GP du Portugal, Hamilton s’impose facilement et bat le record des victoires

Posted by

A Portimao au Portugal, Hamilton décroche sa 92e victoire en F1. Il est ainsi devenu le pilote le plus victorieux de la discipline devant Michael Schumacher.

Parti de la pole, la 9e fois de la saison, le Britannique a connu un départ plutôt compliqué sur une piste rendue glissante par quelques gouttes de pluie. Dans les premiers virages, Hamilton a patiné et opté pour la prudence

Hamilton s’impose, pht. Steve Etherington

Le britannique de Mercedes a vu son équipier Valtteri Bottas le dépasser sans forcer alors que Carlos Sainz profitait des incertitudes d’Hamilton pour s’emparer de la 2e place.

Après ces moments d’hésitation, Hamilton a rapidement repris sa deuxième place en avalant Sainz avant de se lancer à la poursuite de Bottas.

Bottas a demandé une stratégie décalé face à Hamilton, le chef a dit NON. LAT Images

Revenu dans ses échappements après 20 tours, le Britannique a profité du DRS pour s’emparer de la tête de la course pour ne plus jamais la lâcher, il faut dire aussi qu’il n’a pas trouvé une grande résistance de la part du finlandais. Premier et deuxième, Hamilton et Bottas ont signé un 57e doublé pour Mercedes et rapproché l’écurie d’un 7e titre constructeurs consécutif.

Revenu aux commandes, le leader du championnat du monde s’envola ensuite avec une facilité déconcertante. Ensuite il chaussa des durs au 41e tour et s’en alla décrocher sa 92e victoire, avec tenez-vous bien, plus de 25 secondes devant son coéquipier.

Bottas a demandé une stratégie décalée en demandant des Tendres lors de son 2nd pit-stop. Refusé par Mercedes au motif de l’équité en coéquipiers, ah mais…

Max Verstappen a tout donné mais il n’avait aucune chance face aux invincibles Mercedes. Pht. Joe Portlock/Getty Images

Verstappen c’est accroché avec Pérez au premier tour et termine à une distante 3e place, totalement impuissant face aux monoplaces allemandes, tant elles dominent les débats.

«Dans l’ensemble, je suis satisfait de la troisième place et je pense que c’est là où nous nous attendions. A déclaré Max, J’ai essayé tout ce que je pouvais et le début n’était bien sûr pas si facile avec un peu de pluie et une faible adhérence, ce qui signifiait que les températures des pneus étaient très basses pendant les premiers tours. J’ai eu un petit contact avec Sergio mais heureusement je n’ai eu aucun dommage et puis il a commencé à pleuvoir un peu alors j’ai juste essayé de garder la voiture sur la piste et d’éviter les ennuis. Je ne sais pas comment mais les McLaren avaient beaucoup d’adhérence dans le premier tour, alors une fois la pluie passée, je les ai dépassés pour revenir en P3 et me suis ensuite concentré sur ma propre course. Pour une raison quelconque, le pneu tendre ne fonctionnait pas très bien aujourd’hui, mais une fois que nous sommes passés sur les pneus médiums, nous avions un bon rythme et tout allait bien. Bien sûr, l’écart avec Mercedes était déjà si grand que nous ne pouvions vraiment rien faire, mais nous pouvons toujours être heureux avec un autre podium.

Pour anecdote, Hamilton termine devant Bottas à 25’’592, Verstappen est à 34’’508 et le 5e Gasly à un tour, un gouffre tant les Mercedes sont imbattables cette année particulièrement.

Charles Leclerc au pied du podium. pht. Ferrari Press Office

Charles Leclerc limite les dégâts et termine aux pied du podium, il devance son ami Pierre Gasly, 5e au terme d’une nouvelle prestation de choix au volant de son AlphaTauri.

Belle course de Pierre Gasly. Pht. Armando Franca – Pool/Getty Images

Bon dernier à l’issue du premier tour du à l’accrochage avec Max Verstappen, Pérez effectue un 1er arrêt aux stands ultra-précoce et effectue une remontée éclair pour revenir en 7e position avec sa Racing Point. Le Mexicain était 5e à l’entame des derniers tours avant de glisser derrière Gasly puis Sainz 6e, premier leader d’un Grand Prix qui mériterait de revenir au calendrier, sur un circuit que la F1 redécouvrait après 24 ans.

Esteban Ocon (FRA) Renault F1 Team RS20. 8ème.

Week-end compliqué pour Renault, les pilotes en jaune n’ont pu accrocher que les 8e et 9e places, Esteban Ocon devant Daniel Ricciardo. Sebastian Vettel (Ferrari) arrache le dernier point en jeu en devançant son ancien coéquipier Räikkönen.

Räikkönen, aux porte des points. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Le triomphe de Lewis Hamilton est total car il empoche aussi le point bonus du meilleur tour en course. Le Britannique compte désormais 77 unités d’avance sur Bottas à 5 courses du but. Autant dire que le 7e titre mondial ne sera plus qu’une formalité pour lui. Treize ans et 262 Grand Prix après ses débuts en F1, en Australie en 2007, Hamilton a raflé presque tous les records, il faut aussi préciser que c’est plus facile actuellement au volant d’une Mercedes et ce depuis 2014… Heureusement que Mercedes a arrêté le développement de la voiture 2020 !

Classement GP ici

Les pit Stops

Meilleurs tours ici

Les meilleurs tours dans les différentes monte de pneus

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Le prochain GP se déroulera en Italie le 1er novembre.