5 décembre 2022

NTT IndyCar : Rossi remporte le Grand Prix Gallagher pour mettre fin à trois ans de disette (video)

La sécheresse est enfin terminée pour Alexander Rossi.

Rossi a remporté le Grand Prix Gallagher, samedi, sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway, pour mettre fin à une série de 49 courses sans victoire, obtenant ainsi sa première victoire depuis qu’il a remporté la course NTT INDYCAR SERIES le 23 juin 2019 à Road America, il y a 1 133 jours. Il s’agit de la huitième victoire en carrière pour Rossi.

#27, Alexander Rossi, P1

« C’est un soulagement, mec », a déclaré Rossi. « Cela a été tellement de choses pendant si longtemps. Heureusement, quelque chose est venu à notre rencontre. »

Rossi, le pilote d’Andretti Autosport, a franchi la ligne d’arrivée au volant de sa Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27 avec 3’’5441 secondes d’avance sur le rookie Christian Lundgaard, qui a obtenu la meilleure deuxième place de sa carrière au volant de la Honda Shield Cleansers n°30.

Start Race

Will Power a terminé troisième de la course de 85 tours au volant de la Chevrolet n°12 de Verizon Team Penske et a pris la tête du championnat NTT INDYCAR SERIES à quatre courses de la fin. Power possède neuf points d’avance sur Marcus Ericsson, qui est parti de la dernière place du peloton de 25 voitures pour terminer 11e sur la Honda n°8 de Huski Chocolate Chip Ganassi Racing.

L’équipe Penske a placé ses trois pilotes dans le top 5. Scott McLaughlin a terminé quatrième dans la Chevrolet n°3 de Gallagher Insurance Team Penske, tandis que Josef Newgarden, double champion de la série, était cinquième dans la Chevrolet n°2 de PPG Team Penske.

#30, Christian Lundgaard, P2

Rossi, parti en deuxième position, a pris la tête pour de bon au 42e tour lorsque le leader et coéquipier Colton Herta a perdu le contrôle après avoir négocié le virage 8 sur le circuit routier de 11 tours et 2,439 miles (3,925 km) dans la Honda Gainbridge n°26. Herta a pu atteindre l’entrée de la voie des stands, mais sa course était terminée. Il a été crédité de la 24e place.

#12, Will Power, P3

Le problème mécanique a été un cruel coup du sort pour Herta, qui est parti en neuvième position et a pris la tête de la course au huitième tour, en dépassant Felix Rosenqvist, lauréat du prix NTT P1, dans le virage 7. Herta et Rossi sont apparus comme la classe du peloton au fil des premiers tours, les équipes rivales essayant en vain de multiples stratégies pour réduire leur avantage.

#3, Scott McLaughlin, P4

« Je suis désolé pour Colton, vraiment », a déclaré Rossi. « Je pense qu’il était vraiment fort. Nous avions à peu près la même voiture de course. Cela aurait été intéressant. Je ne veux pas enlever quoi que ce soit à ce qu’il a fait depuis la neuvième place. Arriver à cette position était incroyable. Mais c’était le tour de la 27. C’est génial. »

#2, Josef Newgarden, P5

Une fois Herta hors de la course, Rossi a construit un écart constant d’environ quatre secondes sur Lundgaard. Le rookie danois a rendu les choses intéressantes en fin de course, revenant à 2’’7 secondes à 10 tours de la fin.

#21, Rinus Veekay, P6

Mais Rossi s’est détaché dans les derniers tours pour une victoire décisive, mettant fin aux chances de Lundgaard de devenir le premier rookie à gagner une course de la NTT INDYCAR SERIES depuis que Rossi a choqué le monde de la course avec sa victoire aux 500 miles d’Indianapolis en 2016.

#15, Graham Rahal, P7

 » À la fin du troisième relais, je rattrapais Alex « , a déclaré Lundgaard. « J’espérais vraiment car à chaque arrêt aux stands, nous rattrapions toujours notre retard. Nous avons perdu un peu au début du relais. La voiture Andretti avait tellement plus de puissance que nous aujourd’hui. C’est ce qui a tué nos pneus arrière, et nous avons lutté sur le long terme.

« Le résultat parle de lui-même. En arrivant ce week-end, nous savions que nous avions une voiture forte. »

#9, Scott Dixon, P8

Rossi, qui a mené 44 tours, partagera 10 000 $ avec son équipe et les organismes de bienfaisance qu’il a choisis, AutoNation’s Drive Pink Campaign et Leilani Mae Horse Rescue, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force for Good Challenge.

#7, Felix Rosenqvist, P9

Power a une fois de plus fait preuve d’une grande sérénité, pour prendre la tête des points. Power est entré en contact avec la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5 de Pato O’Ward dans un embouteillage à trois voies dans les virages 1 et 2 du premier tour et a également eu un accrochage avec la Honda AutoNation/SiriusXM n°06 de Helio Castroneves, se retrouvant en 16e position dans les premiers tours.

#10, Alex Palou, P10

Mais Power a calmement piloté, pour gagner son septième podium de la saison.

#28, Romain Grosjean, P16

« Une grande reprise, mec », a déclaré Power. « On ne peut jamais s’attendre à une journée normale en INDYCAR. Tout le monde est très agressif, et il est si difficile de gagner dans cette série. C’est la série la plus difficile au monde. Les gars de Verizon 5G ont fait du bon travail. C’est incroyable qu’on puisse retourner là-bas et remonter jusqu’à la troisième place. »

Podium, #30, Christian Lundgaard, P2 – #27, Alexander Rossi, P1 – #12, Will Power, P3

Moins d’une course de points sépare Power de O’Ward, cinquième, qui est à 46 points. Newgarden est troisième, à 32 points de la tête. Le sextuple champion de la série, Scott Dixon, qui a terminé huitième sur la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9, est quatrième à 38 points.

Classement course ici

Championnat ici

Le calendrier très chargé du NTT INDYCAR SERIES se poursuit avec le Big Machine Music City Grand Prix, dimanche 7 août, dans les rues de Nashville, au Tennessee.

Next Race

 

Haut du site