14 avril 2024

MotoGP, le jour de gloire est enfin arrivé pour Johann Zarco au GP d’Australie !

Dans une course au scénario indécis jusqu’au bout, le Français décroche sa première victoire dans l’élite devant Bagnaia et Di Giannantonio

Quelle journée historique à Phillip Island ! Les pilotes de la catégorie reine entraient en piste ce samedi après-midi pour disputer la course principale du Grand Prix d’Australie, exceptionnellement avancée afin d’éviter les intempéries prévues ce dimanche. Au bout du suspense, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) signe son premier succès en MotoGP devant Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP), qui monte sur son tout premier podium dans l’élite. Retour sur ces 27 tours de folie à Phillip Island.

#5, Johann Zarco, Ducati, P1. pht. Gold & Goose

Le pari de Martín

À l’extinction des feux, c’est le poleman Jorge Martín (Prima Pramac Racing) qui s’empare du holeshot devant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Pecco Bagnaia, qui l’accompagnaient sur la première ligne. Seul pilote du groupe de tête équipé du pneu tendre, le « Martinator » creuse l’écart d’entrée de jeu tout en prenant soin de ménager sa gomme. Derrière, Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) signe lui aussi un départ canon et gagne quatre positions dès le premier tour pour se retrouver quatrième. Le héros local se fait ensuite déposer par un impressionnant Fabio Di Giannantonio, qui met la pression sur Pecco Bagnaia avant de s’emparer de la troisième place.

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P2. pht. Michelin Motrosport

Nouvelle remontée pour Zarco

Après seulement trois tours de course, Jorge Martín compte déjà une seconde d’avance sur Brad Binder, qui dispose lui-même d’un matelas de près de deux secondes sur Fabio Di Giannantonio, l’Italien s’étant extirpé du groupe de poursuivants. Auteur d’un départ poussif, Johann Zarco se lance dans une remontée et livre une bataille acharnée à Marc Márquez (Repsol Honda Team) pour le gain de la cinquième place, ce qui donne de l’air à Pecco Bagnaia juste devant. À 17 tours de l’arrivée, ce dernier revient à une seconde de Fabio Di Giannantonio, lui-même à une seconde de Brad Binder. De son côté, Marc Márquez craque petit à petit et cède à présent face à Jack Miller, qui s’empare de la septième place.

#49, Fabio Di Giannantonio, Ducati, P3. pht. Michelin Motrosport

Regroupement en vue

À mi-parcours, les écarts se réduisent progressivement devant et la jonction est faite entre Brad Binder et Fabio Di Giannantonio. Les deux hommes pointent à trois secondes et demie du leader Jorge Martín, intouchable en ce début de course. Pendant ce temps, Johann Zarco continue sa folle remontée et met désormais la pression sur Pecco Bagnaia pour le gain de la quatrième place. À neuf tours de l’arrivée, tout s’emballe à l’avant lorsque Fabio Di Giannantonio prend le meilleur sur Brad Binder au premier virage pour prendre la deuxième position. Cette passe d’armes profite à Pecco Bagnaia et Johann Zarco, qui font la jonction avec le duo pour former un quatuor de chasse. Alors que le pneu tendre de Jorge Martín commence à perdre considérablement en performance, Johann Zarco prend l’avantage sur Pecco Bagnaia.

#33, Brad Binder, KTM, P4. pht. Gold & Goose

Zarco au finish

Sur un circuit qui nous a habitués aux batailles, Brad Binder récupère la deuxième place à cinq tours de la fin aux dépens d’un excellent Fabio Di Giannantonio, qui se voit désormais menacer par Johann Zarco. Le Français se hisse sur le podium à trois tours du terme et prend le meilleur sur Brad Binder au virage 4 dans la foulée par l’intermédiaire d’une manœuvre qui fait perdre trois positions au Sud-Africain et qui permet à Pecco Bagnaia de passer troisième. Dans le dernier tour de course, Jorge Martín est en perdition et voit son coéquipier le déposer dans ce même virage 4.

#89, Jorge Martin, Ducati, P5. pht. Gold & Goose

Pecco Bagnaia parvient également à s’infiltrer avant que Fabio Di Giannantonio et Brad Binder ne viennent définitivement gâcher la fête du « Martinator », qui se classe cinquième après avoir mené la course de bout en bout. Johann Zarco parvient à résister et s’adjuge une première victoire historique devant Francesco Bagnaia ainsi que Fabio Di Giannantonio, qui s’offre un premier podium en catégorie reine.

La suite du top 10

Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) se classe sixième de ce Grand Prix d’Australie devant le héros local Jack Miller ainsi qu’Aleix Espargaró (Aprilia Racing). Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP) est neuvième devant Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team), qui complète le top 10. Après un début de GP catastrophique, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) est parvenu à régler la mire en seconde partie de course pour glaner les points de la 14e place.

Podium. pht. Michelin Motorsport

La course ici

La V-Max ici

Meilleur tour ici

Championnats ici

Rappel Grille de départ du Tissot Sprint (s’il a lieu ?)

Rendez-vous demain à 4h00 heure de Paris, 9h00 heure de Bangkok, pour la Tissot Sprint du Grand Prix d’Australie !

Communiqué MotoGP