GP des Amériques, Verstappen bat Hamilton pour la pole grâce à un dernier tour sensationnel à Austin

Posted by

Max Verstappen a répondu à un tour audacieux de son rival Lewis Hamilton pour s’emparer de la pole position au Circuit of The Americas d’Austin, devant 120 000 spectateurs enthousiastes…

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B, P1. pht. Andy Hone/LAT Images

Verstappen s’est montré très rapide lors de la dernière séance d’essais, son équipe Red Bull semble avoir fait de gros progrès dans la nuit et a poursuivi sur sa lancée lors des qualifications, où il a absorbé la pression d’Hamilton pour décrocher la pole avec un temps de 1’32’’910s.

Lewis Hamilton, Mercedes W12, P2. pht. Zak Mauger/LAT Images

Mercedes est venu à Austin après avoir remporté toutes les poles de l’ère du turbo hybride, qui a commencé en 2014, mais ils ont semblé avoir perdu leur avantage au début des qualifications, avec Hamilton à 0’’399s du rythme en Q2.

D’une manière ou d’une autre, Hamilton a trouvé plus de rythme dans les derniers tours de Q3, et avait un quart de seconde d’avance après deux secteurs, mais a perdu du temps dans le troisième, et bien qu’il ait pris la pole provisoire d’une fraction, Verstappen allait plus vite derrière lui.

Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda, P3. pht. Chris Graythen/Getty Images

Malgré une pluie fine qui a commencé à tomber dans les dernières secondes, Verstappen a gardé son pied droit à fond et a porté l’éstocade dans la séquence finale de virages pour prendre la pole, avec son coéquipier Sergio Perez, troisième.

La deuxième Mercedes de Valtteri Bottas était quatrième, mais il sera relégué à la neuvième place en raison d’une pénalité de cinq places sur la grille pour avoir dépassé son allocation de moteur. Du coup Charles Leclerc remonte d’une place et devient quatrième, le pilote Ferrari devançant son coéquipier Carlos Sainz.

Daniel Ricciardo est le leader de McLaren en huitième position, devant son coéquipier Lando Norris. Pierre Gasly et Yuki Tsunoda, les deux pilotes d’AlphaTauri, complètent le top 10.

Valtteri Bottas, P4, mais sera pénalisé de 5 places, pour cause de changement de moteur. pht. LAT Images

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Leclerc est le plus rapide et Red Bull devance Mercedes

Daniel Ricciardo, qui venait de faire un tête-à-queue avec la Nascar 1984 de son héros Dale Earnhardt plus tôt dans la journée, a donné le ton en début de course, devant Verstappen et Norris, alors que les deux Mercedes semblaient manquer de rythme pour lutter contre la concurrence.

Charles Leclerc, Ferrari SF21, P4. pht. Charles Coates/LAT Images

Les deux Red Bull ont fait des tours de chauffe avant de repartir, avec Verstappen qui a réalisé le meilleur temps, 0’’017s devant Perez.

Mercedes a envoyé Hamilton et Bottas pour un deuxième tour en pneus tendres usagés et bien qu’ils se soient améliorés, ils sont restés en dehors du top 5. Et à quelques instants de la fin, Leclerc a donné P1 à Ferrari pour 0’’19s alors que la piste s’intensifiait.

Carlos Sainz, P5. pht. Scuderia Ferrari

A l’autre bout du classement, Fernando Alonso et Kimi Raikkonen étaient dans la zone de chute. Alonso s’est fait sortir avec son dernier tour, et cela a rétrogradé Lance Stroll, qui a eu un tour supprimé plus tôt dans la session et n’a pas pu réagir.

Il a été rejoint dans la zone d’abandon par Nicholas Latifi, Raikkonen, Mick Schumacher et Nikita Mazepin, quant à Antonio Giovinazzi il a survécu à un tête-à-queue dans son dernier tour pour devenir la seule Alfa Romeo à passer au segment suivant des qualifications.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M, P6. pht. Glenn Dunbar/LAT Images

Eliminés : Stroll, Latifi, Raikkonen, Schumacher, Mazepin.

Q2 – Verstappen brille par son tour de piste.

Les pneus médiums étaient à l’ordre du jour pour Mercedes et Red Bull, les équipes souhaitant éviter de commencer la course avec le pneu tendre qui ne devrait pas durer très longtemps en conditions de course.

Verstappen a imposé un rythme effréné pour prendre la tête du classement, 0’’333s plus vite que Hamilton, Norris, Leclerc, Bottas et Sainz complétant le top 6. Perez et Ricciardo se sont mis sous pression après avoir dépassé les limites de la piste, ce qui a déclenché la suppression de leurs chronos.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P7. pht. Steven Tee/LAT Images

Ils repartent, avec Perez en septième position et Ricciardo en neuvième, poussant Tsunoda dans la zone de chute. Mais le pilote japonais était déjà sur un tour qui semblait fort, et il s’est faufilé dans le segment final des qualifications pour la deuxième course consécutive en 10ème position.

Esteban Ocon, qui a été remorqué par Alonso, est 11e, et Vettel ne fait qu’un seul tour pour finir 12e. Vettel n’a effectué qu’un seul tour et s’est retrouvé 12e, mais il se retrouvera en fond de grille en raison de pénalités pour des changements de pièces de moteur.

Pierre Gasly of France driving the (10) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P8. pht. Jared C. Tilton/Getty Images

Giovinazzi était 13e, devant Alonso, qui, comme Vettel, partira de l’arrière en raison des pénalités moteur et Russell, qui a vu son dernier tour supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste.

Eliminés : Ocon, Vettel, Giovinazzi, Alonso, Russell.

Q3 – Verstappen remporte une bataille titanesque avec Hamilton

Les Mercedes ont pris les devants, Bottas s’emparant de la pole provisoire, 0’’089s plus vite qu’Hamilton, Norris se plaçant en troisième position.

Yuki Tsunoda of Japan driving the (22) Scuderia AlphaTauri AT02 Honda, P10. pht. Chris Graythen/Getty Images

Mais le premier tour de Perez a suffi à le placer en tête, 0’’19s devant Verstappen, alors que Red Bull occupait la première ligne avec un dernier tour à faire.

Hamilton a trouvé quelque chose en plus sur sa deuxième tentative et était en bonne voie pour fixer un objectif difficile à Verstappen. Mais il a perdu deux dixièmes dans le dernier secteur et a seulement frollé la P1.

Esteban Ocon, Alpine, P11

Verstappen a saisi sa chance pour décrocher sa quatrième pole position en six courses, sa neuvième de la saison et la première ligne de Red Bull à Austin depuis 2013, son rival pour le titre s’alignant à ses côtés en deuxième position pour la septième fois cette saison.

Perez n’a obtenu que sa troisième place dans le top 3 en 2021, après avoir manqué la première ligne pour seulement 0’’015s, tandis que Leclerc a obtenu sa deuxième place consécutive dans le top 4 grâce à la pénalité de Bottas.

Avec Sainz promu à la cinquième place, Ferrari aura deux voitures dans le top cinq sur la grille pour la première fois depuis Bakou, il y a 11 courses.

Les qualifs ici

La grille de départ ici

La citation clé :

« C’était assez excitant là-bas », a déclaré Verstappen, détenteur de la pole. « En Q3, mon premier tour n’était pas incroyable, et puis dans le dernier tour, il a également commencé à y avoir du crachin comme un peu de bruine dans le dernier secteur en particulier, donc je n’étais pas sûr que j’allais accrocher mon temps, mais c’était suffisant d’être en pole position , mais aussi d’être P1 et P3 en tant qu’équipe, je pense que c’était une très forte performance. »

Et maintenant ?

Le Grand Prix des États-Unis débute à 14 heures, heure locale, soit 19 heures UTC. Verstappen a huit mètres d’avance sur Hamilton, mais son rival pour le titre a la ligne intérieure à l’entrée du virage 1. Qui sortira vainqueur ?

Communiqué la F1

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES VUES PAR PIRELLI

Avec les températures élevées et l’abrasion élevée au COTA, un double arrêt semble optimal demain, d’autant plus que le temps chaud devrait rester pour la course.

La stratégie exacte que chaque pilote choisira dépendra aussi évidemment des pneus qu’il leur reste dans leurs attributions individuelles, mais le moyen le plus rapide sur papier d’aborder la course de 56 tours implique un relais sur le P Zero Red soft ou le P Zero Yellow medium. et deux sur le P Zero White dur. Ces deux options semblent très proches.

La gestion de l’usure et de la dégradation du pneu tendre va être cruciale, donc ceux qui veulent essayer une stratégie à guichet unique ne pourront le faire qu’en utilisant moyen et dur, mais cela ne semble pas être facile à réaliser.

Comme on peut s’y attendre à ce stade de la saison, il y a quelques pilotes qui partent hors de position en raison de pénalités de changement de moteur : ils pourraient être tentés de monter le pneu dur au départ et de faire un long premier relais pour gagner une position en piste. Cependant, COTA est un circuit avec plusieurs opportunités de dépassement et une perte de temps relativement faible dans la voie des stands, de sorte que l’avantage d’une stratégie à un seul arrêt pourrait être légèrement inférieur à la normale.

SE CONCENTRER SUR

Le pilote Red Bull Max Verstappen a décroché la pole position en pneus tendres mais il prendra le départ de la course demain en pneus médium, avec lesquels il a signé son meilleur temps en Q2. Tous les pilotes n’ont utilisé que le soft en Q1, en gardant les médiums pour plus tard.

Y compris Hamilton, un total de huit pilotes ont franchi la Q2 avec le pneu moyen, ce qui signifie que ce sera le composé sur lequel ils prendront le départ de la course demain. Seuls Carlos Sainz de Ferrari et Yuki Tsunoda d’AlphaTauri ont signé leurs meilleurs temps en Q2 sur le soft, partant respectivement de la cinquième (compte tenu d’une pénalité de cinq positions pour le pilote Mercedes Valtteri Bottas) et de la 10e sur la grille.

Les températures sont restées élevées aujourd’hui, avec des qualifications (qui ont commencé à 16h00 heure locale, deux heures plus tard que le départ de la course à 14h00) commençant par 32 degrés Celsius et 36 degrés sur la piste. Pendant l’heure de qualification, il y a eu quelques rafales de vent, affectant l’équilibre aérodynamique, avec des nuages ​​de pluie qui s’accumulent et une légère bruine dans les dernières secondes. Des averses possibles pourraient arriver pendant la nuit, mais le temps devrait être similaire ou légèrement plus chaud demain, la course commençant plus tôt dans l’après-midi.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE

Mario Isola, Racing Manager, Pirelli Motorsport. pht. Mark Sutton/LAT Images

« Le pneu médium a été favorisée par la majorité des 10 sur la grille, comme à partir de ce composé permet une plus grande flexibilité en termes de stratégie. La gestion des softs pour éviter la surchauffe – surtout à l’arrière – est crucial dans ces conditions chaudes, et Cela fait du moyen et du dur les choix clés pour la course. Une stratégie à deux arrêts est la plus probable, avec les vitesses élevées et les surfaces abrasives qui enlèvent beaucoup aux pneus. En même temps, le temps d’arrêt aux stands relativement faible les pertes et le nombre d’opportunités de dépassement atténuent les avantages d’un arrêt unique. Il existe un certain nombre de deux arrêts différents qui sont assez proches, selon les circonstances de la course, donc cela semble être une bataille stratégique intense . « 

MAX VERSTAPPEN :

 

« Je suis surpris après les qualifications aujourd’hui mais je suis bien sûr très heureux d’être en pole. Cela n’a pas été le week-end le plus facile pour moi jusqu’à présent, j’ai pas mal cherché l’équilibre, donc boucler ce tour en Q3 était bien sûr vraiment satisfaisant. Je suis vraiment satisfait de la performance de toute l’équipe aujourd’hui et je suis heureux que nous ayons enfin pu nous ressaisir pour le dernier tour. Nous avons amélioré l’équilibre et je me sentais beaucoup plus à l’aise dans la voiture aujourd’hui qu’hier. Montrer ce rythme en quali est positif pour la course de demain, mais je m’attends toujours à ce que ce soit difficile là-bas, il fera très chaud et très dur pour les pneus, ce qui le rendra plus intéressant. Nous devons juste nous concentrer sur nous-mêmes demain, espérer un bon départ propre et ensuite être aussi rapide que possible. »

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull

pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’était une excellente performance de qualification de nos deux pilotes, un premier et un troisième, c’est un excellent endroit pour commencer la course de demain. C’est la première pole non Mercedes ici dans l’ère hybride et la première fois que nous avons eu deux voitures contre une, donc une autre étape importante pour nous. Lewis a fait un excellent tour à la fin, le vent est tombé et les temps ont commencé à baisser, mais au cours du tour, nous avons eu la voiture la plus rapide. C’était probablement la meilleure qualification de Checo cette année dans des conditions normales, nous en sommes donc très satisfaits. Checo avait la pole provisoire et Max a répondu et a réussi à s’améliorer, donc des performances phénoménales de nos deux pilotes. C’est difficile à suivre ici et vous voulez vraiment être en tête dans le premier virage, donc au moins nous avons deux gars qui partent en tête du peloton. Ce sera un premier virage intéressant demain.

Pierre Gasly :

pht. Peter Fox/Getty Images

« Je pense que nous pouvons être satisfaits aujourd’hui, nous avons les quatre meilleures équipes devant nous, nous partons donc en bonne position. Vendredi a été un peu plus difficile que prévu, mais nous avons fait de bonnes améliorations pour aujourd’hui et avec la pénalité de Valtteri, nous serons en 8e place. C’est bien que nous ayons réussi à nous qualifier avec les Médiums, pour nous donner la meilleure option demain, mais je pense que ça va être très serré ici avec les pneus, car cette piste est très dure pour eux. Nous avons beaucoup de choix de stratégie à notre disposition, nous devrons donc examiner toutes les possibilités ce soir et choisir la meilleure option pour demain. 

Esteban Ocon :

« Je pense que la onzième était la meilleure que nous aurions pu atteindre aujourd’hui, donc dans l’ensemble je suis assez content de l’effort. Cela a été un week-end difficile jusqu’à présent et nous n’avons pas été en lice pour atteindre la Q3 et aujourd’hui, nous étions juste au bord du gouffre. Nous avons essayé de passer le Q2 sur les Médiums, et nous n’étions pas trop loin. Peut-être que sur les Softs, nous aurions pu le faire, mais nous sommes restés fidèles à notre plan avec demain en tête. Tout était un effort d’équipe aujourd’hui avec Fernando aidant avec le remorquage en Q2. Cela a bien fonctionné, mais cela n’a pas suffi pour passer en Q3. Tout peut arriver dans la course et la stratégie sera cruciale. Nous resterons positifs et nous pousserons fort pour la course.

Fernando Alonso :

« Nous avons eu notre propre petite bataille en qualifications aujourd’hui avec George [Russell] et Sebastian [Vettel] à cause du changement de moteur. Au final, nous n’avions pas vraiment le rythme aujourd’hui, nous devons donc analyser tout cela et essayer de le comprendre car ce n’est pas là où nous étions lors des deux derniers Grands Prix. J’ai essayé d’aider Esteban avec le remorquage aujourd’hui, mais il nous manquait encore quelques dixièmes pour être dans la bagarre avec les autres. Il y a encore une chance de marquer des points demain avec une bonne stratégie, alors voyons comment on s’en sort.

Davide Brivio, Racing Director :

« Après les qualifications d’aujourd’hui, nous nous sommes positionnés pour une position intéressante dans la course. Avec le changement de moteur de Fernando ce matin et le fait qu’il partira du fond de la grille, nous avons essayé d’en tirer le meilleur parti. L’objectif était que les deux voitures avancent en Q2 puis que Fernando aide Esteban à tirer le remorquage dans la ligne droite arrière. Les deux pilotes ont fait preuve d’un excellent travail d’équipe, Esteban commençant la course de demain en onzième place après avoir couru en Q2 sur des médiums. Demain, nous pouvons certainement avoir une course intéressante à partir de ces positions. Nous avons déjà vu Fernando traverser le terrain cette saison et ce sera son objectif. Esteban visera à prendre un bon départ et le travail acharné se déroulera du jour au lendemain pour préparer une stratégie pour cela. Nous sommes impatients de courir et l’objectif est de marquer des points.

Lewis Hamilton :

pht. Steve Etherington

J’ai tout donné aujourd’hui. C’était un peu difficile pendant les qualifications, Red Bull était incroyablement rapide et dès les premiers essais, nous avons semblé légèrement reculer en comparaison. J’étais content du résultat de mon dernier tour en Q3, bien sûr, il y a toujours des points à améliorer mais je pense que c’était à peu près le maximum. La foule a été absolument incroyable ici, donc mon état d’esprit demain est de gagner la course et de leur donner à tous un grand spectacle. Nous devrons travailler aussi dur que possible, mais nous commençons dans une bonne position et je ferai de mon mieux dans le virage 1 car il y a une opportunité là-bas. L’usure des pneus est vraiment agressive ici, il sera donc intéressant de voir quelle stratégie nous pouvons faire et cela présentera également des opportunités en cours de route. Donc aujourd’hui n’était pas mon jour préféré mais nous pouvons nous battre demain.

 Andrew Shovline :

pht. Jiri Krenek

Nous n’avions pas le rythme pour la pole aujourd’hui, mais Lewis a fait un bon effort pour placer la voiture en première ligne. Malheureusement, Valtteri doit purger la pénalité pour son changement d’ICE, ce qui le ramènera à la 9e place, mais au moins c’est un circuit où vous pouvez dépasser. Donc j’espère que nous pourrons bien nous remettre. Stratégiquement, cela va être un peu plus difficile avec Red Bull ayant les deux voitures à l’extrémité de la grille, mais en fin de compte, cela dépendra de qui est le plus rapide et qui est le plus facile avec les pneus. Nous sommes satisfaits de notre choix de pneus de départ et nous avons de nouveaux Mediums et Hards avec les deux pilotes, donc il y a beaucoup d’options stratégiques à examiner ce soir. Le vent rend également les choses difficiles là-bas et la piste est très dure pour les pneus, donc ça va être difficile, mais cela peut aussi créer des opportunités, alors voyons comment nous nous en sortirons demain.

Charles Leclerc #16 :

pht. Scuderia Ferrari

« Ce samedi n’a pas été facile pour moi, mais au final je peux dire que je suis très satisfait du déroulement des qualifications et que ma journée s’est terminée en crescendo.

Cela a commencé par des séances d’essais libres difficiles, au cours desquelles j’ai fait un bon premier essai mais j’ai ensuite beaucoup lutté dans le second parce que je ne me sentais pas bien à l’arrière et par conséquent je n’étais pas à l’aise dans la voiture. Nous avons fait quelques changements et sommes entrés en Q1 en faisant plusieurs tours qui m’ont permis de reprendre confiance, donc à partir de la Q2, j’ai pu à nouveau pousser au maximum.

Avoir réalisé mon meilleur tour à ce stade avec le composé Medium devrait être un avantage pour la course de demain. Nous gagnerons également une position sur la grille et Carlos et moi partirons donc quatrième et cinquième, même si pour moi cela impliquera de devoir sprinter du côté sale de la piste. Je ferai de mon mieux pour apporter à l’équipe un bon résultat dans la course de demain. »

Laurent Mekies , directeur de course :

pht. Scuderia Ferrari

« Nous savions que les caractéristiques de ce circuit n’étaient pas les meilleures sur le papier pour notre package, surtout par rapport à nos principaux rivaux. De plus – une condition commune à tous – il n’a pas été facile de trouver les réglages optimaux sur un asphalte qui a beaucoup de bosses, d’autant plus que les pilotes ont besoin de « ressentir » la confiance dans la voiture pour pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes. Nous avons tous beaucoup travaillé ensemble sur cet aspect hier et aujourd’hui, en essayant différentes solutions et, au final, je pense que nous avons mis Charles et Carlos en mesure de tirer le meilleur parti du SF21 et ils ont très bien réagi tout au long des soixante minutes. de cette qualification.

Demain promet d’être une course très difficile, pour les pilotes et les voitures. Nous nous attendons à des températures très élevées, qui affecteront la tenue de route des pneus sur un asphalte déjà très abrasif. Le travail de préparation de la stratégie et de son exécution sera fondamental. Comme toujours, nous ferons de notre mieux, également pour donner de la joie aux nombreux fans de Ferrari qui sont ici à Austin. »

English Information

QUALIFYING : Verstappen pips Hamilton to pole position with sensational final lap in Austin

Max Verstappen responded to a bold lap from title rival Lewis Hamilton to take pole position at Austin’s Circuit of The Americas in front of an ecstatic 120,000 sell-out crowd…

Verstappen looked quick in final practice – his Red Bull team appearing to have made big gains overnight – and carried that through to qualifying, where he absorbed pressure from Hamilton to take pole with a 1m32.910s.

Mercedes came to Austin having taken every pole during the hybrid turbo era, which began in 2014, but they looked to have lost their edge early in qualifying, with Hamilton 0.399s off the pace in Q2.

Somehow, Hamilton found more pace in the final runs of Q3, and was a quarter of a second up after two sectors, but lost time in the third, and while he took provisional pole by a fraction, Verstappen was running quicker behind him.

Despite light rain starting to fall in the final few seconds, Verstappen kept his foot in and carried the momentum through the final sequence of corners to take pole, with his team mate Sergio Perez third.

The second Mercedes of Valtteri Bottas was fourth, however he’ll drop to ninth courtesy of a five-place grid penalty for exceeding his engine allocation. That’ll promote Charles Leclerc one place to fourth, the Ferrari driver edging out team mate Carlos Sainz.

Daniel Ricciardo was the leading McLaren in eighth, ahead of team mate Lando Norris, with AlphaTauri duo Pierre Gasly and Yuki Tsunoda closing out the top 10.

AS IT HAPPENED

Q1 – Leclerc goes quickest as Red Bull edge Mercedes

Daniel Ricciardo, fresh from having taken his hero Dale Earnhardt’s iconic 1984 Nascar for a spin earlier in the day, set the early pace, from Verstappen and Norris, as the Mercedes duo seemed to lack the pace to contend at the sharp end.

Both Red Bulls did cool down laps before going again, with Verstappen pumping in the quickest time, 0.017s ahead of Perez, who has kept his team mate honest all weekend.

Mercedes sent Hamilton and Bottas out for a second run on used soft tyres and while they improved, they remained outside the top five. And with just a few moments to go, Leclerc gave Ferrari P1 by 0.19s as the track ramped up.

At the other end of the classification, Fernando Alonso and Kimi Raikkonen were in the drop zone. Alonso got himself out with his final lap, and that demoted Lance Stroll, who had a lap deleted earlier in the session and could not react.

He was joined in the drop zone by Nicholas Latifi, Raikkonen, Mick Schumacher and Nikita Mazepin – with Antonio Giovinazzi surviving a spin on his final lap to become the only Alfa Romeo to progress into the next segment of qualifying.

Knocked out : Stroll, Latifi, Raikkonen, Schumacher, Mazepin

Q2 – Verstappen shines with cracking lap

Medium tyres were the order of the day for Mercedes and Red Bull, with teams keen to avoid starting the race on the soft tyre that isn’t expected to last very long in race conditions.

Verstappen set a blistering pace to top the charts, 0.333s quicker than Hamilton, with Norris, Leclerc, Bottas and Sainz completing the top six. Perez and Ricciardo put themselves under pressure after exceeding track limits which triggered the deletion of their lap times.

They went again, with Perez slotting into seventh and Ricciardo ninth, pushing Tsunoda into the drop zone. But the Japanese driver was already on a lap that looked strong, and he squeaked into the final segment of qualifying for the second straight race in 10th.

That left Esteban Ocon – who had a tow from Alonso – out in 11th, with Vettel completing just one run to end up 12th. He’ll be heading to the back of the grid, though, courtesy of a suite of penalties for engine component changes.

Giovinazzi was 13th, ahead of Alonso – who like Vettel will start from the back because of engine penalties – and Russell, who had his final lap deleted for exceeding track limits.

Knocked out : Ocon, Vettel, Giovinazzi, Alonso, Russell

Q3 – Verstappen wins titanic battle with Hamilton

Mercedes headed out early doors, with Bottas taking provisional pole, 0.089s quicker than Hamilton, with Norris slotting into third.

But Perez’s first run was enough to put him top of the pile, 0.19s ahead of Verstappen, as Red Bull commanded the front row with one final run to go.

Hamilton found something extra on his second attempt and was on course to set Verstappen a challenging target. But he lost two tenths in the final sector and only scraped into P1.

Verstappen seized his opportunity to take his fourth pole position in six races, ninth of the season and Red Bull’s first front row start in Austin since 2013, with his title rival lining up alongside him in second for the seventh time this season.

Perez secured only his third top-three start of 2021, having missed out on the front row by just 0.015s, with Leclerc securing back-to-back top four starts courtesy of his promotion following Bottas’ penalty.

With Sainz promoted to fifth, Ferrari will have two cars in the top five on the grid for the first time since Baku, 11 races ago.

The key quote

“It was quite exciting out there,” said pole-sitter Verstappen. “In Q3, my first lap wasn’t amazing, and then in the final lap it also started spitting – like a bit of drizzle in the last sector especially – so I was not sure I was going to hang on to my lap time, but it was enough and of course to put the lap time in and be in pole position – but also to be P1 and P3 as a team – I think was a very strong performance.”

What’s next ?

The United States Grand Prix kicks off at 1400 local time, which is 1900 UTC. Verstappen has an eight-metre advantage over Hamilton, but his title rival has the inside line heading into Turn 1. Who will come out on top ?