DTM, course 2, première victoire de la saison pour Lucas Auer à Assen (video)

Posted by
  • L’Autrichien Lucas Auer s’impose devant Lawson et Wittmann
  • Lawson, 19 ans, en tête d’une lutte à quatre pour le titre.
  • Une atmosphère excitante parmi les fans dans les tribunes remplies.
  • Le grand rendez-vous du DTM avec les deux courses d’Hockenheim et du Norisring.
#22, Lucas Auer (AUT), Mercedes-AMG GT3, Mercedes-AMG Team Winward, P1. Pht.Hoch Zwei

L’excitation en DTM est à son comble avant la double finale à Hockenheim (1-3 octobre) et au Norisring (8-10 octobre) : alors que l’Autrichien Lucas Auer a remporté sa première victoire de la saison avec la Mercedes WINWARD à Assen aux Pays-Bas, Liam Lawson rentre à la maison pour la première fois en tant que leader des points DTM. Le Néo-Zélandais de seulement 19 ans, qui avait pris la tête du classement à Kelvin van der Linde en terminant troisième sur sa Ferrari Red Bull en course 1, a accru son avance au classement des pilotes.

Start of Race. Pht. Hoch Zwei

Avec une marge de dix points sur Wittmann (165), Liam Lawson (175) se dirige vers Hockenheim. Kelvin van der Linde (160) et Maximilian Götz (155) font également partie des favoris dans la lutte pour le titre tant convoité de DTM 2021. Cependant, la décision ne sera probablement prise que sur le circuit citadin de Nuremberg, long de seulement 2,3 kilomètres, où la finale aura lieu pour la première fois dans l’histoire du DTM.

« Lors du DTM Talk à l’IAA de Munich la semaine dernière, j’ai dit qu’il était temps pour moi de gagner à nouveau une course. Je devrais peut-être dire ce genre de choses plus souvent ! Ce fut une journée presque parfaite avec la pole position et la victoire, que je dois principalement à mon équipe. Après les dégâts de samedi, ils ont dû travailler pendant longtemps et m’ont donné une voiture parfaite », a déclaré le dynamique Auer, âgé de 27 ans. Liam Lawson, quant à lui, a fait état d’une course intense : « J’étais dans la zone à environ 90 %, c’était tout ce que j’avais. Vers la fin, j’ai quand même essayé de me rapprocher de Lucas Auer, mais il était tout simplement trop rapide. Néanmoins, je suis vraiment heureux de l’issue de ce week-end. Être le leader du championnat, c’est vraiment génial ». Marco Wittmann était lui aussi très heureux : « Je suis désolé pour Daniel Juncadella qui a abandonné juste avant la fin avec ce qui était probablement une crevaison. Mais je suis quand même content de ce podium et surtout des points. J’ai dû me battre très fort pour cela, d’abord avec les Ferrari, puis avec Kelvin van der Linde, qui me rendait la vie très difficile avec des pneus beaucoup plus frais. »

#30, Liam Lawson (NZL), Ferrari 488 GT3, Red Bull Alpha Tauri AF Corse, P2. Pht. Hoch Zwei

Lors de la conférence de presse, Auer, Lawson et Wittmann ont parlé de leurs impressions pendant les derniers tours, au cours desquels ils ont clairement remarqué la grande ambiance qui régnait dans les tribunes tout en pilotant. Samedi comme dimanche, le DTM a enthousiasmé les foules, notamment dans la tribune principale, la plus longue d’Europe avec ses 1,1 kilomètre, avec deux courses de première classe. Que ce soit lors de la visite des stands ou de la grille de départ, l’atmosphère survoltée a fait resurgir des souvenirs de l’époque pré-Covid 19. Les fans et les pilotes ont tout autant apprécié l’atmosphère. Des sentiments émotionnels en DTM.

#11, Marco Wittmann (D), BMW M6 GT3, Walkenhorst Motorsport, P3. Pht. Hoch Zwei

Contrairement à samedi, où plusieurs collisions ont eu lieu au départ, les 21 pilotes ont pris un départ parfait et ont réalisé un premier tour propre dimanche. Auer a immédiatement creusé un léger écart sur ses rivaux tandis que Wittmann a dû défendre sa position face au duo Ferrari.

#3, Kelvin van der Linde (RSA), Audi R8 GT3 LMS, Team ABT Sportsline, P4. Pht. Hoch Zwei

Au cinquième tour déjà, une grande partie du peloton est entrée dans les stands pour un changement de pneus obligatoire anticipé, y compris Auer en tant que leader de la course. Presque tous les autres sont entrés aux stands pour changer leurs pneus Michelin dans les deux tours suivants.

#23, Alex Albon (THA), Ferrari 488 GT3, Red Bull Alpha Tauri AF Corse, P5. Pht. Hoch Zwei

 

Comme samedi, ABT Sportsline a opté pour un arrêt tardif pour Kelvin van der Linde et Mike Rockenfeller. Le Sud-Africain est entré en piste après le 20e tour et a repris la course en sixième position. Rockenfeller n’est entré en piste pour des pneus neufs qu’après le 33e tour, libérant la voie pour Auer et les autres. Les manœuvres de dépassement et les duels de roue à roue ne se limitent pas à l’avant du peloton, offrant un grand spectacle aux fans. Seul Juncadella n’a pas eu de chance, sa voiture s’est arrêtée à un tour de la fin, perdant ainsi sa place sur le podium.

#4, Maximilian Götz, Mercedes-AMG Team HRT, P6

Lors des qualifications du dimanche matin, Lucas Auer a créé la surprise en décrochant la pole position. Après que Sophia Flörsch (GER, Audi, Team ABT), qui avait marqué ses premiers points au championnat DTM la veille, ait provoqué une interruption au drapeau rouge par une excursion dans le gravier, les pilotes DTM de classe ont déclenché un feu d’artifice de chronos rapides dans les trois minutes restantes.

#22, Lucas Auer, Mercedes-AMG Team Winward, gagne sa première course de la saison

Pour Auer, il s’agissait de la première pole position depuis octobre 2018 et de la dixième pole de sa carrière DTM. Wittmann s’est assuré la deuxième place sur la première ligne de la grille aux côtés d’Auer, le duo Red Bull Liam Lawson et Alex Albon se partageant les positions sur la deuxième ligne.

#30, Liam Lawson (NZL), Ferrari 488 GT3, Red Bull Alpha Tauri AF Corse, P2, #22, Lucas Auer (AUT), Mercedes-AMG GT3, Mercedes-AMG Team Winward, P1, #11, Marco Wittmann (D), BMW M6 GT3, Walkenhorst Motorsport, P3. Pht. Hoch Zwei

Classement course 2  et Championnat ici

 

Communiqué DTM

Crédit vidéo – DTM YouTube

English Information

Auer power in DTM at Assen – Lawson to Hockenheim as the points’ leader

  • Austrian Lucas Auer wins on Sunday from Lawson and Wittmann
  • 19-year-old Lawson in front in four-way title battle
  • Excited atmosphere among the fans in filled grandstands
  • Big DTM showdown with double header at Hockenheim and Norisring

Excitement in DTM is rising to the maximum prior to the big double finale at Hockenheim (1-3 October) and Norisring (8-10 October): while Austrian Lucas Auer scored his first win of the season with the WINWARD Mercedes at Assen in The Netherlands, Liam Lawson is heading home for the first time as the DTM points’ leader. The only 19 years old New Zealander, who had taken over the points’ lead from Kelvin van der Linde with a third-place finish in his Red Bull Ferrari on Saturday, extended his lead in the drivers’ standings by finishing second from Saturday race winner Marco Wittmann with the Walkenhorst BMW.

With a margin of ten points from Wittmann (165), Liam Lawson (175) is heading to Hockenheim. Kelvin van der Linde (160) and Maximilian Götz (155) are also among the favourites in the battle for the coveted 2021 DTM title. The decision, however, will probably only come at the just 2.3 kilometres long street circuit in Nuremberg where the finale will be held for the first time in DTM history.

“During the DTM Talk at the IAA in Munich last week, I said that it was about time for me to win a race again. Perhaps, I should be saying things like that more often! It was a near perfect day with pole position and victory, both of which I mainly owe to my team. After the damage from Saturday, they had to work for a long time and gave me a perfect car,” the buoyant 27 years old Auer said. Liam Lawson, meanwhile, reported about an intense race: “I was in the zone for around 90 percent, this was all I had. Towards the end, I still tried to close up to Lucas Auer, but he was simply too fast. Nevertheless, I am really happy with the outcome of this weekend. Being the leader in the championship is just great.” Marco Wittmann was quite happy, too: “I feel sorry for Daniel Juncadella who retired just before the end with what probably was a puncture. Still, I am happy to take this podium and especially the points. I had to fight really hard for it, first with the Ferraris and then with Kelvin van der Linde, who was making life really difficult for me with much fresher tyres.”

In the press conference, Auer, Lawson and Wittmann spoke about their impressions during the final laps in which they clearly noticed the great atmosphere in the grandstands while driving. Both on Saturday and on Sunday, DTM excited the crowds, particularly in the main grandstand, the longest in Europe with a length of 1.1 kilometres, with a pair of first-class races. Be it during the pit walkabout or the starting grid: the excited atmosphere sparked memories of pre-Covid 19 days. Fans and drivers highly enjoyed the atmosphere in equal manner. Emotional feelings in DTM.

In contrast to Saturday, when several collisions happened at the start, the 21 drivers made a perfect start and staged a clean opening lap on Sunday. Auer immediately pulled a slight gap from his rivals while Wittmann had to defend his position against the Ferrari duo. On the fifth lap already, a large part of the field came into the pits for an early mandatory tyre change, including Auer as the race leader. Almost all the others came in for fresh Michelin tyres in the following two laps. Like on Saturday, ABT Sportsline opted for a late stop for Kelvin van der Linde and Mike Rockenfeller. The South African came in after lap 20 and initially rejoined the race in sixth place. Rockenfeller only came in for fresh tyres after lap 33, clearing the way for Auer and the others. Entertaining overtaking manoeuvres and wheel-to-wheel duels weren’t limited to the front of the field, providing great entertainment for the fans. Only Juncadella had bad luck, his car ground to a halt with one lap remaining, losing his podium slot.

In qualifying on Sunday morning, Lucas Auer surprised by claiming pole position. After Sophia Flörsch (GER, Audi, Team ABT), who had scored her first DTM championship points, had caused an interruption with the red flag by an excursion into the gravel bed, the world class DTM drivers sparked fireworks of fast lap times in the remaining three minutes. For Auer, it was the first pole position since October 2018 and the tenth pole of his DTM career. Wittmann secured second place on the front row of the grid alongside Auer, Red Bull duo Liam Lawson and Alex Albon shared positions on the second row.