F1, Ferrari, et voici la SF21

Posted by

Ferrari a présenté la SF21 à Maranello. Elle a une livrée nuancée qui regarde les défis de l’avenir sans oublier ses racines et ses valeurs : la SF21, la monoplace de la Scuderia Ferrari Mission Winnow qui est apparue en public pour la première fois aujourd’hui et qui abordera la saison 2021.

La partie arrière rappelle l’amarante de la toute première Ferrari, la 125 S », explique le directeur de l’équipe Mattia Binotto, « mais à mesure que l’on se rapproche du cockpit, elle se fond dans le rouge contemporain qui caractérise nos dernières années. C’est une saison pleine de défis pour nous et, à travers la livrée, nous reprenons visuellement notre histoire mais, en même temps, nous nous projetons dans l’avenir ».

 

La voiture. La monoplace numéro 67, construite à Maranello pour concourir dans le sport automobile de haut niveau, est une évolution de la SF1000 de l’année dernière, comme le dicte la réglementation qui, en imposant l’utilisation du même châssis qu’en 2020, a limité les possibilités de modification dans de nombreux domaines. La SF21 a donc été développée dans tous les aspects autorisés par le règlement : du moteur – entièrement nouveau – à l’aérodynamique, jusqu’à l’arrière où les deux jetons de développement autorisés pour cette saison ont été utilisés.

Composition. La SF21 fera ses débuts sur piste demain à Bahreïn lors de ce que l’on appelle le Filming Day, une séance de 100 km prévue dans le but de recueillir des images pour les partenaires et les médias. Le duo de pilotes le plus jeune de la Scuderia Ferrari depuis 1968, Charles Leclerc et Carlos Sainz, se relaieront au volant. Lorsque la saison débutera le 28 mars, leur âge moyen sera de 25 ans et trois jours. Ils participeront ensuite à l’unique test de pré-saison de 2021 : trois jours sur le circuit de Sakhir durant lesquels ils se relaieront sur la monoplace.

 

Laurent Mekies Directeur de course

 » Il y a une énergie très positive entre nos deux pilotes : Carlos a passé beaucoup de temps à l’usine et s’intègre très rapidement à l’équipe.

Charles, quant à lui, connaît parfaitement l’équipe : il sait ce qu’il veut et est également très conscient de son rôle dans l’équipe, à l’intérieur et à l’extérieur de la voiture. Au cours de ces mois d’hiver, nous avons vu deux gars qui sont très proches et cela ne peut être que bon pour l’ensemble du groupe ».

Enrico Gualtieri Directeur de l’unité Power

« La saison dernière nous a donné un verdict clair sur la piste, ce qui pour nous, en tant que motoristes, était le point de départ. C’est de cette prise de conscience, ainsi que de notre passion, de nos compétences et de celles de nos partenaires techniques, qu’est née l’unité de puissance 065/6 pour le championnat 2021.

Nous avons suivi une approche systémique, en travaillant avec tous les départements ensemble, conception, simulation, développement, piste, en recherchant toutes les possibilités d’amélioration. Avec nos collègues du département châssis, nous avons beaucoup travaillé sur la disposition de l’unité de puissance, pour essayer de rendre le design global de la voiture aussi efficace que possible. Sur le moteur à combustion interne, nous avons travaillé pour augmenter l’efficacité thermique du moteur lui-même, également grâce à la contribution de notre partenaire Shell, ce qui a apporté un avantage estimé à plus d’un dixième de seconde sur le temps au tour.

Nous développons également le système hybride et l’électronique, en essayant de passer en revue tous les composants pour les optimiser. Tout cela dans une saison où les heures de développement sur le banc de l’unité de puissance ont été encore réduites ».

Enrico Cardile Directeur du châssis

« Lorsque nous nous sommes attaqués au projet SF21, nous nous sommes immédiatement retrouvés à choisir sur quelle partie de la voiture nous concentrer pour un changement radical. Nous avons choisi l’arrière, en mettant en place une nouvelle boîte de vitesses et une nouvelle suspension. Ceci, en plus du travail effectué avec nos collègues de l’unité de puissance, a permis d’obtenir une partie arrière beaucoup plus effilée.

Le système de refroidissement a également fait l’objet de notre attention. Nous avons augmenté l’autorité du radiateur central et conçu une carrosserie plus « downwash ». L’aérodynamique a été l’un des domaines touchés par les changements réglementaires visant à réduire la capacité à développer une charge verticale, afin de préserver l’intégrité des pneus. C’est pourquoi, lorsque nous avons commencé le développement aérodynamique de la voiture, nous nous sommes fixé deux objectifs : augmenter la force descendante perdue avec le règlement et réduire la traînée.

L’avant de la voiture a reçu des interventions moins radicales en raison du règlement. Nous avons donc développé un nouvel aileron avant, qui fonctionne en conjonction avec un nouveau nez conceptuel, mais le châssis et la suspension sont ceux de la SF1000″.

 

Pht. – Video : Scuderia Press Ferrari