3 décembre 2022

NTT IndyCar : Scott Dixon retrouve la victoire à Toronto

La diète est enfin terminée pour Scott Dixon.

Le sextuple champion de la NTT INDYCAR SERIES, Dixon, a remporté sa première victoire depuis mai 2021 au Texas Motor Speedway – une période de 23 courses, la deuxième plus longue série sans victoire de son illustre carrière – en gagnant le Honda Indy Toronto dimanche. Dixon a mené sa Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9 à la victoire avec 0’’8106 seconde d’avance sur Colton Herta sur la Honda Gainbridge n°26.

#9, Scott Dixon, P1

Dixon a également remporté la 52e victoire de sa carrière, ce qui lui permet de rejoindre la légende Mario Andretti au 2e rang du palmarès des victoires en INDYCAR SERIES. A.J. Foyt est en tête avec 67 victoires. En remportant sa quatrième victoire à Toronto, Dixon a porté son record à 18 saisons consécutives de série INDYCAR avec au moins une victoire, et il a également remporté une course dans un record de 20 saisons au total.

Start Race

« J’ai mis fin à une série de victoires, ce qui est fantastique », a déclaré Dixon. « Je suis tellement heureux pour l’équipe. Une année folle pour la 9. La PNC Bank n°9 de retour dans le cercle des vainqueurs. C’est tellement bon.

« Pour être proche de Mario, chaque fois qu’on me pose ces questions, je suis tellement reconnaissant que nous ayons encore A.J. et lui dans les stands. Nous pouvons les voir, nous pouvons leur parler. C’est juste fantastique. C’est énorme, mec. Je me sens tellement chanceux de faire partie de ce groupe. »

#26, Colton Herta, P2

Felix Rosenqvist a terminé troisième au volant de la Chevrolet Arrow McLaren SP n°7 et a obtenu son premier podium depuis sa seule victoire en INDYCAR SERIES en juillet 2020 à Road America.

Graham Rahal a terminé quatrième sur la Honda United Rentals n°15, tandis que Marcus Ericsson, leader du championnat NTT INDYCAR SERIES, a terminé cinquième sur la Honda Huski Chocolate Chip Ganassi Racing n°8.

#7, Felix Rosenqvist, P3

Ericsson a porté son avance de 20 à 35 points sur Will Power, deuxième au classement du championnat. Power a terminé 15ème après être parti 16ème sur la Chevrolet n°12 du Verizon Team Penske.

#15, Graham Rahal, P4

Dixon est cinquième au classement, à 44 points de son coéquipier Ericsson du Chip Ganassi Racing. Avec un septième titre, Dixon égalerait Foyt en tant que champion de l’histoire du championnat INDYCAR SERIES.

« J’espère que nous sommes dans la course au titre maintenant », a déclaré Dixon. « J’espère que c’est le début de la course. Je sais que l’équipe le mérite vraiment. »

#8, Marcus Ericsson, P5

Dixon, parti deuxième, a utilisé une stratégie astucieuse depuis son stand plus tôt dans la course pour prendre la tête pour la première fois au 32e tour de la course de 85 tours.

Dixon a poursuivi le vainqueur du prix NTT P1, Colton Herta, pendant les 17 premiers tours du circuit temporaire de 11 tours et 1,786 miles autour d’Exhibition Place. L’équipe Ganassi a demandé à Dixon de faire le plein de carburant et de passer des pneus Firestone alternatifs « rouges » aux pneus primaires « noirs » au 17e tour.

#10, Alex Palou, P6

Ce mouvement a incité Andretti Autosport à appeler Herta aux stands pour un changement de pneus identique au 18e tour, et Dixon – en pneus primaires chauds – a dépassé Herta et ses pneus primaires froids sur la piste pendant le tour de sortie de Herta après son arrêt aux stands. Cette manœuvre de dépassement s’est avérée décisive, et Dixon a roulé en tête au 32ème tour lorsque Pato O’Ward a cédé la tête après avoir finalement effectué son premier arrêt au stand dans la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5.

« Nous avons eu un peu de mal avec les rouges », a déclaré Dixon à propos des pneus alternatifs Firestone. « Nous avons fait quelques ajustements après ce matin (basés) sur certaines des différentes pistes sur lesquelles nous avons été tout au long de l’année. Nous nous étions battus avec le sous-virage, et ce n’était définitivement pas le cas aujourd’hui. C’était une conduite difficile, mec. »

#60, Simon Pagenaud, P7

La course a été remarquablement propre pendant les 44 premiers tours, avec un seul avertissement pendant deux tours dans les premiers tours après un contact qui a endommagé la Honda Deloitte n°51 de Takuma Sato. Mais le circuit traître et bosselé, avec ses murs qui ne pardonnent pas, a engendré trois périodes d’avertissement entre les tours 45 et 60, donnant à Herta et à d’autres l’occasion de sauter Dixon sur un nouveau départ.

#30, Christian Lundgaard, P8

Mais Dixon a tenu bon et a pris la tête pour de bon sous le drapeau jaune au 61e tour, lorsqu’un Rinus VeeKay hors-séquence a quitté l’avant de la Chevrolet n°21 de Bitcoin Racing Team with BitNile. Dixon a mené 40 des 85 tours de la course, VeeKay étant deuxième avec 18 tours d’avance.

Herta n’a pas pu dépasser Dixon lors de la dernière reprise de la course au 66e tour. Herta s’est alors concentré sur ses rétroviseurs et a résisté à la pression intense exercée par Rosenqvist derrière lui, l’emportant sur le Suédois pour 0’’5384 seconde à l’arrivée.

« Felix était vraiment rapide, et je suis heureux que nous ayons pu le garder derrière nous », a déclaré Herta. « Il semblait qu’avec quelques tours de plus, il allait nous avoir. Nous avons eu un peu de mal avec l’usure des pneus à la fin, mais à part ça, notre voiture était incroyable. »

#26, Colton Herta, P2 – #9, Scott Dixon, P1 – #7, Felix Rosenqvist, P3

Classement course ici

Championnat ici

Dixon partagera 10 000 $ avec son équipe et une organisation caritative de son choix pour cette victoire dans le cadre du défi PeopleReady Force for Good.

Scott Dixon

La série cruciale de cinq courses de la NTT INDYCAR SERIES en quatre semaines se poursuit avec le Hy-Vee INDYCAR Race Weekend de vendredi à dimanche à Iowa Speedway, avec un double programme sur l’ovale de 0,875 mile.

Next Race

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos NTT IndyCar

 

Haut du site