Dakar, étape 5, Price et Sainz voient double

Posted by

L’œil dans l’objectif

 Photo Eric Vargiolu / DPPI

C’est donc un réel exercice d’adresse dans lequel se sont engagés les pilotes du Dakar en quittant Al Ula ce matin. Sur 150 kilomètres, le terrain globalement sablonneux les a contraints à la plus grande vigilance en raison de passages rocailleux. Ils ont ensuite rejoint les hauts plateaux du Jabal Shammar à près de 1 500 mètres d’altitude, où les collines à enchaîner ont parfois pris l’allure de marches délicates à négocier. En tout cas, la ville de Ha’il, connue comme une des cités majeures de l’époque pré-saoudienne, est surtout pour les amateurs de tout terrain la capitale nationale de la discipline. Le rallye de Ha’il est en effet l’épreuve le plus prisée et la plus ancienne, où se mesurent les pilotes saoudiens depuis près de quinze ans. Et donc une halte obligatoire pour le premier Dakar en Arabie Saoudite !

L’essentiel

Sainz Carlos, Cruz Lucas, Mini John Cooper Works Buggy, Bahrain JCW X-Raid Team. Photo Francois Flamand / DPPI

Quatre jours après sa victoire lors de l’étape d’ouverture du Dakar, Toby Price a remis ça avec maestria. Le tenant du titre s’impose devant les Husqvarna de Pablo Quintanilla et Andrew Short et profite des difficultés de Kevin Benavides et Jose Ignacio Cornejo pour remonter à la deuxième place d’un classement général toujours mené par le solide Ricky Brabec.

Toby Price, Red Bull KTM Factory Team. Pht. Marcelo Maragni/Red Bull Content Pool

Chez les quads, Romain Dutu s’est lui offert une grande première sur le Dakar au bout d’un splendide duel avec son compatriote Alexandre Giroud, sans pour autant perturber la marche en avant d’Ignacio Casale au classement général. Un classement que tient fermement entre ses mains un Carlos Sainz des grands jours, qui grapille 3 minutes à son plus féroce opposant Nasser Al-Attiyah.

Alonso Fernando, Coma Marc, Toyota Hilux, Toyota Gazoo Ragin. Photo Eric Vargiolu / DPPI

Troisième, Stéphane Peterhansel reste en embuscade, prêt à profiter de la moindre faiblesse de ses deux adversaires. Cyril Despres et Mike Horn ont repris du service dans le cadre du Dakar Experience après avoir cassé leur moteur il y a deux jours, et remportent leur première étape en SSV, 41 secondes seulement devant Aron Domzala. Côté camions, Dmitry Sotnikov signe sa première victoire de l’année devant ses coéquipiers Anton Shibalov et Andrey Karginov pour un triplé Kamaz !

Sotnikov Dmitry, Akhmadeev Ruslan, Akmetziandov Ilgiz, Kamaz, Kamaz. Photo Eric Vargiolu / DPPI

 La perf’ du jour

Cyril Despres, Red Bull Off-Road Team USA. Pht. Marcelo Maragni/Red Bull Content Pool

Vainqueur de sa première étape pour ses débuts en catégorie SSV sur le Dakar, Cyril Despres devient par la même occasion le premier pilote de l’histoire à remporter une étape dans trois catégories différentes (moto, auto, SSV). Une sacrée performance de la part du Français qui est de surcroit associé à l’inexpérimenté Mike Horn. De retour dans la course aujourd’hui au travers de la formule Dakar Experience, Despres ne peut toutefois plus prétendre à une place dans le classement général.

Serradori Mathieu, Lurquin Fabian, Century, SRT Racing. Photo Eric Vargiolu / DPPI

Le coup dur du jour

Sam Sunderland, Red Bull KTM Factory Team. Pht. Flavien Duhamel/Red Bull Content Pool

En lice pour réaliser un joli coup sur la piste d’Ha’il, le chemin de Sam Sunderland s’est arrêté au km 188 de la cinquième étape. Touché aux lombaires et à l’épaule gauche suite à une grosse chute, l’Anglais est contraint à l’abandon pour la 5e fois sur le Dakar en 7 participations. C’est l’une des meilleures chances de KTM qui quitte le rallye.

Video Red Bull Media House

 La stat’ du jour

Nasser Al-Attiyah and Matthieu Baumel in the Toyota Hilux of the Toyota Gazoo Racing. Pht. Eric Vargiolu / DPPI / Red Bull Content Pool

34-34. Le match Nasser Al Attiyah – Carlos Sainz, c’est un classique du Dakar, comme les Borg-Mc Enroe en tennis ou les Prost-Senna dans les années 80. En 2010, leur duel s’était achevé sur le plus petit écart de l’histoire du rallye, avec seulement 2’12’’ d’écart à l’avantage de l’Espagnol pour son premier succès. Dix ans plus tard, la confrontation a connu d’innombrables épisodes, le Qatarien a remporté trois titres et s’est imposé au total sur 34 spéciales. C’est exactement le chiffre qu’atteint aujourd’hui Sainz en signant le meilleur temps à Ha’il. Balles neuves !

La réaction du jour

Ignacio Casale

Ignacio Casale : « C’était une étape très positive pour moi. Dans la neutralisation j’ai été rejoint par Giroud et Dutu qui revenaient à un rythme très fort. Je les ai laissé passer et je n’ai pas voulu suivre leur rythme même si j’aurais pu le faire. Mon intention, c’était de ne pas perdre trop de temps sur mes rivaux. Je pense que j’ai fait une bonne étape. C’est aujourd’hui qu’a commencé le vrai Dakar. Il va y avoir des étapes usantes et il faut être prêt pour ça physiquement ».

Les classements ici