GP des Pays-Bas, Verstappen ravit ses fans à domicile et devance Hamilton pour la pole position

Posted by

Soixante-cinq mille fans étaient sur le pied de guerre et euphoriques pour soutenir leur héros à domicile, Max Verstappen pour arracher la pole position face à Hamilton pour le retour du Grand Prix des Pays-Bas, 36 ans après. Le dernier GP étant remporté par Niki Lauda sur McLaren Porsche TAG.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B, P1. Pht. Charles Coates/LAT Images

Verstappen a semblé en contrôle tout au long des qualifications et a parcouru les deux premiers segments avec ce qui semblait en avoir sous le pied. Et il a enchainé ce rythme lorsqu’il importait de prendre la pole provisoire et s’est encore amélioré lors de sa deuxième tentative menant à une éruption de joie dans les tribunes.

Hamilton a amélioré son dernier tour, trouvant deux dixièmes sur Verstappen dans le dernier secteur, mais ce n’était pas tout à fait suffisant à 0’’038 du Néerlandais qui a décroché sa sixième pole position en sept Grands Prix. Verstappen à réalisé son temps sans ouvrir son DRS sur la ligne d’arrivée, oublie ou problème technique ? D’après Christian Horner cela lui a couté 1 à 2 dixièmes…

Lewis Hamilton, Mercedes W12, P2. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Pierre Gasly d’AlphaTauri a pris une superbe quatrième place, égalant sa place de départ en Azerbaïdjan, où il est d’ailleurs monté sur le podium, Charles Leclerc 5e, qui a été le plus rapide en Q1.

Carlos Sainz s’est remis d’une chute en FP3, avec l’équipe capable de réparer la voiture sans avoir besoin de remplacer sa boîte de vitesses, ce qui aurait encouru une pénalité sur la grille, pour prendre la sixième place, tandis que le candidat au poste de pilote du jour Antonio Giovinazzi a égalé sa meilleure performance en qualification avec le septième temps.

Valtteri Bottas, Mercedes, P3. LAT Images

Esteban Ocon a devancé son coéquipier d’Alpine Fernando Alonso pour prendre la tête du duel 7-6, bien qu’il ait devancé le double champion du monde de seulement 0’’023, tandis que Daniel Ricciardo a complété le top 10, terminant devant Lando Norris pour le deuxième week-end de Grand Prix consécutif.

Mais la journée appartenait à Verstappen, qui a profité de l’immense soutien de son armée de fans vêtus d’orange, qui étaient d’humeur à faire la fête depuis l’ouverture des portes de Zandvoort samedi matin. Peut-il convertir la pole, sur une piste où les dépassements pourraient être difficiles, en victoire pour finir le travail ? On le saura demain…

Pierre Gasly, AlphaTauri, P4.

COMME CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Perez et Vettel les gros perdants car le trafic pose des problèmes

Mercedes a pris un chemin différent du reste du peloton en envoyant ses pilotes sur les médiums, tandis que tout le monde était en tendres. Cela s’est avéré une bonne décision, alors qu’ils se dirigeaient vers la Q2. Mais ce n’était pas si facile pour les autres.

Lando Norris s’est frayé un chemin en 15ème position, mais cela a poussé Sergio Perez dans la zone hors des qualifications, son dernier run ayant été compromis lorsqu’il s’est retrouvé coincé dans la circulation dans la voie des stands.

Charles Leclerc, Ferrari SF21, P5. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Il a été rejoint dans une sortie précoce par Sebastian Vettel, qui a été lourdement gêné par Nikita Mazepin dans le dernier secteur, ce qui l’a obligé à réagir rapidement pour éviter un accident et a mis fin aux espoirs de prendre part à la Q2.

Robert Kubica, remplaçant Kimi Raikkonen qui a été testé positif pour Covid-19, était a un respectable 18e temps, n’ayant eu qu’une heure d’entraînement pour se familiariser avec ce nouveau circuit, le duo Haas de Mick Schumacher et Mazepin prenant les deux dernières places .

Carlos Sainz, Ferrari, P6.Pht. Scuderia Ferrari

Ferrari a fait un travail formidable pour réparer la voiture de Carlos Sainz après son accident en FP3, il a terminé deuxième, deux dixièmes de seconde derrière son coéquipier Charles Leclerc avec Verstappen troisième. Antonio Giovinazzi a impressionné en signant une brillante quatrième place, tandis que Nicholas Latifi a réalisé une autre excellente Q2 avec le cinquième temps, alors que le duo a profité de la montée en puissance de la piste en termes d’adhérence.

sortis : Perez, Vettel, Kubica, Schumacher, Mazepin

Q2 – Norris éliminé, alors que Russell et Latifi se crashent

Mercedes est parti sur un jeu de pneus tendres usagés, les pneus qu’ils ont utilisés pour un tour à la fin de la Q1, mais ils ne se seraient pas attendus à être environ sept dixièmes de seconde plus lents que le tour stellaire de Verstappen sur des pneus frais.

Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo, P7.

Ricciardo a effectué un tour très soigné pour terminer sixième, mais son coéquipier Norris a continué à lutter et était dans la zone d’élimination avec Russell, Stroll, Latifi et Tsunoda après que les premiers runs.

La séance a ensuite été signalée par un drapeau rouge lorsque George Russell s’est écrasé au virage 13 lors de sa deuxième sortie, le pilote Williams admettant avoir « trop ​​poussé ». Il a réussi à se mettre en route et à se replier vers les stands, mais les dégâts ont été suffisants pour que son équipe mette fin à sa séance.

Esteban Ocon, Alpine A521, P8. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Quelques minutes seulement s’étaient écoulées lorsque les qualifications reprenaient lorsque l’autre Williams de Latifi s’écrasait aussi lourdement au virage 8 alors qu’il mettait une roue sur la terre à l’entrée du virage. Il lui a fallu un certain temps pour sortir de la voiture, mais heureusement, il a pu sortir sans aide. A moins de deux minutes de l’arrivée, le directeur de course Michael Masi a choisi de ne pas repartir.

Cela signifiait que Norris, Stroll et Tsunoda ont été privés de l’opportunité de terminer leurs tours et d’essayer de passer en Q3. Verstappen est le plus rapide devant Leclerc, Gasly, Hamilton et Bottas.

Fernando Alonso, Alpine A521, P9. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Eliminés : Russell, Stroll, Norris, Latifi, Tsunoda

Q3 – Verstappen s’empare de la pole

Verstappen a donné le rythme dès la sortie des voitures, enregistrant le tour le plus rapide du week-end, avec Bottas se classant en deuxième position à 0’’3, avec Hamilton juste une fraction derrière, alors que Gasly a fourni un bel effort.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M, P10.

À ce stade, la foule se levait pour applaudir chaque voiture qui passait, Verstappen obtenant le soutien le plus fort, avec de la musique pour maintenir l’atmosphère du festival qui a toujours été présente depuis le début du week-end.

Max Verstappen le héros local. Pht. Dan Mullan/Getty Images

Dans le deuxième run, Verstappen est allé encore plus vite, avec le meilleur secteur final Hamilton s’est hissé à la deuxième place devant son coéquipier. Gasly a maintenu la quatrième place, tandis que Giovinazzi s’est amélioré pour remonter d’une place, derrière le duo Ferrari et devant la paire d’Alpine.

George Russell (GBR) Williams Racing FW43B a trop poussé et est sorti en Q2, P11.

La citation clé

« C’est bien sûr une sensation incroyable d’obtenir la pole position ici », a déclaré le poleman Max Verstappen. « La foule est incroyable et aujourd’hui a été très agréable. La voiture était vraiment agréable à piloter et cette piste aussi en qualifications, une fois le carburant sorti, c’est vraiment cool.

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR21, lui aussi victime du trafic, P17.

Et après ?

Le Grand Prix des Pays-Bas démarre à 15h00 heure locale, soit 1200 UTC. Tous les yeux seront rivés sur le favori à domicile Verstappen, mais son rival au titre Hamilton peut-il gâcher la fête ?

Communiqué F1

Les qualifs ici

Grille de départ ici

Pirelli dévoile les stratégies de course possibles

Le Grand Prix des Pays-Bas de 72 tours est un pas dans l’inconnu pour tout le monde, mais sur le papier, deux arrêts et un seul arrêt semblent assez proches – bien que cela dépende évidemment d’un certain nombre de variables différentes telles que la température de la piste ainsi que dégradation des pneus.

Dans la pratique, les équipes graviteront toujours vers un one-stopper comme option par défaut si elles le peuvent : d’autant plus que les limites étroites et sinueuses de Zandvoort semblent rendre les dépassements assez difficiles. La stratégie optimale à guichet unique consiste en un relais d’ouverture sur le P Zero Yellow medium C2 ou le P Zero Red soft C3, suivi d’un relais final plus long sur le P Zero White hard C1. Doux à moyen semble un peu marginal, compte tenu des taux d’usure et de dégradation attendus.

Cependant, il y a quelques points d’interrogation qui pourraient également mettre en jeu un double arrêt : surtout s’il fait chaud ou si la dégradation est plus élevée que prévu sur le pneu tendre en particulier.

Le nombre d’arrêts constatés jusqu’à présent suggère également qu’une période de safety car ou même un drapeau rouge pourraient être possibles pendant la course, ce qui modifierait complètement la couleur de la stratégie prévue.

SE CONCENTRER SUR

Max Verstappen de Red Bull est devenu le premier Néerlandais à remporter la pole du Grand Prix des Pays-Bas, réalisant son tour le plus rapide avec les pneus P Zero Red C3 tendres à la toute fin de la séance de Q3. Verstappen a également été le plus rapide aux essais libres ce matin, devant les deux Mercedes alors qu’il était en qualifications, toujours en pneus tendres.

Tous les pilotes ont utilisé le soft du début à la fin de la séance de qualification, à l’exception des deux pilotes Mercedes, qui ont utilisé les pneus P Zero Yellow medium C2 pour réaliser leurs meilleurs temps en Q1 (ayant un train de pneus tendres de moins après le FP3) . Par conséquent, tous les top 10 de la grille partiront demain en pneus tendres.

La séance de Q2 a été interrompue par deux drapeaux rouges, qui l’ont interrompue prématurément, pour deux incidents distincts impliquant les deux pilotes Williams, provoquant un retard d’environ une demi-heure.

Les conditions étaient chaudes et sèches tout au long des qualifications, avec une température ambiante de 23 degrés et 34 degrés en piste à mi-séance. Cependant, il y avait du vent qui a affecté l’aérodynamisme et a donné aux pilotes un défi supplémentaire.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE PIRELLI, F1 ET COURSE AUTOMOBILE :

Mario Isola, Racing Manager, Pirelli Motorsport. Pht. Steven Tee/LAT Images

 » C’était un peu une séance de qualification stop-start, conforme à ce que nous avons vu lors de la plupart des séances ici jusqu’à présent, avec deux drapeaux rouges en Q2 et quelques surprises tout au long. Il y a eu beaucoup d’évolution de la piste en qualifications. , avec les meilleurs temps en fin de chaque séance, donc cela a eu un impact clair sur la stratégie de qualification, les équipes essayant de fixer leurs temps le plus tard possible. à la fois un double et un seul arrêt possible. Cependant, les équipes voudront se concentrer sur un seul arrêt si elles le peuvent, ce qui est réalisable en utilisant le pneu moyen ou le pneu tendre pour commencer, suivi d’un dernier relais sur le dur Sans beaucoup d’informations préalables sur lesquelles se rabattre, les conducteurs ont également la possibilité de parier sur faire quelque chose de différent – ce qui pourrait bien payer. « 

Pierre Gasly :

Pierre Gasly of France and Scuderia AlphaTauri. Pht. Peter Fox/Getty Images

« Je suis extrêmement heureux d’avoir obtenu la 4e place en Quali aujourd’hui, car cela n’a pas été aussi facile jusqu’à présent, nous avons eu un peu de mal et avons manqué de rythme en essais. Nous avons réussi à trouver du temps supplémentaire et à réaliser un très bon tour quand cela comptait et c’est bien de pouvoir dire que nous commencerons la course de demain depuis la deuxième ligne. Nous savions à quel point Quali était important sur cette piste, car il va être assez difficile de dépasser pendant la course, et nous avons pu faire un très bon travail aujourd’hui. L’équipe m’a donné une super voiture et en partant demain dans une position si solide, je vais tout donner pour ramener à la maison un bon résultat.

Claudio Balestri (Ingénieur en chef – AlphaTauri) :

Scuderia AlphaTauri Chief Engineer Claudio Balestri. Pht. Peter Fox/Getty Images

« Après la séance de vendredi, nous n’étions pas pleinement satisfaits et nous savions que nous pouvions encore améliorer notre package. Pour cette raison, nous avons décidé de changer la configuration des voitures du jour au lendemain, en essayant de travailler sur les pneus et les performances globales, en particulier dans les virages où nous avions du mal. Après la séance du matin, nous avons fait d’autres petits changements et cela a payé, nous avons égalé notre meilleure qualification de la saison avec Pierre, avec un P4 très compétitif. Yuki se débrouillait bien, mais il n’a pas eu de chance en Q2, en raison du drapeau rouge, il n’a pas pu utiliser les nouveaux pneus, il n’a donc pas pu terminer un dernier tour de poussée. Maintenant, nous attendons avec impatience la course de demain, nous pensons qu’il sera difficile de doubler, ce qui signifie que la position de départ sur la grille est très importante.

MAX VERSTAPPEN :

Max Verstappen. Pht. FIA Pool/LAT Images

« C’est formidable d’être en pole position et bien sûr, cela le rend encore plus satisfaisant lorsqu’il s’agit d’une de vos courses à domicile. Tout le monde devenait fou à chaque fois que je franchissais la ligne et c’est incroyable de voir des gens s’amuser dans les tribunes. J’ai déjà eu tellement de plaisir en FP1 à piloter cette piste et en qualifications, lorsque vous êtes à faible consommation de carburant, c’est tout simplement incroyable. Le secteur deux et les virages relevés, plus le dernier virage où l’on est à plat, c’est une belle sensation et c’est tellement agréable à piloter. C’est une piste à l’ancienne qui est fluide et rapide comme Suzuka, où l’on ressent vraiment l’adhérence d’une voiture de Formule 1, c’est difficile et j’aime les pistes comme celle-ci. Aujourd’hui, nous avons très bien travaillé en équipe et avons fait un autre bon pas en avant avec la voiture par rapport à hier. Les qualifications étaient assez délicates avec les drapeaux rouges, vous pouviez voir qu’il n’y avait pas de place à l’erreur, ce qui est agréable et rend les choses plus excitantes, mais mon tour en lui-même était bon. Il y a eu deux occasions où j’ai perdu du temps, d’abord avec une double montée en vitesse à la sortie du virage 3 où c’est très cahoteux, puis mon DRS ne s’est pas ouvert en sortant du dernier virage que nous devons examiner, mais heureusement le tour était suffisant pour la pole. Bien sûr, sur cette piste, il est important de partir de l’avant car il est très difficile de dépasser ici, donc le départ sera la clé et nous devons ensuite prendre soin de nos pneus et être en alerte car les nouvelles pistes peuvent souvent apporter le chaos. Je m’attends à ce que Mercedes soit forte, vous pouviez voir que l’écart était réduit aujourd’hui, donc demain n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

Red Bull Racing Team Principal Christian Horner. Pht. Dan Mullan/Getty Images

« Ce fut une performance incroyable de Max sous une pression énorme devant son public pour devenir le premier Néerlandais à remporter la pole position lors d’un Grand Prix des Pays-Bas. Max a maintenant beaucoup d’expérience en course derrière lui et la façon dont il gère la pression a été exceptionnelle ces dernières années et il a fait un excellent travail aujourd’hui. C’est une piste difficile à doubler et il est le mieux placé pour prendre le départ de la course de demain, donc la première partie du travail est terminée. Avec Sergio, nous l’avons envoyé en Q3 avec suffisamment de temps pour partir, mais tout le monde a ensuite reculé dans la voie des stands, ce qui lui a finalement coûté cher et il a raté de peu un autre run d’une seconde et demie. C’était extrêmement frustrant pour lui et pour l’équipe, nous devrons donc nous battre demain. Au départ, nous avons les deux Mercedes directement derrière Max, ils pourront donc partager leurs options, il est donc important que nous baissions la tête et que nous nous concentrions sur notre propre course.

Esteban Ocon :

« Je pense que ça a été une bonne qualification pour nous aujourd’hui. Je me sentais bien là-bas, avec la voiture performante à son meilleur et je pense que nous avons maximisé tout ce que nous avions en main aujourd’hui. Nous avions quelques améliorations à apporter après la FP3 et nous avons travaillé très dur pendant la pause pour y parvenir. Nous aimerions être plus haut sur la grille, bien sûr, mais nous avons la course demain pour continuer et viser des points. En équipe, avoir les deux voitures dans le top dix est un résultat décent. L’atmosphère était incroyable et les fans ont été vraiment spéciaux tout le week-end. Je pouvais entendre les applaudissements dans la ligne droite, ce qui était cool et j’espère que nous pourrons nous attendre à faire un spectacle demain.

Fernando Alonso :

« Dans l’ensemble, ce fut une bonne journée pour nous car les deux voitures ont atteint la Q3. Nous avons réussi à économiser un train de pneus en Q1, mais à cause du drapeau rouge en Q2, notre courageux geste n’a pas porté ses fruits car les autres ont regagné du terrain. Ensuite, en Q3, c’était très serré entre plusieurs voitures. Nous essaierons de faire quelques dépassements au départ et de voir où nous en sommes après les premiers tours. Après, je pense que ça va être difficile de dépasser. Ce sera un défi pour nous, mais nous sommes impatients de le relever.

Davide Brivio, Racing Director Alpine :

« Une journée positive pour nous, avec les deux voitures jusqu’en Q3. C’était une séance difficile à gérer avec les drapeaux rouges, mais l’équipe s’en est très bien sortie. Nous sommes plutôt satisfaits de la performance d’aujourd’hui. dans l’ensemble, même si Esteban a un peu galéré le matin. Tout le monde a fait du bon boulot pour le mettre en Q3, et aussi du côté de Fernando. Demain on sait que ce ne sera pas facile de gagner des places, mais tout peut arriver, surtout avec voitures de sécurité ou drapeaux rouges comme nous l’avons déjà vu à plusieurs reprises ce week-end. Nous sommes en bonne position et nous ferons de notre mieux pour tirer le meilleur parti de toute opportunité. « 

George Russel :

George Russell (GBR) Williams Racing

Malheureusement, j’ai fait une erreur lors de mon dernier run. J’ai poussé à mon maximum et j’étais sur un très bon tour mais les pneus arrière étaient juste à la limite. J’ai juste attaqué le dernier virage trop fort et j’ai perdu l’arrière de la voiture, car je savais que ce serait serré pour entrer en Q3. Nous avons subi quelques dégâts sur la suspension arrière, mais heureusement, la boîte de vitesses va bien, et ce n’est rien que les gars et les filles ne pourront pas réparer du jour au lendemain. À ce moment-là, le tour aurait été suffisant pour me promouvoir dans le top 10, alors excusez-moi à l’équipe car ce n’est pas ainsi que je voulais terminer ma séance de qualification. C’est un circuit sur lequel tout le monde va vraiment avoir du mal à dépasser et personne ne sait comment les pneus vont réagir, il sera donc intéressant de voir comment la course se déroulera demain.

English Information

Verstappen delights home fans after edging out Hamilton to take thrilling Dutch GP pole

Sixty-five thousand fans were on their feet and euphoric as they watched their home hero Max Verstappen fend off title rival Lewis Hamilton to snatch pole position for the returning Dutch Grand Prix.

Verstappen looked in control throughout qualifying and cruised through the opening two segments with what appeared to be plenty left in the tank. And he unleashed that pace when it mattered to take provisional pole – and improved again on his second run leading to an eruption in the grandstands.

Hamilton improved on his final lap – finding two tenths on Verstappen in the final sector – but it wasn’t quite enough as he leapfrogged Mercedes team mate Valtteri Bottas, 0.038s adrift from Dutchman Verstappen who took his sixth pole position in seven Grands Prix.

AlphaTauri’s Pierre Gasly took a superb fourth – equalling his starting spot in Azerbaijan – where incidentally he went on to finish on the podium in third with Charles Leclerc, who was quickest in Q1, the leading Ferrari in fifth.

Carlos Sainz recovered from a crash in FP3, with the team able to repair the car without the need to replace his gearbox – which would have incurred a grid penalty – to take sixth, while contender for driver of the day Antonio Giovinazzi equalled his best-ever qualifying performance with seventh.

Esteban Ocon outqualified Alpine team mate Fernando Alonso to take the lead in the head-to-head 7-6, though he pipped the double world champion by just 0.023s, while Daniel Ricciardo completed the top 10, finishing ahead of Lando Norris on a Saturday for the second successive Grand Prix weekend.

But the day belonged to Verstappen, who rode high on the immense support from his orange-clad army that have been in party mood from the moment the gates to Zandvoort opened on Saturday morning. Can he convert pole, on a track where overtaking could be difficult, into victory to finish the job? We’ll find out tomorrow…

AS IT HAPPENED

Q1 – Perez and Vettel the big scalps as traffic causes problems

Mercedes took a different path to the rest of the field as they sent their drivers out on the mediums, while everyone else went soft. It proved a good decision, as they coasted through to Q2. But it wasn’t so smooth for others.

Lando Norris scraped through in 15th, but that pushed Sergio Perez into the drop zone and out of qualifying having had his final run compromised when he got stuck in traffic in the pit lane.

He was joined in an early exit by Sebastian Vettel, who got baulked heavily by Nikita Mazepin in the final sector, which forced him to react quickly to avoid an accident and ended hopes of taking any further part.

Robert Kubica, standing in for Kimi Raikkonen who tested positive for Covid-19, was a respectable 18th – having had just one hour of practice to get acquainted with this new circuit, with the Haas duo of Mick Schumacher and Mazepin taking the bottom two places.

Ferrari did a tremendous job to repair Carlos Sainz’s car after his FP3 crash – and he shot through in second, two tenths of a second behind behind team mate Charles Leclerc with Verstappen third. Antonio Giovinazzi impressed to go a brilliant fourth, while Nicholas Latifi made it another Q2 on the bounce with the fifth fastest time, as the duo made the most of the track ramping up in terms of grip.

Knocked out: Perez, Vettel, Kubica, Schumacher, Mazepin

Q2 – Norris knocked out as Russell and Latifi crash

Mercedes headed out on a used set of softs – the tyres they used for a lap at the end of Q1 – but they still wouldn’t have expected to be around seven tenths of a second slower than Verstappen’s stellar lap on fresh boots.

Ricciardo put in a very tidy lap to go sixth, but his team mate Norris continued to struggle for pace and was in the drop zone with Russell, Stroll, Latifi and Tsunoda after the first runs were ticked off.

The session was then red-flagged when George Russell crashed at Turn 13 on his second run, the Williams driver admitting he “pushed too hard”. He managed to get going and retreat to the pits, but the damage was enough for his team to call time on his session.

Just a couple of minutes had passed when qualifying got back under way when the other Williams of Latifi crashed heavily at Turn 8 when he put a wheel on the dirt on entry. It took him some time to get out of the car, but fortunately he was able to climb out unaided. With less than two minutes to go, the F1 Race Director Michael Masi chose not to restart.

That meant Norris, Stroll and Tsunoda were robbed of the opportunity to complete their laps and try and progress into Q3. Verstappen ended up quickest, ahead of Leclerc, Gasly, Hamilton and Bottas.

Knocked out: Russell, Stroll, Norris, Latifi, Tsunoda

Q3 – Verstappen sends crowd wild as he sweeps to pole

Verstappen set the pace right out of the blocks, clocking the fastest lap of the weekend, with Bottas slotting into second 0.3s off, with Hamilton just a fraction behind, as Gasly provided the sternest challenge from elsewhere.

By this point, the crowd had built to fever pitch and were up on their feet cheering each car that went by, Verstappen getting the loudest support, with music blaring out to maintain the festival atmosphere that has been ever-present since the weekend kicked off on Thursday.

Next time around, Verstappen went even quicker, with Hamilton’s strong final sector enough to lift him one place to second, but just off pole. Gasly maintained fourth, while Giovinazzi improved to go one place higher, behind the Ferrari duo and ahead of the Alpine pair.

The key quote

“It’s an amazing feeling of course to get pole position here,” said pole-sitter Max Verstappen. “The crowd is incredible and today was very enjoyable. The car was really nice to drive and this track as well in qualifying, once the fuel comes out, it’s really cool.”

What’s next?

The Dutch Grand Prix kicks off at 1500 local time, which is 1200 UTC. All eyes will be on home favourite Verstappen, but can title rival Hamilton spoil the party ?