Bottas remporte le Sprint F1 et s’empare de la pole pour le GP de Sao Paulo.

Posted by

Valtteri Bottas a remporté le Sprint au Brésil pour s’emparer de la pole position pour le Grand Prix de Sao Paulo devant Max Verstappen et Carlos Sainz, tandis que Lewis Hamilton est remonté de la dernière place à la cinquième grâce à une Mercedes au-dessus du lot.

Valtteri Bottas P1

Bottas, qui s’est élancé en P2 avec des pneus tendres, a commencé par un énorme décollage de la ligne de départ pour prendre la tête devant Verstappen, qui est sorti large dans le premier tour mais a sauvé la P2 en repassant devant Sainz peu après. Lorsque les pneus tendres ont commencé à tomber, Verstappen s’est rapproché de Bottas mais a fini à 1’’1 du Finlandais pour la P2 au drapeau à damiers. Sainz, quant à lui, a tenu tête à Sergio Perez pour le point final, pour une seconde.

Max Verstappen P2

Il y a eu beaucoup de suspens bien avant le Sprint de Sao Paulo, Verstappen perdant 50 000 € pour avoir touché et examiné l’aileron non conforme d’Hamilton au Parc Ferme – tandis que le champion en titre a été disqualifié des qualifications, le reléguant de P1 au fond de la grille. Mercedes a ensuite tweeté qu’ils ne feraient pas appel de la décision, ajoutant : « Nous voulons gagner ces championnats du monde sur la piste. »

Bottas a été intraitable au départ, bien aidé par ses pneus tendres. pht. Lars Baron/Getty Images

L’attention s’est donc tournée du bureau des commissaires vers la piste samedi soir : 24 tours d’Interlagos, avec trois points de championnat du monde en jeu pour le vainqueur. Verstappen allait mener le peloton, Valtteri Bottas s’élançant de la deuxième place, Sergio Perez de la troisième place en pneus mediums et Hamilton de la 20e et dernière place en mediums pour le dernier Sprint de 2021.

Carlos Sainz, P3. pht.Scuderia Ferrari

Les lumières s’éteignent et c’est Bottas qui a l’avantage sur ses pneus tendres usagés, Sainz passe de la cinquième à la deuxième place sur ses softs usagés pour pousser Verstappen à l’écart au premier tour. Le Néerlandais, qui a eu un problème de vitesse au départ, est revenu en troisième position devant Perez. Plus loin derrière, Hamilton est passé de la dernière à la 16e place à la fin du premier tour et a pris la 14e place au début du deuxième tour sur son cheval de feu.

Sergio Perez of Mexico and Red Bull Racing, P4. pht. Peter Fox/Getty Images

Les pneus tendres vont-ils tenir le coup pendant les 22 prochains tours ? Bottas, avec une avance de deux secondes, priait pour que ce soit le cas ; Verstappen espérait le contraire, dépassant Sainz pour la deuxième place à la fin du troisième tour, tandis qu’Hamilton dépassait Tsunoda de la même manière, avec l’aide du DRS, pour la 13e place, prenant la 12e  place à Antonio Giovinazzi peu après. Le britannique était clairement en mission, et le nouveau moteur Mercedes était certainement à la hauteur de la tâche et même très à la hauteur, car il ne faisait qu’une bouchée de ses adversaires placés devant lui.

Lewis Hamilton, P5.

Le problème, c’est qu’une pénalité de cinq places l’attend pour le Grand Prix de dimanche, mais cela ne devrait être qu’une simple formalité pour lui, car après ce que l’on a vu ce samedi, les Mercedes semble au-dessus du lot de la concurrence et en plus il a son serviteur de coéquipier qui fera tout en faveur du britannique.

Hamilton a continué à se frayer un chemin à travers le peloton en jouant des coudes avec Fernando Alonso pour la 11e place du 6e au 8e tour, lorsqu’il a finalement dépassé le double champion dans la ligne droite principale, mais Daniel Ricciardo s’est avéré être un obstacle plus difficile à franchir.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P6.

C’est au 13e tour qu’il a arraché P10 à la McLaren sur la ligne droite, l’Aston Martin de Sebastian Vettel tombant dans ses griffes dans un mouvement de copie carbone au 15e tour. Esteban Ocon était le suivant un tour plus tard, puis Pierre Gasly, alors que Hamilton était en P7 derrière Charles Leclerc de Ferrari, qui a été pris dans le virage 4 pour P6 avec quatre tours à faire. Et dans le dernier tour, Hamilton s’est assuré de la P5 après un freinage tardif sur Lando Norris dans le virage 1, pour couronner le tout. « Ce n’est pas encore fini », a-t-il dit à la radio sur le tour de ralentissement, comme on le comprends !

Charles Leclerc, P7. pht. Scuderia Ferrari

Un peu plus loin devant, Sainz a pris le dernier point en P3 après avoir résisté à la pression incessante de Perez, qui n’a pas pu dépasser la Ferrari malgré une longueur de voiture dans le virage 1 à plusieurs reprises, et le Mexicain part donc quatrième dimanche.

Leclerc de Ferrari était en P5 au départ mais a perdu sa place au profit de Norris de McLaren, qui l’a dépassé dans une bataille époustouflante dans les esses qui a culminé dans la ligne droite du virage 4 au 9ème tour. Leclerc a terminé septième à la fin, Norris sixième.

Pierre Gasly of Scuderia AlphaTauri, P8. pht. Peter Fox/Getty Images

Pierre Gasly est parti en quatrième position mais a chuté en septième position sur ses nouvelles gommes medium au départ, perdant une autre place au profit de Hamilton pour la P8 au classement général.

Esteban Ocon a terminé en neuvième position pour Alpine, après être passé de la 10e à la 8e place au premier tour avec ses nouveaux pneus tendres, tandis que Sebastian Vettel a complété le Top 10. Il a gardé Ricciardo de McLaren derrière lui en P11, tandis que Fernando Alonso est passé de P9 à P12.

Esteban Ocon, Alpine, P9.

Kimi Raikkonen, de l’écurie Alfa Romeo, s’est élancé avec un nouveau set de softs mais a perdu son avantage en partant en tête-à-queue après un contact avec son coéquipier Antonio Giovinazzi, qui a terminé 13e , au virage 1 du 2e tour. Le Finlandais a rapidement dépassé le pilote Haas Nikita Mazepin (P20) pour la 19ème place, puis l’autre Haas de Mick Schumacher (P19) pour la 18ème place.

Lance Stroll a terminé 14e  de la 15e  place pour Aston Martin, tandis que Tsunoda d’AlphaTauri n’a pas pu utiliser ses nouvelles gommes tendres et a perdu trois places dans le Sprint.

Sebastian Vettel, Aston Martin, P10.

Derrière Tsunoda, on retrouve les Williams, Nicholas Latifi devant George Russell, le Canadien ayant surclassé son coéquipier pour la première fois vendredi.

La citation clé

« Je pense qu’aujourd’hui le départ était la chose la plus importante pour moi, avoir un bon départ et nous avons joué un peu avec le pneu tendre ; nous savions que ce serait un avantage pour le départ, et ça a marché. Ensuite, il s’agissait d’essayer de survivre jusqu’à la fin. C’était assez délicat à la fin, mais Max a quand même eu du mal à suivre dans certains virages, donc je suis content que ça ait parfaitement fonctionné. » – Valtteri Bottas, Mercedes

pht. Steve Etherington

Les moments clés

Le brillant départ de Bottas sur la ligne qui a vu Verstappen perdre son avance. Bien sûr, le Néerlandais a fait un travail stellaire en gardant son sang-froid et en sauvant la P2 dans le Sprint après être sorti large au premier tour et être tombé derrière Carlos Sainz.

Et puis il y a eu la domination d’Hamilton qui a terminé cinquième de la 20e  place dans le Sprint, chaque passe étant parfaite pour se donner une chance dans cette lutte épique pour le championnat.

Classement course Sprint ici

Grille de départ ici

Les plus forts mouvements

Hamilton a réussi 15 dépassements sur la piste pour passer de la 20e  à la 5e  place et a été le plus grand animateur du Sprint, tandis que Sainz a gagné deux places pour finir 3e, mais n’avait pas une Mercedes entre les mains.

En revanche, Raikkonen est passé de la P13 à la P18, Gasly a perdu quatre places au classement général pour terminer huitième, Ricciardo a perdu trois places de la huitième à la 11e , Alonso a terminé P12 après être parti neuvième, et Tsunoda a terminé 15e  de la 12e  place.

Quelle est la suite ?

Avec ce brillant départ, Bottas s’est assuré la pole position pour le Grand Prix de São Paulo devant Verstappen, tandis qu’Hamilton partira 10e  après avoir terminé cinquième – grâce à sa pénalité de grille – dans le Sprint. Le coup d’envoi du Grand Prix sera donné à 14 heures, heure locale, dimanche.

Verstappen a 21 points d’avance sur Hamilton au classement, tandis que Mercedes s’accroche à son avance au championnat des constructeurs après le résultat du Sprint, qui n’est plus que de deux points.

Communiqué la F1

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES VUES PAR PIRELLI

Demain, tous les composés peuvent jouer un rôle clé. La stratégie la plus rapide pour le Grand Prix du Brésil de 71 tours devrait être un double arrêt mais beaucoup dépendra de la température de la piste ; le temps devrait être un peu plus chaud. Aujourd’hui, les pneus P Zero Red soft et P Zero Yellow medium ont montré des performances similaires mais des niveaux d’usure plus élevés que prévu. Sur le papier, un double bouchon utilisant le médium suivi de deux séries de P Zero White hard devrait être l’option la plus rapide. Une autre possibilité (très proche en termes de temps de course global) est d’utiliser les trois gommes : partir du médium puis utiliser le dur pour le relais central, avant de finir sur le doux. Mais un guichet unique est une autre possibilité. Cela pourrait être moyen à dur, pour bénéficier d’un long relais d’ouverture et gagner une position sur la piste, ou alternativement doux à dur (bien que cela nécessiterait plus de gestion, avec les voitures pleines de carburant au début de la course). En vertu du règlement des qualifications Sprint, les pilotes sont autorisés à prendre le départ du grand prix sur le composé de leur choix, quels que soient les pneus utilisés lors des qualifications Sprint aujourd’hui.

 

SE CONCENTRER SUR

Le pilote Mercedes Valtteri Bottas a remporté la troisième et dernière qualification Sprint cette année, étant parti de la deuxième place sur la grille avec des pneus tendres P Zero Red de trois tours. Le Finlandais a profité de son surcroît de vitesse pour s’emparer de l’intérieur du premier virage et prendre l’avantage sur Max Verstappen de Red Bull (en pole avec un nouveau set de médiums P Zero Yellow). Bottas a ensuite géré ses pneus avec succès jusqu’à l’arrivée.

Carlos Sainz de Ferrari a terminé troisième, également en pneus tendres, ce qui en fait deux coureurs de pneus tendres sur le podium des qualifications de sprint.

L’autre Mercedes de Lewis Hamilton a été renvoyée en fond de grille pour une infraction technique mais a regagné 15 places lors des qualifications Sprint après s’être élancée en pneu médium. Il débutera le Grand Prix de demain avec une pénalité de cinq places sur la grille suite à un changement de moteur.

Il y avait une large répartition des pneus de départ pour les qualifications Sprint de 24 tours, avec 11 des pilotes sur la C3 moyenne et les neuf autres sur la C4 douce.

Les conditions météorologiques des qualifications pour le sprint étaient similaires à celles de la FP1 d’hier et de 20 degrés inférieures à celles de la FP2, avec une température ambiante de 18 degrés Celsius et une température de piste de 30 degrés.

La dernière séance d’essais libres a eu lieu cet après-midi, avec Fernando Alonso d’Alpine qui a été le plus rapide en pneus tendres devant Verstappen. La majeure partie du travail de cette session s’est concentrée sur la préparation à la fois pour les qualifications de sprint, les équipes évaluant s’il fallait commencer sur le soft ou le medium, et pour la course de demain.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE PIRELLI :

« Le haut niveau d’évolution de la piste ainsi que les températures moyennes de la piste ont ramené le soft comme option pour les qualifications de sprint. La vitesse supplémentaire du pneu tendre aurait pu aider au début, avec la Mercedes de Bottas ainsi que la Ferrari de Sainz faire d’excellents départs pour se hisser dans les deux premières positions. Il s’agissait ensuite de gérer le pneu tendre dans les dernières étapes de la course, ce que Bottas a brillamment réalisé pour remporter les qualifications de sprint et commencer le grand prix de demain depuis la pole. avec des températures de piste plus chaudes, nous nous attendons à ce qui devrait en théorie être une course à deux arrêts avec tous les composés capables de jouer un rôle. de données à analyser ce soir. »

Pierre Gasly :

pht. Peter Fox/Getty Images

« Nous avons pris un très mauvais départ aujourd’hui, j’ai perdu trois positions dans le virage 1 et je n’avais tout simplement pas le rythme pour revenir chez les Ferrari et McLaren. Ce n’était clairement pas le début de course auquel nous nous attendions, nous allons donc voir ce que nous pouvons faire mieux pour demain. Ce n’était pas la journée la plus facile pour nous, d’autant plus que les derniers tours en pneus tendres étaient vraiment difficiles. Comme vous le savez, ce n’est jamais fini avant le drapeau à damier, alors nous examinerons la stratégie ce soir et ferons tout notre possible pour revenir plus forts demain.

MAX VERSTAPPEN :

pht. Lars Baron/Getty Images

« Nous avons commencé avec des gommes plus dures et dès que j’ai vu que Valtteri était sur les softs, j’ai su qu’il serait assez difficile de garder la position, surtout dans ces températures de piste plus froides. Après le premier tour, nous avions un bon rythme, mais il est difficile de doubler ici et les pneus surchauffent beaucoup, donc il n’y a pas grand-chose à faire, donc je me suis retrouvé derrière. En fin de compte, j’essaie toujours de faire de mon mieux et c’était bien de marquer quelques points aujourd’hui. Demain est le jour important et ce sera différent lorsque nous aurons plus d’options avec les stratégies des stands. Voyons ce qui se passera demain, il fera un peu plus chaud donc j’espère que ce sera mieux pour nous, mais c’est difficile à dire pour le moment.

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« Nous avons obtenu deux points aujourd’hui et ils seront essentiels dans la bataille pour le championnat, c’est donc positif. La vitesse de Mercedes aujourd’hui n’est pas une grande surprise, elle arrive depuis quelques courses maintenant. En Turquie, cela a commencé à apparaître et au Mexique, leur vitesse en ligne droite était d’environ 14 km plus rapide que nous à la fin de la ligne droite. Nous l’avons revu hier, et en ligne droite personne ne peut vivre avec eux. Mais demain est une course différente. Il semble que les conditions de piste seront plus chaudes et la stratégie sera la clé, nous devons prendre un bon départ dans le premier virage. Nous étions en pneus médium aujourd’hui et nous avons donc encore des pneus tendres à venir, et comme toujours au Brésil, tout peut arriver le jour de la course. Nous devons baisser la tête et nous concentrer sur ce que nous faisons. Nous devons avoir les deux voitures là-haut pour tenter de marquer des points. Nous sommes au premier rang avec Max et Checo est juste derrière lui,

Valtteri Bottas :

 

Aujourd’hui, le départ était l’élément clé pour moi et j’en ai pris un bon ! Nous avons joué un peu avec le pneu tendre. Nous savions que ce serait un avantage pour le début et cela a fonctionné et il s’agissait d’essayer de survivre jusqu’à la fin. C’était assez délicat dans les derniers tours mais Max avait encore du mal à suivre dans les virages, donc je suis content que ça se soit parfaitement passé. Le soutien des fans ici a été incroyable, alors merci également à tous ceux qui sont venus aujourd’hui !

Lewis Hamilton :

pht. Jiri Krenek

Honnêtement, je n’avais aucune idée de ce qui était possible aujourd’hui – je n’ai pas fixé de limite ou de maximum. Quand j’étais à l’arrière de la grille au départ avant de nous écarter pour le tour de formation, je pense que j’aurais peut-être pu voir comme, 10 et j’étais comme ‘d’accord, c’est mon objectif, je dois essayer et se lever aussi loin que possible », mais tout d’un coup, j’ai grugé beaucoup plus vite et j’ai vraiment utilisé beaucoup de choses différentes pour me motiver aujourd’hui. Je n’abandonne jamais, tu ne peux jamais abandonner. Cela a été difficile aujourd’hui : pendant que l’équipe travaillait à l’extérieur, discutait avec les commissaires sportifs, j’essayais juste de me concentrer sur mon travail avec mes ingénieurs et de garder le moral avec mes mécaniciens et de me concentrer uniquement sur le travail à accomplir. Ne pas y penser. Bien sûr, c’était dévastateur quand j’ai entendu parler du verdict, mais vous ne pouvez pas vous laisser retenir. Il faut garder la tête baissée et continuer. Je me suis rapidement réinitialisé, j’ai concentré mon esprit sur ce que je pouvais faire et de tout donner.

Toto Wolff Team Principal Mercedes :

pht. Sebastian Kawka

Parfois, après les plus grandes frustrations avec ce sport, vous pouvez oublier un instant la politique et regarder de grandes courses. Valtteri était totalement en contrôle aujourd’hui – une super voiture, les bons pneus, une bonne vitesse en ligne droite – et il était tout simplement brillant, ne laissant pas l’autre gars fermer. Quant à Lewis, il a fait 15 dépassements pour terminer P5 et c’était une course fantastique. En regardant la pénalité : la voiture a été testée hier puis deux heures avant la course d’aujourd’hui, nous avons eu l’information que nous avions été disqualifiés. C’était décevant car il y a un modus operandi dans le sport, et nous avions une voiture que nous ne considérons pas comme étant en infraction avec le règlement technique. On a vu par le passé des équipes autorisées à réparer ce genre de panne, et lors des deux derniers week-ends de course, on a vu l’autorisation de réparer des ailes endommagées lors de la séance qualificative, qui se déroule également en parc fermé. Nous pensons que notre aile a été endommagée en piste mais nous avons été signalés aux commissaires. Après cela, les commissaires ont fait le travail qui leur a été demandé et leur argumentation doit être respectée ; par conséquent, nous avons décidé de ne pas faire appel, également parce que cela aurait mis en péril les résultats de tout le week-end, et nous devons le prendre sur le menton et comprendre que cela va dans les deux sens. En ce qui concerne le Grand Prix, je pense que nous avons une bonne voiture, et c’était encourageant de voir que nous pouvons dépasser, même si ce sera un match différent demain dans des conditions plus chaudes. Lewis commencera P10 avec sa pénalité moteur et Valtteri sera en pole et visera la victoire.

Esteban Ocon :

Esteban : « Aujourd’hui, c’était bien et je pense que nous avons eu de bonnes qualifications pour le sprint. J’étais content de la façon dont tout le Sprint s’est déroulé et nous nous sommes placés dans une position solide sur la grille pour demain. Après un méga lancement sur la ligne, nous avons gagné quelques places dans les virages 1 et 2, puis nous avons mis la pression sur l’Alpha Tauri en tête pendant la majeure partie de la course. C’était très positif aujourd’hui et ce sont des signes prometteurs pour demain. La voiture se sentait compétitive, donc l’objectif sera d’aller de l’avant pour la course principale. Notre rythme de course semble solide, nous avons un autre choix libre sur les pneus de départ pour demain, nous évaluerons donc nos options et verrons ce que nous pouvons faire en course.

Fernando Alonso :

Fernando : « Nous avons commencé avec les pneus Medium et ce n’était peut-être pas le meilleur pour le départ de la course, mais nous avons décidé en équipe de diviser la stratégie. Nous avons perdu quelques positions dans le premier virage, puis nous nous sommes retrouvés coincés dans le trafic pour le reste du Sprint. Il est difficile de doubler ici et il faut un gros avantage pour progresser. Je pense que lorsque vous mettez les voitures dans l’ordre de performance, cela finira comme vous l’attendez. Et voir Hamilton charger à travers le terrain, c’était peut-être plus excitant pour les fans de regarder et de montrer ce qui pourrait potentiellement être fait avec le format. Les points sont offerts demain, nous ne pouvons donc pas être trop découragés par le résultat d’aujourd’hui. Ce qui est clair, c’est que nous devons nous assurer que notre départ est bon car cela peut avoir un impact important sur la course. »

Carlos Sainz # 55 :

pht. Scuderia Ferrari

Les qualifications Sprint sont très bonnes en ce qui me concerne, après l’un de mes meilleurs débuts de saison. Le sprint au départ est l’une de mes forces et cette année j’ai travaillé dur pour atteindre mes niveaux habituels avec cette voiture également. Nous savions que le choix entre Soft et Medium était 50/50 : nous étions sûrs que cela nous aiderait dans les deux ou trois premiers tours mais ensuite nous pensions que sa tenue de route serait critique et qu’il serait difficile de se défendre.

Au lieu de cela, j’ai réussi à trouver le bon équilibre entre pousser au départ et être capable d’avoir un rythme constant pour le reste de la course. J’étais conscient qu’à la moindre erreur, Red Bull aurait pu nous dépasser facilement car ils avaient un bien meilleur rythme et garder Checo derrière était vraiment difficile. Mais cela en valait la peine car passer devant lui nous a permis de marquer un point supplémentaire et nous donne une bonne chance pour demain.

La course sera très exigeante mais je vais essayer de confirmer le bon rythme d’aujourd’hui et nous verrons si nous pouvons remporter un résultat important.

Charles Leclerc #16 :

pht. Scuderia Ferrari

Je pense que nous avons du travail à faire avant la course pour comprendre pourquoi nous n’avons pas pu trouver le bon rythme que nous avions ce matin en pneus Medium. Nous savions que les Softs pouvaient être un avantage au départ, mais je m’attendais à ce que les Mediums soient le meilleur choix pour le reste de la course. Malheureusement, les températures ont chuté à un moment donné et j’ai eu du mal, surtout avec l’avant.

La vraie course, cependant, c’est demain : nous sommes concentrés là-dessus et nous essaierons de comprendre où nous pouvons nous améliorer pour livrer bataille et récupérer.

Laurent Mekies , directeur de course Ferrari :

pht. Scuderia Ferrari

Bilan somme toute discret de cette Qualification Sprint qui nous voit conquérir un point de championnat du monde utile pour conforter la troisième place. Excellente performance de Carlos, incisif en attaque dans le premier tour et fantastique en défense dans le long duel avec Perez, qui a duré pratiquement 20 tours. Avoir conservé une Red Bull qui avait l’avantage du DRS et d’un composé théoriquement plus efficace sur la distance, c’est grâce à l’excellent travail effectué par le pilote et aussi aux progrès réalisés sur la voiture, d’autant plus que nous avons introduit le nouveau système hybride.

Avec Charles nous avions choisi de commencer par le Médium. Il partait aussi très bien mais ensuite il ne se sentait pas parfaitement à l’aise avec la voiture et perdait une position par rapport à celle occupée sur la grille (reprise demain grâce aux pénalités des autres). A nous maintenant d’essayer d’améliorer la voiture pour lui permettre d’exprimer tout son potentiel.

Demain une course très exigeante nous attend mais la base de départ est solide, tant au niveau des performances globales de l’équipe et des pilotes que pour les positions sur la grille. Nous avons un objectif clair pour cette finale de saison et nous ferons de notre mieux pour l’atteindre.

English Information

Bottas wins F1 Sprint to claim pole for Sao Paulo GP as Hamilton fights back from last to P5

Valtteri Bottas won the Sprint in Brazil to take pole position for the Sao Paulo Grand Prix ahead of Max Verstappen and Carlos Sainz, as Lewis Hamilton recovered from last place to fifth with a scintillating drive.

Bottas, starting on soft tyres from P2, began with a huge launch off the line to pry the lead off medium-shod Verstappen, who went wide in the opening lap but rescued P2 by re-passing Sainz soon afterwards. As those soft tyres began to drop off, Verstappen closed in on Bottas but ended up 1.1s off the Finn for P2 at the flag. Sainz, meanwhile, held off Sergio Perez for the final point by a second.

There was plenty of drama well before the Sao Paulo Sprint with Verstappen €50,000 out of pocket for touching and examining Hamilton’s wing in Parc Ferme – while the defending champion was disqualified from qualifying, relegating him from P1 the back of the grid. Mercedes later tweeted that they would not be appealing the decision, adding: “We want to win these World Championships on the race track.”

And so attention turned from the stewards’ office to the track on Saturday evening: 24 laps of Interlagos, with three world championship points on the line for the winner. Verstappen would lead the field, Valtteri Bottas starting from second, Sergio Perez third on medium tyres and Hamilton 20th and last on mediums for the final Sprint of 2021.

The lights went out and it was Bottas who had the advantage on his used soft tyres, Sainz storming from fifth to second on his used softs to push Verstappen out wide on Lap 1. The Dutchman – ruing a gear issue off the line – rejoined in third ahead of Perez. Further back, Hamilton had made it from last to 16th by the end of Lap 1 – taking P14 as Lap 2 began.

Would the soft tyres hang on for the next 22 laps? Bottas, with a then-two-second lead, prayed that was the case; Verstappen hoped otherwise, passing Sainz for P2 at the end of Lap 3 as Hamilton swept past Tsunoda in a similar DRS-assisted fashion for P13, taking P12 off Antonio Giovinazzi soon after. The seven-time champion was clearly on a mission, and that new Mercedes engine was certainly up to the task.

The caveat is that a five-place penalty awaits him for the Grand Prix on Sunday.

Hamilton’s scythe through the pack continued as he went wheel-to-wheel with Alpine’s Fernando Alonso for P11 from Laps 6 to Lap 8 when he finally passed the two-time champion down the main straight, but Daniel Ricciardo proved a tougher obstacle.

It was on Lap 13 that he pried P10 off that McLaren on the straight, Sebastian Vettel’s Aston Martin falling into his clutches in a carbon-copy-move on Lap 15. Esteban Ocon was next a lap later, then Pierre Gasly, as Hamilton was up in P7 behind Ferrari’s Charles Leclerc, who was picked off into Turn 4 for P6 with four laps remaining. And on the final lap, Hamilton secured P5 off Lando Norris braking late into Turn 1 to cap off an unforgettable display. « It’s not over yet, » he said over the radio on the cool down lap.

A little further up front, Sainz took the final point in P3 having withstood unrelenting pressure from Perez, who could not pass the Ferrari despite getting within a car’s length into Turn 1 a couple of times, and the Mexican therefore starts fourth on Sunday.

Ferrari’s Leclerc was up to P5 at the start but lost the place to McLaren’s Norris, who passed him in a stunning battle through the esses that culminated tn the straight up to Turn 4 on Lap 9. Leclerc finished seventh at the end, Norris sixth.

Pierre Gasly started fourth but fell to seventh on his brand-new medium compounds at the start, losing another place to Hamilton for P8 overall.

Esteban Ocon finished ninth for Alpine having made it to eighth from 10th on Lap 1 with his new soft tyres, while Sebastian Vettel rounded out the Top 10. He kept McLaren’s Ricciardo behind in P11 while Fernando Alonso fell from P9 to P12.

Alfa Romeo’s Kimi Raikkonen started on a new set of softs but lost his advantage, spinning after contact with fellow soft-shod team mate Antonio Giovinazzi, who finished 13th, at Turn 1 on Lap 2. The Finn soon passed Haas’s Nikita Mazepin (P20) for 19th then the other Haas of Mick Schumacher (P19) as he settled for 18th.

Lance Stroll finished 14th from 15th for Aston Martin, while AlphaTauri’s Tsunoda couldn’t make use of his new soft compounds and fell three places in the Sprint.

Behind Tsunoda were the Williams, Nicholas Latifi ahead of George Russell as the Canadian outqualified his team mate for the first time on Friday.

The key quote

“I think today the start was the key thing for me, to have a good start and we gambled a little bit with the soft tyre; we knew that it would be a benefit for the start, and it worked. And then it was all about trying to survive until the end. It was quite tricky at the end, but Max still struggled to follow in some of the corners, so I’m glad it worked out perfectly.” – Valtteri Bottas, Mercedes

The key moments

Bottas’s brilliant start off the line that saw Verstappen lose his lead. Of course, the Dutchman did a stellar job in keeping his cool and rescuing P2 in the Sprint after running wide on Lap 1 and dropping behind Carlos Sainz.

And then there was the masterclass that Hamilton put on to finish fifth from 20th in the Sprint, every pass pitch-perfect as he gave himself a fighting chance in this epic championship fight.

Biggest movers

Hamilton pulled off 15 on-track passes to surge from 20th to fifth and was the biggest mover in the Sprint while Sainz made up two places to finish third.

On the other hand, Raikkonen fell to P18 from P13, Gasly lost four places overall to finish eighth, Ricciardo dropped three places from eighth to 11th, Alonso finished P12 having started ninth, and Tsunoda finished 15th from 12th.

What’s next?

With that brilliant start, Bottas secured pole position for the Sao Paulo Grand Prix ahead of Verstappen, while Hamilton will start 10th having finished fifth – thanks to his grid penalty – in the Sprint. The Grand Prix kicks off 1400 local time on Sunday.

Verstappen has a 21-point lead over Hamilton in the standings while Mercedes hang on to their constructors’ championship lead after the Sprint result, which is now just two points.