19 juin 2024

Ferrari, lancement et premiers tours de roue de la SF-23 à Fiorano

Les fans de la Scuderia Ferrari du monde entier n’ont pas oublié la Saint-Valentin. À l’heure du déjeuner, la SF23, le challenger de la marque de Maranello pour la prochaine saison de Formule 1, a été dévoilée sur le circuit de Fiorano. Il s’agit de la 69e voiture construite par Ferrari pour concourir dans la catégorie reine de la course automobile, qui débute avec le Grand Prix de Bahreïn le 5 mars.

Les fans dans les tribunes. La journée a été riche en surprises, à commencer par la présence de 500 fans dans une tribune spécialement érigée sur le circuit de Fiorano, ce qui en fait le premier lancement réel après deux ans de présentation virtuelle des voitures. Avant le lancement, les pilotes Charles Leclerc et Carlos Sainz sont allés saluer la foule parmi laquelle se trouvaient de nombreux membres des différents Clubs Scuderia Ferrari et des étudiants de Muner, de l’Université de l’Automobile d’Emilie-Romagne, et certains de l’Institut d’Enseignement Supérieur Alfredo Ferrari, accompagnés de leurs professeurs.

La voiture sur la piste. La SF-23, dont le nom marque un retour au format des initiales de la Scuderia Ferrari combinées à l’année de la compétition, comme cela a été le cas pendant la majeure partie de l’ère hybride, a d’abord été vue en vidéo. Mais ensuite est venue l’annonce que, pour la première fois depuis 2017, la voiture prendrait effectivement la piste le jour du lancement. Fred Vasseur a décidé lequel des deux pilotes serait le premier à prendre le volant en lançant une pièce de monnaie spéciale, avec les numéros de course de Leclerc et de Sainz – 16 et 55 – de chaque côté. Charles a gagné et a conduit la SF23 pour les deux premiers tours, tandis que Carlos a eu son tour peu après.

Une livrée spéciale. La livrée de la SF-23 comporte certaines pièces en carbone nu, tandis que le logo historique « long F » apparaît sur l’aile arrière. La couleur rouge est également toute nouvelle, créée par Ferrari Design : une version mate sur la voiture de Formule 1, et brillante sur l’Hypercar 499P, qui fait ses débuts en course d’endurance cette année.

Caractéristiques techniques de la SF-23 :

Voiture

Châssis en nid d’abeille en composite de fibre de carbone, avec un halo de protection pour le cockpit.

Boîte de vitesses Ferrari longitudinale à 8 rapports en marche avant et marche arrière.

Différentiel arrière à commande hydraulique

Disques ventilés Brembo en carbone (avant et arrière) avec freins arrière à commande électronique

Suspension avant à biellettes, suspension arrière à biellettes.

Poids avec liquide de refroidissement, huile et conducteur : 798 kg

Roues de 18 pouces à l’avant et à l’arrière

Carrosserie et siège en fibre de carbone

 

Unité de puissance

Nom : 066/10

Cylindrée : 1600 cc

Régime maximal : 15 000 tr/min

Suralimentation : simple turbocompresseur

Débit maximal de carburant : 100 kg/hr

Carburant maximum pour la course : 110 kg

Configuration : V6 à 90

Alésage : 80 mm

Course : 53 mm

4 soupapes par cylindre

Injection directe, max 500 bar

 

Système ERS

Configuration : système de récupération d’énergie hybride avec moteurs-générateurs électriques

Bloc de batteries : Batteries lithium-ion d’un poids minimum de 20 kg

Capacité maximale du pack batterie : 4 MJ

Puissance maximale du MGU-K : 120 kW (163cv)

Régime maximal de la MGU-K : 50 000 tr/min.

Régime maximal de la MGU-H : 125 000 tr/min

 

Charles Leclerc #16 :

« Toute l’équipe a beaucoup travaillé sur cette nouvelle voiture et la voir devant nous pour la première fois est une sensation extraordinaire. Cela signifie que le début de la saison est très proche, ce qui est toujours un moment excitant.

C’était génial de la conduire ici à Fiorano aujourd’hui, de partager l’expérience avec nos tifosi et nos partenaires. Nous devons encore attendre les premiers tours de roues réels lors des essais pour faire de véritables évaluations.

Notre objectif pour la saison sera de faire encore mieux que la saison dernière, de remporter plus de victoires et d’être plus régulier. Le plus grand objectif sera de remporter les deux championnats et nous ferons tout pour y parvenir. »

 

Carlos Sainz #55 :

« Avoir la chance de dévoiler la voiture devant nos tifosi a été formidable car c’est mon premier événement de lancement devant un public depuis que j’ai rejoint la Scuderia. Je tiens à remercier tous ceux qui se sont joints à nous en ce jour si spécial, ici et en ligne dans le monde entier.

Cette voiture est le résultat de la passion et du travail acharné de tous les membres de l’équipe au cours des derniers mois et elle ressemble certainement à un nouveau pas en avant. Notre objectif ne peut être que de continuer à aller de l’avant et d’essayer de remporter plus de victoires en course, d’être compétitifs et de nous battre pour le championnat du monde. Je suis impatient d’entrer en piste à Bahreïn et de lancer cette nouvelle saison ! »

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Au cours des cinq dernières semaines, j’ai eu la chance d’apprendre à connaître de nombreux membres de notre équipe. Nous avons un grand groupe de personnes ici et il est clair que la motivation est élevée dans toute l’équipe.

Aujourd’hui, nous lançons notre voiture pour 2023 avec nos partenaires et les tifosis, et je suis très heureux de son apparence. J’aime la couleur rouge et l' »Effe Lunga » qui s’étend sur l’aile arrière, nous rappelant notre héritage. Nous allons bientôt nous concentrer sur un autre aspect, à savoir sa vitesse et ses performances. Nous avons deux pilotes talentueux qui ont envie de gagner et qui ont les compétences nécessaires pour y parvenir.

Notre objectif est de gagner le championnat, ce qui ne sera pas une tâche facile car nos concurrents auront exactement le même objectif en tête. Nous devons apporter le bon état d’esprit avec nous et toujours travailler pour être meilleurs demain que nous le sommes aujourd’hui. »

Enrico Cardile, responsable du secteur Châssis :

« Notre voiture 2023 est une évolution de celle que nous avons courue l’année dernière, mais en réalité, elle a été complètement redessinée. Sur le plan aérodynamique, nous avons augmenté l’appui vertical, pour nous adapter davantage aux nouvelles réglementations aéro et obtenir les caractéristiques d’équilibre souhaitées. La suspension a également été redessinée, afin de soutenir l’aérodynamique et d’augmenter la gamme de réglages qui peuvent être effectués sur la voiture sur la piste.

Les changements les plus évidents se situent au niveau de la suspension avant, où nous sommes passés à une tige de piste basse. L’aileron avant est également différent, tout comme la construction du nez, tandis que la carrosserie est une version plus extrême de ce que nous avons vu la saison dernière. »

Enrico Gualtieri, responsable de la zone des unités de puissance :

« Le travail de préparation de la nouvelle saison est généralement l’un des moments les plus chargés de l’année et cet hiver n’a pas fait exception. Les PU sont gelées depuis l’année dernière, y compris les fluides, l’huile et le carburant, et les seules modifications autorisées sont celles liées à la fiabilité, qui était notre talon d’Achille la saison dernière.

Nous nous sommes concentrés sur le moteur à combustion interne et les moteurs électriques. En même temps, nous avons essayé de capitaliser sur l’expérience acquise sur la piste la saison dernière et nous avons examiné tous les retours et les signes de faiblesse des composants PU que nous avons utilisés. Nous avons également revu nos procédures d’assemblage.

Nous avons essayé de comprendre les causes profondes des problèmes que nous avons rencontrés sur la piste et nous avons utilisé tous les outils à notre disposition pour essayer de les résoudre. Cela a impliqué tous les domaines, de la conception à l’expérimentation pour essayer de tester de nouvelles solutions dans un laps de temps très court. Le travail ne s’arrête jamais, il repose sur l’amélioration continue des composants pour tenter d’atteindre le niveau de fiabilité requis. »