29 mai 2024

Prologue Sebring, Hartley le plus rapide en Hypercar

Toyota reste en tête de la feuille des temps pour la quatrième et dernière séance de ce Prologue 2023. Brendon Hartley réalise le deuxième chrono le plus rapide de ces 2 jours d’essais.

Toyota signe le meilleur temps du prologue, avec la N°7 pilotée par Jose-Maria Lopez dans la première séance. pht. Toyota

La séance a été interrompue puis écourtée à 10 minutes de la fin après le drapeau rouge présenté suite à l’incident impliquant David Heinemeier-Hansson (LMP2 Jota n°28) et Thomas Flohr (Ferrari AF Corse n°54).

La Cadillac signe le meilleur temps en 2e séance. pht. WEC

Avec un tour en 1’48 »216, Brendon Hartley a devancé la Toyota GTR010 Hybrid Hypercar n°7 de Mike Conway de 0 »117, le tout à seulement 8 millièmes du meilleur temps absolu du week-end, signé par Jose-Maria Lopez samedi matin.

Toyota s’est offert un troisième doublé en quatre séances tandis que Cadillac Racing a poursuivi ses excellentes performances avec la nouvelle Hypercar Cadillac V-Series.R. Richard Westbrook a réalisé son meilleur temps en 1m48.890s au volant de la voiture qu’il partagera avec Earl Bamber et Alex Lynn cette saison.

Nicklas Nielsen a signé le quatrième meilleur temps de la catégorie pour Ferrari AF Corse en 1m49.300s, lui et son équipier Miguel Molina ayant accompli la majorité des tours pour la nouvelle équipe Hypercar.

La Ferrari AF Corse 499 Hypercar n°51 n’a cependant pas pris part aux ultimes essais de l’après-midi. Le constructeur italien travaille sans relâche à la préparation d’un nouveau châssis pour la journée de mercredi et les premiers essais libres des 1000 miles de Sebring.

Ferrari AF Corse. pht. Ferrari

Porsche Penske se classe cinquième et sixième avec la n°5 de Michael Christensen, Frederic Makowiecki et Dane Cameron qui devance l’autre Porsche 963 n°6 d’André Lotterer, Laurens Vanthoor et Kevin Estre. Christensen et Estre, anciens équipiers en LMGTE Pro, ont signé les chronos sur leurs voitures respectives.

Porsche Penske Motorsport. pht. Porsche

Peugeot TotalEnergies suit Porsche de près, la Peugeot 9X8 n°94 de Gustavo Menezes devançant de peu la n°93de Paul di Resta qui a repris la piste plus tôt dans la journée après avoir été réparée suite à l’accident au virage n°1 hier, la voiture a ensuite été victime d’un problème mécanique cet après-midi.

Peugeot TotalEnergies. pht. Peugeot Sport

Peugeot a également dû faire face à un autre accrochage lorsque Menezes, au volant de l’Hypercar 9X8 n°94, a heurté le mur du virage 3 en début de séance. La voiture a pu reprendre les essais plus tard dans cette ultime séance du Prologue.

Floyd Vanwall Racing. pht. WEC

L’équipe Floyd Vanwall continue d’améliorer ses temps, Esteban Guerrieri signant le meilleur temps pour la nouvelle Hypercar autrichienne en 1’51 »781.

Glickenhaus 007LMH. pht. WEC

Romain Dumas complète le top 10 au volant de la Glickenhaus 007LMH avec un tour en 1’52 »553.

En LMP2, la WRT Oreca-Gibson n°41 mène la danse, Robert Kubica poursuivant sa progression rapide en signant le temps de référence en 1m50.827s.

Le pilote polonais devance de près d’une demi-seconde la deuxième voiture du Hertz Team Jota dorée pilotée par Yifei Ye

Phil Hanson s’avère à nouveau le pilote le plus rapide pour la United Autosport n°22 qu’il partage avec Filipe Albuquerque et le rookie Frederick Lubin, avec un meilleur tour de 1’51 »404.

United Autosport, meilleur temps en LMP2. pht. WEC

Dans la catégorie LMGTE Am, Porsche est à nouveau en tête, mais cette fois, c’est la 911 RSR 19 de GR Racing qui a signé les meilleurs temps.

Un brillant 1’59 »253 de Ben Barker ravit l’équipe britannique qui aligne également le propriétaire Mike Wainwright et Riccardo Pera.

La Porsche Project one, meilleur temps du Prologue en LMGTE Am. pht. Porsche

La Ferrari Richard Mille AF Corse n°83 n’accuse qu’un centième de retard. Lilou Wadoux a réalisé le meilleur chrono de l’équipe au volant de la Ferrari 488 GTE Evo qu’elle partage avec Alessio Rovera et Luis Perez Companc.

La Porsche Project 1 AO pilotée par PJ Hyatt, Gunnar Jeanette et Matteo Cairoli complète le top 3 en LMGTE Am. C’est Cairoli qui réalise le meilleur temps pour la 911 RSR 19 blanche et rouge.

Porsche Iron Dames. pht. Porsche

La dernière séance a été marquée par trois drapeaux rouges. En plus de l’accrochage entre Jota et AF Corse et l’incident avec Menezes, la Ferrari 488 GTE Evo n°21 d’AF Corse de Stefano Costanini a également connu des problèmes, avec un tête-à-queue dans le mur du virage 17.

La première séance d’essais libres officielle de la saison 2023 du Championnat du Monde d’Endurance FIA est prévue mercredi après-midi.

Ils ont dit :

Kamui Kobayashi (Team Principal et pilote, voiture n°7) :

« Les choses se sont bien passées jusqu’à présent ici à Sebring. Les essais se sont plutôt bien passés et les temps au tour semblent bons mais évidemment ce n’était qu’un essai ; la semaine de course sera différente. Nous devons voir où nous pouvons nous améliorer. Nous avons une nouvelle compétition cette saison, mais en réalité la tâche ne change pas pendant les essais et les entraînements. Nous devons trouver notre propre vitesse et nous concentrer sur la préparation de la voiture en améliorant l’équilibre et les réglages. Cette année, la plus grande différence se situe au niveau des qualifications et des courses, lorsque nous ne pouvons pas nous permettre de faire d’erreurs à cause du potentiel de perdre beaucoup de positions. Ainsi, notre objectif pour les prochains jours est clair ; nous voulons trouver plus de vitesse pour être dans la meilleure position pour la course.

Mike Conway (pilote, voiture n°7):

« Nous avons eu deux journées assez solides. Nous avions une longue liste de tâches à accomplir, comparant les réglages, les pneus et testant différentes choses. J’ai l’impression que nous avons accompli beaucoup de choses, nous avons beaucoup appris et tout s’est bien passé. Nous venons de nous concentrer sur notre programme et tout semblait bien se passer au niveau de notre rythme. Il est difficile de dire à quoi ressemble la concurrence en ce moment. Nous ne regardons que nous-mêmes et cela a été positif pour les deux voitures. Ces deux jours ont été importants et nous sommes aussi près que possible. »

José María López ( voiture n°7):

« Les choses ont bien commencé en général. En tant qu’équipe, nous avons montré un bon rythme, mais cela ne reflète pas nécessairement ce qui pourrait se passer lors de la course de vendredi. Nous avons vu tout le monde s’améliorer beaucoup aujourd’hui et les temps au tour sont beaucoup plus proches. Nous devons continuer à travailler sur la voiture car nous savons que la concurrence va continuer à s’améliorer, nous devons donc trouver plus de vitesse pour rester devant. Mais c’est positif de commencer comme ça; nous avons montré une bonne vitesse, et c’était agréable de voir les deux voitures à l’avant, donc j’ai hâte d’être à la semaine prochaine.

Le FIA WEC lance une saison 2023 exceptionnelle avec pas moins de sept constructeurs engagés en Hypercar, une première !

Trente-sept voitures, trois catégories et 11 Hypercars engagées lancent la saison 2023 du Championnat du monde d’Endurance FIA avec les 1000 Miles de Sebring, vendredi prochain.

Le Prologue, les essais officiels d’avant-saison organisés le week-end dernier, a réuni pour la première fois dans l’histoire du Championnat sept constructeurs engagés dans la catégorie Hypercar.

Cadillac, Ferrari, Porsche et Vanwall rejoignent en 2023 Toyota, Glickenhaus et Peugeot, déjà présents l’année dernière dans la catégorie reine, pour ce rendez-vous sur le tracé floridien.

Calendrier du WEC 2023

UN TRACÉ ATYPIQUE

Construit en 1952 sur les pistes d’une ancienne base aérienne de l’armée américaine, le Sebring International Raceway est rapidement devenu une référence pour les fans de sport auto et est aujourd’hui l’un des plus anciens circuits en activité aux États-Unis.

Avec ses 17 virages (6 à gauche et 11 à droite), le circuit, long de 6,019 km, présente plusieurs longues lignes droites et une combinaison de virages rapides et d’autres plus techniques, avec un surfaçage en béton dont l’irrégularité du revêtement, très bosselé ajoute un challenge pour les pilotes et est un défi technique pour toutes les équipes.

L’HYPERCAR, AU NIVEAU MONDIAL

Le champion en titre des constructeurs et des pilotes, Toyota Gazoo Racing, affiche une équipe de pilotes inchangée en 2023. Le constructeur japonais, accoutumé à dominer la catégorie durant les deux dernières années, affronte cette année une forte concurrence avec pas moins de six constructeurs engagés.

C’est la Toyota numéro 7 qui s’est montré le plus rapide au cours des deux jours d’essais du Prologue. La lutte pour la victoire à Sebring est tout sauf un jeu d’enfant.

Cadillac et Glickenhaus, les deux marques made in USA engagées supportent une pression supplémentaire, la première des deux effectuant ses grands débuts en WEC. Côté pilotes locaux, Gustavo Menezes évoluera au volant d’un des deux protos 9X8 engagés par le team Peugeot TotalEnergies, tandis que son compatriote californien Dane Cameron défendra les couleurs de l’équipe officielle Porsche Penske Motorsport.

Floyd Vanwall Racing Team sera à Sebring et aligne l’ancien champion du monde de Formule 1 et vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, le canadien Jacques Villeneuve qui jouit d’une grande popularité en Amérique du Nord.

UNE RUDE BATAILLE S’ANNONCE EN LMP2 ET LMGTE AM

La catégorie LMP2 sera particulièrement disputée durant cette saison 2023 avec 12 voitures similaires se disputant le titre mondial. L’équipe Hertz Team JOTA, championne en titre, débutera sa campagne avec une Oreca 07 – Gibson, et ne défendra pas sa couronne puisqu’elle rejoindra la catégorie reine avec la Porsche Hypercar plus tard dans la saison.

Avec 14 voitures et quatre constructeurs au départ, le plateau LMGTE Am s’annonce passionnante, avec comme ‘star américaine’, ici à Sebring, le team Corvette Racing et sa nouvelle recrue, le pilote américain Ben Keating.

Six autres pilotes américains seront au départ dans cette catégorie hyper compétitive, dont Simon Mann, Michael Dinan, PJ Hyett et Gunnar Jeannette, Scott Huffaker et Ryan Hardwick.

La compétition débute mercredi avec les deux premières séances d’essais libres, suivis jeudi d’une troisième séance libre et des qualifications. Les 1000 Miles de Sebring débuteront vendredi à midi (heure locale) et lanceront la saison 2023 du Championnat du Monde d’Endurance FIA.

Programme des 1000 Miles de Sebring 2023 (heure locale) :

Mercredi 15 mars

Essais libres 1 : 10:55 – 11:55

Essais libres 2 : 16:35 – 17:35

Jeudi 16 mars

Essais libres 3 : 11:55 – 12:55

Qualification : 18:30 – 19:35

Vendredi 17 mars

1000 Miles de Sebring : 12:00 – 20:00

Communiqué WEC, Catherine Vatteoni