23 avril 2024

Mercedes présente la W15

  • La Mercedes-AMG F1 W15 E PERFORMANCE s’appuie sur les enseignements tirés des deux saisons précédentes.
  • Toto Wolff : « Nous savons que nous avons une montagne à gravir pour nous battre aux avant-postes. L’intersaison s’est bien déroulée et toute l’équipe est incroyablement concentrée et déterminée.
  • James Allison : « La conception d’une voiture est un processus itératif. Nous avons travaillé dur pour nous améliorer sur les points faibles et, espérons-le, nous avons une base solide sur laquelle nous pouvons bâtir.
  • Lewis Hamilton et George Russell vont rouler à Silverstone.
  • Notre voyage vers le début de la saison 2024 du Championnat du Monde FIA de Formule 1 se poursuit avec le lancement de la Mercedes-AMG F1 W15 E PERFORMANCE.

Les EL1 à Bahreïn, le début de la campagne 2024, sont dans 15 jours. Il y a tout juste 80 jours, la saison 2023 s’est terminée. Malgré l’absence de courses, les usines de Brackley et de Brixworth bourdonnent d’activité. L’équipe a travaillé d’arrache-pied sur un projet qui a débuté il y a près de 12 mois.

Au lendemain d’un Grand Prix de Bahreïn 2023 décevant, l’équipe s’est regardée dans le miroir. Une nouvelle direction a été donnée, marquant le début d’une période de renouveau. Malgré les limites de l’architecture préexistante de la W14, des progrès tangibles ont été réalisés. Une bataille acharnée d’un an lui a permis de décrocher la deuxième place du championnat des constructeurs. La mission se poursuit jusqu’en 2024.

« Nous savons que nous avons une montagne à gravir pour nous battre aux avant-postes. Il n’y a pas de miracles dans ce sport », a commenté Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG de Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team. « Mais notre ambition et notre détermination sont fortes. Depuis que nous avons tracé cette nouvelle voie, le développement a bien progressé. Nous avions plusieurs éléments sur notre liste de priorités pour cette voiture. Nous verrons bientôt si nous avons franchi le pas que nous nous sommes fixé.

Évolution continue

« La conception d’une voiture est un processus itératif. Et c’est long », a expliqué le directeur technique James Allison. « Cela remonte à l’année dernière. Une nouvelle voiture permet à l’équipe d’apporter des modifications plus importantes qui ne sont pas possibles pendant la saison. Ce sont des décisions qui ont été prises au cours de l’été précédent.

Ces changements comprennent un nouveau châssis et un nouveau carter de boîte de vitesses. Sur le plan aérodynamique, comme toujours, l’accent a été mis sur l’efficacité. La quête sans fin pour trouver plus d’appui avec moins de traînée et le livrer à la piste d’une manière qui complète la fonction de la suspension et des pneus.

« L’accent a été mis sur l’amélioration de l’essieu arrière imprévisible de la voiture précédente », a poursuivi James. « Nous avons travaillé dur pour nous assurer que les deux essieux, mais en particulier l’essieu arrière, conservent un meilleur contrôle du pneu que sur la W14. Il y a également eu quelques ajustements dans les domaines dans lesquels nous avions une marge d’amélioration, notamment l’effet DRS et les performances aux arrêts aux stands.  

Cependant, c’est le dessous de la voiture où se trouvent les principaux facteurs de différenciation. James a ajouté : « Avec cette génération actuelle de voitures, une grande partie de la performance provient de la façon dont le sol interagit avec la route. L’efficacité ou non d’une voiture dépend de la façon dont ce plancher est autorisé à se comporter de manière aérodynamique.

« Nous avons l’impression d’avoir passé un bon hiver, mais la F1 est un jeu relatif et seul le temps nous dira à quel point nous avons fait un grand pas. Nous nous concentrons sur le fait de tirer le meilleur parti de la voiture que nous lançons, mais nous sommes excités par la course au développement qui suivra, car la réglementation est encore jeune et les opportunités abondent », a conclu James.

Toto a ajouté : « Comme le dit l’adage : quand ça pique, ça colle. Je crois que les deux années précédentes ont été nécessaires pour nous réajuster, nous recalibrer et nous réinventer dans certains domaines. Cette approche de fond en comble n’est jamais facile. Mais nous avons fait des progrès et nous sommes impatients de passer à l’étape suivante avec la W15. Ce ne sera pas un chemin linéaire, mais quand nous trébucherons, nous nous relèverons et continuerons à grimper.

Refléter qui est l’équipe

Une autre différence visible avec la W15 ? La livrée. En cette année où les emblématiques Flèches d’argent célèbrent leur 90e anniversaire, le célèbre argent revient pour compléter le noir emblématique des dernières saisons.

« La performance a toujours été au premier plan de nos préoccupations avec la livrée noire l’année dernière », a expliqué Toto. « Le poids est un facteur crucial dans la génération actuelle de voitures. Nous savions qu’une fois en position de le faire, nous ramènerions l’argent Mercedes pour accompagner le noir qui est devenu un pilier de l’identité de notre équipe. La livrée reflète vraiment qui nous sommes en tant qu’équipe, avec les couleurs distinctives d’INEOS et de PETRONAS qui constituent des points forts importants.

Le nez se transforme donc en argent, avec l’emblématique motif d’étoiles à trois branches sur le capot moteur. Le rouge « Toto Rosso » d’INEOS est principalement présent sur l’aileron arrière et l’arceau de sécurité, en clin d’œil à INEOS Sport, tandis que le vert PETRONAS assure un flux dynamique dans toute la voiture.

La nouvelle livrée reflète la force commerciale de l’équipe, tout comme l’actualité récente. Des marques de premier ordre telles que SAP, WhatsApp et Luminar ont toutes rejoint l’écosystème de partenaires de l’équipe au cours des derniers mois.

« Notre stratégie commerciale a évolué au cours des dernières années », explique Toto. « Nous nous sommes toujours efforcés d’établir des relations à long terme avec des partenaires qui partagent nos valeurs et d’offrir un retour sur investissement clair. Nous avons maintenant pris la décision consciente d’affiner notre écosystème de partenaires. Nous voulons nous concentrer sur un groupe plus restreint et sélect de partenaires, afin de mieux servir et d’obtenir un retour sur investissement. Nous sommes fiers d’essayer d’être les meilleurs dans tous les domaines, et nous pensons que cette approche est la façon dont nous pouvons y parvenir avec nos partenaires.

Un appariement ciblé des pilotes

Au volant de la W15 se retrouveront les pilotes de course Lewis Hamilton et George Russell.

« Nous avons appris et grandi en tant qu’équipe au cours des deux dernières saisons », a commenté George. « Cela n’a pas été simple, mais je crois sincèrement que le chemin que nous avons parcouru nous rendra plus forts à long terme. Toute l’équipe a travaillé incroyablement dur et nous espérons avoir fait un pas en avant avec la W15 », a-t-il poursuivi.

« Les leçons tirées des deux dernières années nous ont aidés à trouver notre direction », a ajouté Lewis. « Cela nous a permis de trouver notre étoile polaire. Ce sera encore un travail en cours, mais nous ferons face à tous les défis qui se présenteront la tête haute, avec l’esprit ouvert, et nous travaillerons avec diligence.

Composer les performances incohérentes de la W14 et son arrière parfois méchant a été un objectif technique clé. George et Lewis sont tous deux clairs sur les récompenses que l’équipe pourrait apporter si elle était en mesure de le faire.

Lewis a expliqué : « Si vous n’êtes pas à l’aise avec la voiture, vous n’êtes pas en mesure d’extraire le maximum de performances. Une voiture plus stable et plus prévisible nous permettra d’extraire le potentiel non seulement de la voiture, mais aussi de nous-mêmes en tant que pilotes.

« Nous avons fait des progrès avec certaines des caractéristiques les plus désagréables de la W14 tout au long de l’année dernière. Mais nous avions toujours une fenêtre de fonctionnement étroite et, une fois que nous étions à l’extérieur, la voiture était difficile à conduire. Si nous pouvons continuer à élargir la fenêtre de fonctionnement de la voiture, cela nous donnera confiance en tant que pilotes et à partir de là, le temps au tour sera plus facile à trouver », a ajouté George.

Le travail accompli par l’équipe au cours des deux dernières années a été une source d’inspiration pour George et Lewis.

« La F1 est un sport incroyablement difficile. C’est très difficile de gagner. Et c’est pourquoi nous l’aimons. Chaque femme et chaque homme de Brackley et Brixworth est tellement concentré sur le fait d’atteindre le sommet. Nous poursuivons cette concentration et ce dévouement en 2024 et j’ai hâte de voir où cela nous mènera », a déclaré George.

Lewis a poursuivi : « Je sais de quoi cette équipe est capable. Je suis incroyablement reconnaissant pour le travail de chaque personne de cette équipe. Chaque fois que vous êtes dans l’usine, vous pouvez voir le dynamisme et la détermination de chacun. Nous sommes tous très motivés pour l’année à venir et nous donnerons tout ce que nous avons sur le chemin à venir.

Les pilotes de réserve Mick Schumacher et Fred Vesti assureront la couverture de Lewis et George. Mick continue d’occuper le poste qu’il occupait en 2023, tandis que Fred occupe ce poste après avoir obtenu son diplôme du programme junior.

Travail d’équipe avec HPP

Un autre contributeur clé dans le parcours décrit par Lewis et George est Mercedes AMG High Performance Powertrains (HPP). Bien qu’elle se limite aux seules mises à niveau de la fiabilité de l’unité de puissance, Brixworth s’est concentrée sur la fourniture de chaque milliseconde de performance possible en vertu de la réglementation.

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos coéquipiers à Brackley », a expliqué Hywel Thomas, directeur général de HPP. « Nous avons tous notre part du puzzle dont nous sommes responsables. Nous cherchons toujours à maximiser notre part, mais aussi à travailler ensemble pour créer le package le plus solide possible. Malgré l’homologation de l’unité de puissance, nous pouvons encore apporter des performances.

Cela se traduit par l’intégration efficace de l’unité de puissance chaque année au châssis et à la boîte de vitesses. Ou le travail sur le banc d’essai avant les essais, pour s’assurer que le kilométrage est maximisé une fois que la W15 prendra la piste.

« Nous nous efforçons de fournir le produit le plus performant, mais aussi le plus fiable possible. Cette année, la fiabilité est sans doute encore plus importante qu’en 2023.

Cela s’explique par la longueur record du calendrier 2024, qui compte 24 courses.

« C’est un défi de taille », a admis Hywel. « Nous savons que le fait de ne pas terminer les courses est préjudiciable à votre score de points, donc c’est un objectif énorme. Le changement de règlement pour s’assurer que nous avons toujours quatre unités de puissance tout au long de la saison est utile. Mais nous savons qu’avec le calendrier le plus long de l’histoire de la F1, notre capacité à créer le produit le plus fiable et le plus performant possible sera toujours mise à l’épreuve. »

L’homologation des unités de puissance de la génération actuelle, y compris la réduction des heures de banc d’essai, est conçue pour donner aux constructeurs l’espace nécessaire pour se projeter dans 2026. C’est un défi que HPP apprécie énormément.

« C’est excellent d’avoir un ensemble de règles qui a attiré de nouveaux fabricants et qui est clairement pertinent dans le monde réel », a conclu M. Hywel. « C’est l’occasion de mettre en valeur notre talent, nos approches novatrices et les possibilités que le sport peut apporter. C’est génial, et les gens se promènent avec le sourire aux lèvres lorsqu’ils s’attaquent à ce projet.

L’étape suivante

La W15 effectuera ses premiers tours de piste à Silverstone plus tard dans la journée. De là, l’attention se tourne vers Bahreïn.

Toto a déclaré : « Nous sommes intrigués de voir comment la voiture va se comporter. Nous espérons avoir résolu certains des problèmes inhérents et nous aurons nos premières indications sur les progrès que nous avons réalisés lors des essais de pré-saison. À partir de là, nous comprendrons mieux le défi qui nous attend. Il n’y a pas de boule de cristal dans ce sport. Mais nous connaîtrons au moins l’écart que nous visons à combler. Notre ambition est forte et nous sommes prêts à nous lancer.