25 juin 2022

GT World Challenge : Marciello/Boguslavskiy dominent, doublé pour Akkodis ASP en course 2 à Magny Cours

  • La Mercedes-AMG n°89 est intouchable et Marciello/Boguslavskiy renouent avec la victoire.
  • AF Corse reprend le contrôle du classement de la Silver Cup avec la victoire de De Pauw/Jean sur la Ferrari n°53.
  • Krupinski/Klien remportent leur deuxième victoire en Pro-Am en 2022 avec la McLaren JP Motorsport n°111.

Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy sont de nouveau en tête du classement de la Sprint Cup après la victoire retentissante du duo Akkodis ASP Mercedes-AMG lors de la course 2 à Magny-Cours.

#89, Pro Cup, Timur Boguslavskiy, Raffaele Marciello, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3, P1

L’équipage de la #89 a remporté sa deuxième victoire en quatre courses et, comme lors de son précédent triomphe à Brands Hatch, elle a été le résultat d’un premier relais fulgurant de Marciello et d’un final calme de Boguslavskiy. Akkodis ASP réalise ainsi un doublé à domicile, tandis qu’AF Corse remporte la Silver Cup avec sa Ferrari et que JP Motorsport remporte la Pro-Am.

Start of Race

 

Marciello a établi un nouveau record du tour pour prendre la pole position pour la course de 60 minutes et a maintenu son avantage sur son coéquipier Maximilian Götz (Mercedes-AMG #88) au départ. Le pilote suisse s’est immédiatement mis à construire un avantage, affichant une succession de tours rapides alors qu’il disparaissait dans le lointain.

#88, Pro Cup, Jim Pla, Maxi Götz, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3, P2

Chris Mies (Team WRT Audi #33) s’est hissé à la troisième place grâce à une excellente échappée depuis la cinquième place sur la grille de départ, mais il y a eu une grosse chaleur pour son coéquipier Dries Vanthoor qui a manqué d’espace alors que le peloton entrait dans le premier virage. Le Belge a patiné sur le gravier et a eu de la chance de garder la voiture n°32 dans la bonne direction, perdant 10 places pour se retrouver 14e à la fin du premier tour.

#25, Pro Cup, Aurelien Panis, Patric Niederhauser, Sainteloc Junior Team, Audi R8 LMS evo II GT3, P3

Götz s’accroche à la deuxième place pendant les premiers tours, mais Mies est en chasse. Les deux pilotes allemands expérimentés se sont retrouvés roue contre roue peu avant la marque des 15 minutes, le pilote Audi gardant son sang-froid pour réaliser le dépassement. Patric Niederhauser (Audi Junior Team Saintéloc n°25) est déterminé à suivre Mies et entre en contact avec la voiture n°88, ce qui lui permet de prendre la troisième place.

#33, Pro Cup, Jean-Baptiste Simmenauer, Christopher Mies, Team WRT, Audi R8 LMS evo II GT3, P4

Vanthoor a passé une bonne partie du premier relais en 11e position, derrière la Porsche Dinamic Motorsport n°54 de Christian Engelhart. Incapable d’agir, Vanthoor a choisi de s’arrêter rapidement et de passer la main à Charles Weerts. Malgré le retournement de situation rapide de l’équipe WRT, l’Audi n°32 reste derrière la Ferrari AF Corse n°53, qui s’est arrêtée au même moment.

#53, Silver Cup, Pierre Alexandre Jean, Ulysse De Pauw, AF Corse, Ferrari 488 GT3, P5, P1 Silver

Les trois premiers sont restés en piste longtemps, Marciello ayant une avance de 15 secondes au moment où il s’est arrêté pour passer le relais à Boguslavskiy. Jean-Baptiste Simmenauer a remplacé Mies au volant de l’Audi n°33, tandis qu’Aurélien Panis a pris la relève de Niederhauser. Une fois les arrêts terminés, Boguslavskiy a pris une avance considérable sur Simmenauer, tandis que Jim Pla a séparé les pilotes Audi après avoir pris le contrôle de la Mercedes-AMG n°88 de Götz. Pierre-Alexandre Jean est cinquième sur la Ferrari n°53, suivi de Weerts sur l’Audi n°32.

L’action se concentre maintenant sur la bataille pour la seconde place, avec Pla qui se rapproche de l’arrière de l’Audi Team WRT n°33 et Panis qui le suit sur la machine Saintéloc n°25. Simmenauer a réussi à garder son sang-froid et à conserver la deuxième place, mais ses chances de podium ont été anéanties par une pénalité de 10 secondes pour une sortie des stands non sécurisée. La #33 avait été envoyée dans la trajectoire de la McLaren #188, un geste que les commissaires ont jugé digne de sanction.

#32, Pro Cup, Charles Weerts, Dries Vanthoor, Team WRT, Audi R8 LMS evo II GT3, P6

L’Audi n°25 a également reçu une pénalité suite au passage en force de Niederhauser sur Götz lors du premier relais. Avec cinq secondes de pénalité pour la voiture de Saintéloc, la lutte pour le podium est terminée. La victoire ne faisait pas de doute non plus, puisque Boguslavskiy a ramené la Mercedes-AMG n°89 à la maison pour s’imposer avec 13’’6 secondes d’avance, une marge rarement vue en Sprint Cup. Pla a pris la deuxième place pour assurer un doublé Akkodis ASP, tandis que l’Audi n°25 a pris la troisième place pour permettre à l’équipe Saintéloc Junior de monter sur le podium à domicile. L’Audi n°33 a été classée quatrième après sa pénalité.

#66, Pro Cup, Pieter Schothorst, Dennis Marschall, Attempto Racing, Audi R8 LMS evo II GT3, P7

La Ferrari AF Corse n°53 est arrivée en cinquième position au classement général pour assurer une victoire confortable à la Silver Cup, la troisième en quatre courses pour Jean et De Pauw. Le premier était au volant pour l’arrivée, tenant tête à Weerts dans la voiture n°32 du Team WRT. Le Belge était à la tête d’un quatuor d’Audi avec la voiture n°66 Attempto Racing, suivie de la n°12 de Tresor by Car Collection et de la n°99 Attempto, cette dernière prenant la deuxième place du classement Silver. La Porsche Dinamic Motorsport n°54 s’est emparée de la dernière place dans les points, Adrien De Leener devançant Valentino Rossi (Audi Team WRT n°46) pour la 10e place.

#12, Pro Cup, Mattia Drudi, Luca Ghiotto, Tresor by Car Collection, Audi R8 LMS evo II GT3, P8

Les honneurs de la catégorie Pro-Am sont revenus à la McLaren #111 JP Motorsport, qui a remporté sa deuxième victoire en 2022 après être partie en pole position. En effet, Christian Klien a couru parmi les huit premiers du classement général avant de passer le relais à son coéquipier Patryk Krupinski. La voiture est descendue dans le classement en raison du temps minimum d’arrêt aux stands imposé aux coureurs Pro-Am, mais son avantage de classe n’a pas été remis en question. Sa marge de victoire était de plus de huit secondes sur la Ferrari AF Corse n°21, qui a obtenu sa deuxième place consécutive.

#46, Pro Cup, Valentino Rossi, Frederic Vervisch, Team WRT, Audi R8 LMS evo II GT3, P11

Comme la course d’ouverture, il n’y a pas eu d’incidents majeurs dans la course 2. Un certain nombre de pilotes ont roulé sur le gravier pour terminer le week-end en beauté, mais la voiture de sécurité n’a pas été utilisée. Un accrochage entre l’Audi n°26 du Saintéloc Junior Team et la Ferrari n°52 d’AF Corse a brièvement laissé cette dernière en rade à l’épingle d’Adélaïde, mais Andrea Bertolini a pu regagner les stands et abandonner.

#111, Pro-Am Cup, Patryk Krupinski, Christian Klien, JP Motorsport, McLaren 720S GT3, P17, P1 Am

Le résultat d’aujourd’hui permet à Akkodis ASP de reprendre la tête du classement des équipes et des pilotes de la Sprint Cup, alors que Marciello/Boguslavskiy ont 11,5 points d’avance sur les champions en titre Vanthoor/Weerts. Marciello a également dépassé le duo belge en tête du classement général du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS, tandis qu’Akkodis ASP s’est rapproché à 3,5 points de WRT dans le championnat combiné des équipes.

#21, Pro-Am Cup, Hugo Delacour, Cedric Sbirrazzuoli, AF Corse, Ferrari 488 GT3, P20, P2 Am

En effet, la saison 2022 se transforme rapidement en une confrontation féroce entre deux des équipes les plus accomplies de la course GT mondiale. Ils reprendront la lutte dans trois semaines, lorsque le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS s’attaquera à l’un de ses points forts annuels : une course de six heures vers le soleil couchant sur le circuit Paul Ricard (3-5 juin).

Podium Pro Cup
Podium Silver

Course 2 ici

Championnat ici

Communiqué GT World Challenge

Crédits photos GT World Challenge

 

Haut du site