29 février 2024

Moto GP, carton plein d’Aleix Espargaro, lourde chute de Pecco Bagnaia

Sur ses terres, le Catalan emmène un doublé Aprilia devant Maverick Viñales. Jorge Martín complète le podium

Les acteurs de la catégorie reine prenaient part cet après-midi à Barcelone au moment le plus attendu du week-end : la course du Grand Prix de Catalogne. Au terme d’un affrontement marqué par des chutes spectaculaires et un drapeau rouge, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) triomphe au lendemain de sa première victoire en Tissot Sprint devant son coéquipier Maverick Viñales (Aprilia Racing) et Jorge Martín (Prima Pramac Racing).

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P1. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia au sol

Le moins que l’on puisse, c’est que le départ de ce Grand Prix a été agité. Parti de la pole, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) prend la meilleure impulsion et passe le premier virage en leader tandis que derrière, son coéquipier Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) manque son freinage et provoque les chutes d’Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP), Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) et Johann Zarco (Prima Pramac Racing).

Premier départ avant les accidents. pht. Michelin Motorsport

Alors qu’on pense déjà être au bout de nos surprises, le Champion du Monde Pecco Bagnaia est victime d’un highside spectaculaire en sortie de la deuxième courbe et tombe en pleine trajectoire. L’Italien est percuté au sol par Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) au niveau de la jambe et sera évacué à l’hôpital, alors que le drapeau rouge est agité.

#12,Maverick Viñales, a longtemps mené la course, P2. pht. Michelin Motorsport

Trois Aprilia virtuellement sur le podium

Tout le monde parvient à prendre le deuxième départ à l’exception des deux pilotes d’usine Ducati, Enea Bastianini étant pour sa part touché à la main. À l’extinction des feux, Jorge Martín signe un envol parfait devant Maverick Viñales et Aleix Espargaró. Néanmoins, dès les premiers hectomètres, « Top Gun » dépose le « Martinator » et s’empare des commandes. Plus loin dans le peloton, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) s’élance idéalement et passe de la 16e à la 10e position. Devant, Jorge Martín souffre et voit les Aprilia d’Aleix Espargaró et de Miguel Oliveira le déposer dans les premiers tours. Dans la cinquième boucle, Aleix Espargaró fait la jonction avec son coéquipier alors que Brad Binder abandonne sur problème technique. Cinquième, Johann Zarco continue son excellent début de course et s’emploie à présent pour revenir sur son coéquipier Jorge Martín.

#89, Jorge Martin, Ducati, P3. pht. Red Bull
  1. Espargaró irrésistible

Toutefois, l’Espagnol se ressaisit et se débarrasse de Miguel Oliveira pour retrouver le podium. De son côté, Fabio Quartararo se défait de Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) et part en chasse d’Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP™), sixième du GP. Devant, Maverick Viñales profite d’une erreur d’Aleix Espargaró pour s’échapper et compte une seconde et demie d’avance à 13 tours du terme. Impérial depuis le début du week-end, le natif de Granollers ne se démonte pas et réduit l’écart dans les derniers tours. À cinq boucles du drapeau à damier, le n°41 revient dans la roue de son coéquipier et le dépose au premier virage, au moment où Johann Zarco dépossède Miguel Oliveira de la quatrième place. Les positions ne changeront plus et Aprilia s’offre son premier doublé en MotoGP™, alors que le constructeur de Noale n’avait encore jamais connu de double podium.

#5, Johann Zarco, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Jorge Martín franchit la ligne en quatrième position devant son coéquipier Johann Zarco, qui était tombé dans la chute au premier départ. Miguel Oliveira place une troisième Aprilia dans le top 5 devant Alex Márquez et un excellent Fabio Quartararo. Jack Miller est huitième devant Augusto Fernández (GASGAS Factory Racing Tech3) et Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP™), qui complète le top 10.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P7. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Victime d’une chute aujourd’hui, Pecco Bagnaia repart de Catalogne avec 50 points d’avance sur son dauphin Jorge Martín. En difficulté ce dimanche, Marco Bezzecchi termine 12e et voit le « Martinator » lui prendre 21 longueurs d’avance. À noter que le carton plein d’Aleix Espargaró lui permet de faire son entrée dans le top 5, juste derrière Brad Binder.

La course ici

V-Max ici

Meilleurs tours ici

Championnat ici

Rendez-vous la semaine prochaine pour le Grand Prix de Saint-Marin.

Le médecin du MotoGP, le Dr Angel Charte, a fait le point sur l’état du Champion du Monde en titre.

pht. Michelin Motorsport

« Pecco a subi un polytraumatisme sévère ; une moto lui a roulé dessus dans la zone fémorale et tibiale. On a fait des radiographies de cette zone qui ont révélé une petite blessure mais on ne sait pas si elle est récente ou ancienne. On doit faire un scanner au plus vite, c’est pourquoi on l’a envoyé à l’hôpital général ».

« Au niveau crânien, thoracique et abdominal, tout est normal. Il était conscient et répondait correctement. L’image que l’on a vue provient de la radiologie conventionnelle, il est donc difficile de s’assurer qu’il n’y a pas de fracture. Il est nécessaire d’effectuer un scanner », a-t-il déclaré à la chaîne espagnole DAZN.

Nouvelles rassurantes concernant l’état de santé de Bagnaia, relatées par Brad Binder qui est allé prendre des nouvelles du Champion du Monde au centre médical du circuit. Il a expliqué qu’il ne s’attendait pas à trouver Francesco Bagnaia aussi détendu après ce gros crash.

Communiqué Moto GP