22 avril 2024

NTT IndyCar, Alex Palou vainqueur à Détroit, en tête du Championnat

La précision a payé pour Alex Palou dimanche à Détroit.

Le vainqueur du NTT P1 Award, Palou, a utilisé son style de conduite souple pour s’imposer sur l’un des circuits les plus difficiles de la NTT INDYCAR SERIES, en remportant le Chevrolet Detroit Grand Prix présenté par Lear dans les rues de Détroit. L’Espagnol Palou a gardé la tête lors de deux re-start au volant de la Honda Ridgeline Lubricants n°10 de Chip Ganassi Racing et a battu la Chevrolet Verizon Team Penske n°12 de Will Power à l’arrivée en 1,1843 seconde.

#10, Alex Palou, P1

Il s’agit de la sixième victoire en carrière pour Palou, champion de la saison 2021, et de sa deuxième lors des trois dernières courses de la saison, puisqu’il a également remporté le Grand Prix GMR le 13 mai sur le circuit routier d’Indianapolis Motor Speedway.

« La voiture Ridgeline Lubricants n°10 était à la hauteur aujourd’hui », a déclaré Palou. « Je suis très fier du travail que nous avons accompli. C’était difficile à la fin, avec ces pneus (usés) qui ne pouvaient pas vraiment monter en température (lors des relances) ».

#12, Will Power, P2

Felix Rosenqvist a terminé à la troisième place, la meilleure de la saison, au volant de la Chevrolet McLaren Onsemi Arrow n°6, après avoir dépassé son coéquipier Alexander Rossi lors d’un duel animé dans les derniers tours du circuit temporaire de neuf virages et de 1,7 mile.

Scott Dixon, sextuple champion de la série, a terminé quatrième au volant de la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9, plaçant ainsi deux voitures CGR dans les quatre premiers. Rossi a complété le top 5 au volant de la NTT DATA Arrow McLaren Chevrolet n°7.

#6, Felix Rosenqvist, P3

Palou a pris la tête dès le départ de la course de 100 tours sous un ciel ensoleillé. Il a porté son avance à 9,1 secondes au 21e tour après avoir pris le départ avec des pneus Firestone alternatifs, dont le composé plus tendre offre plus d’adhérence mais moins de durabilité. Power s’est élancé en septième position sur les pneus primaires Firestone et a profité de l’usure plus longue de ces pneus pour réduire l’avance de Palou à 1,5 seconde au 29e tour.

Start Race

À ce moment-là, l’écurie Chip Ganassi Racing décide de faire rentrer Palou aux stands pour chausser des pneus primaires Firestone, les mêmes que ceux de Power. Six tours plus tard, Power passe au stand pour la première fois, optant pour son passage obligatoire sur les pneus Firestone alternatifs qui utilisent un caoutchouc durable provenant de l’arbuste guayule, et redonne la tête à Palou.

#9, Scott Dixon, P4

Après que Power soit revenu dans la course après son arrêt, Palou a progressivement augmenté son avance jusqu’à quatre secondes. Mais cet écart s’est évaporé au 43e tour lorsque Pato O’Ward a chuté dans le virage 9 au volant de la Chevrolet Arrow McLaren n°5.

Palou a tenu tête à Power à la relance du 49e tour, mais le drapeau jaune a volé pendant le premier tour de vert après la relance lorsque le rookie Sting Ray Robb est entré profondément dans la zone de sortie de piste dans le virage 3 au volant de la Honda biohaven n°51.

#7, Alexander Rossi, P5

La relance qui s’ensuivit au 56e tour fut le seul problème de la journée pour Palou. Power, chaussé de pneus alternatifs plus accrocheurs, a plongé sous Palou pour prendre la première place dans l’épingle du virage 3, à la fin de la longue ligne droite arrière. La voiture de Palou a semblé s’arrêter à la sortie de ce virage, apparemment en raison d’un problème qui l’a forcé à passer par le mode électronique d’urgence sur le volant avant que le service normal ne soit rétabli.

#27, Kyle Kirkwood, P6

Power, champion en titre et double champion de la série, avait pris une avance de 2,8 secondes sur Palou deux tours après ce nouveau départ. Mais Palou s’est repris, s’est concentré sur l’avant et a plongé sous Power dans le virage 3 au 65e tour pour reprendre la tête.

« Nous avons eu un problème qui était probablement de ma faute, mais nous sommes restés coincés là », a déclaré Palou. « Je ne pouvais pas vraiment passer au rapport supérieur. Je suis fier de l’avoir récupéré et d’avoir remporté une nouvelle victoire cette année ».

#3, Scott McLaughlin, P7

Après les derniers arrêts aux stands, Palou menait de près de cinq secondes lorsque Romain Grosjean a chuté dans le virage 4 au volant de la DHL Honda n°28 au 82e tour, déclenchant un nouveau drapeau jaune. Palou a tenu tête à Power lors de ce nouveau départ au 87e tour, puis au 91e tour après l’accident de David Malukas au volant de la Honda HMD Trucking n°18 lors du précédent départ, et encore une fois lors d’un dernier départ au 96e tour après que la Chevrolet Sexton Properties/AJ Foyt Racing n°14 de Santino Ferrucci et la voiture de Robb se soient enfoncées dans la sortie du virage 3 alors qu’elles étaient en duel pour la position.

#11, Marcus Armstrong, P8

Il y a eu beaucoup de conduite musclée et de contacts au cours des cinq derniers tours, y compris Dixon qui a heurté l’arrière de la voiture de Power lors de la dernière relance et des échanges de position agressifs et animés par les coéquipiers de Arrow McLaren, Rosenqvist et Rossi. Palou s’est retrouvé en lévitation devant ce chaos et a filé vers la victoire, menant 74 des 100 tours.

« J’ai fait tout ce que j’ai pu pour attraper Palou », a déclaré Power. « Il était tout simplement trop rapide. Il était trop bon aujourd’hui.

#12, Will Power, P2 – #10, Alex Palou, P1 – #6, Felix Rosenqvist, P3

Palou partagera 10 000 dollars avec Chip Ganassi Racing et l’association caritative qu’il a choisie, l’American Legion, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge. Il a remporté deux des trois étapes nécessaires pour obtenir un bonus d’un million de dollars, avec une victoire sur le circuit routier d’IMS et sur le circuit de Detroit. Palou peut obtenir la prime en gagnant l’une des trois courses ovales restantes, un double programme les 22 et 23 juillet à Iowa Speedway et le 27 août à World Wide Technology Raceway.

Detroit GP ici

Les Championnats ici

La prochaine course de la NTT INDYCAR SERIES est le Sonsio Grand Prix at Road America présenté par AMR le dimanche 18 juin à Elkhart Lake, Wisconsin.

Next Race

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos NTT IndyCar