV a été produite à 4,99 millions d’exemplaires, toutes versions confondues.

Rétrospective : en 1997, Robbie Williams passe du statut d’idole des jeunes à celui de star internationale avec sa chanson Let me entertain you, devenue son slogan ; Kate Winslet et Leonardo DiCaprio entrent dans l’histoire du cinéma avec la première américaine du film Titanic, et Volkswagen présente la Golf de quatrième génération, la plus épurée et la plus fluide au plan stylistique. « La Golf est un monument » affirme Hartmut Warkuß, « un modèle qui s’inscrit dans le sillage de la Coccinelle au succès planétaire ».
Il paraît logique de renforcer la stratégie de l’entreprise en lui imposant une évolution, plutôt qu’une révolution. Il est important de démontrer une grande continuité ». Et c’est exactement ce qu’a fait Warkuß avec la Golf IV. Pour autant, elle n’est pas une copie de la Golf III. Bien au contraire, cette génération entièrement restylée n’emprunte pas le moindre panneau de carrosserie à la précédente. Le pare-brise est plus plat, la lunette arrière plus pentue et le toit s’étire davantage encore vers l’arrière. Giorgio Giugiaro lui-même, à qui l’on doit le design de la première Golf en 1974, exprime en ces termes son admiration pour la nouvelle voiture : « L’ADN de la Golf continue de transparaître dans cette quatrième génération. »

Vidéo de la Golf IV : https://youtu.be/T2ScxSyka_4

la Golf, un choix inégalé de modèles

– Unique : la Golf est proposée avec tous les systèmes d’entraînement
– Les GTI & Cie : les versions Sport de la Golf sont des modèles cultes

Lorsque Volkswagen a présenté la première génération de Golf en 1974 ce fut le début d’une histoire à succès impressionnante, sans parler des 33 millions de Golf produites depuis le premier jour. Fait unique, Volkswagen est le premier et le seul constructeur automobile au monde à proposer actuellement une gamme de véhicules avec tous les systèmes d’entraînement : la Golf. Il existe également diverses carrosseries et lignes d’équipement spécifiques. En 1974, la toute première Golf est ainsi devenue le modèle emblématique d’une famille de véhicules répondant au plus grand nombre de souhaits de mobilité.

Les conducteurs de Golf d’aujourd’hui peuvent choisir entre le modèle essence, diesel, gaz naturel, électrique, plug-in hybrid, avec traction avant ou intégrale. En outre, il existe plusieurs versions de carrosserie et séries spéciales qui rendent cette gamme unique en son genre. Par exemple, en plus des modèles deux et quatre portes, Volkswagen propose aujourd’hui la Golf en versions Variant et Sportsvan. Les versions sport « GT » (GTI, GTE, GTD) et la version Golf R à traction intégrale sont devenues également des modèles cultes.

Les modèles de référence de la Golf et leur année de lancement :

– Golf GTI – 1976
– Golf Cabriolet – 1979
– Golf GTD – 1982
– Golf Syncro (modèle précurseur de la transmission 4MOTION) – 1986
– Golf CityStromer (modèle précurseur de la e-Golf) – 1989
– Golf Country (modèle précurseur du SUV) – 1990
– Golf SW – 1993
– Golf R32 (modèle précurseur de la Golf R) – 2002
– Golf Plus (modèle précurseur de la Golf Sportsvan) – 2006
– Golf TGI (propulsée au gaz naturel) – 2013
– Golf GTE (modèle hybride rechargeable) – 2014
la Golf V – dynamisme à l’état pur et retour de la GTI

– En 2003, la Golf V affichait plus que jamais toute la fougue de la gamme
– Avec ses 200 ch, la Golf V GTI est devenue une véritable icône sportive

vw-golf-v-hd_db2016au00855_large-b

À ses débuts en 2003, la Golf a stupéfait bon nombre de ses concurrents du segment intermédiaire haut de gamme par son confort, son dynamisme et son niveau de qualité. À peine un an plus tard, une Golf de 200 ch avec calandre noire et sièges sport habillés du légendaire tissu écossais « Interlagos » marquait le retour de la GTI. Qu’il s’agisse de la Golf ou de la GTI, la demande n’a jamais cessé depuis. À ce jour, la GTI est la sportive la plus réussie du segment des compactes. La Golf en elle-même est incontestablement la voiture européenne la plus vendue de l’histoire. À l’approche du lancement de la version restylée du best-seller en novembre, l’heure est venue de revenir sur la genèse de la Golf V et de l’année 2003.

Rétrospective : en 2003, l’Europe a connu une vague de chaleur d’une rare intensité. Johnny Depp et Keira Knightley étaient les héros de « Pirates des Caraïbes ». Le plus grand de tous les petits héros reste cependant l’apprenti sorcier de « Harry Potter et l’Ordre du phénix », un livre vendu à 55 millions d’exemplaires. Dans le monde de l’automobile, l’année a été marquée par la sortie de la nouvelle Golf V – plus grande, plus sûre et plus qualitative. En 2003, la Golf était déjà la voiture la plus vendue en Allemagne depuis près de trois décennies. Elle est généralement considérée comme « La » voiture par excellence, le seul modèle compact véritablement intemporel. Et la Golf V? Elle reste fidèle à l’ADN de la première génération, mais le modèle V en lui-même est visuellement réinventé. Le design de la Golf V avec son montant C caractéristique, son arrière puissant, son avant sport et sa silhouette musclée remontant vers l’arrière est un véritable condensé de pur dynamisme. Autre innovation à l’avant : pour la première fois, le capot de la Golf suit le contour des phares, comme sur une voiture de sport.
la Golf VI, un exemple en matière de sécurité

– Les systèmes d’assistance à la conduite présents pour la 1ère fois dans la catégorie des compactes avec le Golf VI
– La Golf VI obtient 5 étoiles au crash test EuroNCAP

vw-golf-vi-hd_db2008au00875_large-jpg-b

Le compte à rebours est lancé : dans trois jours, Volkswagen présentera à Wolfsburg un restylage complet de la Golf. Avec ce lancement, la Golf va encore démocratiser le progrès, une tradition qui perdure depuis le lancement de la première Golf il y a 42 ans. Avec les débuts de la sixième génération de golf (2008), de plus en plus de systèmes d’assistance de catégorie supérieure se sont retrouvés au cœur du segment des compactes marquant le début d’une révolution silencieuse de la sécurité automobile.

Rétrospective : En 2008, Barack Obama est élu 44ème Président des États-Unis. L’équipe nationale espagnole de football remporte la finale du Championnat d’Europe contre l’Allemagne. La chanteuse anglaise Amy Winehouse remporte 5 Grammy Awards à Los Angeles et Volkswagen, la même année, lance la sixième génération de son best-seller : la Golf.

De nouveaux systèmes d’assistance, tels que le Régulateur de vitesse adaptatif ACC, l’Aide au stationnement Park Assist, l’Assistant de feux de route Light Assist, la fonction Hill Hold et bien d’autres innovations technologiques comme la Régulation adaptative du châssis DCC font qu’en 2009, la Golf est élue « Voiture de l’Année », le modèle jusqu’alors le plus avancé. Sans oublier qu’en 2012 lorsqu’elle a été remplacée, la Golf VI a laissé son empreinte dans l’histoire de Volkswagen, devenant l’une des voitures compactes les plus sûres de son temps grâce à ses nombreux systèmes de sécurité, jusqu’à 9 airbags (y compris l’airbag genoux) et la note maximale de 5 étoiles au crash test EuroNCAP.

La Golf VII – un bestseller avec moteur électrique

– La Golf VII est proposée avec des systèmes d’entraînement électriques et hybrides depuis 2014
– Premier modèle Volkswagen basée sur la Matrice Modulaire Transversale (MQB)
– Conférence de presse en direct à partir de jeudi 12h30

vw-golf-vii-hd_db2013au01201_large-jpg-b

Le compte à rebours touche à sa fin : dans deux jours, Volkswagen lancera la Golf complètement restylée, poursuivant ainsi la success story de ce best-seller. Cela a commencé en 1974, avec les débuts de la première génération de Golf. En 2012, la septième génération de Golf – le premier modèle de Volkswagen basé sur la Matrice Modulaire Transversale (MQB) – a été, plus que jamais sur son segment, la voiture connectée à son environnement proposant un nouveau type d’affichage numérique et des éléments de commande ainsi que des systèmes d’assistance proposés habituellement sur les voitures de segments supérieurs.

Rétrospective : 2012. Joachim Gauck est le onzième Président en Allemagne. L’ouragan Sandy plonge New York dans le noir. En Angleterre, le nouvel album d’Adele « 21 » devient l’album le plus vendu du 21ème siècle. Et à Berlin, Volkswagen présente la septième génération de Golf. Allégée, elle pèse 100 kg de moins et impressionne par ses nombreux nouveaux systèmes d’assistance. En 2013, elle remporte le prestigieux titre international de « Voiture de l’année ». À partir de 2014, la Golf VII est le premier modèle de sa catégorie à être équipé d’un moteur 100% électrique (l’e-Golf) et d’un moteur plug-in hybride (la Golf GTE).

Grâce à la plateforme MQB, ce ne sont pas seulement les nouvelles technologies qui dominent dans la Golf – son design arbore également un nouveau dynamisme grâce à ses proportions totalement nouvelles. Les roues avant sont nettement plus avancées. Par conséquent, le porte-à-faux avant est plus court tandis que le capot-moteur paraît plus long. « Visuellement, l’habitacle du véhicule est reculée vers l’arrière, ce qui créé une impression ‘cab backward’ » déclare Klaus Bischoff, Responsable Design chez Volkswagen. C’est le terme utilisé pour qualifier les berlines haut de gamme au capot long et à l’habitacle porté vers l’arrière. La nouvelle Golf VII adopte donc les proportions qui sont habituellement des caractéristiques de segments supérieurs. Klaus Bischoff et son équipe sont allés encore plus loin en termes de design. Le 10 novembre à Wolfsburg, Volkswagen présentera le nouveau look de la Golf ainsi que les nouveaux systèmes d’assistance, d’infodivertissement et d’entraînement.

 

Leave a Reply