3 décembre 2022

MotoGP : Martin décroche une fantastique pole, Bagnaia et A. Espargaro chutent.

Deux des prétendants au titre chutent, mais ils surclassent leur principal rival, Quartararo, en Malaisie.

#89, Jorge Martin, Ducati, le « Martinator » intouchable en P1. pht. Michelin Motorsport

Deux prétendants au titre de Champion du Monde MotoGP ont chuté et un autre s’est qualifié sur la quatrième ligne, tandis que Jorge Martin (Prima Pramac Racing) a pulvérisé le record du tour en Q2 sur le Circuit International de Sepang. Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), leader du championnat, s’est magistralement sorti de la Q1 avant de laisser tomber sa Desmosedici sur le train avant alors qu’il était en piste, pour prendre la pole provisoire au début de son deuxième run en Q2 au Grand Prix PETRONAS de Malaisie. Il sera classé neuvième mais devance ses rivaux Alex Espargaro (Aprilia Racing) et Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), le premier ayant chuté au virage 8 et le second ne pouvant prendre que la 12e   place sur la grille.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

 

Martin démarre fort alors que Bagnaia chute

Lorsque la Q2 a démarré, Martin a immédiatement réalisé un chrono de 1’58’’021, soit près de trois dixièmes de seconde de moins que le record du tour de Quartararo (1’58’’303). Bagnaia a été le plus rapide en Q1 mais a dû commencer la deuxième phase de qualification avec un pneu Michelin tendre usagé à l’arrière de sa Ducati, et il était sixième à la fin des premiers tours avec un temps de 1’58’’862. Il était néanmoins devant ses principaux rivaux à ce moment-là, avec Alex Espargaro huitième en 1’58’’935 et Quartararo, qui avait un doigt bandé après une chute lors de la FP4, 11e en 1’59’’215.

#93, Marc Marquez, Honda, P3. pht. MotoGP

Lorsque Bagnaia est reparti pour son deuxième run, Marquez s’est accroché pour le remorquer, comme il l’avait fait en Q1. Le remorquage a été perdu lorsque Bagnaia a perdu son train avant au virage 4, alors qu’il venait d’établir un nouveau record du premier secteur, et l’octuple champion du monde s’est retrouvé seul. Cela n’a pas empêché Marquez de passer du bas de l’écran de chronométrage à la troisième place en 1’58’’454.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Drame pour Quartararo et A. Espargaro alors que Martin continue de les battre.

L’effort du pilote Honda a laissé Quartararo 12e et le Français a eu une grosse frayeur avec le train avant au virage 8. Il l’a sauvé, mais n’a pas eu le temps de battre le drapeau à damier et de faire un tour de plus, scellant ainsi son destin. Aleix Espargaro a également scellé son propre destin en chutant au virage 8, et une chance de capitaliser sur les malheurs de Bagnaia et Quartararo s’est envolée.

#42, Alex Rins, Suzuki, P5. pht. Michelin Motorsport. pht. Michelin Motorsport

Pendant ce temps, Martin était de nouveau à l’attaque ! Il a réduit de plusieurs dixièmes son nouveau record du tour pour s’emparer de la pole avec un temps de 1’57’’790. Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP) s’est qualifié en deuxième position grâce au temps de 1’58’’246 qu’il a réalisé lors de son premier run, et Marquez les rejoindra en tête du peloton pour l’extinction des feux. La deuxième ligne sera occupée par les Ducati du Mooney VR46 Racing Team de Marco Bezzecchi et Luca Marini, tandis que le vainqueur de la dernière course, Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), sera cinquième.

#10, Luca Marini, Ducati, P6. pht. Michelin Motorsport

Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui devra purger une double pénalité de long tour dimanche après-midi après avoir roulé lentement sur la ligne de course devant Bagnaia et Marc Marquez lors de la FP3, sera en tête de la troisième rangée, où il sera rejoint par Maverick Viñales (Aprilia Racing) et Bagnaia. Sur la rangée 4, nous trouvons les deuxième et troisième du Championnat, avec Aleix Espargaro 10e, Quartararo 12e, et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) les séparant.

#21, Franco Morbidelli, Yamaha, P7. pht. Michelin Motorsport

Un cliffhanger en Q1

Un peu plus tôt, le premier tour avait également été très animé avec les deux Ducati d’usine, Marc Marquez, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) et d’autres qui se disputaient les deux positions qui leur permettraient d’accéder au deuxième tour. La menace de la pluie n’a fait qu’augmenter l’urgence, et Bagnaia a été obligé de remorquer plusieurs pilotes avec lui lorsqu’il est sorti pour son premier run. Cela n’a pas eu d’importance pour l’Italien, qui a pris la tête avec un temps de 1’58’’895 lors de son premier tour et qui a fait de même avec un temps de 1’58’’645 lors du tour suivant, alors que son coéquipier Jack Miller était deuxième avec un temps de 1’59’’064.

#12, Maverick Viñales, Aprilia, P8. pht. Michelin Motorsport

La deuxième manche est devenue un jeu de chat et de souris à grande vitesse. Miller a apparemment été envoyé comme un leurre et Marc Marquez, entre autres, a dûment suivi la n°43 sur le circuit, laissant Bagnaia à ses propres moyens. Cependant, l’Australien est sorti large au virage 4 et Marc Marquez était en tête du train – jusqu’à ce qu’il sorte large lui aussi, au virage 9, alors que son frère Alex Marquez (LCR Honda Castrol) avait chuté au virage 8.

#63, Francesco Bagnaia, Ducati, P9. pht. Michelin Motorsport

Miller chute et la porte est ouverte pour M. Marquez

Miller était de nouveau en position de locomotive lorsque les pilotes ont entamé leurs tours finaux respectifs, mais seulement jusqu’au virage 2, où il a fait un highsided de manière dramatique – heureusement, il a été vu de retour dans le box du Team Ducati Lenovo quelques minutes plus tard. Malheureusement pour lui, il a ouvert la porte à Marc Marquez pour arracher l’autre place en Q2 avec un 1’58’’878 sur ce tour, et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) a pris la troisième place de la séance avec un 1’59’’053.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P10. pht. Michelin Motorsport

Binder devrait donc partir en 13e position, devant Miller, Cal Crutchlow (WithU Yamaha RNF MotoGP Team), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP), Pol Espargaro (Repsol Honda Team), Johann Zarco (Prima Pramac Racing), et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) en 19e position. Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing) a été classé 10e en Q1 après une chute au virage 8 et s’alignera donc en 20e position sur la grille, devant Alex Marquez, Raul Fernandez (Tech3 KTM Factory Racing), Tetsuta Nagashima (LCR Honda Idemitsu), et Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP Team), qui a également été victime d’un accident.

La grille de départ ici

La Q1 ici

La Q2 ici

Après l’un des après-midis les plus exaltants des qualifications, le décor est planté pour un dimanche énorme à Sepang. Le Warm Up commence à 10h40, puis nous découvrirons si Bagnaia peut convertir le Match Point dans la course elle-même à partir de 15h00 (GMT +8) !

Communiqué MotoGP

Crédits photos, Michelin Motorsport – MotoGP

 

Haut du site