GP de Toscane, mouvementé, Mercedes réalise le doublé, Hamilton vainqueur

Posted by

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’est imposé dans le premier Grand Prix de Toscane de l’histoire sur le circuit du Mugello, le millième de la Scuderia Ferrari, et neuvième épreuve de la saison 2020 de Formule 1. Le Champion du Monde a devancé son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes), deuxième à 4.880 secondes, et le Thaïlandais Alex Albon (Red Bull), troisième à 8.064 secondes, et sur le podium.

« C’était de la folie, comme si on avait disputé trois courses en un jour, a réagi Lewis Hamilton après sa victoire. C’était incroyablement difficile, mais ce circuit est phénoménal. Mon départ a été difficile, mais j’ai ensuite réussi à garder Valtteri derrière moi, alors qu’il a été très rapide pendant tout le week-end. Avec tous ces restarts, il fallait à chaque fois se remettre dedans. Cela a été très compliqué !  C’est dingue de remporter ma quatre-vingt dixième victoire ici ! »

Hamilton, intouchable. Pht. Andy Hone/LAT Images

Les deux pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Sebastian Vettel, se sont respectivement classés huitième (+28.345) et dixième (+29.983) alors que seulement douze voitures ont franchi la ligne d’arrivée.

Charles Leclerc, seulement 8e. Scuderia Ferrari Press Office

Parti depuis la pole position, Lewis Hamilton, rate son départ, et c’est son coéquipier qui hérite de la première place, Valtteri Bottas. Derrière les deux Mercedes, Charles Leclerc (Ferrari) a dépassé les deux Red Bull et a bondi en troisième position.

Bottas en bon coéquipier assure la 2e place à Mercedes. Pht. LAT Images

Verstappen, qui avait été victime d’une alerte moteur sur la grille, a réalisé un beau départ,  mais son moteur Honda a ensuite cessé de délivrer de la puissance et le pilote Red Bull s’est mis à chuter dans le classement.

Enfin, le thaïlandais Alex Albon monte sur le podium et cette fois-ci il n’a pas été accroché par Hamilton. Pht. Mark Thompson/Getty Images

Un peu plus loin dans le peloton, Pierre Gasly (Alpha Tauri), vainqueur du Grand Prix d’Italie à Monza, seulement seizième sur la grille, s’est accroché avec la Haas de Romain Grosjean avant de percuter l’Alfa Romeo de Kimi Raikkonen. Passager, le Finlandais a à son tour provoqué la sortie de route de Max Verstappen (Red Bull), bloqué dans le bac à gravier et contraint à l’abandon.

Après six tours derrière la safety car, la course a pu reprendre… mais seulement pendant quelques secondes, car dans la ligne droite de départ, Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) est allé percuter violemment la Haas de Kevin Magnussen et derrière, plusieurs pilotes n’ont pu éviter l’accrochage. Carlos Sainz (McLaren) et Nicholas Latifi (Williams) ont également été contraints à l’abandon.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team RS20 aux portes du podium.

Drapeau rouge, et au moment de reprendre la course, il ne restait déjà plus que treize des vingt voitures au départ… Et qui dit drapeau rouge dit également nouveau départ arrêté, sur la grille. Au restart, Lewis Hamilton a inversé les rôles, pour prendre le meilleur sur son coéquipier Valtteri Bottas et récupérer la première place.

Le ton est donné au départ, les invincibles Mercedes, devant, les autres derrières. Pht. Wolfgang Wilhelm

Au 44ème tour, nouveau rebondissement : Lance Stroll est sorti de la route en raison d’une crevaison à l’arrière gauche et a pulvérisé sa Racing Point alors qu’il occupait la quatrième place. Nouvelle montée en piste de la safety car, puis nouveau drapeau rouge !

Kimi Räikkönen, Alfa Romeo Racing C39, 8e. Pht. Charles Coates/LAT Images

 

Au restart, cette fois Lewis Hamilton n’a pas été inquiété ou protégé par Valtteri Bottas. Le Finlandais a même été dépassé par Daniel Ricciardo, sur qui il a réussi à reprendre le meilleur un tour plus tard. Alex Albon (Red Bull) a ensuite dépassé l’Australien pour monter sur le podium pour la première fois de sa jeune carrière !

« Je peux enfin respirer », a déclaré Albon, il avait été privé d’un podium assuré au Brésil l’année dernière et en Autriche en juillet dernier mais un certain Lewis Hamilton l’a par deux fois sorti de la piste…

Le thaïlandais Alexander Albon marque son premier podium.. Pht. Mark Thompson/Getty Images

« Oui, oui je suis soulagé (d’être monté sur le podium). Ça m’a pris un peu de temps pour être ici ! Ça a été dur aujourd’hui. Ça fait du bien d’y être. Je peux enfin respirer » souriait Albon avant d’aller chercher son trophée.

Et ce podium, le coéquipier de Max Verstappen est allé le chercher lui-même.

« Je n’ai pas pris un bon envol donc j’ai dû faire la plupart de mes dépassements en course. Nos freins marchaient très bien ici, on le savait depuis vendredi. Ça m’a donc permis de réaliser toutes ces manœuvres en course. C’était agréable à conduire ».

Le podium. Pht. Andy Hone/LAT Images

Brillant 5e en qualifications, Charles Leclerc entretint un bref espoir pour les quelques 2 880 tifosi présents au Mugello et les millions de fans de la Scuderia à travers le monde. Le Monégasque se hissa en effet au 3e rang en début de course avant de chuter inexorablement au classement après la relance de la course.

Renault conclut tout une belle semaine pour le sport automobile français, après la victoire historique de Pierre Gasly à Monza le week-end dernier.

Au classement du Championnat du Monde, Lewis Hamilton (190) compte à présent 55 longueurs d’avance sur son coéquipier Valtteri Bottas (135). Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), contraint à l’abandon pour la deuxième fois de suite, reste bloqué à 110 points et en accuse 80 de retard !

Les Pit Stops

En faisant l’analyse des meilleurs tours, Hamilton qui marque le meilleur en 1’18’’833, excepté son coéquipier, le meilleur temps des non-Mercedes est signé par Albon à 1’’206, différence énorme, comme quoi si l’on veut battre des records il faut avoir actuellement une Mercedes, c’est plus facile…

Les meilleurs tours avec les différentes monte de pneus

Le GP de Toscane ici

Les meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Le prochain Grand Prix se déroulera sur les terres de Russie, le 27 septembre, sur le circuit de Sotchi.