GP de Styrie, Verstappen repousse les Mercedes pour décrocher la pole

Posted by

Max Verstappen a donné à Red Bull un départ parfait pour la première de deux courses à domicile en réalisant un tour étincelant pour repousser le duo Mercedes Valtteri Bottas et Lewis Hamilton et s’emparer de la pole position pour le Grand Prix de Styrie – sa deuxième consécutive.

Max Verstappen – Red Bull, P1

Le Red Bull Ring a été un terrain de chasse heureux pour Verstappen dans les années passées, et le double vainqueur a semblé avoir sa RB16B bien accrochée dès le début des qualifications, réalisant d’excellent temps alors que la séance montait en crescendo.

Le leader du championnat, Max Verstappen, a établi la pole provisoire avec son premier tour et son deuxième tour a également été assez bon pour prendre la première place, alors que le défi de Mercedes a échoué. Bottas a devancé Hamilton pour prendre la deuxième place grâce à un tour très soigné, mais il sera rétrogradé à la cinquième place suite à une pénalité de trois places pour « conduite dangereuse » lorsqu’il a fait un tête-à-queue dans la voie des stands pendant les essais libres.

Lewis Hamilton – Mercedes, a réalisé le troisième temps mais partira deuxième suite à la pénalité de son coéquipier Valtteri Bottas

Hamilton hérite de la deuxième position, après avoir franchi la ligne d’arrivée en troisième position. Le pilote Mercedes a choisi de faire trois tours en Q3 après avoir conservé un jeu de pneus tendres pour l’ouverture de la Q3.

Le premier tour du britannique était bon, et bien qu’il ait amélioré son deuxième tour, il était toujours à un quart de seconde du rythme de la Red Bull. Hamilton a tenté un troisième essai, il a trop sollicité ses pneus, et il n’a pas réussi à améliorer en glissant large et dépassant les limites de la piste.

Valtteri  Bottas P2

Lando Norris (McLaren) a terminé à une belle quatrième place – qui deviendra troisième pour la deuxième fois sur ce circuit, suite à la pénalité de Bottas – devant la deuxième Red Bull de Sergio Perez.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P4

Pierre Gasly a montré un bon rythme tout au long de la séance et a été le plus rapide de tous en Q2. Il s’est qualifié en sixième position pour AlphaTauri, sa sixième place dans le top 6 en huit Grands Prix. Charles Leclerc de Ferrari était septième, devant Yuki Tsunoda, qui a fait sa deuxième apparition en Q3 lors des trois derniers Grands Prix, mais qui fait l’objet d’une enquête pour un blocage présumé de Bottas.

Fernando Alonso était le seul représentant d’Alpine en Q3, après que son coéquipier Esteban Ocon ait été éliminé dans la première partie de la séance. L’Espagnol était neuvième, tandis que Lance Stroll (Aston Martin) est devant son coéquipier Sebastian Vettel pour la première fois en quatre courses, pour compléter le top 10.

Sergio Perez, P5. Pht. Clive Rose/Getty Images

Les faits

Q1 – Ocon rate la Q2, Verstappen et Hamilton passent sans encombre.

Des conditions chaudes et sèches ont accueilli les pilotes pour le début des qualifications au Red Bull Ring, taillé dans les collines de Styrie. Verstappen et Hamilton ont réalisé des tours suffisamment bons pour se qualifier, le second n’utilisant qu’un seul train de pneus tendres.

Au fur et à mesure que le temps passait, Antonio Giovinazzi et Sebastian Vettel se sont retrouvés dans la zone d’exclusion, avec Perez, mais tous les trois ont réussi leurs derniers tours ensemble pour se hisser en sécurité en Q2.

Ocon prendra le départ de la course en 17e position, une place derrière Nicholas Latifi, qui a manqué la Q2 pour un dixième de seconde seulement. Le pilote Alfa Kimi Raikkonen, qui a fait une sortie de piste dans le gravier et le duo Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin complètent le classement.

Eliminés : Latifi, Ocon, Raikkonen, Schumacher, Mazepin.

Q2 – Sainz, Vettel et Ricciardo éliminés

Hamilton et Bottas sont partis en pneus medium, tout comme Verstappen, le trio souhaitant démarrer la course avec le pneu le plus durable, tandis que les autres ont estimé qu’ils n’avaient pas assez de rythme et ont donc opté pour les tendre.

Pierre Gasly, P6. Pht. Clive Rose/Getty Images

Hamilton et Bottas n’étaient pas au mieux de leur forme lors de leurs premiers tours de roues, ils ont donc été obligés de recommencer, mais ils sont restés sur des pneus mediums. Et leurs deuxièmes runs ont été suffisants pour leur permettre d’accéder au top 10.

#99 GIOVINAZZI Antonio (ita), Alfa Romeo Racing ORLEN C41, P15. Pht. Joao Filipe/DPPI

Plus loin derrière, Carlos Sainz et Vettel se sont donnés beaucoup de mal après avoir vu des tours supprimés pour cause de limites de piste, et n’ont finalement pas été en mesure de récupérer, les laissant respectivement 12e et 14e sur la grille. C’est la deuxième fois cette saison que Sainz quitte les qualifications en Q2.

Charles Leclerc, P7. Pht. Scuderia Ferrari

Daniel Ricciardo a semblé avoir fait des progrès avec sa McLaren vendredi, en terminant deuxième de la FP2, mais il semblait tout à fait perdu dans les essais libres de samedi matin, et n’a pas réussi à faire mieux en qualification.

Yuki Tsunoda, P8

L’Australien a terminé 13ème, avec Giovinazzi d’Alfa Romeo 15ème. George Russell est passé à 0’’008 de la Q3, il s’alignera en 11ème position, avec la liberté du choix de pneus, pour égaler la position qu’il avait obtenue sur le mouillé au Red Bull Ring l’année dernière.

Sebastian Vettel, P14

Eliminés : Russell, Sainz, Ricciardo, Vettel, Giovinazzi.

Q3 – Verstappen prend la pole position devant Hamilton

Max Verstappen. Pht. Darko Vojinovic – Pool/Getty Images

Hamilton est sorti tôt en Q3, le champion du monde en titre ayant la piste pour lui tout seul puisqu’il était le seul du top 10 à avoir assez de pneus tendres pour faire trois tours.

Son temps initial de 1’04’’205 était plus rapide que ce qu’il avait réussi pendant toute la session, mais pas le meilleur temps des qualifications. Il a plongé dans les stands alors que tout le monde sortait, Verstappen établissant une référence avec quatre dixièmes d’avance sur Hamilton lors de son premier run.

George Russell (GBR) Williams Racing FW43B. P11

Le deuxième tour d’Hamilton était meilleur, mais il était toujours à un quart de seconde de retard de Verstappen, à l’approche des derniers tours. Le Britannique a inhabituellement attaqué son tour de sortie, pour se placer en tête de la file, mais a réalisé un premier secteur à 0’’25 de Verstappen, mettant fin à ses espoirs de décrocher la pole.

 

Fernando Alonso, Alpine F1 Team, P9

Son coéquipier Bottas s’est toutefois amélioré et a pris la deuxième place, rétrogradant Hamilton à la troisième place de la séance, mais le Britannique allait regagner cette place une fois la pénalité de trois places de Bottas appliquée sur la grille.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M, P13

La citation clé

« Ça a été un très bon week-end », a déclaré Verstappen, détenteur de la pole. « Encore une fois, en qualifications, la voiture était vraiment bonne à conduire. Ce n’était pas facile de gérer le trafic dans les derniers virages pour obtenir un parcours propre, mais je pense que ce premier tour en Q3 était assez bon à la fin. Et bien sûr, je suis très heureux d’être en pole ici à la maison. C’est toujours agréable de voir une voiture Red Bull en premier ici. »

Les qualifs ici

 

Race Sets by Drivers

Communiqué F1

Pirelli présente les stratégies de course possible

Max Verstappen

Le Grand Prix de Styrie, qui compte 71 tours, a un nombre de tours élevé en raison de la longueur du circuit, mais il devrait tout de même être une course à arrêt unique, surtout avec la sélection de pneus C2, C3 et C4 de ce week-end.

La stratégie à un seul arrêt la plus privilégiée pour la majeure partie du top 10 devrait être P Zero Rouge tendre à P Zero Blanc dur. Sinon, Max Verstappen (Red Bull) et les deux pilotes Mercedes opteront pour le P Zero Yellow moyen à dur, ce qui est également une possibilité pour les autres pilotes en dehors du top 10 de la grille. De tendre à moyen (ou vice versa) est également possible, mais plus difficile à réaliser sans une gestion minutieuse des pneus.

Comme d’habitude, il y a aussi la possibilité de faire l’inverse – commencer avec un pneu plus dur avant de passer à un pneu plus tendre. Ceci est logique pour ceux qui partent près de l’arrière et qui espèrent faire un premier relais plus long pour gagner de la position en piste. Il y a quelques bonnes opportunités de dépassement au cours du tour (compte tenu également des trois zones DRS), la position sur la piste n’est donc pas aussi essentielle au Red Bull Ring qu’elle ne l’est sur certains autres circuits.

Naturellement, tout cela dépend de la météo, dont les prévisions sont encore variables. La température de la piste influencera certainement la durée de vie des pneus – surtout les tendres – et donc la stratégie.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE DE LA F1 ET DES COURSES AUTOMOBILES

« En qualifications, nous avons connu les températures les plus chaudes du week-end jusqu’à présent, mais des marges très serrées ainsi que des variations dans la stratégie, ce qui signifie que les deux premiers et Bottas partiront sur le pneu moyen, avec le reste du top 10 sur le tendre. Cela devrait donner lieu à un départ animé demain, et il sera également intéressant de voir si Red Bull est en mesure de tirer parti d’une stratégie de division avec ses deux voitures. On prévoit des orages pour demain, ce qui pourrait avoir un impact décisif sur l’action. Sinon, nous nous attendons à une course à un seul arrêt, avec plusieurs façons différentes de l’aborder ».

Ils ont dit :

MAX VERSTAPPEN :

Pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’est bien sûr un excellent résultat de prendre la première pole position de l’équipe sur notre circuit national et je me sens très bien à ce sujet. Nous avons fait un grand pas en avant dans les qualifications cette année et bien que la voiture ait été compétitive et assez facile à régler tout le week-end, nous avons quand même fait quelques bons changements pour les qualifications. De mon côté, le premier tour en Q3 était plutôt bon. Ici, il n’y a pas beaucoup de virages, mais il est en fait assez difficile de boucler le tour à cause du freinage jusqu’aux virages 3 et 4, où il est facile de perdre un dixième si vous faites une petite erreur. Quand j’ai commencé à piloter en F1, c’était toujours l’un des circuits sur lesquels je me sentais bien et comme il n’y a pas beaucoup de virages, le pilote peut faire une grande différence, ce que j’aime. Certains circuits sont assez directs sur la façon de prendre les virages, mais ici, il y a quelques options pour cela, ce qui rend les choses plus agréables. Je m’attends à ce que ce soit encore très serré demain. Nous savons que Mercedes a une voiture de course forte et ils sont assez bons avec les pneus, donc ce sera très serré, ce qui, je pense, est bon pour les fans et la façon dont tout le monde aime ça. »

Pierre Gasly :

Pht. Peter Fox/Getty Images

 » Je suis vraiment satisfait de cette journée. Nous savions que ce ne serait pas une journée facile, après avoir perdu la FP2 hier, mais la voiture a été incroyable tout le week-end et j’étais confiant avant les qualifications. Je pense que nous l’avons montré cet après-midi, nous avons réussi à passer les Q2 avec un seul train de pneus, ce qui est très bien pour nous, et nous sommes à quelques dixièmes de la première ligne. Je suis vraiment heureux de tout le travail que l’équipe a fait et des améliorations que nous continuons à faire chaque week-end. C’est un moment excitant pour nous et cela montre que nous devons juste continuer à pousser, tout est possible et j’ai hâte d’être à demain. »

Et maintenant ?

Le Grand Prix de Styrie démarre à 15 heures, heure locale, soit 13 heures UTC. Pour la deuxième course consécutive, les rivaux pour le titre, Verstappen et Hamilton, s’alignent côte à côte sur la première ligne. Le Néerlandais pourra-t-il résister aux Flèches d’argent pour remporter sa troisième victoire en quatre courses ?

English Information

QUALIFYING : Verstappen fends off Mercedes duo to take Styrian GP pole on Red Bull home soil

Max Verstappen gave Red Bull the perfect start to the first of two races on home soil by delivering a scintillating lap to fend off Mercedes duo Valtteri Bottas and Lewis Hamilton to snatch pole position for the Styrian Grand Prix – his second in a row.

The Red Bull Ring has been a happy hunting ground for Verstappen in years gone by, with the two-time winner looking to have his RB16B hooked up beautifully from the start of qualifying, making good progress as the one-hour session built to a crescendo.

Championship leader Verstappen set provisional pole with his first run and his second lap was also good enough to take top spot, as the Mercedes challenge fell short. Bottas popped ahead of Hamilton into second which a very tidy lap at the death, but he’ll drop back to fifth following a three-place penalty for ‘dangerous driving’ when he spun in the pit lane during practice.

That promotes Hamilton to second spot, having crossed the line third, with the Mercedes driver opting to do three runs in Q3 having saved a set of soft tyres from the opening segment.

The seven-time champion’s first lap was a decent banker, and while he improved on his second run, he was still a quarter of a second off the pace. The reigning world champion then appeared to get his out lap wrong for his third try, which potentially took too much out of his tyres and he failed to improve as he slid wide late on in his final run.

McLaren’s Lando Norris ended up a strong fourth – which will become third for the second time at this track, following Bottas’ penalty – ahead of the second Red Bull of Sergio Perez.

Pierre Gasly showed strong pace throughout – and was quickest of all in Q2 – qualifying sixth for AlphaTauri, his sixth top-six start in eight Grands Prix weekends. Ferrari’s Charles Leclerc was seventh, ahead of Yuki Tsunoda who made his second Q3 appearance in the last three Grands Prix, but is under investigation for an alleged block of Bottas.

Fernando Alonso was Alpine’s sole representative in Q3, after team mate Esteban Ocon was knocked out in the first part of the session, with the Spaniard ninth as Aston Martin’s Lance Stroll outqualified team mate Sebastian Vettel for the first time in four races to close out the top 10.

As it happened

Q1 – Ocon makes shock exit as Verstappen and Hamilton ease through

Warm and dry conditions greeted the drivers as qualifying go underway at the Red Bull Ring, carved into the Styrian hillside. The likes of Verstappen and Hamilton comfortably set laps good enough to progress, with the latter only using one set of soft tyres.

As the clock ticked down, Antonio Giovinazzi and Sebastian Vettel found themselves in the drop zone, with Perez on the cusp – but all three got their final laps together to haul themselves to safety.

Ocon couldn’t follow suit, though, the Alpine driver failing to back up his top-three pace in FP2 as he took an early bath, meaning he has failed to reach Q3 in any of the last four Grands Prix.

He’ll start the race 17th, one place behind Nicholas Latifi – who missed out on Q2 by just a tenth of a second. Alfa’s Kimi Raikkonen – who had an off-track excursion into the gravel – and the Haas duo of Mick Schumacher and Nikita Mazepin completed the classification.

Knocked out: Latifi, Ocon, Raikkonen, Schumacher, Mazepin

Q2 – Sainz, Vettel and Ricciardo knocked out

Hamilton and Bottas headed out on the medium tyres, as did Verstappen, with the trio keen to start the race on the more durable tyre, while the rest didn’t feel they had enough pace in hand and therefore opted for the soft compound.

Hamilton and Bottas were pretty scruffy on their first runs, so were forced to go again – but they stuck to mediums. And their second runs were enough to see them through to the top 10 shoot-out.

Further behind, Carlos Sainz and Vettel gave themselves plenty of work to do after having laps deleted for track limits, and ultimately weren’t able to recover, leaving them 12th and 14th on the grid respectively. That’s the second time this season Sainz has exited qualifying in Q2.

Daniel Ricciardo appeared to have made progress with his McLaren on Friday as he finished second quickest in FP2, but he looked all at sea in Saturday morning running – and failed to get any more of a handle on the MCL35M in qualifying.

The Australian ended up 13th, with Alfa Romeo’s Giovinazzi 15th. George Russell came within 0.008s of making Q3, but will line up a strong 11th – with a free choice of tyres – to equal the position he qualified in the wet at the Red Bull Ring last year.

Knocked out: Russell, Sainz, Ricciardo, Vettel, Giovinazzi

Q3 – Verstappen pips Hamilton to take pole

Hamilton went out early in Q3, the reigning world champion getting the track to himself as he was the only one of the top 10 to have enough soft tyres to do three runs.

His initial time of 1m 04.205s was quicker than he’d managed all session, but not the fastest time in qualifying. He dived back into the pits as everyone else went out, with Verstappen setting a very strong benchmark four-tenths clear of Hamilton with his first flying effort.

Hamilton’s second lap was better, but he was still a quarter of a second adrift, as we approached the final runs. The Briton unusually attacked his out lap, to move to the front of the queue, but set a first sector that was 0.25s off Verstappen, all but ending his hopes of snatching pole.

His team mate Bottas did improve, however, and went second, demoting Hamilton to third in the session, but the Briton would regain the place once Bottas’ three-place grid penalty was applied.

The key quote

“It’s been a very good weekend,” said pole-sitter Verstappen. “Again in qualifying the car was really good to drive. It was not easy to deal with the traffic in the last few corners to get a clean run but I think that first lap in Q3 was good enough in the end. And of course super happy to be on pole here at home. It’s always nice to see a Red Bull car first here.”

What’s next?

The Styrian Grand Prix kicks off at 1500 local time, which is 1300 UTC. For the second race in a row, title rivals Verstappen and Hamilton line up alongside each other on the front row. Can the Dutchman hold off the Silver Arrows to take his third win in four races ?