29 février 2024

IndyCar, McLaughlin s’impose lors d’un duel stratégique à Barber, Grosjean P2

Avec autant de talent que de stratégie, Scott McLaughlin a remporté sa première victoire de la saison de la NTT INDYCAR SERIES lors du Children’s of Alabama Indy Grand Prix, dimanche au Barber Motorsports Park.

McLaughlin a remporté la quatrième victoire de sa carrière au volant de la Chevrolet Good Ranchers Team Penske n°3, avec 1,7854 seconde d’avance sur le deuxième et lauréat du prix NTT P1, Romain Grosjean, au volant de la Honda Delaware Life/DHL n°28. Le Néo-Zélandais McLaughlin est le quatrième vainqueur différent de la saison en autant de courses.

#3, Scott McLaughlin, P1

La recrue de l’année 2021 de la NTT INDYCAR SERIES McLaughlin s’est imposée grâce à une stratégie de trois arrêts après être partie quatrième, alors que Grosjean et Andretti Autosport ont utilisé une tactique de deux arrêts. La stratégie des trois arrêts a permis à McLaughlin de rouler à plein régime pendant les relais et de ne pas se soucier d’avoir assez de carburant Shell pour terminer la course, contrairement aux pilotes qui ont fait deux arrêts.

« J’appelle cela une stratégie de pilote heureux », a déclaré McLaughlin. « J’étais beaucoup plus heureux en faisant cela. Nous avons dépassé Grosjean grâce à un peu de stratégie, et je me sens vraiment bien à ce sujet.

#28, Romain Grosjean, P2

Le champion en titre Will Power a terminé troisième au volant de la Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Team Penske pour sa première place sur le podium de la saison.

Pato O’Ward a terminé quatrième sur la Chevrolet Arrow McLaren n°5, et le champion de la série 2021 Alex Palou a complété le top 5 sur la Honda Ridgeline Lubricants n°10 dans la course de 90 tours.

Race Start

Le duel entre McLaughlin et Grosjean s’est mis en place lorsqu’ils ont effectué leurs derniers arrêts aux stands à moins de 30 tours de l’arrivée. Grosjean s’est arrêté pour la deuxième et dernière fois au 61e tour. McLaughlin a fait son troisième et dernier arrêt trois tours plus tard, sortant des stands juste devant McLaughlin mais avec des pneus Firestone froids.

Un tour plus tard, Grosjean a fait un mouvement intérieur classique pour dépasser McLaughlin pour la position dans le dernier virage du circuit de 17 virages et 2,3 miles de montagnes russes. Grosjean a hérité de la tête au 66e tour lorsque Power a effectué son troisième et dernier arrêt au stand.

#12, Will Power, P3

McLaughlin a chassé la boîte de vitesses de Grosjean pendant les six tours suivants, restant à trois ou quatre dixièmes de seconde du Français. Grosjean avait alors utilisé tout son « push-to-pass », alors que McLaughlin en avait encore en réserve.

#5, Pato O’Ward, P4

Ainsi, lorsque Grosjean est sorti du virage 5 au 72e tour, McLaughlin est passé sous lui et a appuyé sur le bouton « push-to-pass » pour effectuer le dépassement et creuser l’écart, pour ne plus jamais être distancé par la suite. Le duel pour la tête entre les deux pilotes a été féroce mais est resté propre tout au long de la course, contrairement à l’ouverture de la saison le mois dernier à Saint-Pétersbourg, lorsqu’ils ont tous les deux heurté la barrière de pneus après un contact l’un avec l’autre alors qu’ils se battaient pour la tête.

« Nous sommes des coureurs, il faut juste continuer », a déclaré McLaughlin. « Nous avons discuté d’homme à homme (après Saint-Pétersbourg) et, en ce qui me concerne et en ce qui le concerne, nous faisons une course acharnée et loyale et nous continuons à avancer. Il n’y a pas de rancune entre nous deux ».

#10, Alex Palou, P5

Après avoir perdu la tête, Grosjean a dû se préoccuper de Power, qui a réduit son retard de quatre secondes à moins d’une seconde dans les derniers tours. Mais les pneus Firestone alternatifs, plus tendres mais plus rapides, de Power ont commencé à s’user dans les derniers tours, et il a dû se contenter de la troisième place, à 1,4845 seconde de Grosjean.

#45, Christian Lundgaard, P6

Grosjean a terminé deuxième pour la cinquième fois de sa carrière en NTT INDYCAR SERIES, alors qu’il cherche à remporter sa première victoire.

« Il a mené 57 tours en course, ce qui lui a fait mal, a dit Grosjean. « Les trois arrêts ne gagnent jamais à Barber, mais aujourd’hui les stands sont restés ouverts. Cela a donné l’avantage à McLaughlin et Power sur les trois arrêts. Regardez les voitures à deux arrêts derrière nous – 20 secondes derrière nous. Nous avions une voiture incroyable, nous avons très bien roulé, nous nous sommes donnés à 100 %, mais nous n’avons pas eu de chance avec ce jaune.

« Félicitations à Scott. Il méritait cette victoire.

#9, Scott Dixon, P7

La stratégie à trois arrêts utilisée par l’équipe Penske pour McLaughlin, Power et Josef Newgarden a été renforcée au 38e tour lorsque la Honda biohaven n°51 de Sting Ray Robb s’est arrêtée à la sortie du virage 9 en raison d’un problème mécanique apparent. Les stands sont restés ouverts jusqu’à ce qu’un drapeau jaune soit appelé pour la voiture de Robb au 39e tour, alors que le leader McLaughlin est entré dans les stands pour son deuxième arrêt juste avant le drapeau jaune.

#7, Alexander Rossi, P8

McLaughlin partagera 10 000 dollars avec l’équipe Penske et l’association caritative qu’il a choisie, le Memorial Sloan Kettering Cancer Center, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

#28, Romain Grosjean, P2 – #3, Scott McLaughlin, P1 – #12, Will Power, P3

Marcus Ericsson, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2022, a conservé la tête du championnat de la série avec trois points d’avance sur O’Ward, 130-127, après avoir terminé 10e au volant de la Honda Huski Chocolate Chip Ganassi Racing n°8.

La course ici

Le Championnat ici

Le légendaire mois de mai à Indianapolis Motor Speedway est le prochain rendez-vous de la NTT INDYCAR SERIES, avec le Grand Prix GMR le samedi 13 mai sur le circuit routier et la 107e édition des 500 miles d’Indianapolis présentée par Gainbridge le dimanche 28 mai.

Communiqué NTT INdyCar

Crédits photos NTT IndyCar