5 mars 2024

Africa Eco Race, étape 5, arrivée à Dakla avant le repos

Cette dernière étape sur le sol marocain de l’AFRICA ECO RACE s’est déroulée à vitesse expresse puisque les 404 km du secteur sélectif ont été effectués en 03:31:53 en moto et 03:31:53 en auto. Un temps identique à la seconde près ! Du rarement vu dans l’histoire des Rallyes Tout Terrain. Cela est certainement dû au fait que depuis cette année, les autos, SSV et camions sont tous neutralisés 20 minutes, comme les motos. Une belle coïncidence tout de même qui méritait d’être soulignée.

En Moto, on prend les trois mêmes et on recommence. Cette fois, l’affrontement entre l’APRILIA de Jacopo CERUTTI et les deux YAMAHA de Pol TARRES et Alessandro BOTTURI, a tourné en faveur de ce dernier. L’italien s’impose avec 00:01:57 d’avance sur son co-équipier et 00:03:57 sur CERUTTI. Autant dire que les trois pilotes ont franchi la ligne d’arrivée ensembles, pour la troisième fois consécutive.

Impossible donc de les départager vraiment au Maroc puisque CERRUTI, leader depuis le premier jour, dispose de 00:03:15 sur BOTTURI et 30 secondes supplémentaires sur TARRES.

#111, Jacopo Cerutti, Aprilia, leader au général

Cette situation pourrait vite évoluer en Mauritanie tant le terrain sera sélectif.

#119, Pietro Piela Ugo Domenico, KTM

Derrière, au guidon de sa KTM, le Suisse Alexandre VAUDAN a bien redressé la barre après son erreur de navigation d’hier. Il termine 4ème à seulement 00:10:50 du vainqueur et devance l’APRILIA de l’Italien Francesco MONTANARI de 00:14:46 et le Français Atilio FERT de 00:15:46 sur KTM.

#133, Andrea Gava, Beta

Chez les MOTUL XTREME RIDER, la victoire du jour revient au sympathique pilote français Nicolas BOTTU sur KTM alors que l’Italien Stefano CHIUSSI à encore accentuer son avance sur le Français Antoine DETOURBET, tous deux sur HUSQVARNA.

Sur quatre roues, le Belge Koen WAUTERS avait promis ce matin de tout donner pour s’imposer puisque cette 5ème étape de l’AFRICA ECO RACE constituait pour lui la fin de course. En effet, ce concurrent est également un chanteur à succès en Belgique Flamande et au Pays Bas et il commence une série de concerts le 11 janvier. Il doit donc impérativement rentrer en Belgique pour deux jours de répétitions. Koen WAUTERS a tenu parole puisqu’au volant de son Pick-Up TOYOTA, parfaitement navigué par Kris VEN DER STEEN, il s’est imposé avec 00:02:46 d’avance sur les Hongrois Imre VARGA et Jozsef TOMA, également sur TOYOTA.

#220, Koen WAUTERS, Toyota

En 3ème position, on retrouve le premier SSV avec le CAN AM de Carlos VENTO et Carlos RUIZ MORENO, tout de même à plus de 8 minutes et avec 13 secondes d’avance sur Pierre-Louis LOUBET et François BORSOTTO. Un écart logique sur ce type de terrain qui privilégie la vitesse puisque les SSV sont limités à 130 km/h maximum et que les autos peuvent atteindre 170 km/h.

#256, Carlos Vento, Can Am

La 3ème place au scratch revient au TOYOTA des Belges Pascal FEYRIN et Kurt KEYSERS alors que le 3ème SSV est le CAN AM des Portugais Ricardo SOUSA et Jorge BRANDAO. La 3ème auto du jour est le TOYOTA des Hollandais Teun STAM et Rene BRARGEMAN, par ailleurs 1er en T1 Diesel.

Au général provisoire, sur leur APACHE, les Français Gautier PAULIN et Remi BOULANGER mènent la course avec 02:09:39 d’avance sur le POLARIS de leurs compatriotes Frédéric HENRICY et Eric BERSEY alors que Carlos VENTO et Carlos RUIZ MORENO pointent à 02:36:01.

Chez les camions, nouvelle victoire aujourd’hui pour le TATRA du Tchèque Tomas TOMECEK pour un peu moins de 4 minutes sur le SCANIA de Aad VAN VELSEN, Michel VAN VELSEN et Marco SIEMONS. Le GINAF des Belges Cedric FEYRIN, Bjorn BURGELMAN et Tom DE LEEUW termine 3ème des mastodontes du désert, une place qu’ils occupent également au général provisoire camion derrière le leader TOMECEK et son dauphin VAN VELSEN.

#401, Aad Van Velsen, Scania

Les classements ici

Dans la course Classic, après les 4 Zones de Régularité du jour de respectivement 30 km, 31 km, 40 km et 51 km, en sortant du Maroc avec 15 ZR effectuées, les Belges Eric et Tom CLAEYS sont en tête sur leur TOYOTA Land Cruiser BJ73. Ils devancent leurs compatriotes

Rene DECLERCQ et John DEMEESTER sur un BOMBARDIER Iltis alors que le MITSUBISHI PAJERO de l’Autrichien Peter BRABECK-LETMATHE et du Français Jean-Michel GAYTE est en 3ème position. Mais les classements sont très serrés, les équipages se battent à coup de score vierge et il ne reste pas moins de 12 ZR sur le terrain très compliqué de Mauritanie pour faire la différence. Rien n’est donc joué !

Dimanche 7 janvier, les participants de cette 15ème édition de l’AFRICA ECO RACE pourront se ressourcer et réviser leurs véhicules sur le bivouac de Dakhla installé au bord de la lagune. Une pause nécessaire avant la seconde semaine de course en Mauritanie.

Communiqué AER

Crédits photos AER