AER, étape 2, Ullevalseter prend la tête en moto, la course est lancée

Posted by

La première nuit sur le bivouac de Tarda situé à mi-chemin entre Er-Rachidia et Goulimine fut des plus frisquettes puisque la température était de -3 degrés au lever du jour. Autant dire qu’après la longue journée d’hier et une nuit compliquée pour la majorité des participants de l’AFRICA ECO RACE ®, les visages étaient marqués sur la ligne de départ du jour installée directement au bivouac. Malgré cela, cette première vraie étape longue de 333 km s’est parfaitement déroulée et la quasi-totalité des concurrents devraient être rentrée avant la nuit.

Pal Anders ULLEVALSETER

Dans la grosse catégorie moto, Pal Anders ULLEVALSETER s’est rappelé au bon souvenir de ses adversaires en remportant la spéciale avec 8’10’’ d’avance sur Lyndon POSKITT et 9’35’’ sur Alessandro BOTTURI. Parti en 8ème position, le Norvégien n’a commis aucune erreur de navigation, contrairement à ses adversaires. En effet, Alessandro BOTTURI sur sa YAMAHA s’est fait rattraper par Lyndon POSKITT au kilomètre 40.

Lyndon POSKITT

L’Italien a ouvert la route quelques temps mais il a perdu la bonne piste, entrainant la KTM du pilote Britannique avec lui. Du coup POSKITT est passé devant mais il s’est trompé à son tour. Ensuite les deux leaders ont roulé ensemble jusqu’à l’arrivée sur ce parcours plutôt rapide. Pendant ce temps, au guidon de sa KTM, ULLEVALSETER traçait sa route et comme en sport la meilleure façon de gagner du temps est de ne pas en perdre, le Norvégien se retrouve en tête du général provisoire avec 1’29’’ d’avance sur BOTTURI et 2’01’’ sur POSKITT.

Alessandro BOTTURI

Parmi les autres performers du jour, l’Italien Paolo LUCCI place son HUSQVARNA en 5ème position, juste devant le Norvégien Félix JENSEN, très solide en ce début de Rallye. Le jeune Polonais de 18 ans Konrad DABROWSKI confirme son potentiel en se classant 7ème, juste derrière son « professeur » Jacek CZACHOR, co-équipier des années durant de son illustre papa Marek DABROWSKI. La première moto de plus de 450 cm3 est la KTM de l’Italien Gabriele MINELLI qui termine 16ème, alors que le premier pilote du classement MOTUL XTREME RIDER des Malles Motos est aujourd’hui l’excellent Britannique Richard KAYE sur KTM. Un mot enfin sur le pilote italien N°128 Nicola DUTTO qui a la particularité de participer à l’AFRICA ECO RACE ® sans avoir l’usage de ses jambes. En fait, il est accompagné de deux autres motards, l’Espagnol Julian GARCIA VILLARRUBIA et l’Italien Stefano BALDUSSI qui lui maintiennent la moto au départ, au ravitaillement et à l’arrivée. Ils sont aussi évidemment là pour l’assister en cas de problème ou pour le relever s’il venait à être déséquilibré. Pour l’instant, tout se passe pour le mieux pour Nicola qui, au guidon de sa KTM spécialement équipée, occupe une superbe 26ème place au général provisoire.

Le bivouac était très frais…

Chez les autos, SSV et camions, classés ensembles au scratch et au général, mais séparés ensuite pour un classement par catégorie, la course est pour l’instant des plus disputées et des plus passionnantes. En effet, selon la configuration des terrains, l’un ou l’autre de ces trois types de véhicules peut trouver un avantage. Hier, la courte spéciale technique était parfaite pour les SSV. Aujourd’hui, les grandes pistes rapides, poussiéreuses et même parfois piégeuses de la spéciale menant à Mhamid, ont fait la part belle aux camions, notamment à l’IVECO de Igor BOUWENS, Ulrich BOERBOOM et Frits DRIESMANS, auteur du scratch.

L’IVECO de Igor BOUWENS, Ulrich BOERBOOM et Frits DRIESMANS plus rapide que les voitures…

Une première victoire acquise avec la manière puisque les Belges se sont élancés ce matin en 49ème position, remontant et doublant 42 véhicules. Une superbe spéciale qui leur permet d’occuper ce soir la 2ème place au général provisoire, derrière, et c’est inédit dans la discipline, le SCANIA de Miklos KOVACS, Lazlo ACS et Peter CZEGLEDI. Partis aux avant-postes ce matin, les Hongrois ont rapidement pris la tête pour effectuer une journée parfaite. Après leur performance d’hier, ils sont donc leaders des quatre roues avec tout de même 22’49’’ d’avance.

Le SCANIA de Miklos KOVACS, Lazlo ACS et Peter CZEGLEDI à la deuxième place.

Quant aux autres camions, particulièrement à la fête aujourd’hui, à noter la 4ème place du SCANIA hongrois de Karoly FAZEKAS, Albert HORN et Peter CSAKANY, mais aussi la 6ème place du MAN des Belges Noël ESSERS, Marc LAUWERS et Tijs VRANKEN devant le MERCEDES des Hollandais Johan ELFRINK et Dirk SCHUTTEL.

La première auto au général est 3ème, à 24’15’’. Il s’agit du Buggy Tarek MERCEDES de Patrick et Lucas MARTIN. Le père et le fils ont terminé également 3ème du jour et devancé d’une douzaine de minutes le Tarek de leurs amis Yves et Jean FROMONT, également 4ème du général à 27’32’’.

Dans la catégorie SSV XTREME RACE, avec la 8ème place dans la spéciale, Benoit FRETIN et Cédric DUPLÉ terminent premiers, un peu plus de 4 minutes devant Alexandre DEBANNE et Patrick LARDEAU qui ont roulé sans prendre de risque. Loïc FREBOURG et Franck BOULAY complètent le podium du jour 100% CAN AM en obtenant le 12ème temps de la spéciale. Comme c’est le cas en moto, la catégorie SSV de l’AFRICA ECO RACE ® comporte deux pilotes paraplégiques avec l’Italien Gianni Luca TASSI, sur YAMAHA, navigué par Angelo MONTICO, et le Belge Geoffroy NOEL DE BURLIN qui fait la course en solo sur un POLARIS. Après cette 2ème journée, tout va pour le mieux pour ces pilotes d’exception puisque Geoffroy pointe en 16ème position au général alors que Gianni est 22ème.

 

Etape 2

étape 2 en français

étape 2 in english

 

Les classements ici

Le jeudi 9 janvier, la troisième étape de l’AFRICA ECO RACE ® sera une des plus longues au niveau de la spéciale avec 497 km. Au programme, tous les types de terrain qu’on trouve au Maroc et toutes les difficultés rencontrées dans la discipline. Une journée qui pourrait déjà créer quelques écarts importants.

ETAPE N° 3 MHAMID / ASSA : 516,32 km

Etape 3 a venir

Avec 497 km de spéciale, la troisième journée de course sera à l’image de cette 12ème édition de l’AFRICA ECO RACE®, axée sur l’endurance et la navigation. Après une soixantaine de kilomètres, les participants traverseront l’Erg Chegaga sur 28 kilomètres. Même si cet enchainement de dunes est désormais bien connu puisque emprunté par tous les rallyes au Maroc, il pourra s’avérer délicat. Le reste du parcours, à l’exception d’une petite partie inédite, sera identique aux années précédentes avec, notamment, une ultime piste très roulante qui permettra aux journalistes présents à l’arrivée de voir débouler de très loin les véhicules à pleine vitesse.

Pht – video : Africa Eco Race