29 mai 2024

GT World Chalenge EU, Tresor Orange1 remporte la victoire en Sprint Cup à Zandvoort en course 1 et prend l’avantage au championnat

  • Feller/Drudi remportent une victoire cruciale tandis que Marciello/Boguslasvkiy remontent à la quatrième place
  • Love/Bird remportent la Silver Cup pour HRT Mercedes-AMG, Love prend la tête du championnat
  • Boutsen VDS remporte la Gold Cup par équipe, Panis/Di Folco sont sur le point de remporter le titre pilote après leur victoire

Ricardo Feller et Mattia Drudi sont sortis vainqueurs d’une course haletante en Sprint Cup à Zandvoort, propulsant le duo Tresor Orange1 en tête du classement à une course de la fin.

L’Audi n°40 s’est élancée de la pole position et est arrivée en tête du peloton, mais cela ne suffit pas à raconter l’histoire d’une rencontre de 60 minutes particulièrement spectaculaire. En effet, dès le début de la course, Feller a été attaqué par son rival pour le titre, Raffaele Marciello (Mercedes-AMG Akkodis ASP n°88), qui a failli le dépasser à Gerlachbocht.

#40, R.Feller/M.Drudi, Tresor Orange 1, Audi R8 LMS GT3 EVO II, PRO, P1

Marciello se retrouve ensuite sous la pression d’un Albert Costa (Ferrari EFR n°69) parti à vive allure, mais il repousse le pilote espagnol et concentre son attention sur Feller. Marciello rejoint l’Audi, mais sur une piste encore humide suite aux récentes averses, la Mercedes-AMG perd de l’adhérence et s’enfonce dans les graviers. Il réussit à maintenir la voiture hors des barrières, mais ne peut s’empêcher de dégringoler dans le classement.

Race Start

Une voiture de sécurité a été déployée quelques instants plus tard en raison d’un incident dans le virage 1, ce qui a mis fin à la série de points de la saison de l’Audi n°11 de Comtoyou Racing. Lorsque le drapeau vert flotte 10 minutes plus tard, Feller mène devant Costa, Andrea Caldarelli (Lamborghini VSR #60) et Laurin Heinrich (Porsche CLRT #44). Marciello, 14e, se rattrape rapidement de son erreur.

Feller et Costa restent en bonne compagnie pendant le premier relais, tandis que Caldarelli est dépassé par l’impressionnant Heinrich. Un peu plus loin, Fred Vervisch (Audi #12 Comtoyou Racing) tenait tête à Dries Vanthoor (BMW #32 Team WRT) pour la sixième place, tandis que Valentino Rossi faisait passer sa BMW #46 de la 15e place sur la grille à la 9e.

Lorsque la fenêtre des stands s’est ouverte, l’Audi n°40, en tête, s’est arrêtée tôt, tandis que la BMW n°32 a fait de même afin de trouver de l’air propre. Cependant, l’équipe de Tresor Orange1 a perdu du temps pendant son ravitaillement, ce qui signifie que lorsque Costa a ramené la Ferrari n°69 et l’a confiée à Thierry Vermeulen, le jeune Néerlandais a pu sortir devant Drudi.

#69, A.Costa/T.Vermeulen, Emil Frey Racing, Ferrari 296 GT3, PRO, P2

En fin de compte, la meilleure tactique a été de rouler longtemps, comme le prouvent l’Audi n°25 du Saintéloc Junior Team qui a pris la troisième place et la Mercedes-AMG n°88 qui s’est hissée à la quatrième place après une belle remontée de Marciello et un excellent arrêt au stand d’Akkodis ASP. Peu de temps après la fermeture de la fenêtre des stands, un jaune a été appliqué à l’ensemble de la piste en raison de deux voitures accidentées. Ce jaune s’est finalement transformé en voiture de sécurité, qui s’est retirée à un peu plus de 10 minutes de la fin de la course.

#46, V.Rossi/M.Martin, Team WRT, BMW M4 GT3, PRO, P3

Là encore, l’action est immédiate. Boguslavskiy s’échappe lentement et est dépassé par Ayhancan Güven (Porsche CLRT #44) et Maxime Martin (BMW Team WRT #46). Martin s’empresse d’éliminer Güven dans le dernier virage et de dépasser Erwan Bastard (Audi Saintéloc Junior Team n°25) pour prendre la troisième place.

#88, 8 R.Marciello/T.Boguslavskiy, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, PRO, P4

Güven tente de faire de même quelques virages plus tard, mais un contact avec Scheivlak le fait sortir de la piste ainsi que Bastard. Boguslavskiy était aux premières loges pour assister à ce moment de suspense et a bien évité le contact, ce qui a permis à la Mercedes-AMG n°88 de se hisser en P4.

A l’avant, l’étoile montante Vermeulen se débrouillait bien pour tenir tête à Drudi, le pilote d’usine d’Audi, mais à cinq minutes de la fin, une petite erreur du pilote Ferrari suffisait à faire la différence. Drudi s’est accroché dans la ligne droite principale et a réussi à rester dans la première séquence de virages, terminant le mouvement avant Hugenholtzbocht.

#77, J.Love/F.Bird, Haupt Racing Team, SILVER, Mercedes-AMG GT3 EVO, P7, P1 Silver

Quatre tours plus tard, l’Audi n°40 a franchi le drapeau à damier pour remporter sa troisième victoire de l’année 2023 et permettre à Drudi et Feller de prendre la tête du championnat Sprint Cup. La Ferrari #69 a terminé deuxième, tandis que Martin a ramené la BMW #46 en P3 pour assurer le troisième podium de la saison pour lui et Rossi.

Boguslavskiy a pris la quatrième place et a fait preuve d’un bon rythme, ce qui laisse penser que Marciello et lui peuvent encore se battre lors de la course décisive de demain. Nicolas Baert a ramené l’Audi #12 à la maison en cinquième position devant Charles Weerts, mettant fin aux chances de l’équipage de la BMW #32 de remporter une quatrième couronne consécutive en Sprint Cup.

#9, A.Panis/A.di Folco, Boutsen VDS, Audi R8 LMS GT3 EVO II, GOLD, P11, P1 GOLD

La septième place est revenue aux vainqueurs de la Silver Cup, Jordan Love et Frank Bird, qui ont tous deux fait preuve de vitesse au volant de la Mercedes-AMG HRT n°77. Love a fait des progrès significatifs au départ pour prendre l’avantage, tandis que Bird était sur le même rythme que Weerts pendant le deuxième relais. Ce résultat permet à Love de prendre 2,5 points d’avance au championnat sur Lorenzo Patrese et Alex Aka (Audi #99 Tresor Attempto Racing), qui ont terminé deuxièmes de leur catégorie aujourd’hui.

La BMW n°30 du Team WRT a été la première voiture de la Gold Cup à franchir la ligne, mais une pénalité pour infraction à la procédure de la voiture de sécurité a fait reculer Niklas Krütten et Calan Williams dans l’ordre. Cela a permis à l’Audi Boutsen VDS n°9 d’Aurélien Panis et Alberto di Folco de remporter la victoire, ce qui les met sur le point de s’assurer le titre de champion du monde de Gold Cup.

Course 1 ici

Communiqué GT World

Crédits photos, GT World