Dakar, étape 11, Peterhansel « Mr. Dakar » s’impose, Sainz prend le large, Quintanilla en moto

Posted by

 L’œil dans l’objectif

Une suite ininterrompue de dunes pendant 80 kilomètres, ça existe ! Pas n’importe où, mais c’est une des spécialités de « l’Empty Quarter », dont la superficie représente à peu près l’équivalent du territoire français. Si les vents soufflant sur la région ont compromis hier le déroulement normal de l’étape 10, la météo du jour a rendu le terrain nettement plus hospitalier, l’humidité ayant limité le nombre de « tankages ». Le retour à Haradh s’est joué sur un rythme bien plus enlevé. Dans ce sens, il s’agit d’emprunter ce carrefour de circulation comme une porte de sortie du « quart vide »… direction Riyadh et Qiddiya.

Photo DPPI

L’essentiel

Quintanilla Pablo, Husqvarna, Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing. Photo DPPI

Pablo Quintanilla n’aura aucun regret. Le Chilien aura tout fait pour bousculer et mettre en danger Ricky Brabec avec sa deuxième victoire en trois jours, quelques secondes devant un Matthias Walkner décomplexé.

Walkner Matthias, KTM, Red Bull KTM Factory Team. Photo DPPI

Mais le leader du général conserve une confortable avance avant de se présenter pour l’ultime journée du rallye, tout comme Ignacio Casale qui laisse à Rafal Sonik les honneurs de la victoire d’étape en quads.

Sonik Rafal, Yamaha, Sonik Team. Pht. Florent Gooden / DPPI

La catégorie autos semble elle dévolue à Carlos Sainz cette année, malgré l’attaque absolue de Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah pour lui reprendre du terrain. De quoi se projeter vers l’arrivée avec quelques secondes d’écart seulement, en faveur du Français, tandis que c’est le Qatarien qui s’accroche à la deuxième place du provisoire pour 6 secondes.

Stephane Peterhansel, Fiuza Paulo, Mini Buggy of the Bahrain JCW X-Raid Team. Pht. Eric Vargiolu / DPPI / Red Bull Content Pool

Des écarts bien plus importants côté SSV : malgré la superbe étape de Chaleco Lopez, c’est bien Casey Currie qui n’a plus qu’à conclure. Andrey Karginov continue de son côté d’empiler les victoires au volant de son Kamaz, la marque russe proposant un magistral quadruplé à Haradh.

Carlos Sainz, Bahrain JCW Team. Pht. Marcelo Maragni/Red Bull Content Pool
Karginov Andrey, Mokeev Andrey, Leonov Igor, Kamaz, Kamaz – Master. Pht. Florent Gooden / DPPI

La perf’ du jour

Pour son premier Dakar à 25 ans et son deuxième rallye seulement, Jamie McCanney n’a pas voulu mettre la charrue avant les bœufs. L’espoir britannique repéré par Yamaha à l’occasion de son titre de champion du monde d’enduro junior est monté en puissance jusqu’à scorer un premier Top 7 hier avant de faire encore mieux sur la piste d’Haradh avec la sixième place du jour à seulement 6 minutes du vainqueur. Une performance prometteuse du pilote de la célèbre île de Man qui intègre le Top 15 du général avec encore une chance de terminer meilleur rookie.

Le coup dur du jour

Pierre Lachaume

Perf du jour hier et gros coup dur aujourd’hui. Pierre Lachaume sera passé de la joie aux larmes en moins de 24h. Après avoir pris la 4e place de l’étape 10 et intégré le Top 10 du général, le Français a en effet fait plusieurs tonneaux au km 236 de la spéciale du jour et pulvérisé sa Peugeot 2008 DKR dans la descente d’une dune. En cinq éditions, c’est la première fois qu’il est contraint à l’abandon.

La stat’ du jour : 80

Peterhansel Stephane, Fiuza Paulo. Pht. Eric Vargiolu / DPPI

Soit le nombre d’étapes remportées par Stéphane Peterhansel sur le plus grand rallye du monde après son quatrième succès en 2020 à Haradh. Le Français, vainqueur de six éditions à moto et sept en auto, a respectivement remporté 33 et 47 spéciales dans ces catégorie. C’est de loin le plus incroyable palmarès du Dakar. Son premier poursuivant reste Vladimir Chagin, qui présente 63 succès sur son palmarès en camions.

La réaction du jour

Brabec Ricky, Honda, Monster Energy Honda Team 2020. Pht. DPPI

Ricky Brabec : « Aujourd’hui, c’était de la défense. J’ai roulé à 70 %, juste pour préserver à la fois la machine et le bonhomme. Je suis content d’être là, et maintenant je pense surtout à rejoindre la ligne d’arrivée. Demain ça peut être un grand jour, je veux juste rester sur ces ondes positives ».

Video  : Red Bull Media House

Les classements ici

ÉTAPE 12

Haradh – Qiddiya

La sérénité sera la meilleure alliée sur cette ultime étape où les positions au sommet de la hiérarchie peuvent encore être bousculées. Dans les cent derniers kilomètres, on retrouve les jeux de pistes qui auront déjà causé de sérieux maux de tête aux navigateurs dans la semaine précédente.

Il faut encore tenir la distance ! Une spéciale de 20 km, sans incidence sur le classement général, désignera par ailleurs le vainqueur du « Qiddiyah Trophy », immédiatement avant de monter sur le podium final.