GT World Challenge, TECH1 Racing à Magny-Cours

Posted by

Simon Abadie : « Je reste confiant pour la suite ».

Qualification 1 : P3 Silver Cup (P7 général)

Course 1 : Abandon

Qualification 2 : P4 Silver Cup (P16 général)

Course 2 : P6 Silver Cup (P18 général)

Changement de pays, changement de météo : c’est « à la maison » en France sur le circuit de Magny-Cours que l’équipe de TECH1 Racing s’est attaquée au 4ème round de sa saison en GT World Challenge Europe pour deux manches en Sprint. Malheureusement, le duo Panis/Neubauer a de nouveau été frappé par le mauvais sort : deux courses, deux contacts.

A mi-saison, tout le monde peut apprécier le haut niveau de performance de l’équipe, de la Lexus et de ses pilotes, mais c’est sans ignorer la malchance qui ne les quitte pas.

Lors des essais privés du jeudi, des essais libres et des préqualifications du lendemain, la Lexus #31 se place respectivement à la 1ère, 3ème et 4ème place de la catégorie Silver.

Aurélien Panis, sur une piste à 40 degrés samedi après-midi, se qualifie à la 3ème place en Silver Cup (7ème au général).

Sept heures plus tard, à la nuit tombée sur le circuit nivernais, le Grenoblois se place sur la 4ème ligne pour s’attaquer à la course 1. Il effectue un excellent départ en gagnant directement deux places, mais 30 secondes plus tard, il se fait taper et sortir par un concurrent, qui par ailleurs sera pénalisé par la Direction de Course de 20 secondes à l’issue de l’épreuve. Aurélien parvient néanmoins à repartir en piste mais il est alors rétrogradé à la 20ème place et à la 5ème en Silver Cup. Il ne perd rien de sa motivation et commence sa remontée sur ses concurrents, signant à deux reprises le meilleur temps au tour. Mais la voiture a trop souffert suite au contact de début de course et au 10ème tour la Lexus doit abandonner.

Chapeau bas à l’équipe de mécaniciens qui répare la voiture pendant toute la nuit.

Ce dimanche matin, c’est au tour de Thomas Neubauer de se livrer à l’exercice de la qualification pour la course à suivre. Malgré tous ses efforts, les tours s’enchaînent dans des conditions assez difficiles essentiellement à cause du traffic et la Lexus #15 s’affiche finalement au tableau des temps à la 4ème place en Silver (P16 au général).

En début d’après-midi, le Parisien exécute un départ de haut-vol et glane 5 places mais lors d’un contact dans le 1er virage, il se retrouve dans les graviers. Il repart en piste à la 21ème place mais doit rentrer au box deux tours plus tard avec une crevaison du pneu avant gauche. Il ressort sous safety-car à la 20ème place (6ème en Silver). Les tours suivants, il allume régulièrement ses secteurs en violet mais par la suite se retrouve en peine avec la voiture qui a subi des gros dégâts à l’avant et à l’arrière. Il transmet à mi-course le volant à Aurélien, avec un gain d’une place. Celui-ci s’attaque à rattraper Mick Wishofer qui concoure également en Silver Cup. Aux trois quarts de la course, il se montre le plus rapide du plateau dans le premier secteur mais le temps manque cruellement pour lui permettre de récupérer une nouvelle place. In fine, La Lexus #31 passe sous le drapeau à damiers à la 6ème place dans sa catégorie Silver Cup (18ème au général).

Simon Abadie – Team-Manager :  « Le début du week-end avait, une fois de plus, bien commencé avec un bon niveau de performance en essais libres. Lors de la 1ère course Aurélien a pris un excellent départ nous plaçant d’entrée en 6ème place au général et nous étions bien partis pour monter sur le podium en Silver Cup. Notre course a été anéantie au bout de quelques tours après qu’il se soit fait sortir, les dégâts causés par l’impact  ne nous permettaient pas de le relancer en piste. Le lendemain nous sommes un peu « passés à côté » pour la 2ème qualification mais au vu de la performance des pilotes et de la voiture, tous les espoirs étaient permis de faire une belle course. Thomas a lui aussi réalisé un départ remarquable pour, à son tour, se retrouver hors-jeu suite à un contact. Tant lui, qu’Aurélien par la suite, ils ont tout donné pour faire le maximum dans leurs relais malgré une voiture très difficile à conduire à cause des chocs à l’avant et à l’arrière. Je suis fier d’eux car ils n’ont malgré tout rien lâché ainsi que mon équipe qui a effectué un très bon pit-stop et affiché une nette progression dans la gestion des écrous.

Je suis malheureux pour eux tous car la malchance était encore au rendez-vous et ce n’est décemment pas nous qui la provoquons. Mais je reste confiant pour la suite et aucun de nous ne s’avoue vaincu, nous avons les armes pour briller ! »

Pht. Twenty-one Creation