26 mai 2022

Leclerc s’empare de la pole devant son coéquipier Sainz, lors de la toute première séance de qualification du Grand Prix de Miami

Charles Leclerc s’est emparé de la pole position lors de la première séance de qualification du Grand Prix de Miami, son rival pour le titre, Max Verstappen, se contentant de la troisième place sur la grille – tandis que Carlos Sainz a assuré le doublé de Ferrari.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P1

Leclerc a dominé les deux premières séances de qualification, mais Verstappen s’est rapproché, s’offrant une tribune dans le top 10. La Q3 a vu le champion en titre prendre la pole provisoire mais Leclerc l’a éclipsé pour un temps de pole final de 1’28’’796s, Sainz se classant deuxième pour 0’’190s.

Verstappen a fait une erreur dans son dernier tour et a finalement été troisième, à seulement 0’’005s de Sainz, tandis que le coéquipier de Red Bull Sergio Perez a pris la P4.

Valtteri Bottas, une nouvelle unité de puissance Ferrari dans son Alfa Romeo, est P5 – devant Lewis Hamilton de Mercedes, qui était sixième malgré avoir dû mettre un dernier tour rapide en Q1 pour éviter l’élimination.

Pierre Gasly et Yuki Tsunoda ont tous deux réussi à se qualifier en Q3 pour AlphaTauri, le Français se classant septième et le pilote japonais neuvième. Entre les deux, on retrouve Lando Norris, huitième en qualification malgré une P3 en Q2. Lance Stroll complète le top 10 pour Aston Martin.

#55, Carlos Sainz, Ferrari F1-75, P2. pht. Glenn Dunbar / LAT Images

Fernando Alonso (Alpine) a manqué la Q3 en P11, devant George Russell (Mercedes), qui a été victime d’un grave porpoising en Q2, tandis que Sebastian Vettel a été déçu de prendre la P13 pour Aston Martin. Les problèmes de changement de vitesse de Daniel Ricciardo l’ont placé en 14e position sur la grille pour McLaren, tandis que Mick Schumacher était dernier en Q2 et a terminé P15 samedi.

Son coéquipier chez Haas, Kevin Magnussen (P16), a manqué la Q2 d’un dixième, et Zhou Guanyu d’Alfa Romeo a pris la P17 après avoir été gêné dans le trafic lors de son dernier tour de piste. Aucun des pilotes Williams n’a réussi à sortir de la Q1, Alex Albon prenant la P18 et Nicholas Latifi la 19e place.

Esteban Ocon n’a pas pris part aux qualifications après son crash lors de la FP3 et devrait prendre le départ du Grand Prix depuis la voie des stands.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Leclerc frappe le premier et Hamilton évite l’élimination surprise.

Après trois séances d’essais passionnantes, Miami a connu beaucoup de rebondissements. Esteban Ocon n’a pas participé aux qualifications après sa sortie de piste lors de la FP3, ce qui signifie que 19 pilotes ont pris part à la toute première séance de qualification du Grand Prix de Miami.

#1, Max Verstappen of the Netherlands, Oracle Red Bull Racing RB18, P3. pht. Chris Graythen/Getty Images

Verstappen a établi la première référence en Q1, mais les temps ont dégringolé, Charles Leclerc l’éclipsant pour prendre la tête avec un temps de 1’29’’474s, le pilote Red Bull améliorant ensuite sa deuxième place de 0’’362s. Carlos Sainz est troisième, à six dixièmes de son coéquipier, tandis que Perez est quatrième, à deux dixièmes de plus.

Lewis Hamilton a abandonné son premier effort et le tour suivant a été supprimé pour cause de limites de piste, ce qui a placé le pilote Mercedes dans la zone d’abandon avec le temps qui s’écoule. Mais il est passé de la P18 à la P5 avec son dernier effort, Fernando Alonso l’a également rejoint en Q2 avec un flyer tardif pour la P6.

Lance Stroll a été une surprise en septième position pour Aston Martin, avec un demi dixième de retard sur Yuki Tsunoda. George Russell (P9) de Mercedes et Daniel Ricciardo de McLaren complètent le top 10.

#11, Sergio Perez of Mexico, Oracle Red Bull Racing RB18, P4. pht. Chris Graythen/Getty Images

Mick Schumacher, Sebastian Vettel, Lando Norris et Pierre Gasly sont sortis de la Q1 avec le pilote Alfa Romeo Valtteri Bottas (15e), le Finlandais s’étant qualifié aux dépens de Kevin Magnussen (Haas).

Avec Magnussen, le rookie frustré d’Alfa Romeo Zhou Guanyu – qui a abandonné son dernier effort à cause du trafic – a été éliminé, tout comme les pilotes Williams Alex Albon (P18 en raison d’un échauffement insuffisant des pneus) et Nicholas Latifi (P19).

Éliminés : Magnussen, Zhou, Albon, Latifi.

Q2 – Leclerc met la pression alors que la mêlée du milieu de terrain éclate.

Quinze pilotes restent en piste, Ferrari ayant l’avantage sur Red Bull, avec une augmentation de l’adhérence et de la tension dans la même mesure. Les deux Ferrari sont sorties sur des softs usagés, les deux Red Bull sur des softs neufs pour commencer la séance. Les premières incursions ont vu Verstappen en tête avec un temps de 1’29’’202s et Perez deuxième pour 0’’471s, les Ferrari à un demi dixième en troisième et quatrième.

#77, BOTTAS Valtteri (fin), Alfa Romeo F1 Team ORLEN C42, P5. pht. Julien Delfosse / DPPI

Dans la zone d’abandon provisoire se trouvaient Stroll, Schumacher, Vettel, Ricciardo et Russell, qui a abandonné deux tentatives avec la voiture en train de faire un gros rebondissement. A six minutes de la fin, Russell est toujours en P15 sans temps au tableau, Ricciardo est 14e à cause d’un problème de changement de vitesse dans son tour.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes W13, P6. pht. Glenn Dunbar / LAT Images

D’autres ont vu le peloton se mélanger, la Scuderia réapparaissant pour que Leclerc prenne la tête avec un temps de 1’29’’130s, Verstappen étant maintenant 0’’072s derrière. Norris a sauté en P3 avec un flyer tardif, à 0’’504s du rythme, laissant Perez en P4 et Sainz en P5.

Bottas s’est hissé au sixième rang devant son ancien coéquipier Hamilton, tandis qu’un Stroll sûr de lui a décroché la Q3 pour la première fois depuis le GP de Turquie, en P8. Le duo AlphaTauri Tsunoda (P9) et Gasly (P10) ont également réussi à se qualifier pour la Q3.

#10, Pierre Gasly, AlphaTauri AT03, P7. pht. Glenn Dunbar / LAT Images

Cela signifie qu’Alonso (qui s’est senti gêné par son compatriote Carlos Sainz) n’a manqué que 0’’032s – et Russell a terminé P12 au milieu d’un grave porpoising, à 0’’013s du double champion. Bien que Vettel se soit amélioré, il n’était qu’à quatre centièmes en P13 après avoir commis une erreur dans la chicane. Ricciardo n’a pu faire mieux que P14, après avoir été retardé pour sa dernière sortie en piste, tandis que Schumacher complète le top 15 pour Haas.

Eliminés : Alonso, Russell, Vettel, Ricciardo, Schumacher.

Q3 – Verstappen et Leclerc s’affrontent et Sainz entre en scène.

Les 10 dernières équipes étaient au nombre de sept, seules Haas, Williams et Alpine étant absentes de la Q3. Et alors que Verstappen se rapprochait de Leclerc, cela semblait être la pole position du leader du championnat.

#4, Lando Norris, McLaren, P7

Les premiers efforts ont cependant permis à Verstappen de s’échapper pour la première place avec un temps de 1’28’’991s, avec Leclerc à seulement 0’’064s et Sainz à 0’’080s dans la lutte pour la pole provisoire. Le premier effort de Perez le place à une demi-seconde en P4.

La tension était à son comble lors des derniers tours de Q3, Perez laissant passer Verstappen alors que la paire Red Bull se préparait. Verstappen était maintenant dans le siège du pilote pour la pole.

#22, Yuki Tsunoda of Japan, Scuderia AlphaTauri AT03, P9. pht. Chris Graythen/Getty Images

Leclerc a amélioré dans le secteur 1, a établi un deuxième secteur violet, mais n’a pas pu améliorer dans son troisième. Pourtant, cela serait suffisant pour un temps final de 1’ 28’’796s et la pole position, car un Verstappen frustré a fait une erreur et a reculé de son effort final.

#18, Lance Stroll, Aston Martin AMR22, P10. pht. Glenn Dunbar / LAT Images

Sainz a pris la deuxième place, l’Espagnol empêchant Verstappen de partir en première ligne et assurant un doublé Ferrari à Miami, le Néerlandais passant à la troisième place devant son coéquipier Perez.

Bottas complète le top 5 devant Hamilton, tandis que Gasly est septième. Et malgré son héroïsme en Q2, Norris se contente de la P8. Tsunoda (P9) et Stroll partiront dans le top 10 pour le Grand Prix inaugural de Miami.

Citation clé

« C’est incroyable d’être ici aux États-Unis et de voir à quel point ce sport a grandi ces dernières années et de voir autant de monde dans les tribunes. Cela nous motive vraiment et il y a aussi beaucoup de fans de Ferrari. C’est incroyable. Le dernier week-end n’a pas été génial pour moi, j’ai fait une erreur en course mais aujourd’hui ça s’est bien passé, donc nous partons en pole et nous devons finir le travail demain.

« [Red Bull] est extrêmement rapide en ligne droite, nous sommes rapides dans les virages et ce sera un défi serré demain, espérons que nous arriverons en tête » – Charles Leclerc, Ferrari

#55, Carlos Sainz, P2, #16, Charles Leclerc, P1, #1, Max Verstappen, P3. pht. Mark Thompson/Getty Images

Quelle est la prochaine étape ?

Le tout premier Grand Prix de Miami aura lieu dimanche à 15h30 heure locale, Leclerc menant son coéquipier Sainz depuis la première ligne devant Verstappen et Perez. Ne le manquez pas – rendez-vous sur le RACE HUB pour voir comment vous pouvez suivre toute l’action – et restez à l’écoute de F1.com pendant toute la durée de l’événement.

Les qualifs ici

Grille de départ ici

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

Charles Leclerc a mené un doublé Ferrari en qualifications, toutes les voitures utilisant le pneu tendre P Zero Red du début à la fin de la séance. Leclerc a établi le premier record du tour rapide pour le nouveau circuit de Miami en Q3 : 1m28.796s. Ce résultat est extrêmement proche du temps de la pole prédit par les données de simulation.

L’heure de qualification a commencé à 16 heures avec des températures ambiantes de 39 degrés et des températures de piste de 58 degrés : des conditions similaires à celles de la FP3 plus tôt dans la journée, où Sergio Perez de Red Bull a été le plus rapide (également sur le pneu tendre).

Les pneus se sont comportés conformément aux attentes tout au long des courts runs des qualifications, malgré les conditions météorologiques extrêmes du week-end le plus chaud de l’année. En raison du trafic et de l’évolution rapide de la piste, de nombreux pilotes ont choisi d’effectuer plusieurs runs avec le même jeu de pneus, sans perte de performance.

Le Prix Pirelli de la Pole Position a été remis par l’acteur hollywoodien Michael Douglas, l’une des nombreuses célébrités présentes au Grand Prix le plus glamour de l’année à ce jour. Douglas, qui a remporté deux Oscars, est un supporter de Formule 1 bien connu et a joué dans de nombreux films qui semblent appropriés pour ce week-end, comme Made in America, Traffic et Wall Street.

NOTE DE STRATÉGIE

La stratégie est vraiment difficile à définir pour un certain nombre de raisons : il n’y a pas de données sur les courses précédentes, toutes les séances d’essais ont été interrompues par des drapeaux rouges, et le temps varie entre la chaleur et l’humidité, sur une surface de piste qui évolue encore. Il est probable qu’il y aura deux arrêts demain (un seul arrêt semble marginal) et ce qui va principalement influencer cela, c’est l’usure des pneus le jour de la course. Avec plusieurs pilotes qui ont déjà visité le mur, peu de sortie de piste et très peu d’adhérence en dehors de la ligne, il semble également probable que nous verrons une voiture de sécurité à un moment donné. Les pilotes n’ont plus l’obligation de s’élancer avec les pneus avec lesquels ils ont réalisé leur meilleur temps en Q2, donc l’option la plus flexible sera de commencer avec le médium puis de passer au dur, ce qui laisse la possibilité d’un dernier relais avec le médium à nouveau, ou même le tendre si le dernier arrêt est assez proche de la fin de la course.

« La séance de qualification a été très disputée et nous avons vu le concept de récupération de l’adhérence que nous avons intégré dans les pneus se manifester : à savoir, la capacité des pneus à effectuer un certain nombre de tours de poussée avant une période de refroidissement, puis à pouvoir pousser à nouveau avec toute l’adhérence récupérée et sans perte de performance. Cela a été particulièrement évident dans la stratégie de qualification de Ferrari, où Leclerc a effectué trois tours en Q1 avec le même jeu de pneus, tandis que Sainz en a effectué quatre. Ils ont ensuite fait trois tours chacun en Q2 et deux tours en Q3, dans des températures de piste parmi les plus chaudes que nous ayons vues cette année. La stratégie de demain n’est pas simple, mais il semble qu’un double-stopper sera la façon la plus rapide de procéder, avec les trois composés jouant potentiellement un rôle important. »

 

Ferrari

GRAND PRIX DE MIAMI – CHARLES ET CARLOS DEVANT TOUT LE MONDE, QUEL SAMEDI À MIAMI !

Grand Prix de Miami – Charles et Carlos en tête, quel samedi à Miami !

pht. Scuderia Ferrari

La Scuderia Ferrari prendra le départ du Grand Prix de Miami avec ses deux F1-75 en première ligne. Charles Leclerc a battu son coéquipier Carlos Sainz lors d’une séance de qualification qui a montré une fois de plus à quel point la lutte est serrée devant, mais aussi à quel point le package de l’équipe de Maranello – équipe, sur la piste et à l’usine, pilotes et voiture – est compétitif à ce stade précoce de la saison. Pour la Scuderia, c’est le double de la 67e place en qualifications – 233 poles – tandis que pour Charles, c’est la pole position numéro 12, qui dans l’histoire de Ferrari lui permet d’égaler Sebastian Vettel en cinquième position et Gerhard Berger et David Coulthard en termes absolus. Il convient également de noter la grande force de caractère de Carlos, qui a mis derrière lui le tête-à-queue de vendredi et a réalisé un excellent tour, au point que personne n’était aussi rapide que lui dans le premier secteur.

Q3. Les deux Ferrari ont traversé sans encombre les deux premières étapes des qualifications, abordant toujours la Q3 en première position. Charles et Carlos sont arrivés au moment décisif dans les meilleures conditions possibles, avec deux jeux de nouveaux pneus tendres à leur disposition. À la première tentative, le Monégasque a réalisé un temps de 1’29″055, tandis que son coéquipier était à un cheveu en 1’29″071, d’excellents temps mais pas assez bons pour la pole position qui, à l’époque, appartenait à Max Verstappen. Les F1-75 sont ensuite rentrées aux stands pour changer de pneus et repartir à l’assaut de la première place. Leclerc est très bon et arrête le chrono en 1’28″796, mais Sainz n’est pas en reste et obtient un tout aussi extraordinaire 1’28″986, valable pour la deuxième position.

Programme. La course de demain promet d’être très ouverte et difficile, avec des températures d’air et d’asphalte très élevées, mais la meilleure façon de l’aborder est de partir en première ligne. Les lumières s’éteindront à 15h30 heure locale (21h30 CET).

Charles Leclerc #16, P1 :

 

« C’est génial de venir sur un circuit aussi difficile et d’être capable de réaliser un si bon tour. Même si je ne suis pas complètement satisfait de la façon dont j’ai géré les trois premiers virages, c’était un très bon tour et je suis très heureux d’avoir décroché la pole. Je me sens à l’aise avec cette voiture, elle est fantastique à conduire et vous permet vraiment d’en extraire le maximum de potentiel. Demain, je m’attends à une course très serrée et c’est donc bon de savoir que j’ai Carlos à mes côtés sur la grille. Nous avons un rythme compétitif avec les deux voitures et j’espère que nous pourrons maintenir ces positions jusqu’à l’arrivée afin de ramener un résultat qui donne satisfaction à toute l’équipe. »

Carlos Sainz #55, P2 :

pht. Scuderia Ferrari

« Je suis satisfait de ma qualification, c’était une bonne rédemption après hier. Nous avons réussi à nous améliorer tour après tour au point d’être en mesure de nous battre pour la pole jusqu’au dernier virage et je peux dire que je me suis beaucoup amusé sur le circuit.

En regardant la course de demain, nous sommes en bonne position, cette piste s’est avérée être très traître et partir de la première ligne est déjà un avantage. Nous préparerons la course en détail pour maximiser le potentiel de la voiture, car il y a tellement de variables à prendre en compte. Félicitations à toute l’équipe et à Charles pour ce samedi parfait ».

Laurent Mekies, directeur de course Ferrari :

 

« Nous sommes très heureux du résultat que nous avons obtenu. D’un point de vue moral, il était également important, tant pour l’équipe sur la piste que pour toutes les personnes qui travaillent à Maranello, d’avoir une réponse positive immédiatement après Imola. Cette qualification, dans des conditions très différentes de celles rencontrées jusqu’à présent cette saison et sur une piste aux caractéristiques uniques, a montré à quel point notre package est bon, même s’il est tout aussi évident que la lutte est serrée avec nos plus proches rivaux. Nos pilotes ont été tout simplement extraordinaires aujourd’hui. Charles a réalisé un autre de ses tours extraordinaires, tandis que Carlos a compensé un vendredi difficile par un travail acharné et beaucoup de détermination, des qualités qui lui ont permis de réaliser des temps très proches de ceux de son coéquipier et de se placer immédiatement derrière lui. Nous apprécions la première ligne mais nous savons que ce soir nous avons encore beaucoup de travail à faire. La course de demain pourrait être la plus chaude de la saison ; nous avons vu à quel point la piste peut être traître et avec cet asphalte, il sera très important de préparer la course en détail, en commençant par la gestion des pneus. Ce soir, nous allons nous interfacer avec nos collègues de Maranello pour optimiser le potentiel de la voiture. Le départ sera très important, mais nous savons que nos principaux rivaux sont très forts et peuvent nous donner du fil à retordre, surtout en termes de vitesse de pointe. Je m’attends à une bonne bataille. »

Red Bull

MAX VERSTAPPEN, P3, #1 :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Dans l’ensemble, je suis satisfait des qualifications d’aujourd’hui, nous essayons toujours d’apprendre la piste et de trouver un équilibre décent dans la voiture. Être aussi compétitif en qualification a été une grande surprise, ce n’est pas une piste facile à apprendre. Bien sûr, nous voulons être en pole, mais je pense que nous avons fait un très bon travail compte tenu de notre position d’hier. Ce sera toujours délicat et il est difficile de repousser les limites quand on ne connaît pas très bien la piste. Je pense que nous avons une bonne chance demain car nous avons une bonne vitesse de pointe et la voiture se comporte bien, donc je suis impatient. C’est assez glissant en dehors de la ligne de course, on dirait presque du gravier, je devrais peut-être appeler mon père et lui demander des conseils pour le rallye. »

SERGIO PEREZ, P4, #11 :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Nous n’avons pas eu une qualification très directe, nous avons eu un mauvais premier tour de Q3, ce qui nous a un peu mis sur la touche. Mon deuxième tour était bien meilleur, mais je n’ai pas eu le secteur deux parfait et c’était le principal problème pour moi. Quelques centaines d’euros seulement m’auraient permis d’être P2, donc vous serez toujours déçu d’un tel écart, car une petite amélioration et vous êtes P2 plutôt que P4. Il y a une longue course devant nous demain et tout peut arriver, mon rythme de course semble bon donc battre les Ferrari est possible si nous avons une meilleure stratégie qu’eux. Ce sera une course intéressante demain avec le choix des pneus et ce qui se passera. La journée d’aujourd’hui n’était pas idéale, mais je suis impatient de faire un bon dimanche. »

CHRISTIAN HORNER, Directeur de l’équipe et PDG Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Tout s’est joué sur ces petites marges aujourd’hui. Cela semblait positif pour nous après la première manche, mais ensuite une petite erreur pour Max au quatrième virage et c’était fini pour lui, et ensuite le premier secteur de Checo n’était pas bon pour lui, donc nous partons de la deuxième ligne demain. Ferrari a fait un très bon travail aujourd’hui, c’est tout à leur honneur. Max a été sur le pied arrière aujourd’hui, il a perdu des tours sur les autres gars et il apprend encore sur la piste, donc c’est une bonne reprise de sa part. Nous savons que nos deux voitures ont une bonne vitesse en ligne droite et le DRS pourrait être assez puissant ici demain, et avec toutes les courses de soutien, les zones de freinage devraient s’ouvrir un peu, donc il y a quelques endroits où nous devrions être en mesure de dépasser.  La stratégie et les arrêts aux stands seront cruciaux, car personne n’a vraiment été en mesure de faire de longs runs, ce devrait être une compétition fascinante demain. »

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team ORLEN a obtenu son meilleur résultat en qualifications depuis près de trois ans. Valtteri Bottas a réalisé une envoûtante P5 lors de la course de samedi au Grand Prix de Miami. Le Finlandais a réalisé un tour brillant pour terminer la séance juste derrière les deux Ferrari et Red Bull, se plaçant ainsi dans la meilleure position possible pour la course de demain.

De l’autre côté du garage, Zhou Guanyu n’a pas eu de chance : son dernier tour en Q1, dans lequel il faisait de bons progrès, a été gâché lorsqu’il a rencontré un trafic intense dans les derniers virages. Incapable d’améliorer son temps à cause de cela, il a dû se contenter de la 17ème place.

Frédéric Vasseur, Team Principal Alfa Romeo :

pht. Xavi Bonilla / DPPI

« Avoir une voiture en cinquième position sur la grille, juste derrière les deux forces dominantes du championnat, est toujours un résultat brillant. Valtteri a réalisé un très bon tour quand il le fallait et il peut être fier de cet effort, mais c’est un résultat pour toute l’équipe : pour l’équipe qui a reconstruit une bonne voiture après l’accident d’hier, pour les ingénieurs qui ont maximisé la seule séance d’essais dont ils disposaient, et pour tous nos collègues à la base qui nous ont donné les outils pour nous battre pour une place en troisième ligne. Malheureusement, nous n’avons pas été en mesure de célébrer un bon résultat avec deux voitures : Zhou a été contraint d’abandonner son tour le plus rapide car il est tombé sur un groupe de voitures presque à l’arrêt à la fin de son tour, ce qui l’a contraint à abandonner en Q1. Nous aurons un gros travail à faire demain, mais nous sommes confiants dans notre capacité à rattraper notre retard, surtout ici, car la course sera imprévisible. Quant à Valtteri, nous devrons faire un bon premier tour et une course propre, et nous avons toutes les chances de revenir avec un bon résultat. »

Valtteri Bottas, #77, P5 :

pht. Julien Delfosse / DPPI

« Je suis vraiment satisfait de la performance d’aujourd’hui. C’est une belle reprise après la journée d’hier, où nous n’avons pas eu une journée facile. Un grand merci à toute l’équipe, ils ont répondu présent lorsqu’ils ont été appelés à la tâche de reconstruire la voiture. Aujourd’hui, nous avions un gros travail à faire : nous avons fait une bonne FP3, nous avions une direction claire pour nos réglages et la voiture était vraiment rapide. C’était à moi, ensuite, de trouver un bon rythme et en Q3 je l’avais définitivement trouvé. J’ai vraiment apprécié le dernier tour de la Q3 ! En commençant le week-end, nous avons vu quelques signes de ce que nous pouvions faire, donc je ne suis pas surpris que nous soyons ici, mais bien sûr je suis heureux que tout se soit bien passé – c’est juste une honte que Zhou n’ait pas réussi pendant la Q1, quand j’ai presque abandonné aussi. Nous sommes maintenant dans notre meilleur scénario, derrière les Ferrari et les Red Bull : nous savons que, de manière réaliste, il sera difficile de se battre contre elles, mais c’est la course, donc on ne sait jamais ce qui va se passer. Nous devons juste nous concentrer sur notre course et, s’il y a des opportunités, les saisir. Demain sera un défi, il fera chaud pour la voiture, les pneus et le pilote – une course chaude et moite. Nous avons une bonne voiture de course et nous pouvons nous battre pour être en tête du peloton : une place dans le top 5 doit être notre objectif minimum. »

Zhou Guanyu #24, P17 :

pht. Julien Delfosse / DPPI

« C’est frustrant de manquer la Q2 pour la première fois. Nous n’avons pu faire qu’un seul tour poussé à la fin, lorsque la piste s’améliorait : nous étions déphasés et lorsque je suis arrivé au virage 17 dans mon dernier tour, il y avait tout un groupe de voitures arrêtées devant moi, j’ai donc dû abandonner mon tour. Sinon, je pense que j’aurais pu être en Q2 aujourd’hui aussi. Demain sera un défi, les dépassements ne seront pas les plus faciles, mais c’est une piste où il est facile de faire des erreurs, donc nous devons être prêts à toute opportunité. Nous allons essayer d’aller le plus loin possible, nous avons une bonne voiture et nous ferons de notre mieux. »

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P7 :

pht. Peter Fox/Getty Images

 » Je suis extrêmement heureux, c’est notre meilleure Quali de l’année et c’est génial de le faire ici à Miami. Je ne me sentais pas très bien dans la voiture ce matin et j’ai eu beaucoup de mal, donc nous n’étions pas trop sûrs de notre qualification aujourd’hui, mais quand c’est important, nous avons tout mis en œuvre et nous sommes arrivés à la P7. C’est très serré au milieu du peloton, juste quelques dixièmes ici et là, mais nous sommes dans une bonne position de départ pour demain et ça va vraiment compter sur ce circuit. C’est un nouveau circuit, qui apporte avec lui beaucoup d’inconnues, nous n’avons pas beaucoup de données sur la dégradation pour notre stratégie pneumatique et même nous ne savons pas s’il y aura beaucoup d’opportunités de dépassement, mais je pense que ce sera une course amusante. »

Yuki Tsunoda, #22, P9 :

pht. Peter Fox/Getty Images

« Je suis content de ma performance en qualification aujourd’hui. Nous visions la Q3 mais nous nous attendions à ce qu’elle soit vraiment délicate, car j’ai beaucoup lutté en début de week-end, donc je pense que c’est une bonne remontée aujourd’hui et nous avons définitivement maximisé la performance de la voiture en Qualification. Demain, c’est bien sûr là où ça compte et j’ai vraiment hâte d’y être. Il va faire très chaud, ce qui va rendre les choses difficiles, mais nous allons chercher à attaquer pendant la course et viser à terminer avec la voiture dans les points. »

Jody Egginton (Directeur Technique AlphaTauri)

pht. Peter Fox/Getty Images

« Les qualifications ont été très serrées aujourd’hui, mais les deux pilotes ont réalisé de bonnes séances et nous avons été récompensés par le fait que les deux voitures ont atteint la Q3, assurant ainsi de bonnes positions sur la grille pour la course de demain. La charge de travail du garage a été assez élevée aujourd’hui, mais les mécaniciens ont été fantastiques en veillant à ce que cela ne réduise pas le temps de piste, donc ce résultat est également un bon retour pour leur travail acharné. Le prochain défi est de transformer ces bonnes positions de départ en points, ce qui est notre objectif à partir de maintenant. Nous sommes certains que la course sera intéressante et que la bataille sera serrée au milieu du peloton. »

Alpine

Samedi décevant pour BWT Alpine F1 Team à Miami

#14, Fernando Alonso (ESP) Alpine F1 Team A522. P11

BWT Alpine F1 Team a connu un samedi décevant avant le Grand Prix de Miami de ce week-end. Fernando Alonso s’est qualifié en onzième position sur la grille pour la première course de demain. Esteban Ocon a malheureusement manqué les qualifications en raison d’un châssis endommagé suite à un incident grave lors des essais libres 3.

Lors de la séance de qualification, Fernando Alonso a tenté de maintenir le rythme élevé qu’il avait adopté jusqu’à présent ce week-end, notamment grâce à sa quatrième place lors de la séance FP3.

L’Espagnol a passé la Q1 et avait le rythme pour progresser en Q3. Il a eu la malchance de ne pas se qualifier plus haut sur la grille après un tour prometteur en Q2, compromis par le trafic. En fin de compte, il a manqué de 0,032 secondes pour accéder à la Q3, ce qui signifie qu’il prendra le départ de la course de demain depuis la onzième place sur la grille.

Lors d’un tour rapide de la FP3, Esteban a perdu le contrôle de sa A522 au virage 17 et a percuté la barrière extérieure. Les dommages subis par sa voiture ont fait craquer le châssis et un autre sera utilisé pour les 57 tours du Grand Prix de demain.

Esteban Ocon, #31, n’a pas participé :

 

 » Je ne peux que m’excuser auprès de l’équipe pour aujourd’hui car ce n’est jamais un bon sentiment quand on s’écrase. Toute l’équipe a travaillé très dur pour que la voiture soit bien placée, donc c’est décevant de ne pas pouvoir voir le vrai potentiel en qualifications. C’était un gros choc, donc j’étais un peu secoué mais heureusement je vais bien. Nous allons devoir examiner ce qui peut être fait pour rendre les barrières plus sûres, car Carlos a également été très secoué après un accident presque identique hier. Comme toujours, la sécurité doit être la priorité. Pour l’instant, nous allons nous concentrer sur la remise en route de la voiture et sur le débriefing de la journée avant d’aller sur le circuit demain, avec rien à perdre et tout à gagner. »

Fernando Alonso, #14, P11 :

 

« La voiture se sentait bien aujourd’hui, donc c’est décevant de commencer la course de demain en onzième position. En Q2, j’ai rencontré du trafic dans mon dernier tour avec Carlos [Sainz] dans le virage 11, et au virage 16, j’avais perdu environ cinq dixièmes de seconde, donc mon tour était ruiné. Nous avions monté un jeu de pneus usagés pour le premier tour en Q2 et avons gardé les pneus neufs pour cette deuxième tentative. Cependant, cette perte de temps a rendu impossible la progression vers la Q3, ce qui est encore une fois malheureux pour nous. Je pense que nous aurions pu être cinquième ou sixième aujourd’hui, mais nous ne le sommes pas. Nous verrons demain, car c’est à ce moment-là que les points seront disponibles ce week-end. « 

Otmar Szafnauer, Team Principal Alpine :

 

« C’est une séance de qualification décevante aujourd’hui, d’autant plus que nous avons beaucoup de rythme dans la voiture, que nous n’avons pas été en mesure de vraiment montrer. Le résultat n’est pas un reflet exact de notre performance réelle, car Fernando devrait vraiment être dans le top 10, au moins, avec son tour en Q2 absolument compromis par le trafic. Je ne sais pas ce que Carlos [Sainz] faisait, mais Fernando était sur un tour rapide, alors qu’il était sur la piste en conduisant lentement et, finalement, cela a coûté du temps à Fernando. C’est malheureux qu’Esteban ait chuté lors des essais, surtout à un endroit où il y a une barrière solide. C’était un coup dur, et le châssis était irréparable avec pas assez de temps entre les sessions pour faire le changement de châssis requis. Bien qu’aujourd’hui nous nous sentions frustrés, demain est un nouveau jour, et nous nous battrons à nouveau. »

Aston Martin

Lance : Nous pouvons être heureux de nos performances

Lance Stroll, #18, P10 :

 

 » Je pense que nous pouvons être satisfaits de notre performance aujourd’hui. En Q2, j’ai produit un bon tour pour passer en Q3, mais une partie de moi est déçue que mon tour [en Q3] ne soit pas arrivé dans le dernier secteur. Mais depuis la P10, nous devrions être en bonne position pour nous battre pour les points demain. Avec une nouvelle course, il y a toujours beaucoup de facteurs inconnus en jeu et il y a forcément des opportunités. Je dois dire, cependant, qu’après tant d’excitation dans la préparation de cette course, je suis totalement prêt à aller courir. »

Sebastian Vettel, #5, P13 :

 

« Je pense que nous avions plus de rythme dans la voiture aujourd’hui, donc je suis déçu de sortir des qualifications en Q2. J’ai eu une petite secousse dans le dernier secteur lors de ma dernière tentative qui, en regardant les chronos, m’a coûté une place en Q3. La voiture semble bien fonctionner ici, mais c’est demain que ça compte, et j’espère que nous pourrons être là pour marquer des points. »

Williams

Alex Albon, #23, P18 :

 

Cette journée a été frustrante et un peu déroutante. Il nous manquait quelque chose en qualification et nous avons eu du mal à trouver la performance que nous avions lors des premières séances d’essais. Comme nous l’avons déjà vu cette saison, les pneus sont incroyablement sensibles et, combiné à la chaleur ici, cela rend la recherche d’adhérence très délicate. Nous allons examiner les données ce soir et nous reviendrons plus forts demain pour la course.

Mercedes

Lewis Hamilton, #44, P6 :

 

Aujourd’hui, la séance de qualification a été bien, bien meilleure que celle que j’ai eue lors des trois dernières courses, donc je suis reconnaissant pour cela – je l’accepte. Nous continuons à travailler et à nous améliorer. Il y a tellement de travail extraordinaire qui s’est passé en arrière-plan et tout le monde travaille si dur. Malheureusement, je ne pense pas que nous avançons au rythme que nous aimerions, l’écart est similaire à celui du début de l’année. Nous devons juste garder la tête basse, rester concentrés, continuer à travailler, continuer à creuser des tunnels et finalement nous y arriverons. Il est difficile de dire comment nous serons sur le rythme de la course, la voiture n’a généralement pas été forte ce week-end pour moi, mais aujourd’hui, une fois que j’ai été en mesure de mettre les pneus dans une meilleure position, c’était un peu plus prometteur.

George Russell, #63, P12 :

 

La voiture rebondissait beaucoup plus aujourd’hui et je n’ai pas pu attaquer les virages en conséquence. C’est une honte parce que nous avons montré un bon potentiel hier, mais ça nous a échappé aujourd’hui. Nous pensions avoir été assez conservateurs avec les réglages en qualification pour éviter le porpoising que nous avons connu en FP3, mais ça semblait tout aussi mauvais. Le rebondissement était présent dans tous les virages, en particulier les virages 4 et 5, et vous ne pouviez pas attaquer dans la zone de freinage. Quand vous mettez la voiture dans la fenêtre, elle est rapide et hier nous semblions nous battre pour la pole, mais aujourd’hui c’est notre pire qualification de l’année, donc c’est difficile à comprendre.

Toto Wolff, Team Principal Mercedes :

pht. Sebastian Kawka

Les qualifications n’ont certainement pas été satisfaisantes aujourd’hui, P6 et P12 ne sont pas là où nous devrions être et pas là où nous pensions être après un vendredi solide hier. Bien que nous ayons des aperçus de performance dans certaines séances, nous ne sommes toujours pas capables de tout mettre ensemble. Nous avons acquis de bons points de référence vendredi, nous devons juste continuer à comprendre et à développer mais il est clair que nous avons une trajectoire douloureuse à suivre pour le moment.

 

Haut du site