2 décembre 2022

Leclerc résiste aux Red Bull et s’empare de la pole au Grand Prix d’Australie

Charles Leclerc (Ferrari), a décroché la première pole position du Grand Prix d’Australie depuis 2019 grâce à une performance fulgurante à l’Albert Park. Max Verstappen s’est aligné en deuxième position sur la grille de départ de la course de dimanche et Sergio Perez est provisoirement troisième.

#16, Charles Leclerc, Ferrari F1-75, P1. pht. Mark Sutton / LAT Images

Le nouveau tracé a renoncé à une zone DRS avant la FP3 – cette session menée par Lando Norris – le samedi, et les essais finaux ont vu les deux Aston Martin se crasher et de nombreux pilotes sortir de la piste.

Verstappen a pris la tête de la Q1 et son coéquipier de Red Bull, Perez, a mené la Q2 – le pilote mexicain fait l’objet d’une enquête pour ne pas avoir ralenti pour un avertissement en Q1 – Ferrari s’est regroupé et c’est Leclerc qui s’est imposé dans le top 10 avec un temps de 1’17’’868s pour maintenir Verstappen à 0’’286s en P2.

#1, Max Verstappen, Red Bull Racing RB18, P2. pht. Mark Sutton / LAT Images

Perez a terminé troisième pour 0’’372s tandis que Lando Norris a profité de sa première apparition en Q3 de la saison en P4 – son coéquipier Daniel Ricciardo partant septième à domicile.

Entre les deux McLaren, on retrouve Lewis Hamilton en P5 et George Russell en P6 – et derrière Ricciardo, Esteban Ocon en P8.

Carlos Sainz est a une surprenante P9 pour Ferrari, à 1’’540s de son coéquipier en Q3.

#11, Sergio Perez, Red Bull Racing, P3. pht. Peter Fox/Getty Images

Fernando Alonso a chuté en Q3, un problème hydraulique mettant fin à son excellent parcours, et s’aligne en P10 provisoire pour Alpine.

F1 Grand Prix of Australia at Melbourne. pht. Clive Mason/Getty Images

Pierre Gasly a manqué le top 10 est P11, mais devant Valtteri Bottas, dont la série de 103 apparitions en Q3 a pris fin avec P12 pour Alfa Romeo. Ni Yuki Tsunoda, ni Zhou Guanyu, ni Mick Schumacher n’ont pu sortir de la Q2.

Alex Albon de Williams (P16, mais avec une perte de trois places sur la grille de départ pour dimanche) et le pilote Haas Kevin Magnussen (P17) n’ont pas pu quitter la Q1 après un drapeau rouge qui a interrompu la séance.

Pour ajouter l’insulte à l’injure pour Aston Martin après un week-end difficile jusqu’à présent, Lance Stroll a percuté Nicholas Latifi de Williams au virage 5 en Q1, envoyant les deux pilotes hors du premier segment dans cette maladresse à haute vitesse. Ils ont pris provisoirement les 19e et 20e places pendant que les commissaires délibèrent.

#4, Lando Norris, McLaren MCL36, P4. pht. Carl Bingham / LAT Images

Les mécaniciens de Sebastian Vettel ont réussi à réparer son Aston Martin après son accident de la FP3 et il est sorti après le drapeau rouge à deux minutes de la fin de la Q1, passant en P18 sur la grille provisoire.

Q1 – Les Red Bull donnent le ton avant que Stroll et Latifi ne s’effondrent.

Le trafic a causé des problèmes à de nombreux pilotes en Q1 et les drapeaux rouges sont apparus à deux minutes de la fin, lorsque Nicholas Latifi a laissé passer Lance Stroll, après quoi Stroll a ralenti et Latifi a essayé de revenir sur l’Aston Martin au virage 5 – les deux se sont heurtés et Latifi a été envoyé dans les rails à haute vitesse.

#44, Lewis Hamilton, P5. pht. LAT Images

Avant cet incident, Max Verstappen s’est débarrassé de ses difficultés de la FP3 pour réaliser le meilleur temps de la Q1, 1’18’’580s, avec Sergio Perez en P2 mais à 0’’254s de son coéquipier. Les Ferrari sont donc troisièmes et quatrièmes, Charles Leclerc à trois dixièmes, Carlos Sainz à un dixième, et Fernando Alonso cinquième pour Alpine.

En P6, Valtteri Bottas d’Alfa Romeo – Lando Norris, leader de la FP3 (McLaren), trois centièmes derrière en P7 – pour mettre Lewis Hamilton (Mercedes) huitième et son coéquipier George Russell neuvième.

#63, George Russel, P6. pht. LAT Images

Pierre Gasly a progressé après le drapeau rouge pour prendre la P10 devant Esteban Ocon (Alpine), et Daniel Ricciardo a également émergé après l’arrêt pour prendre la P12 – Yuki Tsunoda se contentant de la 13e place sur son AlphaTauri et Zhou Guanyu de la P14 sur l’autre Alfa Romeo.

En conséquence, Mick Schumacher a été le dernier à sortir de la Q1 en P15 (pour seulement 0’’026s) aux dépens d’Alex Albon, 16e dans la Williams. Le coéquipier de Schumacher, Kevin Magnussen, 17e n’a pas pu améliorer. L’ordre de passage va cependant changer car Albon est pénalisé de trois places sur la grille de départ pour sa collision avec Stroll en Arabie Saoudite.

Vettel, après avoir chuté lors de la FP3, s’en est sorti après le drapeau rouge grâce à une réponse herculéenne de ses mécaniciens, et a réussi à sauter en P18 avec Latifi 19e et Stroll dernier – mettant plus de pression sur Aston Martin après sa chute de la FP3 – sur la grille provisoire.

Eliminés : Albon, Magnussen, Vettel, Latifi, Stroll.

 « Encore des réparations pour Aston Martin après la collision entre Stroll et Latifi. »

Q2 – Perez en tête alors que Ferrari riposte

Il est rapidement apparu que Perez faisait l’objet d’une enquête pour ne pas avoir ralenti sous les drapeaux jaunes en Q1, mais le Mexicain a maintenu sa bonne forme et a affiché le point de référence initial de 1’18’’340s pour prendre la tête, avec Sainz et Leclerc améliorant pour prendre respectivement les P2 et P3 et repoussant Verstappen à la quatrième place (+0’’271s de P1).

#3, Daniel Ricciardo, McLaren MCL36, P7.

Alonso a de nouveau pris la 5e place, à 0’’475 s de la première, tandis que Norris a pris la 6e place, devant Russell (Mercedes), 7e, et Hamilton, 8e.

Après que Norris ait cimenté la première apparition de McLaren en Q3 de la saison, Ricciardo s’est joint à lui en améliorant son temps en fin de course pour obtenir la P9. Ocon (Alpine) a terminé 10e, se qualifiant pour la Q3 pour seulement 0’’070s au détriment de son compatriote Gasly, l’AlphaTauri n’ayant pas réussi à atteindre le top 10.

Quant à Bottas, 12e pour Alfa Romeo, il a manqué sa 104e apparition consécutive en Q3 pour un peu plus de deux dixièmes de seconde.

#31, Esteban Ocon (FRA) Alpine F1 Team A522, P8.

Tsunoda, Zhou et Schumacher ont été les trois derniers à être éliminés en Q2 – ces deux derniers étant à plus d’une seconde.

Éliminés : Ocon, Bottas, Zhou, Schumacher, Tsunoda

« Ricciardo a soutenu Norris et McLaren a atteint la Q3 pour la première fois de la saison. »

Q3 – Leclerc revient après la chute d’Alonso

Le brillant parcours d’Alonso s’est terminé de manière douloureuse lorsque son Alpine est sortie au virage 11, provoquant un drapeau rouge à sept minutes de la fin. Il s’est avéré qu’un problème présumé avec le système hydraulique avait envoyé son Alpine dans les graviers et hors de la compétition.

#55, Carlos Sainz, P9. pht. Scuderia Ferrari

Avant la malheureuse chute d’Alonso, Leclerc avait réalisé le meilleur temps en 1’18’’239s pour laisser Perez deuxième et Verstappen troisième, tandis que le drapeau rouge a empêché Sainz d’enregistrer ce qui semblait être un tour compétitif. Cependant, il y avait beaucoup de temps – plus de six minutes – pour que l’ordre change.

Verstappen a éclipsé le temps de Leclerc, mais seulement pour quelques secondes, car le Monégasque a répliqué avec un temps de 1’17’’896s, laissant le Néerlandais à 0’’286s, mais partageant la première ligne. Perez, qui attend des nouvelles d’une éventuelle pénalité, était à 0’’372s de la pole dans une P3 provisoire.

En quatrième position, profitant de sa première apparition en Q3 de la saison, Norris, son coéquipier Ricciardo à deux dixièmes de seconde en P7 à domicile.

#14, Fernando Alonso (ESP) Alpine F1 Team A522, P10.

Chez Mercedes, Russell devançant Hamilton d’un demi dixième sur son premier effort – le septuple champion ayant commis une erreur dans le secteur 3. Le deuxième effort a permis à Hamilton de passer en P5, un dixième devant Russell, sixième sur la grille provisoire.

Ocon (Alpine) a terminé huitième, tandis que Sainz est sorti large au virage 10 après le drapeau rouge et a terminé à 1’’540s de son coéquipier en pole position, en neuvième, alors que sa chasse à la pole position continue. Alonso a terminé 10e  malgré un record dans le deuxième secteur qui lui laissait entrevoir ce qui aurait pu être une excellente place pour le double champion.

« Leclerc a obtenu sa deuxième pole de l’année »

Citation clé

« Je me suis senti bien, d’autant plus que c’est un circuit sur lequel j’ai toujours eu des difficultés par le passé. En tant que pilote, il ne me correspond probablement pas aussi bien et ce week-end, nous avons vraiment travaillé…

« C’était un peu désordonné pour la séance d’essais libres pour moi, j’ai réussi à faire quelques bons tours mais pas tous ensemble et en Q3 j’ai réussi à mettre tous ensemble. Je me sens très bien, et je suis très heureux d’être en pole demain », a déclaré le poleur Charles Leclerc.

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix d’Australie 2022 aura lieu dimanche à 15 heures, heure locale, alors que Red Bull et Ferrari reprendront leur lutte acharnée. Qui remportera le premier Grand Prix à Albert Park depuis 2019 ?

Les qualifs ici

La grille de départ ici

Dernière minute :

Alex Albon a été disqualifié des résultats des qualifications du Grand Prix d’Australie, après que son équipe Williams n’ait pas été en mesure de fournir à la FIA un échantillon suffisant de carburant de sa FW44.

Albon s’est classé P16 lors des qualifications à Melbourne, s’en tirant mieux que son malheureux coéquipier Nicholas Latifi, qui a été happé par Lance Stroll en Q1, ce qui a valu aussi à Stroll une perte de trois places sur la grille de départ.

Déjà privé de sa propre place sur la grille de départ, pour son accident avec Stroll (décidément) à Djeddah, Albon s’est arrêté en piste après avoir abandonné en Q1. Williams n’a pas été en mesure de fournir à la FIA l’échantillon de carburant de 1,0 litre requis par l’article 6.5.2 du règlement technique de la FIA pour la Formule 1.

Les commissaires ont donc disqualifié le pilote thaïlandais des résultats de la qualification, mais il sera autorisé à prendre le départ de la course de dimanche à Albert Park.

LA ROUTE VERS LA POLE VU PAR PIRELLI

Le pilote Ferrari (et leader du championnat) Charles Leclerc a décroché sa deuxième pole de la saison, après avoir tiré le meilleur parti du pneu tendre P Zero Red, qui a été utilisé du début à la fin des qualifications par l’ensemble du peloton. Leclerc est le seul pilote à être passé sous la barre des 1m18s sur le circuit d’Albert Park redessiné cette année, désormais plus rapide et plus difficile.

La séance de qualification – qui a été interrompue par deux drapeaux rouges – a débuté par une température ambiante de 26 degrés centigrades et une température de piste de 31 degrés. À la fin des qualifications, une heure et demie plus tard, la température de la piste avait baissé de quatre degrés. Lando Norris (McLaren) a été le plus rapide lors de la séance FP3 plus tôt dans l’après-midi, devant Fernando Alonso (Alpine), toujours avec le pneu tendre. Le P Zero White dur et le P Zero Yellow moyen ont également été utilisés lors de la séance FP3.

Le prix de la pole position Pirelli a été remis par le double champion MotoGP Casey Stoner, originaire de Queensland en Australie. Stoner, qui s’est retiré du MotoGP à la fin de la saison 2012, a également couru sur quatre roues en V8 Supercars. Leclerc a décroché la 11e pole position de sa carrière et sa deuxième de la saison 2022, s’alignant aux côtés du champion en titre de Red Bull, Max Verstappen, sur la première ligne.

CARNET DE STRATÉGIE

À première vue, la stratégie la plus rapide pour la course de 58 tours de demain est un simple arrêt moyen à dur. Les caractéristiques du pneu tendre en ont fait le choix par défaut lors des qualifications, tandis que partir sur le médium ouvre le plus large éventail d’options, avec un temps chaud et sec attendu dimanche. Maintenant que les pilotes ne sont plus obligés de partir avec leurs pneus les plus rapides en Q2, il y a beaucoup plus de flexibilité, et ils sont tous désireux d’en profiter. Cependant, il y a toujours un élément d’imprévisibilité. Le circuit d’Albert Park a été entièrement revu, avec un nouvel asphalte lisse, qui évolue constamment. Et certaines de ces révisions signifient qu’il y a des murs impitoyables à proximité des virages rapides. Une voiture de sécurité est donc loin d’être exclue. Cela pourrait réinitialiser complètement les stratégies, ouvrant la porte à un double-stopper avec peut-être même le soft pour un dernier run, en fonction du timing des arrêts aux stands et des circonstances de la course.

« Nous avons assisté à une séance de qualification longue mais passionnante, avec des pilotes de tête séparés par un millième de seconde à plusieurs reprises, et une pole décidée dans les dernières secondes. Comme prévu, les pilotes ont utilisé le pneu tendre du début à la fin aujourd’hui pour profiter de sa vitesse supplémentaire. De plus, les pilotes ont pu effectuer plus d’un tour rapide avec ce pneu afin d’en tirer le maximum de performance, ce qu’ils avaient déjà fait en l’utilisant intensivement lors des essais libres de l’après-midi. Il y avait beaucoup de vent, avec un changement de direction par rapport à vendredi, ce qui a évidemment affecté la performance aérodynamique en rendant les voitures plus nerveuses. Ce que nous avons vu jusqu’à présent en qualifications montre que c’était le bon choix de venir ici avec deux étapes entre les composés tendres et moyens, ce qui a permis aux écarts de performance entre le dur, le moyen et le tendre d’être à peu près égaux. Demain devrait être une stratégie à un seul arrêt utilisant le medium et le dur, mais comme nous l’avons vu aujourd’hui, l’action ici peut être assez imprévisible. » 

Ils ont dit :

MAX VERSTAPPEN #1, P2 :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Le week-end a été un peu difficile jusqu’à présent, il y a un écart entre Charles et moi, mais deuxième bien sûr ce n’est pas mal et je pense qu’il y a beaucoup plus de potentiel dans la voiture que ce que nous montrons pour le moment. Je ne me sentais pas vraiment à 100% dans la voiture aujourd’hui, alors nous avons essayé de changer quelques éléments dans les réglages, mais cela n’a pas apporté les améliorations que nous espérions et nous ferons du mieux que nous pouvons demain. Je pense que nous avons une bonne voiture de course et en conditions de course, tout se stabilise un peu, donc elle est plus cohérente. Espérons que nous pourrons faire une bonne course demain. »

SERGIO PEREZ, #11, P3 :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Je pense que les qualifications se sont bien déroulées, surtout la Q2, puis il y a eu des drapeaux rouges à plusieurs reprises, ce qui signifie que nous n’avons pas pu expérimenter avec les pneus, c’est toujours difficile avec la stratégie quand vous avez des drapeaux rouges. Nous avons fait trois tours en emportant du carburant pour découvrir à la fin que la double poussée ne fonctionnait pas mieux que de faire un seul tour. Ce n’était pas la bonne chose à faire et ça nous coûte quelques dixièmes, mais Charles a fait un tour extraordinaire, il a tout mis ensemble et pas moi. J’espère que demain en course nous pourrons être beaucoup plus proches, leur rendre la tâche difficile, faire une bonne course et en profiter. J’aime cette voiture, nous apprenons tous à chaque fois que nous conduisons ces nouvelles voitures et demain en course, je veux faire un grand pas. »

CHRISTIAN HORNER, Directeur de l’équipe Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’était une excellente performance de la part de nos deux pilotes. À certains moments, ils ont tous les deux semblé pouvoir voler la pole, mais Charles a fait un excellent tour et c’était juste hors de portée pour nous, mais nous allons revenir et essayer de les battre demain.  Le blocage de Max lui a coûté environ trois dixièmes et Checo a eu un petit d-rate sur son premier tour et a emporté un dixième supplémentaire de carburant aussi, parce qu’il voulait faire trois tours, mais nous sommes toujours sur la première ligne et P3, donc nous prenons ça.  Je pense toujours que sous un carburant plus élevé, nous serons en meilleure forme, et avec ces zones DRS, ça pourrait être une course vraiment intéressante. »

Frédéric Vasseur, Team Principal Alfa Romeo :

pht. Florent Gooden / DPPI

« Après deux courses consécutives en Q3, manquer le top 10 est un peu décevant, mais nous sommes toujours confiants dans nos chances pour demain. Nous avons pris certaines décisions, par rapport à la direction de nos réglages, dont nous savions qu’elles nous pénaliseraient un peu aujourd’hui – mais avec un bénéfice potentiel pour la course. Les deux pilotes ont eu une bonne performance aujourd’hui et je pense que nous avons obtenu la plupart du potentiel de notre voiture : si nous pouvons produire une course propre demain, nous avons une chance très réaliste de nous battre pour les points avec les deux voitures. »

Valtteri Bottas #77, P12 :

pht. Florent Gooden / DPPI

« Notre qualification s’est bien déroulée, et je pense que nous avons fait de bons tours : j’ai eu l’impression de tirer le maximum de la voiture et de n’avoir rien laissé sur la table, donc c’est une déception de ne pas être en Q3. Nous voulions être dans le top 10 mais nous manquions un peu de rythme sur un tour : nous avons pris la décision de donner la priorité à nos réglages pour la course, avec un aileron arrière plus petit, donc j’espère que nous pourrons bénéficier de cette décision demain. Nous avons pris la décision de donner la priorité à nos réglages pour la course, avec un aileron arrière plus petit, et j’espère que nous pourrons bénéficier de cette décision demain. Bien sûr, c’est triste de mettre fin à ma série de 103 Q3 consécutives, mais c’est bon de savoir que j’ai eu une si longue série. C’était un peu bizarre de regarder la séance à la télévision ! »

Zhou Guanyu #24, P14 :

pht. Florent Gooden / DPPI

 » Je suis content de ma performance, tout bien considéré. Nous avons eu un peu de mal avec l’équilibre en qualification, mais nous nous sommes débarrassés d’une bataille très serrée avec nos rivaux en Q1 et nous nous sommes quand même placés dans une position qui nous permettra de nous battre pour les points demain. Ce circuit n’est pas facile à apprendre, donc je suis content que ma performance soit bonne, maintenant nous devons nous concentrer sur le rattrapage et finir dans le top 10 demain. Je pense que nos réglages vont nous aider, et notre voiture a été bonne en configuration course ce week-end. Le premier virage et le premier tour seront la clé pour faire un bon travail demain, et je suis impatient d’y être. »

Pierre Gasly #10, P11 :

pht. Peter Fox/Getty Images

« C’est toujours décevant de manquer la Q3, mais je pense que ce week-end a été difficile pour nous. Nous avons vu que McLaren et Alpine ont fait un pas en avant, nous n’avions simplement pas le rythme pour faire beaucoup mieux. Nous savons ce que nous devons travailler et nous avons prévu quelques améliorations pour les courses à venir, mais manquer la Q3 d’un dixième de seconde est toujours douloureux. Nous avons réussi à nous améliorer dans certains domaines, mais certains problèmes sont restés tout au long du week-end, c’est donc une vue d’ensemble que nous devons regarder. Je pense que nous avons fait ce que nous pouvions, je ne pense pas que Q3 était dans les cartes aujourd’hui. Ça va être une longue course, il pourrait y avoir des erreurs commises par d’autres, alors je dois rester concentré et m’assurer de voir le drapeau à damier. »

Yuki Tsunoda #22, P13 :

pht. Peter Fox/Getty Images

« C’était difficile mais il y avait du potentiel pour être dans le top 10. Entre la Q1 et la Q2, j’ai perdu la performance de la voiture et elle était différente, l’arrière n’était plus là et j’ai eu du mal à m’y adapter. Je suis sorti de la piste dans un de mes tours et j’ai gêné Pierre, ce dont je m’excuse. Nous devons voir ce qui s’est passé, j’espère que nous pourrons tout mettre ensemble et marquer des points en course. »

Jody Egginton, Directeur Technique AlphaTauri :

pht. Peter Fox/Getty Images

« Après un vendredi raisonnable, où les deux voitures n’étaient pas trop éloignées du rythme, nous avons fait quelques changements pendant la nuit et nous avons eu une FP3 décente avec les deux pilotes assez compétitifs. Nous avons procédé à quelques ajustements avant les qualifications, et bien que celles-ci se soient bien déroulées, nous avons été légèrement en retard et n’avons pas pu atteindre la Q3. Les marges sont faibles, mais nous n’avons pas été en mesure de nous faufiler, ce qui est décevant. Nous allons repartir en nous concentrant sur les développements à venir et en nous fixant pour objectif de ramener la voiture en Q3 à partir de la quatrième course. Maintenant, notre attention se porte sur la course et sur les options stratégiques dont nous disposerons demain. Les dépassements ne sont pas faciles ici, mais nous allons voir ce que nous pouvons faire pour marquer des points comme dans les courses précédentes. Je pense que nous pouvons terminer dans le top 10, il s’agit juste de faire avancer les voitures le plus tôt possible dans la course et voir si nous pouvons consolider à partir de là. »

BWT Alpine F1 Team poursuit sa série de Q3 à Melbourne après qu’Alonso soit passé tout près d’une place dans le top 4.

Esteban Ocon #31, P8 :

 

« C’est un résultat aigre-doux pour nous aujourd’hui. Avoir les deux voitures en Q3 est un bon résultat, mais c’est une honte que Fernando n’ait pas pu terminer son tour, car il était sur le point de faire un méga tour. Je sais que l’équipe cherche à savoir ce qui s’est passé exactement, mais il a montré un bon rythme tout le week-end. De mon côté, la journée n’a pas été des plus faciles, mais je dois être content de ma huitième place. Nous sommes dans la lutte pour demain, et c’est ce qui compte. Il y a certainement beaucoup de travail à faire et je sais qu’il y a du rythme à trouver, donc nous ne négligerons aucune piste pour essayer de tout mettre en place afin de maximiser notre course demain. »

Fernando Alonso #14, P10 :

 

« Il semble que nous soyons très malchanceux dans ces trois courses jusqu’à présent et avoir ce problème aujourd’hui en qualification est vraiment dommage. Nous avions le rythme pour le top 3 ou peut-être même la première ligne aujourd’hui et sur mon tour de Q3, je me sentais très rapide. Je ne suis pas surpris d’être aussi proche des leaders car nous avons travaillé dur en tant qu’équipe. Chaque week-end, nous nous sommes améliorés, c’est donc un point positif. C’est le meilleur week-end depuis des années pour moi personnellement, et c’est frustrant que nous n’ayons pas été en mesure de le réaliser aujourd’hui. Nous allons voir comment la voiture se comporte cette nuit et faire nos recherches. J’espère que nous pourrons marquer des points demain ».

Otmar Szafnauer, Team Principal Alpine F1 :

 

« Le résultat des qualifications d’aujourd’hui est une opportunité manquée pour nous, car le potentiel était là pour un très bon résultat d’équipe. C’est positif que nous ayons nos deux voitures en Q3 pour la deuxième course consécutive. Cela dit, le potentiel était vraiment là pour avoir nos deux voitures dans le top cinq aujourd’hui, tant notre package était fort sur ce circuit. En fin de compte, nous partons en huitième et dixième position, et nous savons que nous pouvons encore faire une bonne course à partir de là. Notre rythme de course semblait positif vendredi, donc nous allons certainement chercher à convertir cette position de départ en points importants. Fernando était certainement rapide aujourd’hui. Nous allons enquêter sur le problème qui a causé son incident. C’est juste malheureux aujourd’hui car nous étions assez bons pour partir beaucoup plus haut sur la grille ».

Sebastian Vettel #5, P17 :

« Aujourd’hui, c’est l’équipe qui compte : les garçons et les filles ont fait un travail incroyable pour mettre les deux voitures sur la piste pour les qualifications. Ils ont très bien préparé la voiture de Lance et c’était génial de voir l’esprit d’équipe lorsque les deux côtés du garage se sont réunis pour aider à finir de préparer ma voiture. Le simple fait de sortir pour faire un tour est une énorme réussite. La P18 n’a peut-être pas l’air super sur le papier, mais aujourd’hui c’était le résultat d’un peu de magie. Les choses ne sont pas faciles en ce moment, mais nous savons que la voiture a plus de potentiel et nous travaillons très dur en tant qu’équipe pour progresser. Je n’ai pas beaucoup couru ce week-end, alors j’espère que nous pourrons faire une course propre demain et en apprendre davantage sur la voiture. « 

Lance Stroll #18, P19 :

« C’était une journée désordonnée, malheureusement. Plus que tout, je veux dire merci à l’équipe pour leur incroyable travail acharné aujourd’hui. Ce n’était pas facile de préparer la voiture pour les qualifications, mais ils y sont parvenus. C’est dommage d’avoir eu un incident aussi gênant avec Nicholas [Latifi] en Q1, cependant. Cela s’est passé à un endroit étroit de la piste et je suivais la courbe de celle-ci vers la droite. Quand je suis passé à l’intérieur, il a accéléré à la dernière seconde et nous sommes entrés en contact. Cela a été une journée à oublier, donc nous allons nous regrouper et revenir demain et essayer de saisir toutes les opportunités qui se présentent à nous en course. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe Aston Martin « Les mécaniciens sont les héros méconnus de la Formule 1. » :

 

« Ce week-end ne se passe pas bien pour nous jusqu’à présent – c’est évident – mais parfois la course est comme ça. Donc ce que je veux faire aujourd’hui, c’est rendre hommage aux deux équipes de garage, qui ont été confrontées à la tâche monumentale de préparer deux voitures endommagées pour les qualifications en un temps record. Et ils l’ont fait. Les mécaniciens sont les héros méconnus de la Formule 1. Bien joué, les gars. »

Lewis s’est qualifié en P5 et George en P6 pour l’écurie Mercedes-AMG Petronas F1 Team à Melbourne.

Lewis Hamilton #44, P5 :

pht. Steve Etherington

Comparé à hier et à la dernière course, aujourd’hui a été une bonne journée pour moi. Je suis vraiment reconnaissant pour le travail de l’usine qui a fait tourner la voiture par rapport à hier et j’ai presque obtenu la P4, ce qui aurait été cool, mais nous allons nous battre pour cette position demain. Je dirais que cette ère de voiture est la pire pour le porpoising que je n’ai jamais connu. Pour les gens qui regardent à la maison, si la hauteur de caisse est haute/basse, haute/basse, quand vous tournez, vous ne savez jamais dans quelle position vous allez l’attraper et la voiture peut sur-virer ou sous-virer en fonction de l’endroit où vous l’attrapez, donc la conduire est un vrai défi – c’est comme un serpent à sonnette ! Nous devons trouver le bon équilibre dans la hauteur de caisse pour nous donner de la performance tout en contrôlant le rebondissement demain. George et moi avons essayé des choses légèrement différentes sur nos voitures aujourd’hui, donc j’espère que c’est un bon apprentissage pour l’équipe pour la course.

George Russell #63, P6 :

pht. Jiri Krenek

Nous apprenons toujours, nous essayons toujours de comprendre la voiture, elle rebondissait beaucoup aujourd’hui ce qui limitait vraiment les virages rapides où je perdais tout mon temps. Je n’ai pas été très à l’aise dans la voiture ce week-end, donc j’étais assez content de me qualifier où nous l’avons fait – je pense que nous aurions pris P5 et P6 avant la session. Il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions pas finir devant la McLaren demain, nous devons essayer de garder Sainz et Alonso derrière, même s’ils semblaient tous deux très rapides aujourd’hui. Demain, ce sera délicat, mais je pense que nous avons trouvé le meilleur compromis pour les limites que nous avons et ce sera une longue course, alors nous verrons ce que nous pouvons faire. 

Toto Wolff Team Principal Mercedes :

pht. Sebastian Kawka

C’est un bon résultat pour nous aujourd’hui – en fait, nous avons probablement légèrement surperformé avec P5 et P6, car je pense qu’Alonso aurait été devant nous sans son accident. Mais si l’on considère les défis auxquels nous sommes confrontés en ce moment, l’équipe a très bien travaillé pour tirer le maximum de la voiture après deux séances d’essais difficiles hier. Les pilotes ont maximisé leurs opportunités avec la voiture qui est sous leurs ordres en ce moment, et c’est génial de voir l’approche positive qu’ils apportent à chaque session alors que nous continuons à apprendre. La course de demain sera à nouveau un défi différent : la protection des pneus sera importante, et personne n’a eu l’occasion de recueillir beaucoup de données après le drapeau rouge hier dans la FP2. Ce sera donc un autre voyage dans l’inconnu – et nous espérons avoir fait les bons choix pour délivrer notre performance sur toute la distance de la course.

Andrew Shovlin

Nous avons trouvé un peu de rythme pendant la nuit avec les changements et nous avons été en mesure de mettre les pneus dans une meilleure zone de température aujourd’hui, mais il ne restait pas grand-chose dans la voiture. Les écarts avec Ferrari et Red Bull sont toujours aussi importants, mais ce n’est pas une surprise pour nous – nous savons depuis Bahreïn que nous avons une montagne à gravir cette année et l’équipe s’est attelée à ce défi. Nous nous sommes concentrés sur notre rythme de course ce week-end, donc nous espérons avoir une bonne dégradation, mais nos espoirs sont assez réalistes, nous voulons être là pour capitaliser sur les erreurs ou les problèmes de Red Bull et Ferrari, mais nous savons que nous ne serons pas en mesure de rester derrière eux.

Charles Leclerc partira en tête du peloton lors du Grand Prix d’Australie, qui débute demain à 15 heures, heure locale (7 heures CET), sur le circuit Albert Park de Melbourne. Pour le pilote monégasque, il s’agira de la 11ème pole position – Charles s’élève ainsi à la sixième place de tous les pilotes du Cheval Cabré, égalant Jacky Ickx et Rubens Barrichello – tandis que pour la Scuderia Ferrari, il s’agira de la 232ème, la septième en Australie, la sixième à Albert Park.

Charles Leclerc #16, P1 :

Je suis heureux du résultat d’aujourd’hui. La piste est vraiment délicate et j’ai toujours eu des difficultés ici dans le passé. Peut-être que jusqu’à présent ce week-end, nous n’en avions pas l’impression parce que nous allions très vite, mais il a fallu beaucoup d’efforts pour optimiser mes performances à Albert Park. L’équipe a fait un excellent travail, nous avons réussi à rester calmes et à tout gérer : les drapeaux rouges, les drapeaux jaunes et le trafic. Aujourd’hui, le plus grand défi pour moi était le soleil : il était très bas, avec un angle très défavorable, donc en Q2 et au début de Q3, il était pratiquement impossible de comprendre où je mettais les roues. J’ai pris beaucoup de risques et je suis heureux d’avoir réussi à faire un si bon tour quand ça comptait. En termes de rythme de course, nous ne sommes pas trop mauvais, je pense que nous pouvons être à la hauteur de nos rivaux, donc je m’attends à une course difficile mais intéressante demain.

Carlos Sainz #55, P9 :

pht. Scuderia Ferrari

Nous avions un bon rythme en qualification et j’aurais pu aller chercher la pole position mais ensuite en Q3 tout a mal tourné. Pour commencer, il y a eu un drapeau rouge à la fin de mon premier tour lancé, alors que j’étais sur le point de franchir la ligne. Lors de la deuxième tentative, nous avons eu un problème pour démarrer ma voiture et j’ai été en retard pour quitter le garage. Demain est un autre jour et j’essaierai de faire de mon mieux pour rattraper autant de positions que possible. Malheureusement, sans la zone DRS, qui a été éliminée, ce circuit ne change pas beaucoup du passé et les dépassements ne seront pas faciles.

Laurent Mekies, directeur de course Ferrari :

pht. Scuderia Ferrari

Nous savions qu’il y aurait beaucoup de travail à faire et que les qualifications seraient difficiles, notamment en raison du comportement des pneus sur ce circuit qui, avec les différents changements introduits, est à toutes fins utiles nouveau et offre des défis différents de ceux de Bahreïn et d’Arabie Saoudite. La F1-75 était également compétitive ici et nous devons rendre hommage à l’excellent travail qui a été fait à Maranello. La qualification d’aujourd’hui était une recherche des plus petits détails pour s’améliorer constamment. Au final, Charles a réalisé un tour extraordinaire et a décroché une splendide pole position ; ce n’est certainement pas la première fois qu’il nous offre d’aussi bonnes performances. C’est dommage pour Carlos, qui avait aussi beaucoup de vitesse samedi. Il a d’abord pris le drapeau rouge pendant quelques secondes, puis, lors de la dernière manche, sa performance a été compromise par un problème imprévu d’allumage qui l’a fait sortir du box un peu tard. Carlos a dû annuler le tour de préparation supplémentaire et, inévitablement, cela a eu un impact important sur son résultat final.Demain sera un Grand Prix très disputé sur chaque tour : nous avons encore beaucoup de travail à faire ce soir pour gagner tout ce que nous pouvons en course.

 

Haut du site