3 mars 2024

NTT INdyCar : Dixon dompte Wild Nashville, avec une improbable 53e victoire en carrière (video)

Au 29e tour du Grand Prix Big Machine Music City, Scott Dixon roulait en dernière position après une pénalité pour intervention sur sa monoplace en régime de parc fermé.

Après 51 tours, Dixon célébrait la 53e victoire de sa carrière dans la série INDYCAR, brisant l’égalité avec Mario Andretti pour la deuxième place sur la liste de tous les temps, lors d’un triomphe improbable dimanche dans les rues de Nashville.

#9, Scott Dixon, P1

Dixon a remporté sa deuxième victoire de la saison sur la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9 et est revenu à six points du leader du championnat NTT INDYCAR SERIES, Will Power, à trois courses de la fin. Dixon essaie d’égaler le record de sept titres de la série détenu par A.J. Foyt, qui mène également avec 67 victoires en carrière.

« Félicitations à l’équipe », a déclaré Dixon. « Nous avons eu un gros accident là-bas qui a enlevé la moitié du plancher de la voiture. Nous avons dû retirer de l’appuie sur l’aileron av, donc nous n’avions aucune adhérence. Nashville est vraiment génial. »

Race Start

Scott McLaughlin a terminé deuxième sur la Chevrolet n°3 de DEX Imaging Team Penske, à seulement 0’’1067 seconde de Dixon après une course de deux tours pour le drapeau à damier après un drapeau rouge tardif. Il s’agit de la victoire la plus serrée de la saison sur un circuit routier en ville et de la quatrième arrivée la plus serrée sur ces circuits dans l’histoire de l’INDYCAR SERIES.

Le champion de la série en titre, Alex Palou, a terminé troisième sur la Honda NTT DATA Chip Ganassi Racing n°10, avec un plan principal de l’aileron avant gauche battant sur les bosses après un contact en début de course.

#3, Scott McLaughlin, P2

Alexander Rossi a réussi à se sortir de plusieurs situations de contact qui lui avaient fait perdre un tour, pour terminer quatrième sur la Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27. Son coéquipier de l’écurie Andretti Autosport, Colton Herta, s’est également remis d’un contact précoce et d’un retard d’un tour pour terminer à une improbable cinquième place sur la Honda Gainbridge n°26.

Cette fin de course furieuse, après 80 tours de course sans merci, a créé une course aux points plus serrée qu’une corde de piano à trois tours de la fin. Seulement 33 points séparent les cinq premiers du classement, avec un minimum de 51 points disponibles pour un vainqueur de course.

#10, Alex Palou, P3

Le champion de la série 2014, Power, qui a terminé 11e dans sa Chevrolet Verizon Team Penske n°12 endommagée, devance Dixon de six points. Le vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge en 2022, Marcus Ericsson, qui a terminé 14e sur la Honda Huski Chocolate Chip Ganassi Racing n°8, est à 12 points de Power, troisième.

Josef Newgarden, originaire de la région de Nashville, qui a terminé sixième dans la Chevrolet n°2 de PPG Team Penske, est à 22 points de Power, quatrième. Et Palou s’accroche à sa quête d’un deuxième titre consécutif, à 33 points de Power, cinquième.

#27, Alexander Rossi, P4

Pour la deuxième année consécutive, c’est le chaos, les dés qui roulent et un vainqueur dans la Voie de la Victoire que personne n’a vu venir après 80 tours de course sur le circuit temporaire de 2,1 miles (3,4 km) à 11 virages, bosselé et serré, qui comprend deux passages par tour au-dessus du Korean War Veterans Memorial Bridge sur la rivière Cumberland.

#26, Colton Herta, P5

La course de deux tours pour le drapeau à damier a été créée au 76e tour lorsque Newgarden et Romain Grosjean (DHL Honda n°28) sont entrés en contact dans le virage 9 lors d’un redémarrage alors que Newgarden remontait le peloton, Grosjean finissant dans la barrière de pneus.

Les officiels de la course ont décidé d’agiter le drapeau rouge au 77e tour pour que cette course mouvementée, qui comprenait également huit périodes d’avertissement, puisse se terminer par un autre spectacle passionnant.

#2, Josef Newgarden P6

Dixon et McLaughlin, lauréat du prix NTT P1, avaient tous deux des quantités similaires de poussée pour le redémarrage, de sorte qu’il s’agissait d’un duel de deux tours pour savoir qui sortira vainqueur. Aucun des deux ne l’a fait dans une démonstration magistrale de pilotage, mais Dixon a parfaitement soigné le redémarrage et a construit un petit écart sur McLaughlin.

#7, Felix Rosenqvist, P7

Alors que les deux pilotes néo-zélandais font le tour du circuit pour la dernière fois, McLaughlin n’est pas assez proche de Dixon pour le dépasser sur le pont. Dixon a fait un léger bobinage dans le dernier virage avant le damier, mais McLaughlin n’a pas pu se faufiler.

« Nous étions inquiets pour lui parce que je savais qu’il allait prendre des risques », a dit Dixon à propos de McLaughlin. « Il est un peu obligé avec le classement en ce moment. Il était super rapide, lui aussi. Il avait des pneus neufs, aussi. J’étais une cible facile. S’il y avait eu un tour ou deux de plus, ça aurait été vraiment difficile à faire. »

McLaughlin a dit : « Nous étions à côté de lui sur la ligne d’arrivée. Mais nous étions 16e lors du dernier échange aux stands, nous avons eu un super redémarrage et la voiture était rapide. On a juste manqué de réussite à la fin. Félicitations à Scotty. J’ai toujours rêvé de le battre jusqu’au bout. C’était un vrai duel. »

#30, Christian Lundgaard, P8

Palou n’était pas loin non plus à l’arrivée, terminant à seulement 0’’6100 seconde de Dixon. En fait, les quatre premières voitures ont toutes terminé à moins d’une seconde, Rossi n’étant qu’à 0’’9412 seconde du vainqueur.

#60, Simon Pagenaud, P9

Dixon a été impliqué dans un incident en chaîne au 26e tour qui a endommagé son plancher et a nécessité un service d’urgence dans un stand fermé au 27e tour, et il a été renvoyé à l’arrière de l’ordre de passage en guise de pénalité. Dixon a effectué son dernier arrêt aux stands sous le drapeau vert au 51e tour et a profité d’une pause un tour plus tard lorsque la Chevrolet Bitcoin Racing Team avec BitNile n°21 de Rinus VeeKay et la Honda United Rentals n°15 de Graham Rahal sont entrées en contact dans le virage 4 et ont déclenché une période de scurité.

#45, Jack Harvey, P10

Les 10 premières voitures du peloton se sont arrêtées pendant ce drapeau jaune, ce qui a permis à Dixon de revenir en tête du peloton. Dixon a pris la tête pour la première fois – et pour de bon – lorsque Newgarden a effectué son dernier arrêt au stand au 66e tour.

#9, Scott Dixon

Dixon a gagné 10 000 $ du PeopleReady Force for Good Challenge pour cette victoire, à partager entre son équipe et son association caritative, le St. Jude Children’s Research Hospital.

La Course ici

Les Championnats ici

Podium : #3, Scott McLaughlin, P2 – #9, Scott Dixon, P1 – #10, Alex Palou, P3

 

Le prochain événement du NTT INDYCAR SERIES est le Bommarito Automotive Group 500 présenté par Axalta et Valvoline, le samedi 20 août au World Wide Technology Raceway à Madison, Illinois, juste de l’autre côté du Mississippi, à St Louis. Ce sera la dernière course sur ovale de la saison.

Next Race